Un V-22 Osprey américain accueilli par le porte-avions Charles de Gaulle

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

76 contributions

  1. Nico St-Jean dit :

    Quel magnifique duo ! La France doit vraiment se procurer ses appareils.

    • Zayus dit :

      Sachant que le C-2 Greyhound est aujourd’hui trop vieux, le V-22 Osprey est un des rares équipements US que je trouve effectivement indispensable pour l’Aéronavale, notamment pour assurer des missions de liaison sur notre porte-avions.
      .
      Plusieurs V-22 offriraient également à la Marine Nationale la capacité d’être autonome pour mener des missions RESCO (entendez C-SAR) à partir de CdG.
      .
      Peut-être verront des V-22 sur le CdG après son ATM qui s’achèvera en 2018 ?

      • wagdoox dit :

        En RESCO l’autonomie du V22 est appréciable mais pas tellement supérieur au X3 qui serait probablement bien moins chers.
        Mais le V22 reste impressionnant par sa capacité d’autonomie et d’emport.

        • Vroom dit :

          Que voulez-vous dire par autonomie impressionnante ?
          Deux V22 ont transité en France il y a deux semaines , ils arrivaient du nord ils descendaient vers le sud et l’Espagne (donc Moron ?) , je les ai vu sur la partie Creil-Bordeaux , des sauts de puce donc pour avitailler.
          J’ai raté leur plan de vol après leur départ de Bordeaux et leur destination suivante , histoire de voir si c’était le même temps de vol qu’entre Creil et bordeaux….
          650 km à vol d’oiseau , deux heures de vol grosso modo à 200kts , j’espère quand même qu’il vole plus longtemps .

        • Zayus dit :

          @wagdoox:
          .
          le X-3 restera un démonstrateur qui verra une application de sa technologie sur un autre démonstrateur qui s’inscrit dans le programme européen: « Clean Sky 2 » (où l’on retrouve aussi une évolution du convertible aujourd’hui devenu italien: l’AW-609 « Tiltrotor » …).
          Ce prochain démonstrateur aura encore une capacité insuffisante pour assurer les missions de liaison qui nous intéresse ici.
          http://www.air-cosmos.com/berlin-ila-2016-airbus-helicopters-devoile-la-suite-du-x3-74807

      • Beber dit :

        Moi je veux des Chinook les v22 sont chers et complexe à entretenir, par contre pour un pays ayant les moyens c’est un bon atout

        • Zayus dit :

          Les hélicoptères présentent des performances insuffisantes de vitesse et d’autonomie pour ces missions de liaison sur porte-avions.

      • Vroom dit :

        Y-a-t-il la place pour l’accueillir dans les hangars ? les ascenseurs ? c’est déjà ce qui pêche avec les BPC non ?

        • Caton dit :

          Je pense qu’il suffit de voir la place occupée par l’engin sur la photo du CDG pour avoir des éléments de réponse.

          • Atar dit :

            Je sais pas si les assenceurs du CDG pourrai l’accueillir, mais la photo d’illustration de cet article ne permet pas de s’en rendre compte, le v-22 pouvant replier sa voilure.

            https://m.youtube.com/watch?v=_45aUrES-j0

          • Zayus dit :

            @Atar:
            .
            La question se pose plutôt pour l’ascenseur des BPC pour lesquels cette incertitude est réelle contrairement aux ascenseurs du CdG qui reçoivent des Hawkeye bien plus encombrants.

      • Elmin dit :

        Je ne vois pas trop l’intérêt d’une flotte Osprey capable d’être deployee uniquement sur le CdG et pas sur les BPC …
        En revanche avoir un avion multifonctions qui peut faire du fret, du ravitaillement avion/helico, du SAR , de la lutte ASM, dû gaie aérien et du contrôle de zone serait un pote bien plus complémentaire à mon sens ..
        Un bi-turboprop ailes hautes à hélice à fort rendement, de 16/17 mètres de long soit 8/9 tonnes avec une structure renforcées , et capable de transporter 12/15 passager en version transport , évacuer 4 civières médicalisées en EVASAN , lâcher 2 chaînes SAR, transporter 2 MU90 et 12 bouées , etre equipe d’un radar de situation de surface , d’un FLIR et d’un MAD en ASM , d’un radar air Doppler en version AEW , d’une tranche ESM en version ELINT , de transporter 2,5 tonnes en Fret , ou 2 Tonnes en nounou , ainsi qu’en version non navalise (+5 passagers, +1 tonne de fret/petrole, tranche tactique ecole, ESM renforcées ..) avec des performances de plafond et de vitesse intéressantes , deviendrait rapidement la mule de nos armees , armee de l’air inclus.
        Car en intégrant la modularité des la conception , comme c’est le cas pour le griffon me semble t il, la flotte effiace est en fait superieure à la flotte reelle … Ce serait d’ailleurs un excellent projet pour Airbus pour se faire la main sur la navalisation…

        • ALAIN dit :

          Elmin
          Oubliez Airbus déjà suffisamment dans la m…. avec l’A400, peut être ATR qui a une une expertise reconnue et certaine dans les turboprop, mais qui va financer? la France n’a pas un sous et la situation financière, industriel, et générale du pays se dégrade de plus en plus, et il n’est pas certain de trouver un marché export suffisant pour ce type de machine afin de rentabiliser l’investissement..

        • Fralipolipi dit :

          Bien joli projet Elmin !
          Si cet avion ultra-polyvalent pouvait en plus avoir une config. Hydravion (pouvant être utile chez nous, dans les territoires ultramarins, par exemple), ce serait top.
          .
          Sinon, dans la mesure où l’US Navy va bientôt déclasser sa flotte de Greyhound, il serait peut être intéressant d’étudier l’opportunité d’en racheter un lot auquel il resterait du potentiel … suffisamment pour fonctionner chez nous encore une bonne quinzaine d’années par exemple (on est plutôt bons chez nous pour faire durer les vieux avions, surtout ceux qui sont bien nés).
          .
          Autre intérêt du Greyhound, il peut servir à l’entraînement/formation de nos pilotes de Hawkeye, sans avoir à trop taper dans le potentiel de nos bien plus précieux et bien trop rares Hawkeye …

        • Zayus dit :

          @Elmin:
          .
          Si l’avion que vous décrivez ne dépasse pas les 20 tonnes comme les Greyhound (26 tonnes : 12 t de charge utile) et Osprey (24 tonnes: 9 t de charge utile) son intérêt sera plus que limité sur le plan des missions de liaison.
          .
          Pour le reste, votre projet est effectivement séduisant et j’y retrouve celui qui critique le non-remplacement des Breguet Alizé, mais j’ai du mal à croire en un avion aussi polyvalent que votre description:
          Il semble difficile de pouvoir installer tous les équipements: SAR, ASM + AEW sur un seul et même appareil également sensé opérer des missions de liaison.
          La plateforme en question sera donc déclinée en 2 versions:
          – SAR/ASM + Liaisons
          – AEW (+ Radar 3D à balayage électronique)

          • Elmin dit :

            UnN262 faisait 10 tonnes et embarquait 26 personnes (8 tonnes de masse à vide). Mais depuis on a fait quelques progrès notamment en terme de moteur et de résistance des matériaux. La liaison sur PA, c’est quoi ? Du personnel , du matériel léger , médical , des trucs « pas prévu » mais pas vraiment du lourd.
            On ne va pas apporter munition ou armement .. Par contre , la carte machin chose du radar qui a cramer , c’est utile de l’avoir en un jour plutot qu’en 4 ou 6 sur une rotation du PR…
            Ce n’est pas évident mais je pense qu’un appareil au dimension contraintes d’un hawkeye (20 m x 20 m) et de la classe des 18 tonnes soit 12 t (avion) 2 T carburant 4 t fret ferait parfaitement l’affaire .
            Or dans un avion de cette taille , on charge 20 passagers easy, donc 4 tonnes de fret (largement au dessus des besoins, on peut meme charger 2 M88) , et apres tout le bazar modulaire.
            La conception modulaire est un art en soit. En gros il fait bien definir son cadre .. Genre :
            – temps de retrait d’un module : 2 heures / 4 hommes
            – temps d’ajout module transport / Fret / Evaszn : 4 heures / 3 hommes
            – temps d’ajout module Patmar / nounou : 6 heures / 4 hommes
            – temps d’ajout module EAW : 8 heures / 4 hommes
            Si on respecte cela, on donne une grille d’utilisation et de preparation de la flotte qui peut gerer ses alertes et ses temps de mise à disposition.
            Sur 4 avions embarqués , on aura donc :
            1 avion en version fret/passager ((2 tonnes/ 10 personnes)
            1 avion en version nounou
            1 avion en version ASM
            Et le dernier soit en maintenance , soit en version ASM pour maximiser la protection.
            Si une EVASAN s’impose , on gree un des deux ASM
            Si la menace ASM augmente, on gre la version pax en ASM
            Si la menace AA augmente , on gree la version pax en EAW et une version ASM en nounou 2 pour maintenir des BARCAP des deux côtés .
            Pas besoin d’un monstre , un avion « à la bonne taille » me semble bien plus pertinent ..

          • Zayus dit :

            @Elmin:
            .
            Bien qu’ayant servi dans l’Aéronavale, le Nord 262 ne semblait pas pouvoir être « navalisable » car il aurait certainement pu être embarqué sur les Clémenceau et Foch dès la fin des 60’s.
            Observez également que les « Frégate » sont dépourvues de rampe de chargement arrière, ce qui les disqualifie pour les missions de liaison qui nous intéresse ici.
            .
            Alors puisque vous aimez les modèles retro, je peux vous ne proposer un bien plus adapté et intéressant que le N-262 :
            https://vimeo.com/174024411
            .
            Le Breguet 941 est avion de 20 tonnes à décollage court sur 200 m, (et qui aurait très bien être catapulté) tout en pouvant se présenter à très basse vitesse sur les phases d’appontage.
            Et il est doté d’une rampe arrière.
            .
            Sinon, en ce qui concerne votre concept de « kits » tournants en fonction des missions sur un seul et même appareil, disons qu’il est concevable pour les missions de liaison, de ravitaillement aérien (citerne roll on/roll off…), SAR et ASM, mais impensable pour la configuration AEW 🙂 !

          • Elmin dit :

            Je ne parlais du n262 comme modele de ce qu’il fallait faire, mais simplement pour dire qu’un avion de 8 tonnes pouvait transporter 26 personnes. Et qu’avec les progrès des matériaux, des moteurs et du design moderne, il doit donc être possible de créer un avion navalise de 12 tonnes / 18 en charge répondant aux critères énoncés.
            Ceci dit SI je devais imaginer à quoi il devrait ressembler, je dirais qu’on serait pas loin d’un greyhound , surtout pour le volume intérieur , l’installation d’une rampe et le côté modulaire. À se demander meme SI une atchitecture bipoutre ne serait pas plus efficace…

        • jojo dit :

          pourquoi turboprop, bireacteur voir tri, une cellule aux max à 23t comme l’E2C cellule qui pourrait aussi intéresser l’AA pour la guerre électro, le transport VIP et autre, bref un avion marinisé qui ho miracle peut servir a terre un peut comme le rafale.

      • batgames dit :

        la marine n’est pas prioritaire chez les états major quand on a un budget restreint ,donc on ne les aura pas vous verrez

    • Alpha dit :

      Ah ? Vous êtes aussi commercial chez BOEING ??? 😉
      Allons, ne vous offusquez pas, je vous taquine, d’autant que vous avez parfaitement raison la France devrait se procurer ces V-22 , d’autant que nous ne construisons plus d’hélicoptères lourds !… Et de toutes les façons, le V-22 a des capacités en tous points supérieurs à celles des hélicoptères…
      Reste les questions du coût d’achat et d’entretien …
      La Grande-Bretagne avait manifesté son intérêt pour cet appareil il y a quelques temps … Si c’est toujours d’actualité, ne serais ce pas l’occasion de réaliser un achat commun ?

      • Alpha dit :

        Ah, au fait Nico St-jean …
        Pour avoir lu votre dernier com me concernant (sujet nEUROn…), si j’étais « un ado boutonneux ayant besoin de reconnaissance », je publierais sur ce site avec mon véritable nom, histoire de me la raconter … C’est bien ce que vous faites non ??? 😉
        Là, vous pouvez vous offusquer …

        • Nico St-Jean dit :

          @ Alpha

          Laissons ses stupidités derrière nous. Cela ne sert à rien de continué dans ses histoires de gamins. Alors, je retire ce que j’ai dit sur l’autre sujet. De toute façon la rancune ne fait pas parti de mes idéaux et je n’aurais pas du écrire cela sachant que cela ne ferais que continué un escalade absurde.
          .
          Donc pour vous répondre, Oui le V-22 coûte cher, mais je pense que ce n’est pas au dessus de vos moyens et l’idée d’un consortium européen est très bonne parce qu’il y aura plus de commande d’un coup (faisant baissé le prix de R&D de chaque hélico) et vous auriez la possibilité de négocié tous ensemble l’assemblage en Europe, qui n’est pas du tout impossible un peu comme Léonardo assemblais les Apaches versions UK.
          .
          Le UK justement, est intéressé par 2 versions, la version MV-22 pour les Royal Marine, et la version AEW (qu’ils ont récemment étudié) Ensuite l’Allemagne semble vraiment déterminé à vouloir le CH-53K pour son armé de terre mais l’Italie et l’Espagne démontre un grand intérêt pour le V-22 également alors, je pense qu’avec un tel consortium vous pourriez avoir l’assemblage en Italie par Léonardo pour les modèles italiens et espagnoles, et l’assemblage en France par Airbus pour les versions UK et française.
          .
          En résumé vous auriez certes un hélico qui coûte cher mais du même coup, qui fait travaillé quelques milliers d’européens tout en stimulant vos industries aéronautiques (un gros no-nos quoi ! 😉 )

          • Alpha dit :

            @ Nico St-jean
            Ok, bien pris et autant pour moi !…
            Et de grâce, ne voyez pas des attaques personnelles ou un ton ironique dans chacun de mes posts !…
            … (un gros no-nos quoi ! 😉 ) … Pas exactement ! Car si Bell-Boeing vend des V-22 à l’Europe, il bloque ainsi toute volonté de conception d’un hélicoptère lourd ou d’un convertible dans nos contrées, et efface d’un coup l’apparition d’un éventuel concurrent …

  2. Bismarck dit :

    Je crois que des Ospreys seraient très utiles pour la marine, tant sur les BPC que sur le CdG.
    La France n’a plus d’hélicoptères lourds depuis le retrait des Super Frelons, et pour le déploiement des éléments de l’infanterie de marine, c’est très important.De plus le V-22 a des caractéristiques inégalées par les hélicoptères

    • Zayus dit :

      @Bismarck:
      .
      Disons que nous serons convaincus de leur capacité à en embarquer, le jour où nous verrons des V-22 dans le hangar d’un de nos 3 BPC 😉 …
      .
      Même s’il est officiellement déclaré que, « le succès remporté par cette expérimentation confirme l’interopérabilité complète des bâtiments de la classe Mistral avec les moyens mis en œuvre par les groupes expéditionnaires américains », cette interopérabilité ne va apparemment pas jusqu’à pouvoir embarquer des V-22 sur un Mistral.
      .
      Par contre les BPC peuvent embarquer 2 LCAC dans leur radier, mais ils ont été conçus pour dans les années 90 à une époque où l’usage des LCAC était depuis longtemps confirmé dans l’US Navy face au V-22 qui n’était encore qu’au stade expérimental…

      • Elmin dit :

        Ah ben voilà;)

      • batgames dit :

        je doute qu’ils soit adaptable aux hangars des BPC ,c’est quoi la largeur de l’ascenceur et de la porte surtout

        • Zayus dit :

          @batgames:
          .
          Ce serait plutôt un des problèmes de hauteur voire de longueur, mais certainement pas de largeur vu que le V-22 peut « se plier en quatre » 🙂 …

      • Unité Alpha dit :

        Je me suis fait avoir aussi pour le coup ! J’étais persuadé que c’était bon, mais du coup on en s’est pas plus. J’espère que c’est possible et que l’on envisage des démarches concernant cet appareil. Le programme Scorpion est déjà très lourd en investissement, alors je ne me fais pas d’illusion. Mais avec un transfert de technologie se serait vraiment parfait.
        .
        Et comme le dis Batgames, il nous faut les dimensions de l’ascenseur, des couloirs et du hangar pour en être sûr. Je n’ai jamais vu comment s’était vraiment foutu pour le hangar à hélicoptère, j’ai vu en vidéo pour les chalands et les autres véhicules seulement.

    • Fougasse dit :

      Oui, mais malheureusement, son prix aussi est inégalé…
      Déjà qu’on voit notre unique PA partir en mission avec un seul – ou au mieux deux – E-2C, on se dit qu’on se raconte des histoires. (Re)disons le clairement, une marine avec un seul PA est la marine d’un pays qui – là encore – n’ose pas affronter la réalité en face. Dommage, car la qualité semble est là !
      Fougasse,

      • Zayus dit :

        @Fougasse:
        .
        Le CdG parti en OPEX avec un seul des 3 E-2C Hawkeye était un cas de figure exceptionnel.
        Par contre il est effectivement certain que notre seul et unique porte-avions, au lieu de 2 unités comme initialement prévu; équivaut au néant opérationnel quand ce PAN est en IPER ou ATM.

  3. Parabellum dit :

    Espérons que le souffle brûlant des turbines ne crame pas les ponts…sinon bel engin et effectivement ne pneus avoir d hélico lourd longue autonomie est gros pb.

  4. Unité Alpha dit :

    On n’a pas d’hélicoptère lourd et les V-22 Osprey seraient vraiment parfaits et compatibles avec nos BPC. Go négocier avec un transfert de technologie, sait-on jamais. Mais je rêve là…

  5. Elmin dit :

    Il parle de saisinage sur pont d’envol mais pas de manœuvre ascenseur … Il y aurait une incompatibilité avec les ascenseurs du CDG comme avec ceux des BPC ?
    C’est d’ailleurs le point négatif du Osprey dans l’hypothèse d’un achat par la France , car on ne peut pas deployer un aéronef sur pont d’envol uniquement , ce n’est pas un lieu de maintenance approprié …

  6. Theremin dit :

    L’appareil, l’entretient, la formation des pilotes et des mécanos: Trop chère! (exorbitant)
    On a des français à nourrir et à loger d’abord, merci d’avance pour eux! Je me fais un honneur de les représenter et de les défendre.

    • wagdoox dit :

      l’armée c’est n’est pas qu’une dépense c’est aussi une économie.
      1 euros dans le complexe industriel c’est 1,6 euros de retour …
      450 milliards de sécurité sociale contre 35 pour la défense, les français vous remercie !

      • Elmin dit :

        Je pense que cela doit être bien superieur à 1,6 dans les faits car :
        – une part significative du budget repose sur des salaires et prestations sociales . Or le taux d’attrition pour l’économie n’est egal qu’au taux d’épargne + quote part d’importation + taux d’imposition soit 40%.
        – les armees achètent TTC donc repayent directement 20% qui repartent directement à l’état
        – L armee n’importe que très peu d’équipement donc ses achats sont essentiellement destinés l’industrie française, qui elle meme utilise cet argent pour payer des salaires en France et acheter des prestations à d’autres entreprises essentiellement francaise.
        – enfîn , le budget equipements de La Défense soutien grandement l’innovation et les exportations de l’industrie de defense, qui génère egalement des salaires en France et faits travailler les PME.
        La chose tres specifique de là defense francaise est qu’elle n’a pas de taux d’épargne et un faible taux d’importation pour l’ensemble à plusieurs échelons de son cosme.
        Tout ça pour dire que l’impact réel de La Défense sur le budget collectif est au final assez faible et que le coefficient multiplicateur (au sens de la theorie de Keynes) est très élevé .

        • tschok dit :

          @ Elmin,
          .
          Il n’y a pas de consensus des économistes sur l’effet multiplicateur de la dépense militaire. Pour les keynésiens, toute dépense publique est bonne par principe, puisqu’elle constitue un transfert de pouvoir d’achat vers la consommation, donc la demande, donc l’activité. A ce titre, le budget de la défense est un bon budget, mais comme n’importe quel autre. Comme celui de la sécu, ou des Eaux et Forêts ou de tout ce que vous voulez.
          .
          Sur ce plan, Theremin et Wagdoox ont tous les deux torts: opposer le social au militaire n’a pas de sens d’un point de vue macro-économique.
          .
          Mais la dépense militaire prend trois formes différentes: consommation, équipement et investissement, avec des effets multiplicateurs qui ne sont pas les mêmes.
          .
          La dépense militaire de consommation a un effet multiplicateur classique qui correspond à celui de la société dans laquelle vous vous trouvez. On se rappellera à cet égard que le calcul de l’effet multiplicateur avait donné lieu à des erreurs d’estimation en 2013, lorsque le FMI avait tenté de calculer l’incidence de la rigueur budgétaire sur la croissance française (prévu à 0,5, alors qu’il s’établissait entre 0,9 et 1,7),
          .
          http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/01/28/coefficient-multiplicateur-erreur-de-calcul-ou-de-modele-economique_1823629_3232.html
          .
          La dépense d’équipement, elle, peut avoir un effet multiplicateur beaucoup plus volatile. C’est là qu’on commence à parler de productivité: prenons une commande de Rafale de mettons 200 appareils. On peut parier que la productivité va s’améliorer et qu’elle sera meilleure au 200ième appareil livré qu’au premier. Si vous passez commande d’un 201ième appareil, l’incidence sur le niveau d’activité globale sera très faible. Le système industriel aura très vite fini de le produire. Les types de chez Dassault vous dirons: « bon ben voilà, c’est fait, qu’est-ce-qu’on fait maintenant? ».
          .
          C’est le problème des systèmes productifs: ils sont de plus en plus efficaces. L’effet multiplicateur dure de moins en moins longtemps et sont très sectoriels. Mais, ce 201ième Rafale produit aura au moins le mérite d’engendrer pour le futur des dépenses de consommation, pour son MCO sur 30 ou 40 ans, avec un effet multiplicateur correspondant à ce type de dépenses.
          .
          L’idée est donc de mettre des programmes d’équipement les uns à la suite des autres, pour amorcer un cercle vertueux, sauf qu’il faut les payer donc aller chercher le budget dans la dépense de consommation, ou d’investissement.
          .
          http://archives.lesechos.fr/archives/cercle/2013/12/18/cercle_86991.htm
          .
          Quant à la dépense d’investissement, son effet multiplicateur est encore plus volatile et dépend pour beaucoup des retombées civiles: soit vous êtes Percy Spencer et en bossant chez Raytheon sur les radars vous découvrez par hasard le four à micro-ondes, auquel cas la dépense d’investissement aura un effet multiplicateur de long terme:
          .
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Four_%C3%A0_micro-ondes
          .
          Soit vous bossez sur le système de guidage d’un intercepteur d’ICBM, dans le cadre de l’ABM, auquel cas les retombées ne sont pas évidentes, ne serait-ce que parce que les inventions sont couvertes par le secret défense et sont donc frappées d’une interdiction de mise sur le marché.
          .
          L’idée est donc de trouver des programmes mixtes, Internet étant de ce point de vue l’exemple absolu: au début un truc militaire, qui devient civil, puis qui dope l’économie mondiale, tout en devenant un outil décisif du soft et du smart power US.
          .
          Comparativement, la France Jacobine a juste inventé le Minitel, ce qui était pas mal, mais pas dans la même dimension.
          .
          Ce genre d’effet de levier-là, pour l’instant, nous, on ne les atteint pas.
          .
          En conclusion, l’effet multiplicateur de la dépense militaire en France est simplement très provinciale et, disons-le, un peu vieux jeu. En gros on est dans le modèle keynésien de la dépense de consommation et guère plus. Donc rien d’époustouflant, mais rien de scandaleux non plus. Pépère, quoi.

          • Habitant en Provence ou est implanté Eurocopter, je peux vous dire qu’il y a de sacrés retombés.
            Rien que dans le transport de personnes (ou j’officie ) bus,taxi,car,avion (et assistance). ça nourris un paquet de monde.
            Et il n’y a pas que l’usine il y a le centre d’entrainement(transport,hôtels,restaurants..)

          • Si vis petroleum, para bellum dit :

            Top. 🙂

          • Elmin dit :

            Merci pour ces explications ) c’est tres interessant !!
            Je pensais que le coefficient multiplicateur était inversement proportionnel à la pression fiscale, aux importations et à l’épargne . Or justement en matière de dépense d’équipement , l’armée française importe très peu, et n’épargne pas du tout.. Quand à leurs fournisseurs de niveau 1, eux aussi importe peu …
            Par ailleurs il y a un lien évident selon moi entre dépenses d’équipement et de recherche militaire et exportations militaire. Cette année nous pouvons même dire que pour 8 milliard de budget d’équipement on a exporté le double … Donc l’un dans l’autre, j’avais tendance à penser que le coefficient multiplicateur était très élevé …
            Enfîn, j’avais lie le savoir faire haute technologie civil a un savoir faire militaire initial de maniere plus marqué .. Je m’explique :
            Produirions nous 70% de notre électricité en nucleaire et lancerions nous EPR SI nous n’avions pas fait les recherches pour la bombe ou les réacteurs des snle ? Aurions nous pu faire Airbus sans avoir fait un programme de missile balistique ? Quid d’Airbus hélicoptère SI aérospatiale n’avait pas fait son experience pour l’armée ? Et quid de l’A320 ou du falcon X9 sans le mirage 3 et 4 ?
            J’ai l’impression qu’en France un grand nombre des entreprises de pointe sont plus ou moins directement liées à La Défense … Et surtout vis à vis des industries d’exportation … Non ? Qu’en pensez-vous ?

      • Theremin dit :

        De rien, il fait toujours chaud au coeur pour les humbles opprimés d’entendre un pseudo Spartacus, un faux Wallace, un Vigor Hugo, ou un Theremin, plutôt que des petits chefs qui trompent leur monde, et qui soudoient leur armée dans des entreprises inavouables, qui comparent les défenseurs de l’environnement ou les syndicats aux terroristes, et en même temps vendent des armes aux financiers de Daesh! Mais non parait-il, le Qatar à arrêter de financer l’EI, donc on devrait s’excuser auprès d’eux, histoire de ne pas gâcher de futur contrat…Je ne suis pas une brute salivante, je suis juste un humain assez ouvert d’esprit pour pouvoir penser aux autres, et ça ne me donne pas mal au crane, non pas du tout c’est une fierté. Quoi de plus noble que de défendre la cause des opprimés, alors que les riches, les gradés, les parvenus ne sont pas à plaindre il me semble, pas la peine donc de faire la courbette à ceux qui sont déjà gavés à souhait. Faire taire c’est censuré, censuré c’est opprimé, opprimé c’est tyranniser. Si vous militaires, êtes content que les salariés gagneront moins d’argent, alors on ne peut en tant que civil avoir la moindre compassion, si les promesses de matériels ne vous soient pas accordés comme prévu. Faut pas charrier!
        @Wagdoox, vos chiffres sont fallacieux, c’est la stratégie de mettre les problèmes de la France sur le dos des pauvres et des chômeurs, et des malades qui sont soignés grâce à cette sécu. Quel belle honneur que voilà… Comme quoi on a vraiment pas la même définition de l’honneur.

    • Zayus dit :

      @Theremin:
      .
      Non,
      nous ne sommes pas ici pour lancer des débats politiques et provocations anti-militaristes, vous avez d’autres sites pour déverser vous défouler, merci pour les usagers d’Opex360 d’allez polémiquer ailleurs.

      • Theremin dit :

        Version lite:Vous ne voulez pas parlez politique par peur?? Non parce-que au cas où vous ne l’auriez pas compris, c’est les politiques qui décident de votre budget et de vos opérations, mais peut-être que vous voulez d’une armée sans tête, ce serait tellement plus simple.

        • Elmin dit :

          Non, juste parce que c’est gonflant de vois toutes les semaines des gars comme vous arriver et polluer les contributions de commentaires sans aucun lien avec le sujet.
          Vous aimez vous écouter parler, on ne vous empeche pas de le faire, mais si vous le faite ici, faites le vis à vis du sujet.. Ce dont je doute que vous soyez capable tant je doute de votre experience militaire presente ou passée

        • Zayus dit :

          @Theremin :
          .
          Mais oui j’ai très peur…
          Sans faire abstraction du fait qu’on puisse évidemment mettre la politique à toute les sauces et aspects de la vie publique dont la défense, ce n’est pas le lieu pour nous renvoyer aux crises sociales que traverse notre pays.
          .
          Laisser entendre qu’un Euro donné à la Défense équivaut à un Euro de moins pour nourrir et loger les nécessiteux est clairement subjectif et sert un postulat quasiment antimilitariste et donc pour le moins polémique sur ce site.
          .
          Et ce n’est pas en nous servant des invectives polémiques que vous arriverez à établir un débat constructif, qu’il soit politique ou pas.

        • boulling dit :

          OK: Militaires=pas gentils.
          Il est évident qu’il sera impossible de vous faire accepter que quelqu’un puisse avoir un point de vue un tant soit peu différemment, malgré votre « ouverture d’esprit ». Pas de débat, pas de réflexion, juste des lieux communs.

          Et ce n’est pas un militaire qui vous le dit.

    • Thaurac dit :

      Alors va poster sur l’Humanité 😉

    • Affreux Jojo dit :

      Il faut aussi défendre les Français. Et les protéger. C’est une question d’équilibre et ce n’est pas incompatible. Sachant que sur le budget de l’Etat, la part qui revient au régalien (Défense, Affaires étrangères, Justice et Intérieur) c’est grosso modo 2.8% qui y sont consacrés, contre 4,5 en 1990 (fin de la guerre froide) et 6,5 en 1960 (Guerre d’Algérie, course à l’atome).

      Il reste donc… 97,2% consacrés à « nourrir » les Français. Ce n’est peut-être pas assez encore. Certainement.

  7. Chasseur dit :

    Le V22 est une belle idée mais il a un triste passif de sécurité aérienne dans sa mise au point, déjà 22 morts par crash. D’où son surnom par les US Marines de ‘Widowmaker’, le ‘faiseur de veuves’. Espérons que ses difficultés de mise au soient soient résolues.
    Là c’est surtout parce que le CDG se ravitaille en mer avec des C2 Greyhound prêtés par l’ US Navy (Merci la LPM qui a sacrifié ce poste d’avion logistique dans le budget de la Marine). ça a permis de faire des rotations directement entre Hyères et les côtes de Libye en 2011, alors qu’avec des hélicos il aurait fallu une escale à Malte ou Chypre. Les C2 vont être retirés du service dans l’US Navy et remplacés par des V22. Donc autant que l’appontage d’un V22 sur le CDG soit validé le plus vite possible …

    • Fralipolipi dit :

      Le V22 n’étant vraisemblablement pas plus adapté à nos ascenseurs (au moins ceux du BPC) qu’à nos capacités financières,
      j’ai tendance à penser que la meilleure solution pour le PA CDG serait peut être de racheter à très bon prix un lot déclassé de C2 Greyhound … et de les faire ensuite durer une bonne quinzaine d’années supplémentaires (car on n’est pas mauvais pour faire durer les vieux avions, surtout ceux qui sont bien nés comme le C2).

      • Elmin dit :

        Le Greyhound est certainement une solution séduisante , mais :
        – il n’a vraiment ete concu que pour le fret alors que les besoins sont plus large que cela
        – il n’y a toujours pas de remplaçant désigne pour le nord262 alors que cet avion etait tres utile à la marine, pour les liaisons nord/sud (la logo ), les missions surmar surpeche et SAR , les EVASAN , les missions service public comme polmar , la formation des personnels navigants et l’aguerissement des pilotes. Aujourd’hui toutes ces missions sont assurées soit sur xingu (beurk beurk beurk beurk) soit directement sur ATL2.
        Au niveau embarque , outre le fret, il y a les missions Alizés qui ne sont plus assurées … Or il n’est pas toujours facile d’avoir un ATL2 qui tourne autour du GAN , et le fait est, il n’est pas là tout le temps, loin sans faut..
        Il faudrait donc un apoareil capable d’être arme en torpille / mine et de larguer / traiter des Boues acoustiques. En outre, si on est aller acheter des Hawkeyes ce n’est pas tant pour le radar que pour la cellule. Et les Hawkeyes vont vieillir , et on n’en a que 3 …
        Meme d’un point de vue export un avion modulaire embarque trouverait des retombés , comme en Inde , où au Brésil … Cela peut egalement consciderablement renforcer l’attrait pour un CATOBAR , domaine où seul deux pays ont une experience avérée …
        Je ne connais pas les besoins de l’AA mais ils urilisaient aussi le nord262 ( bastan7 En plus !) , et doivent donc aussi utiliser des avions trop gros pour faire ce que faisait les nords(casa?).
        Et du point de vue export, proposer un apoareil de surmar/patmar de taille réduite mais disposant d’une vrais modularité serait tres economique pour de petites nations littorales comme la Croatie , la Bosnie , où des îles …
        Vous achetez 4 cellules , 2 kits ASM/Surmar , 1 kit EVASAN , 2 kits passagers, 2 kits fret , 2 kits SAR , 1 kit ravitaillement en vol, et 2 kits guet aériens … Pour 4 avions (donc 3 dispo) , vous avez l’équivalent de 12 appareils (avec ce que cela necessite de maintenance / pilotes etc …)
        Packagezca dans une offre de leasing sur 15 ans , et vous avez immediatement de 40 à 70 pays qui peuvent être potentiellement intéressés (je parle de petits pays )
        Bref, commercialement , cela aurait beaucoup de sens , surtout si l’offre est construite « astucieusement » pour inclure la formation des personnels et l’assistance , voire de s’adosser à des SMP qui proposeraient le service complet en régie ( un peu comme bourbon proposait le remorquage en haute mer à la marine)

        • Zayus dit :

          Elmin,
          comme je vous l’indique plus haut, vous semblez pas accepter que les « kit guet aérien » n’existent pas et semblent même inconcevables…
          .
          Ou alors expliquez-nous comment on peut démonter un radar à balayage électronique ou qui plus est un radôme d’un avion AEWC et desinstaller les consoles de contrôle et différents postes des opérateurs présents sur ce type d’avion en « 2 temps 3 mouvements » et quelques coups de tournevis…
          .
          Sinon, en ce qui concerne le type à choisir pour ces missions, disons que quitte à réactualiser un modèle ancien, le Breguet 941 présente beaucoup plus d’avantages que le Nord 262.
          .
          Je sais… vous n’avez pas piloté de Breguet 941, mais il faut non-plus que ce soit rédhibitoire 😉 !

          • Elmin dit :

            Sije vous dis comment faire vous votez pour moi Zayus ?
            Je ne suis pas du tout un spécialiste des radars modernes mais si on design une antenne active ventrale en panneau , qu’est ce qui l’empêcherait de très bien voir à l’identique d’un radôme supérieur ? J’aurais meme tendance à penser que cela cela éliminerait certaines interférences liées à la cellule, aux moteurs , et au gars qui fait pipi dans les toilettes du bord, non ?
            Je ne fixe pas sur le nord, c’est surtout parce qu’il a les memes dimmension que le hawkeye et qu’il était utilisé pour la liaison et plein de truc que j’en parle, simplement pour dire qu’un avion de cette catégorie a du sens dans de nombreux domaines.

          • Zayus dit :

            @Elmin:
            .
            Disons qu’on sent bien le rapport à votre expérience personnelle sur les Nord 262. Tel était le sens de ma remarque, sans plus.
            .
            Pour ces avions AEWC, l’avenir est aux radars à balayage électronique installés au dessus de la cellule.
            .
            Pour les autres missions je vote pour votre concept 😉 !
            .
            Sinon, que pensez-vous de remettre à jour le concept développé sur le Bréguet 941 ?

      • Zayus dit :

        La première série n’étant plus service depuis 1987, les actuels 35 Greyhound sont issus de la seconde série et ont tous entre 25 et 31 ans…
        En 2030, ces Greyhound auront donc entre 40 et 46 ans si la France venait à en acquérir dès cette année (impensable…) 🙁 …
        .
        C’est à dire qu’ils font déjà l’objet d’un programme d’extension de vie lancé en 2002 pour des C-2 qui seront arrivés au bout de leur potentiel opérationnel quand l’US Navy s’en séparera.
        .
        Fralipolipi, vous dites:
        « … les faire ensuite durer une bonne quinzaine d’années supplémentaires … »
        Mais seulement à partir de leur année d’acquisition par l’Aéronavale, hors rien ne dit que l’US Navy s’en séparera avant 2020.
        Et si nous devions faire durer 15 ans après 2020 ils arriveraient à plus de 50 ans.
        .
        Non, non cette option est carrément impensable car, il ne faut pas perdre de vue que les cellules des avions embarqués sont plus éprouvées par les appontages et catapultages (voire même l’environnement corrosif marin) que leur alter ego « terriens ».
        .
        L’option C-2 me semble bien trop tardive pour l’Aéronavale qui aurait dû anticiper cette possibilité avant l’entrée en service du CdG.
        .
        Par contre, la France pourrait se joindre à la commande britannique de V-22 Osprey…

        • Elmin dit :

          Avec le budget d’achat / maintenance de vos 6 Osprey , on peut produire une quarantaine d’ Avion Liaison Surveillance Navale dont 12 navalises et l’ensemble des kits qui vont avec 😉 (12 parce que j’anticipe PA2 , comme je suis optimiste ))
          Et on peut en exporter une bonne centaine !
          Ahahhh !! Qu’est ce que vous dites de ca ?? 😉

          • Zayus dit :

            Elmin, vous sous-estimez ce que représente en 2016 le cout de développement d’un tel appareil. Nous ne sommes plus dans les années 50/60 où un programme pouvait être mené en moins 5 ans de la conception à la mise en service opérationnelle.
            .
            Et quel serait la plateforme à choisir si elle existe ?
            Ou alors quel serait l’industriel choisi pour mener et développer un tel programme ?

          • Nico St-Jean dit :

            Lol Elmin, :).
            .
            Je pense que développé un tel avion coûterais très cher et serais fort complexe. Quoi que non impossible mais vous en avez besoin sous peu il me semble ? Je pense que pour vous la meilleure option est de choisir le V-22 sans vous « cassez la tête » . Peut-être seriez vous capable de négocié l’assemblage en France avec une grosse commande par contre, si vous avez les installations bien sûr, et par « grosse commande » je veux dire un achat mixte pour votre armé de terre, vos forces spéciales et votre marine.

  8. Lagaffe dit :

    Les ennuis de jeunesse du V-22 semblent derrière lui. L’appareil est désormais utilisé par les forces spéciales.
    Je viens de lire sur le DSI de juillet que l’US Navy compte acheté 44 CMV-22B avec des modifications : un plus grand rayon d’action, un système de communication à haute fréquence au-delà de l’horizon, un système de haut-parleurs (?). Un système permettant aux V-22 de ravitailler en vol un autre appareil au moyen d’un kit roll-on/roll-off est aussi en cours de développement.
    Le CMV-22B sera plus polyvalent que le C-2 Greyhound et pourra être affecté à des missions humanitaire et du Vertrep à la mer (ravitaillement vertical, charge sous élingue).
    Le Japon est le premier client export. Israël pourrait très vite être le suivant.
    http://www.defensenews.com/story/defense/international/mideast-africa/2016/07/01/netanyahu-hints-v-22-orders/86591696/

  9. wrecker47 dit :

    l’OSPREY est un cercueil volant … C’est bien connu ,même si c’est un modèle amélioré de l’ancien .Il est préférable qu’on relance la fabrication d’un hélico lourd en s’inspirant du Frelon ,ce serait plus utile ,les Chinois l’ont bien fait …Maintenant que cet appareil se pose sur le pont du CDG n’est qu’un détail sans importance ,on peut aussi y poser un Dakota!

  10. Elmin dit :

    Je sais c’est pas bien de faire des HS mais je viens de tomber sur un petit film commercial ShortfinBarracuda et c’est hyper interessant la façon dont le projet est « vendu » comme americano-Australiano-anglo-Francais )
    https://vimeo.com/174024411

    • Zayus dit :

      @Elmin:
      .
      Vous avez mal entendu,
      il est bien question de technologies Australiennes, US et françaises, mais il est précisé que les Shortfin Barracuda seront les plus performants des sous-marins conventionnels, permettant à l’Australie de rejoindre le groupe de tête constitué des USA, RU et France (seuls détenteurs de SNA en Occident…).

      • Elmin dit :

        Vous partez toujours du principe qu’on a mal compris un truc )) ce que je voulais dire c’est que pour un profane qui voit ce film, il ressort en se disant « les USA et la France s’associent à l’Australie pour fabriquer le meilleur sous marin du monde » 😉 sachant que les anglais etaient tres impliqués dans l’offre francaise car pas mal de techno sonar sont anglaises ) on a notre projet « vendu » (aka presente au public comme « us-uk-aus-fr » 😉

    • Affreux Jojo dit :

      Bien foutu. Technos sous marine sfrançaises (design « stealth » et pump jet) avec intégration de systèmes tant français qu’américains (armement yankee) et avec transfert d etechnos qui seront ensuite développées sur la bête par les Aussies.

      Pour une machine « state of the art » comme on en fait en France, mais aussi aux USA et au RU. Que les Aussies vont pouvoir rejoindre. 😉

  11. Vroom dit :

    Je m’excuse de faire un HS , si Who? passe dans le coin , par rapport à cette déclaration « alors un ancien pilote qui n’est plus Zayus, l’ATL2 n’était pas présent en jordanie avant le départ du porte avion. » sur l’article de l’ATL2 sur Chammal.
    Allez lire ceci :
    http://www.opex360.com/2015/08/22/latlantique-2-de-loperation-chammal-effectue-sa-premiere-frappe-lei/
    Et pour info , le PA a appareillé le 18 novembre 2015 pour Chammal. Je vous laisse recouper les dates et constater que l’ATL2 était présent sur Chammal bien avant le PA.
    @M Lagneau , si vous ne voulez pas le publier , ce n’est pas grave ! 🙂