La mission militaire européenne visant à former l’armée centrafricaine est lancée

eutm-rca-20160719

Dans un contexte marqué par de récents affrontements, en partie dus à des membres de l’ex-coalition rebelle de la Séléka, et l’annonce de la fin officielle de l’opération Sangaris, prévue en octobre, l’European Union Training Mission in the Central African Republic (EUTM RCA, ou mission de formation de l’Union européenne en République centrafricaine) a officiellement été lancée, le 16 juillet, à Bangui, avec 170 instructeurs. Elle a ainsi pris le relai de l’EUMAM (European military advisory mission) RCA, dont le mandat venait d’expirer.

Placée sous les ordres du général français Dominique Laugel, l’EUMAM RCA a contribué à la reconstruction des forces armées centrafricaines (FACA) en la dotant d’une nouvelle chaîne de commandement et en créant deux centres de formation spécialisés, l’un pour la médecine, l’autre pour l’informatique. « Aujourd’hui, je suis satisfait parce que je peux passer le manche à EUTM, à nos successeurs. Nous avons défriché le terrain », a confié l’officier à RFI.

Après donc EUMAM RCA et, avant, EUFOR RCA, l’EUTM RCA a officiellement été approuvée par les ministres des États membres de l’UE en avril dernier. Pendant deux ans, sous l’autorité du général (français également) Éric Hautecloque-Raysz, elle devra, « dans le cadre général de la réforme du secteur de la sécurité en RCA », transformer les FACA en une « force armée professionnelle, démocratiquement responsable et représentative des composantes de la nation. » Autant dire que cette tâche sera tout, sauf facile.

« La mission dispensera des conseils stratégiques au ministère de la défense et à l’état-major général de la République centrafricaine, ainsi que des cours aux officiers et sous-officiers et des formations aux FACA », précise encore le communiqué officiel diffusé par le Conseil de l’UE, lequel ne donne pas les contributions des pays membres.

4 commentaires sur “La mission militaire européenne visant à former l’armée centrafricaine est lancée”

  1. A tous ceux qui feront partie de cette école :bon courage,,achetez des cadenas et cousez-vous les poches !

  2. Grosso modo l’EUTM RCA se résume en la création d’une académie militaire comme l’EUTM Mali (qui a déjà 4 ans d’existence), sauf que le pays est considérablement plus instable, surtout avec l’arrêt prochain de Sangaris, et que la culture militaire est encore plus faible qu’au Mali.
    Il faudra surement dix ans au moins avant d’avoir un semblant d’armée crédible en Centrafrique, le pays tiendra-t-il jusque là ?

Les commentaires sont fermés.