La France veut renforcer son influence au sein de l’Otan

Quand elle a retrouvé le commandement militaire intégré de l’Otan, la France s’est vu confier le Commandement allié transformation (ACT), l’un des deux plus importants de l’organisation, avec le commmandement allié Opérations (ACO). Jusqu’alors, ce dernier était dirigé par un officier général américain.

Depuis 2009, le commandant suprême allié transformation (SACT) est donc un général français issu de l’armée de l’Air. Et son rôle est primordial dans la mesure où c’est à lui que revient la charge d’identifier les futurs besoins capacitaires de l’Otan, de développer l’interopérabilité et d’étudier les doctrines et les concepts nouveaux. À ce titre, il soutient les activités de recherche et de développement concernant les technologies de pointe.

Pour résumer, le travail de l’ACT est de définir des normes. Pour cela, le général Denis Mercier, l’actuel SACT, dispose d’une vingtaine d’ingénieurs de la Direction générale de l’armement (DGA).

Comme l’avait souligné le député Gilbert Le Bris, co-auteur avec Philippe Vitel d’un rapport récent sur l’évolution du rôle de l’Otan, « auparavant, on avait tendance à adopter telles quelles des normes américaines; désormais, les Alliés coproduisent véritablement ces normes, et la France a un rôle de premier plan parmi les alliés européens, grâce à cette structure particulière qu’est la DGA ».

« Notre retour au sein du commandement militaire intégré de l’Otan a donc été très positif pour la France en termes d’influence mais il nous faut nous efforcer d’occuper tous les postes pour lesquels nous nous sommes engagés », avait également estimé M. Vitel.

Pour autant, il est question d’aller encore plus loin. Lors d’une audition devant les députés de la commission de la Défense, l’amiral Charles-Henri du Ché, a rappelé que l’influence figure parmi les missions de la Direction générale des relations internationales et de la stratégie (DGRIS) du ministère de la Défense, dont il était le numéro deux il y a encore quelques jours.

« Sur ce point, nous Français avons toujours eu une forme de pudeur que nos amis Britanniques n’ont pas, cet exercice d’influence étant l’une de leurs forces », a constaté l’amiral du Ché.

« Mais les choses évoluent désormais, notamment au sein de l’Otan où nous mettons en place une véritable politique en la matière. Celle-ci passe par l’identification des postes-clés, ce qui ne veut pas dire forcément les plus prestigieux, et la sélection des profils de candidats adaptés », a-t-il expliqué, avant de préciser que « cette démarche a aussi naturellement pour objectif de mieux défendre les intérêts de nos entreprises dans le cadre des agences de l’Alliance. »

76 commentaires sur “La France veut renforcer son influence au sein de l’Otan”

  1. OTAN et UE, construction par la volonté et donc instrument américain.
    Nos dirigeants successifs ne veulent décidément pas regarder la réalité en face.

    1. Otan première force militaire au monde
      UE première zone économique au monde
      Première vérité qui fait abstraction de l’idéologie anti-américaine qui vous anime.
      Je pourrai tout aussi bien dire que les états unis sont la création des européens…

      1. 2 bêtise en un post fort !! Vive la France sous de Gaulle on y était pas et c’était bien mieux, l’UE la plus grosse arnaque du 21 eme siècle.

        1. Beber
          J’aime bien ceux qui se font toujours une idée de l’époque du général De Gaulle sans l’avoir vécu.
          Toujours cette idée « d’indépendance », pourtant De Gaulle n’a jamais quitté l’Otan, simplement son commandement.Il a fait dégager les américains du sol français, aujourd’hui je ne crois pas que les américains ont des bases en France qui remet en question l’époque Gaullienne.
          La France a l’arme atomique et se trouve toujours autonome dans son choix.
          Le retour de la France dans son commandement ne signe pas un retour de la France dans l’Otan.Il faut arrêter de penser qu’après De Gaulle et jusqu’à Sarkozy nous n’étions plus dans l’Otan.
          .
          Concernant l’UE, De Gaulle n’a jamais été contre ce qui se passait a son époque et qui préfigurait l’union que l’on connait aujourd’hui.De la déclaration de Schuman a la CECA, puis la CEE, la PAC, l’union douanière, jamais De Gaulle ne l’a bloqué pour une pseudo quête d’indépendance.
          L’indépendance aujourd’hui ce n’est pas juste s’isoler du monde et s’opposer aux USA.Il faut vivre avec son temps.

          1. « Il faut vivre avec son temps. »

            « Etre dans le vent, c’est une ambition de feuille morte » , c’este Gustave Thibon

          2. Cher Robert,

            vous devez confondre modernité et mode.
            La mode, c’est effectivement être dans le vent, comme la feuille morte.
            Être moderne fait que l’on peut échanger sans avoir à pencher nos écrits sur un parchemin que l’on confierait ensuite à un messager à cheval.

          3. Laurent,
            Vous confondez le progrès qui s’opère et s’intègre naturellement à toutes les époques avec l’idéologie qui confisque des notions générales, progrès et modernité, et accable de passéiste tout opposant au nom de ce progrès et cette modernité auxquels personne ne pourrait échapper. Progrès et modernité ne sont que des moyens au service de l’homme qui peuvent nécessiter des remises en cause.
            Tout n’est pas forcément ni bon ni souhaitable en soi, parce que c’est moderne et « progressiste ». Souvenez-vous l’usage qu’en font les thuriféraires du marxisme et autres idéologues de gauche. Il me semble que nous revenons d’ailleurs un peu sur cette célébration obligatoire de tout progrès et de la modernité comme forcément bonnes.
            Si aujourd’hui, vous n’êtes pas pour l’Europe de Bruxelles, le mondialisme, le multiculturalisme, vous êtes enfermé dans une vision « passéiste » qui refuse le progrès, réactionnaire, etc.. Or, ces notions sont critiquables, manifestent des faiblesses et des limites, et il est possible voire souhaitable alors de les remettre en cause.
            Réagir, c’est être vivant, n’est-ce pas, et face à des errements c’est un signe de santé mentale.
            C’est la réponse que faisait Thibon aux adorateurs du progrès.
            Quand au « sens de l’histoire » je le laisse aux poubelles de l’histoire des fadaises marxistes.
            Mais personne n’est obligé de partager mon point de vue, je ne défend pas un prétendu sens de l’histoire progressiste et moderniste.
            Mais cela, vous vous en étiez rendu compte ! 🙂

      2. Otan première force militaire à ne pas savoir contre qui se battre (dernières actions en date: Bombardement de la Serbie, intervention en Afghanistan, …)

        UE première zone économique du monde à être incapable de prendre la moindre décision ( la crise grecque, la crise des migrants, bientôt le brexit)

        UE, Otan, ce ne sont que 2 « machins » inutiles et dangereux pour ses états membres

        PS: Petite mention spéciale aujourd’hui pour Sieur José Manuel Barroso, ex-président de la Commission européenne , qui vient de rejoindre la banque Goldman Sachs comme « conseiller ». Goldman Sachs qui a brillé en manipulant les comptes de la Grèce pour cacher ses dettes lors de son entrée dans l’UE.

          1. Exemple de réaction typique d’un gars qui n’a pas grand chose à dire ni à proposer dans un débat. Alors que l’OTAN à une influence majeur pour la sécurité de l’Europe entière si ce n’est du monde (cf. les interventions à tout va de l’OTAN… Après l’Afghanistan pourquoi pas une confrontation avec la Chine), le mec n’a rien d’autre à dire que de parler de l’armée suisse… Il faut vraiment être sacrément c…

        1. Suissitude
          Qu’est donc la Suisse en dehors d’un pays qui parle la langue de ses voisins? jouissant par son enclavement au milieu de l’UE, d’une aisance économique largement dût aux placements financiers étranger permettant par la suite les investissements dans le pays.Avez vous remarqué que depuis quelques temps, au moment ou l’Europe fait la chasse aux exilés fiscaux, la situation économique suisse ne va pas au mieux, notamment par rapport au franc?
          Alors par pitié, épargnez moi vos histoires bancaire, car elle est a l’origine même d’une situation économique que vous seriez susceptible de vanter.
          Que dire de ce pays qui se trouve entouré par l’Otan et qui n’a même pas les moyens de surveiller son ciel et pour qui le peuple refuse d’acheter de nouveaux avions? Contre qui la Suisse se prépare a se battre? personnes, car elle pense éternellement que ses voisins feront la guerre a sa place lorsque ce sera nécessaire.Ne parlons pas du poids suisse a l’internationale, il est tout aussi inexistant que l’identité suisse, qui ne sait pas quelle langue parler et qui continue a utiliser du « franc ». Recevoir une leçon d’un Suisse me fait rire, malgré que je n’ai aucun problème avec ce pays et ses habitants, j’ai juste un problème avec vous, qui venez ici par votre haine des français et votre envie de faire chier des français, restez a votre place et cessez de faire détester votre pays en jouant le rôle du mauvais ambassadeur.
          Vous n’êtes ni dans l’Otan, ni dans l’UE, pourquoi donc intervenir? Vous n’êtes pas concerné, pourtant vous en avez une détestation incompréhensible en tant que Suisse.Vous êtes donc en sécurité, en bonne santé économique du fait de votre position, tout roule n’est ce pas? Mais le jour ou l’Otan ou l’UE se cassera la gueule comme vous l’espériez tant, que pèsera la Suisse la dedans? En sortira t-elle renforcée économiquement? Sera t-elle plus en sécurité?
          J’aime bien ceux qui ont une belle idéologie a court terme et qui ne savent pas défendre leurs intérêts, car ils ne comprennent pas le monde dans lequel ils vivent.

          1. Le jour où l’Otan mettra le feu à l’Europe à force de jouer avec les nerfs de Poutine, la Suisse sera concernée comme les autres… Alors tes arguments de franchouillard plus que moyen, tu te les gardes pour le final de ce soir

          2. Maotchao,
            Vous oubliez comme argument contre la Suisse le droit qui y existe de tuer une personne qui veut mourir. Des associations de meurtriers comme Exit ou Dignitas ont tellement fait parler d’elle pour euthanasier celui qui le demandait que certains sont morts sur un parking dans une voiture avec un sac en plastique sur la tête. Pour ma part, c’est le principal que je ferais à la Suisse.
            Mais je ne vois pas cet argument, pourtant hautement humanitaire, parmi les vôtres.
            Sinon, chaque pays a le droit de choisir sa façon de vivre et les autres le leur.

        2. Bon, ben moi, pour une fois, je trouve le com de Suissitude pas si bête !…
          D’abord, et en ce qui me concerne, je préférerais voir la France en dehors de l’OTAN, tout en restant un partenaire de confiance et un allié, comme autrefois…
          Mais je trouve que ces derniers temps, l’OTAN, pour ce qui concerne la question russe, devrait temporiser et essayer d’amadouer Poutine (parce qu’il s’agit bien de lui, et uniquement , avec son successeur se sera probablement différent…) au lieu de jouer la surenchère . L’OTAN a les moyens d’engager une discussion franche avec Poutine et de lui faire accepter ses idées, de le rassurer, du moment que, bien entendu, on ne va pas pointer des missiles sous son nez … Après, d’un autre côté, il vrai que Poutine a besoin d’un ennemi extérieur pour faire vivre son régime, d’où ses provocations incessantes … Sujet complexe !
          Pour ce qui est de l’UE, là encore, force est de constater que cette entité est la première puissance économique du monde . Il y aurait peu pour qu’elle devienne aussi la première puissance diplomatique, et même militaire !
          Mais l’Europe actuelle est bien loin des idéaux de ses pères fondateurs !
          Tout d’abord, c’est un monstre d’égoïsme, ou les uns n’ont de cesse de tenter d’affaiblir leurs voisins, on y rentre comme dans un moulin, on reçoit des diktats de la Turquie, etc…
          Le soucis est qu’en Europe, ce sont des financiers qui ont pris le pouvoir et on voit bien que question diplomatie ils sont loin de faire la maille !
          Pour nous, français espérons que l’avenir nous donne un homme ou une femme providentiels car nous avons le potentiel pour faire des choses énormes et notamment, relancer l’Europe, seulement… vu le paysage politique actuel, cet avenir qui pourrait être radieux, ne sera -au mieux- qu’à moyen terme !…

          1. Alpha,
            Globalement d’accord avec votre analyse.
            Avant de choisir, ou refuser, ses adversaires ou alliés, quels qu’ils soient c’est à nous de le dire, il faut déjà être en mesure de décider librement.
            Dans l’OTAN et l’UE, ce n’est pas possible.

        3. L’OTAN et l’UE sont des machins du XX°, des usines à gaz du passé. Il est temps de passer à autre chose, mais ces structures sont tellement incrustées et auto-portées (c’est à dire qu’elles existent pour elle-même et sont leur propre fin) qu’on ne réussira jamais à les transformer.

      3. Moi je zappe les commentaires sur ce genre de sujet, c’est une tribune pour des idees toujours similaires qui n’ont pas plus de matérialité avec le temps.. C’est comme l’encerclement de la Russie par l’OTAN… On a beau démontrer que c’est grotesque de parler ainsi, il y en aura toujours pour revenir avec le même argument … Il y a des fils de discussion bien plus interessants et souvent trop technique pour attirer les frontistes aussi anti americain que pro russes , sans connaitre ni l’un ni l’autre de ces pays …

      4. Maotchao,
        Si on suit votre raisonnement, il faut être avec, ou plutôt soumis, au plus fort parce qu’il est le plus fort ? Historiquement, la France aurait-elle du s’allier aux forces de l’Axe parce qu’elles étaient alors les plus fortes ?
        Quand à « UE première zone économique au monde » vous jouez habilement sur les mots, l’UE est inexistante politiquement, et pour cause jamais ses fondateurs n’ont voulu qu’elle soit une force politique unifiée qui aurait menacé la suprématie américaine, et économiquement sert avant tout les intérêts de certaines puissances fortes, l’Allemagne et les USA. Parlez aux portugais, aux grecs, aux italiens de  » première puissance économique mondiale. »
        Regardez Barroso, premier ministre portugais puis dirigeant de l’UE cumulant 22 postes internationaux prestigieux et venant d’y ajouter celui de conseiller international pour Goldman Sachs, vous savez cette banque qui est responsable de la crise des supprimes et spécule contre les nations européennes. Tous les dirigeants de l’UE ont été du même acabit, banque Rothschild, etc., aucun n’échappait à la sphère d’influence américaine.
        Je peux vous donner de longues références pour attester de mon affirmation, UE volonté américaine, il n’est pas question d’idéologie, car je ne me réfère qu’aux faits, à la réalité, mais pour vous ça permet de botter en touche sans avoir d’argument. Cela est une vérité constante regrettable concernant certains sujets.
        Mais il n’est pire aveugle que celui qui ne veut rien voir.

        1. Portugais, Grecs, aux Italiens mauvais exemples si on regarde sur un temps long ce sont des peuples qui ont vue leur niveau de vie progresser grasse à l’Union (je n’aie pas employé le terme clochard…)
          Je précises que je suis contre L’union sous cette forme mais faut pas déconner quand même !

          1. Christophe,
            Les comptes de la Grèce ont été truqués avec la complicité de Goldman Sachs et de l’UE pour lui permettre de passer les contrôles financiers. La suite, vous la connaissez comme nous.
            Portugal, Italie, surtout le sud, Grèce, ont largement bénéficié de l’aide de l’UE qui n’est qu’une redistribution de l’argent collecté dans les autres pays, un peu comme l’aide sociale en France qui n’existe pas sans l’impôt et les taxes.
            L’UE ne donne rien de lui-même car il ne produit rien.
            Mais ces aides ont été à double tranchant puisqu’elles n’ont pas suffi à redresser ces pays et probablement laissé croire que l’argent tombant tout seul on pouvait créer des postes de fonctionnaires, dépendre des aides, etc… Sans parler de la corruption, du clientélisme et de l’aide formidable à l’idéologie européiste que cette forme d’assistanat a entrainé.
            Je ne crois pas exagérer et je n’invente rien.

        2. Si rien ne vous plait, si vous êtes si malheureux dans votre vie, si vous en avez ras le bol de voir des soldats américains patrouiller dans votre ville et qui vous obliges canon derrière la nuque a acheter du coca et des iphone, si vous en avez marre de voir vos enfants ne pas connaitre la guerre, si vous regrettez la France paysanne d’hier, rien ne vous empêche d’immigrer.
          Votre haine/jalousie éternelle des américains vous fait perdre toute logique et tout sens des réalités.
          Peu importe que les USA aient voulus un bloc Européen, peu importe que l’Otan reste fortement sous influence américaine, la seule chose qui importe c’est que le peuple français soit en paix et économiquement prospère.Voilà ce qui conduit a ne rien changer, voilà ce qui fait que vous ne pouvez pas être écouté.
          Si vous m’expliquerez pourquoi une France isolée de cela en sortira renforcée tant économiquement que militairement, alors on commencera a y réfléchir.La France n’est plus l’empire qu’elle était et il faut voir notre place dans le monde actuel et cessez de vouloir recréer cet empire et cette force que nous n’avons plus et que nous n’obtiendrons pas en s’isolant et en espérant que l’esprit d’indépendance donnera des forces nouvelles au pays.

          1. @ Maotchao

            Je souscrit à tout ce que vous venez de dire et quel recul quand même ! Bravo pour votre lucidité, sincèrement.

      5. UE première zone économique au monde ? Mais ça veut dire quoi concrètement, si demain il n’y a plus d’UE, l’Europe restera la 1ere puissance économique au monde… ça n’a strictement aucun sens de dire ça.
        Pis c’est faux, parce que la 1ere puissance économique c’est celle qui impose sa monnaie au reste du monde, et pr le moment c’est le $, si on additionne les PIB ou les échanges commerciaux, oué cool ça fait des belles stat, mais en quoi c’est une puissance ?

        La puissance c’est quand on impose ses décisions, l’UE est d’accord sur rien, bref c’est de la merde, alors je vous conseil de ne pas répéter bêtement la propagande pro UE qui n’a ni queu ni tête.

        1. Ben non, l’Europe n’existera plus économiquement si elle n’est plus qu’un conglomérat d’états qui ont juste des frontières communes mais des économies et des monnaies indépendantes.
          Est-ce que vous globalisez le poids économique de tous les pays constitutifs de l’Amérique du sud par exemple ?
          Ne sous-estimez pas le poids de l’Euro dans l’économie mondiale, même si les problèmes de la Grèce (qui n’aurait jamais dû y adhérer) ont plombé sa fiabilité : http://ec.europa.eu/economy_finance/euro/world/index_fr.htm

          Ce qui plombe trop souvent les débats c’est que des idées pré-conçues sont présentées comme des réalités. Les médias ne font souvent rien pour arranger les choses en commettant les mêmes erreurs.

    2. Je ne pense pas qu’ils ne veuillent pas regarder la réalité en face… je pense que la réalité s’impose face à eux. Les Etats-Unis sont 6 fois plus puissants que nous (en terme économique et 10 fois plus puissant en terme d’arsenal militaire, de troupes et de budget). Mais tel n’est pas le problème. La Russie a un PIB 1/3 moins élevé que le PIB français et arrive plus ou moins à lui faire face par toutes sortes d’outils (souvent des outils du faible au fort). Cependant, dans le cas de la France c’est extrêmement difficile de faire la même chose. Notre territoire est à l’ouest de l’Europe, bordé et encerclé par des pays aux mains des Etats-Unis (sans avoir la volonté de sortir de cette main), nous n’avons que peu de frontières naturelles avec ces Etats et donc nous ne pouvons établir de démarcation avec ceux-ci pour ensuite échanger commercialement avec une autre zone (comme le fait la Russie avec la Chine). En bref, nous sommes coincés. Nos élites voudraient bien pouvoir se passer des USA et de l’UE, mais ils ne peuvent pas. A défaut, nos élites utilisent l’UE et aujourd’hui l’OTAN comme des leviers de puissance en espérant des jours meilleurs, une démographie importante pour gagner en poids et pourquoi pas un effondrement des USA dans le futur (là on se met à rêver, même si ce pays est en réalité assez fragile). Et quitte à être dans l’UE et l’OTAN, autant y être puissant et tenter d’imposer nos vues plutôt qu’être totalement dominés sans avoir un mot à dire. La taille des USA a fait de la Grande Nation un nain. Il faut savoir l’acter et espérer mieux tout en ne sortant pas de l’histoire, car l’histoire peut se retourner rapidement et nous pourrions avoir un retour de puissance rapide si un quelconque événement arrivait en notre faveur…

      1. La Russie est rempli de matière première c’est pour ça qu’elle arrive à faire face, de plus contrairement à la France elle n’a pas perdu de son aura auprès du monde, ni ses capacités de projection ( même si elle sont surcottés)

        1. Les capacités de projection de l’armée Russe sont quasi-nulle : ils n’ont qu’un Porte-avions qui est plus souvent en réparation qu’à la mer. En Syrie c’est très proche de leur frontière mais l’armée russe est très diminuée!

          1. Sacré non de non de rosé, j’avais bien dit à Mathilde d’y aller mollo sur le service! 😉

        2. @ Beber
          La Russie arrive à faire face ?… Ah bon, on nous aurait menti ? Il me semblait que ce pays était entré en récession en 2015 !!!
          Avoir des ressources de matières premières, c’est bien, mais encore faut-il pouvoir les vendre… et au bon prix !!!
          Pour ce qui est de l’aura de la Russie … Complètement grillée en Europe, et pour le reste on est loin des relations entretenues par feu l’Union Soviétique…
          En ce qui concerne les capacités de projection des forces russes, elles sont largement insuffisantes ! Pas assez de navires et avions anciens à la disponibilité douteuse…
          Et ce n’est pas moi qui l’affirme c’est Sputniknews himself !!! 🙂
          fr.sputniknews.com/…/201201301022337616-russie-des-possibilites-de-projection-de-force

          1. La Russie a un dette inférieur à beaucoup de pays occidentaux , de plus elle a une très forte reserve d’or. Alors oui elle est entre en récession mais celui lui a permis de développer des secteurs différents de celle dont elle est dépendante . Bien sûr ils sont aujourd’hui moins prêt que les États Unis tant au niveau économique ( même si les usa font marcher la planche a billet ) qu’au niveau de l’armée . Mais forcer de constater qu’ils ont surpris tout le monde en Syrie ..

          2. @Beber:
            .
            Passé le relatif « effet de surprise » de l’engagement russe en Syrie, il ne se passe plus grand chose du côté des forces russes dont on commence à croire que la reprise de Palmyre était l’objectif ultime.
            .
            J’évoque bien un effet de surprise qui est très relatif sachant que Poutine a toujours manifesté sa volonté de tenir son point d’appui naval en Méditerranée au port de Tartous.
            .
            Mais il est vrai que la Syrie semblait un peu oubliée de la Russie au profit de l’Ukraine où elle entend bien maintenir une certaine instabilité après son annexion de la Crimée.

      2. « Et quitte à être dans l’UE et l’OTAN, autant y être puissant et tenter d’imposer nos vues »

        Et bien que voilà un voeux pieux!!! Est-ce qu’il vous aurez échappé que l’OTAN est une organisation initiée par les USA, pour les USA, destinée à renforcer la stratégie militaire des … USA?

        Le reste n’est que réthorique, la France aussi bien que tous les autres membres, y compris la Turquie, ne sont que des marionnettes que les USA utilisent au gré de leur besoins.

        Est-ce que les autorités des pays membres sont dupes? Non, elles en sont conscientes mais acceptent le rôle de marionnettes avec comme contre-partie de pouvoir profiter du parapluie américain et de minimiser leur dépenses militaires (toujours utile lorsque les budgets sont en chute libre).

        Les grands discours du style « La France veut renforcer son influence au sein de l’Otan », c’est juste pour flatter le citoyen

        1. Le citoyen français reste majoritairement indifférent à l’OTAN quand il n’y est pas hostile, de l’extrême gauche à l’extrême droite de l’échiquier politique français en passant par les socialistes et autres « républicains » qui se réclament « gaullistes ».

      3. Le seul moyen de gagner en influence dans l’UE et dans l’OTAN, c’est de faire un effort de défense plus important. Il faut mettre les autres devant le fait accompli. Comme L’impertinent l’écrit, les États-Unis sont plus de 10 fois plus puissants que nous en matière militaire alors que leur PIB et leur population sont juste 6 fois les nôtres. C’est parce qu’ils font un effort de défense plus important, presque 4% de leur PIB. Quand on pense qu’on n’est même pas à 2%, qui pour rappel est ce que les États-Unis demandent à leurs vassaux, non pas pour s’émanciper, car c’est clairement insuffisant, mais pour participer un peu à la défense et renvoyer l’ascenseur en achetant principalement du matériel US (car les autres pays d’Europe qui se satisfont du protectorat américain n’ont presque pas d’industrie de défense – à part quelques grands -, contrairement à la France). Et la France actuellement, membre du Conseil de sécurité de l’ONU, pays présent dans le monde entier par ses territoires d’outre-mer, son réseau diplomatique, se satisfait d’être un des seuls pays à presque atteindre cet objectif! C’est assez ridicule. Elle ne devrait pas se contenter de cet objectif donné à ceux qui sous-traitent leur défense, mais devrait plus viser les 3%, ce qui serait tout à fait tenable, et toujours moins que les autres membres du Conseil de sécurité (États-Unis, Russie, Chine, Royaume-Uni excepté qui est dans une situation comparable à celle de la France). C’est une question de volonté politique, pas la peine d’accuser des structures.

        1. Très bon post comme je les aime fournit et construit comme on le dit chez nous GOOD JOB BRONE .

      4. Sur la fragilité des USA je suis d’accord avec vous. Le problème communautaire est de plus en plus aigüe, ils ont 100 millions de pauvres environs et à peu près le même nombre d’armes à feu en circulation (et encore ce n’est qu’une estimation).

        1. Waouuuuhhh j’aurai cru avoir lu un grand prix Nobel de l’économie , quand j’étudiais à Paris vu le nombre de personne au RSA Je préfère travailler et être pauvre qu’être au RSA Mr le spécialiste occuper vos de votre économie et nous on s’aura le faire à titre d’information taper sur Google le nombre de français chez nous et compter ceux en situation irrégulière qui préfère cela au lieu de rentrer en France .
          Donc bonne continuation à vous nous on ne distribue pas de l’argent à tout à des barbus qui l’aime pas votre pays mais votre Caf , tant mieux pour vous chez le barbus va bosser et ferme sa bouche ( poliment dit) sinon rentre chez lui il commet des attaques ou attentats on les rapatrie tous et sinon on envoie nos drones , vous êtes riche on voit la preuve .
          Dès économiste en herbe ils connaissent rien et ça parle .
          Cordialement

          1. Continuez de regarder Fox News Rahiley, vous puisez aux meilleures sources.
            Le fait est qu’il vaut mieux être pauvre en France qu’aux USA. Et hyperriche aux USA qu’en France. Pas la peine d’être Nobel pour le constater.
            « D’un point de vue international, le PNUD place les États-Unis en 16e position pour l’indicateur de pauvreté IPH-2 sur les 18 pays les plus développés »
            Par ailleurs l’économie des USA fonctionne avec deux moteur :
            – le crédit (des ménages)
            – la planche à billets (de la banque centrale donc)
            Les deux marchent ensembles, comme deux unijambistes sur une seule béquille.
            Bref, les USA vivent dans une économie parfaitement virtuelle. La seule question c’est combien de temps ça va durer.

          2. @ Rahiley
            Pas la peine de nous balancer des réflexions à la Suissitude …
            On sait très bien ce qui se passe aux USA, et cacher vos pauvres, ou ne pas les prendre en compte, ne veut pas dire que vous n’en avez pas !…
            J’ai d’ailleurs pu moi même le vérifier en me rendant à Detroit il y a 4 ans : Ville salle, délabrée, a moitié abandonnée, des clochards de partout… Bref, loin du rêve américain !…
            Après, nous avons nos problèmes, vous avez les vôtres, mais l’essentiel est que depuis La Fayette, nos pays s’entendent bien, non ?…
            Cordialement

          3. Vince,
            Ah, la fameuse planche à billets !
            Et nous, notre banque centrale est à Frankfurt, nos dirigeants sont à Bruxelles et leurs inspirateurs à New-York.
            Les carpet baggers et les bootleggers représentent typiquement l’esprit d’entreprise américain, tant pis pour les autres.
            Enfin, ça n’en fait pas une démonstration de la réussite de notre économie socialo-libérale.

      5. Très bonne analyse ! Je rajouterai que l’économie américaine est très loin de l’effondrement. Mais il faut souligner que les Généraux américains sont admiratifs de l’efficacité des troupes françaises au Sahel par exemple ! Ils savent qu’ils y a en Europe deux armées performantes : Le Royaume Uni et la France!

    3. Nos dirigeants regardent surtout leurs carrières et leurs portefeuilles.
      Ils n’ignorent pas non plus le « mauvais sort » qui s’abat sur ceux qui se détournent de la domination US.

    4. Décidément je demande vraiment ce que veulent certains contributeur Français , tout ce que vous voulez cest ça quel que soit la nature des relation , vous rester négatif et c’est pas bien l’idéologie d’une toute petite minorité nostalgique du passé se reprend sur tous les français vu de l’étranger et même ce site n’y échappe pas .
      ALORS UNE QUESTION À QUAND SERIEZ VOUS FIÈRE DE VOTRE NATION ??? Quand elle aura quitter L’UE et L’OTAN , et ensuite quoi la suite avec 32 M , mémé nous avec 540M du budget on y est , alors Mr les mécontent de leur nation qu’il Considère comme nos petits à tout faire débarrassez le planche allez faire devoir de citoyen ,rédiger un plan pour la suite et apres on vous écoutera toujours à raller , jamais content de nos relations , laissez nous au moins discuter avec ceux qui aiment l’amitié et l’inter-opéra lite et vos laissez ce site .
      Ça devient pénible , je suis français Heureusement car je suis supporte pas ce genre de patriotisme defaitiste , soyez positif .
      Cordialement .

      1. Exacte Rahiley, je pense que la France peut être un grand allié des USA sans se sentir comme vos caniches .. Au final, les français qui pense cela se font mal à eux même et se traite eux même de toutous alors que je n’ai jamais entendue dire cela de la bouche d’un américains (pourtant j’y vais plusieurs fois par mois) .
        .
        Quant les USA ont besoin d’aide la France doit répondre présent et se dépêché d’y allez, quant la France à besoin d’aide, c’est la même chose côté US (comme en Libye par exemple) Il me semble que 2 grands alliés doivent agir ainsi non ?
        .
        Je trouve simplement beaucoup trop simpliste ceux qui se base sur la puissance des USA vis à vis de la France pour qualifié cette dernière de « toutous des USA » et je suis Canadien, je sais ce que sait de vivre à côté d’un allié puissant, pourtant notre peuple vie très bien avec cela et personne au Canada ne se sent inférieur aux américains .. on leurs à dit non pour l’Irak comme la France et il ne nous ont pas mordu, ils ont compris que nos intérêts n’allais pas de leurs sens pour cette guerre là.

    5. Robert, vous avez sécher les cours d’Histoire. Ce sont les Européens qui ont demandé la création de l’OTAN suite au traité de Bruxelles de 1948 instituant l’UEO entre le Benelux, la France et le Royaume-Uni et qui ont demandé a l’Amérique du Nord une alliance formelle suite au blocus de Berlin

      – la première en temps de paix de l’Histoire des USA contre lesquels, je le rappelle, le Parti Républicain, était d’abord opposé -,

      Quand a la création de la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier, de l’Euratom, et autres organismes qui ont ensuite fondé l’UE c’est la France qui en a l’origine de l’immense majorité.

  2. Mais surtout OTAN et UE conçues pour régler des problèmes d’une autre époque.
    Que l’on cesse de nous dire que « les militaires sont toujours en retard d’une guerre ».
    Notre vrai problème, c’est que le personnel politique est toujours en retard d’une époque.

  3. Non ,les Français ne souhaitent pas le retour de notre armée au sein de l’Otan …On les y contraint!

    1. J’adore les souverainistes et nationalistes qui croient que les français sont sur la même « longueur d’onde qu’eux ».
      Alors qu’ils ne sont qu’une minorité. Et qu’on ne me sorte pas les résultats électoraux du FN dont les derniers succés reposent sur une forte abstention.

      1. Laurent,
        « souverainistes et nationalistes », pourquoi deux termes aussi réducteurs, patriote suffit, mais ce terme est interdit, sinon pour le foot et pour suivre les diktats d’un gouvernement sous peine d’être qualifié de « mauvais français » ?
        Ne parlez pas au nom des français mais au vôtre propre, comme je le fais moi-même.
        Prétendre que d’autres, qui ne partagent pas votre point de vue sous entendu, ne parlent pas au nom des français, n’est-ce pas insinuer que vous parleriez en leur nom ?
        Quand aux résultats du FN, l’abstention est-elle bien pensante ou mal pensante, en tout cas elle n’a pas le droit à la parole par définition démocratique.
        Vous semblez chagriné, Laurent, je me trompe ?
        C’est dur d’être bien pensant de nos jours ! 🙂

      2. Les arguments du mec qui n’a rien compris déjà c’est pas nationalités mais patriote. … Vous essayez de faire dire ce qui n’a jamais été dit vous êtes la minorité bien pensante , ancré dans votre petite vie complaisante incapable de réfléchir et de vouloir sortir de l’UE de l’OTAN d’avoir un peu de fierté pour votre pays

        1. Juste une question « Beber » , en quoi seriez vous plus « patriote » que Matchao (officier de l’AT) ou moi-même (ex officier de La Marine) ?
          Pour être patriote , faut il être convaincu que la France est seule sur terre ? Que les autres sont de la merde où nous veulent du mal ? Que les immigrés sont un peril sans commune mesure ? Que les valeurs de la France sont « Liberte (mais pas de dire du mal de la Russie qui finance le Parti) , égalité (quand on est blanc chrétien ) , Fraternité (heu … Non, celui là on va l’enlever … Faudrait trouver quelque chose de plus francais comme « Saucisson » …)  » ??

          1. Elmin,
            Probablement la fatigue, la chaleur, vos arguments baissent de niveau. Relisez-vous en y réfléchissant et, en dehors de la mauvaise foi de celui qui veut avoir le dernier mot, faites un effort la prochaine fois.

          2. Parfaitement d’accord avec vous Elmin. Je ne veut pas allez trop loin car ce n’est pas mon pays ni mes affaires, mais je trouve que certains étiquettent à tort le « patriotisme » avec l’isolement ou le nationalisme extrême.

          3. Nico,
            Sauf que les préjugés racistes, et autres stupides idées reçues, qu’Elmin attribue ouvertement au FN ne correspond en rien à la conception du patriotisme de ce parti ni à son programme.
            Libre à lui, et à d’autres, d’exprimer leur détestation de ce parti, mais la malhonnêteté intellectuelle disqualifie celui qui en fait usage.
            Maintenant, si tous ceux qui ne sont pas soumis au mondialisme, à un « patriotisme » d’apparence qui n’en a plus le contenu, doivent être qualifiés d’extrémistes, de racistes, dites-le ouvertement, ce sera plus honnête.

  4. Qui c’est qui donne les ordres ? Lehmann Brothers, Goldman Sachs ou Morgan ? Ou les trois ensemble…

  5. Nous aurons l’influence associée à notre implication dans l’alliance.
    Or cette implication reste modeste comparée à celle de pas mal d’autres pays, Grande Bretagne en tête. Dernier exemple en date qui fait tache : la France qui passe son tour pour les bataillons qui se relaieront dans le cadre des mesures de réassurance.
    Bref côté DGRIS on semble plutôt dans la posture que dans le concret.

    1. Je ne suis pas certain que ce manque d’implication soit percu comme une rebuffade de la France. Quand je parle à mes amis européens, tous sont tres conscients de l’énorme effort de la France en Afrique , au moyen orient et sur le territoire national directement visé …
      Que ce soit vis à vis de l’OTAN ou de l’UE, les armees françaises remplissent plus que leur quota avec efficacité et professionalisme. Alors apres, oui, peut être que les polonais font un peu la gueule mais on sent bien que l’entente entre francais et polonais n’est pas au beau fixe …
      Il est clair ceci dit que , que ce soit au sein de l’OTAN ou de l’UE, la France aurait tout intérêt à renforcer ses partenariats stratégiques pour se faire des « amis proches » tant il est clair que le couple Franco allemand est dans une mauvaise passe (et que l’Allemagne elle ne se prive pas d’avancer ses pions au pays bas, en Pologne , dans les pays baltes , en Hongrie , en Autriche …)

      1. On peut même considéré que les forces armées françaises sont « a bout de souffle » du aux nombreuses OPEX .. dont les médias canadiens rapportent ses efforts considérable que la France fait en Afrique et au M-O .. Alors si c’est reconnu au Canada, nul doute que c’est également reconnu à travers l’Europe ..
        .
        Non seulement la France à toutes intérêt à prendre du Leadership au sein de l’OTAN, mais en plus elle le MÉRITE .. et ça, pour moi et beaucoup de mes ami(e)s de la R22R, c’est quelque chose qui prend beaucoup de valeur, le mérite .. et je pense sans me trompé que le Canada appui ce Leadership français au sein de l’OTAN.

    2. @ MP3
      « Dernier exemple en date qui fait tache : la France qui passe son tour pour les bataillons qui se relaieront dans le cadre des mesures de réassurance. »
      Il ne vous aura pas échappé, qu’actuellement les troupes françaises sont fortement sollicitées, partout dans le monde et sur le territoire national…
      Par contre, ce qui apparemment vous échappe complètement, c’est que la France est engagée dans une lutte contre le terrorisme en Afrique et au M-O, et qu’elle reçoit bien peu de soutien des ses alliés européens ou otaniens, si on fait la comparaison avec les forces disponibles de ces deux entités que sont l’UE et l’OTAN…

  6. Je trouve ce billet extrêmement intéressant et je me félicite que soit mise en place, avec sérieux et rigueur, une politique d’influence qui rompe avec deux grands défauts français qu’il faut expliciter.
    .
    Le premier grand défaut français est de refouler notre créativité normative et de toujours rendre les autres responsables de ce qu’il y a trop de lois ou de règlements. Dans ce domaine, le bouc émissaire programmé, c’est l’Europe de Bruxelles, chère à Robert.
    .
    Ce que les gens comme Robert oublient et même refoulent, c’est que c’est bien nous qui voulons toujours plus de normes, pas nos partenaires. C’est bien nous qui parvenons à imposer à nos partenaires des systèmes normatifs de notre invention, d’ailleurs, et pour une raison assez simple et en général ignorée: la culture française est très normative, nous sommes intellectuellement équipés pour produire du droit, au point que l’Ecole du droit français occupe une place et un rôle surdimensionné par rapport à l’importance économique et politique de la France dans le monde, ce qui en fait un contre-poids à l’hégémonie du droit anglo-saxon. A vrai dire il n’existe que deux grands Ecoles de droit dans le monde: la française et l’anglaise.
    .
    Vous ne le savez peut être pas, mais les Français sont donc considérés comme de très habiles juristes. Et comme ils sont aussi d’excellents techniciens et ingénieurs, ils peuvent produire de la norme technique, ce qui est un point clé du soft et du smart power (quand un juriste rencontre un ingénieur, c’est le début des emmerdements pour tout le monde: fini la vasouille faut faire les trucs au cordeau).
    .
    Le deuxième grand défaut français: ils sont les inventeurs de la supranationalité (ils ont créé et créent encore des organismes internationaux dotés d’une personnalité juridique et de prérogatives spécifiques par transfert de souveraineté) ce qu’il refoulent pour des raisons aussi réactionnaires qu’immatures ( la crise de l’identité nationale… Grand Dieu! Le peuple français, dans sa destinée manifeste, de Vercingétorix à De Gaulle ravalé au rang d’adolescents boutonneux qui s’interrogent sur leur avenir, ou quand la connerie ambiante accède au grandiose), mais ils pratiquent la politique de la chaise vide.
    .
    C’est tout nous: on crée des instances internationales, et au moment où il faut occuper les postes clés et faire le travail en commission, il n’y a plus personne. Résultat des courses: nos partenaires s’emparent du pouvoir, car la nature a horreur du vide, et la place que laisse un Français est prise par un autre, au point que les carrières à l’international sont considérées comme peu prestigieuses, et pire encore, ceux qui y accèdent comme des traitres à la patrie, ou des gens qu’il convient de détester ou de mépriser.
    .
    Et c’est ainsi que sur tel blog de la réacosphère qu’elle soit de droite ou de gauche, un Pascal Lamy sera considéré comme une ordure, au côté d’une personnalité comme Christine Lagarde. Alors que ces deux personnes sont extraordinairement expérimentées dans leur domaine.
    .
    Je suis donc ravi que quelqu’un au ministère de la défense se préoccupe de mener une vraie politique d’influence au sein de l’Otan, à travers les normes et la maîtrise des postes clés et je m’étonne peu qu’un Robert trouve matière à s’en désoler. Comme le dit le Ché: mettons fin à la pudeur!

    1. Tschok,
      Vous dites :
      « Je suis donc ravi que quelqu’un au ministère de la défense se préoccupe de mener une vraie politique d’influence au sein de l’Otan, à travers les normes et la maîtrise des postes clés et je m’étonne peu qu’un Robert trouve matière à s’en désoler. »
      Vous ne voyez pas de contradiction dans vos propos ?
      Ou et quand la France a-t-elle été autrement qu’à la remorque des USA et de leur politique dans l’OTAN ?

      Mettons fin à la plaisanterie, plutôt, non ?

  7. Pascal Lamy est militant socialiste, proche de Delors, membre de plusieurs structures internationales ouvertement supranationales, c’est à dire pouvoir d’influence et de décision sur les nations sans mandat électif, dont le groupe Bilderberg, de 1996 à 1998, il a été membre de la Rand corporation, renseignez-vous dessus, c’est une agence proche de la CIA, et il cumule nombre de postes dans des structures agissant dans le même sens au service des mêmes intérêts.
    Dans le même temps, il appartient à toutes les structures européistes, pas européens, les plus fanatiquement engagées dans le sens de la destruction des nations comme Christine Lagarde. Parce que les intérêts américains et européistes sont convergents.
    Je n’ai jamais insulté quelqu’un ici, je vous laisse cela Tschok, mais Lamy est probablement supérieurement intelligent, il est par ses engagements constants un agent d’influence contre notre pays. À l’OMC, il continue de servir les mêmes intérêts. Il faut parler de faits, pas de préjugés ou de sentiments.
    Pour Christine Lagarde, membre d’un cabinet d’avocat d’affaires internationales américain, elle a aussi été 1995 à 2002, membre du cercle de réflexion Center for Strategic and International Studies (CSIS), au sein duquel elle copréside avec Zbigniew Brzeziński. Renseignez-vous sur ce monsieur, sa pensée est dans un livre « le grand échiquier » un manifeste de l’impérialisme américain contre les nations européennes. Au FMI, elle sert les mêmes intérêts.
    Lisez leurs fiches wikipedia à tous les deux, elles sont éloquentes.
    Très intelligents tous les deux, mais pas au service de nos intérêts.
    Mais c’est probablement parce que vous me reprochez de ne pas partager ce genre de convictions que vous me lancez des piques. Dites ouvertement que vous me reprochez de ne pas être mondialiste et cosmopolite, c’est vrai et je l’assume.

Les commentaires sont fermés.