Maurice Happe, le « diable rouge » de l’aviation française

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

18 contributions

  1. Niko dit :

    C’est vrai partout, les chefs préfèrent souvent les mauvais éléments qui ferment leur clapet plutôt que les bons avec du caractère…

  2. aleksandar dit :

    Merci de faire revivre, le temps d’un article, tous ces valeureux camarades.

  3. Merci dit :

    Superbe moment de mémoire.
    Merci à vous pour ce beau récit et cette magnifique évocation.

  4. Eric dit :

    Merci pour cet aricle très intéressant.

  5. Alsako dit :

    Maurice Happe a fait preuve d’un zèle plus qu’ordinaire, et même testé des méthodes de bombardement, à l’époque tout restait a découvrir.
    La MF29 était basée à Belfort et s’occupait du front des Vosges. Il a nottament bombardé pas mal de gares, celle de Cernay (c’est chez moi) et de Bollwiller qui alimentaient en troupe le front du Vieil Armand, (là ou le Président Hollande et Gauck ont fait une célébration l’année dernière) et la gare de Colmar dont les troupes allemande se dirigeaient vers Munster le col du Linge.
    ..
    La chasse allemande était stationnée à Mulhouse-Habsheim, à un moment il y avait un certain Ernst Udet. Comme l’Alsace était ligne de front il s’y passait pas mal de choses, ma grand-mère a travaillé dans l’hopital de Lalance à Lutterbach et s’était occupé de l’ aviateur Maurice Rivière de la N81 tombé dans cette comune en 1917. La tombe est toujours fleurie à ce jour. Ah, dommage que beaucoup de souvenirs parlé n’ont pas été mis par écrit….

  6. Je vole donc je suis. dit :

    « le capitaine Happe va mettre au point des formations de bombardiers volant en échelon refusé, en V renversé, afin de pouvoir larguer toutes les bombes en même temps. »
    Oups ! L’échelon refusé est une formation décalée qui n’a rien, mais alors rien à voir avec votre « V » renversé.
    Un pilote de l’armée de France.

    • Thaurac dit :

      Ne serait ce pas de « l’armée Française »?
      Merci au boss de nous conter l’histoire de ces hommes qui ont contribué à notre Histoire.
      Des gens qui grâce à vous, ne nous serons plus anonymes!

    • RFN dit :

      « le capitaine Happe va mettre au point des formations »
      Vous noterez le pluriel ! Le V renversé en est une, l’échelon refusé une autre…
      Moi, c’est comme cela que je comprends cette phrase, et je ne vois pas l’intérêt de polémiquer.

    • Eliot Mess dit :

      Le V renversé, c’est le delta.

  7. Albatros24 dit :

    Il dépasse tout le monde de la tête…au sens propre et figuré

  8. wagdoox dit :

    Merci…

  9. Eliot Mess dit :

    Z’ont la dent dure les chefs quand-même, limites contre-productif. Mais on arrête pas facilement ce genre de personnage haut en couleurs. C’est marrant, ça me fait penser un peu à l’actualité qui touche le ministère de l’intérieur.

  10. Matou dit :

    Merci pour cet article tout à fait intéressant. C’est vraiment bien de votre part de faire revivre la mémoire de glorieux anciens et aller chercher au plus profond ce qui fait toute la qualité de l’esprit français : la fougue, l’inventivité, l’audace et le courage. Nous en avons bien besoin en ce moment où le pays se cherche un peu mais où le peuple sait rester digne dans ces moments d’adversité douloureux (je ne parle évidemment pas de la clase politique dont le pitoyable va probablement s’amplifier à l’approche des élections). Bien à vous.