Quelques livres pour vos vacances d’été

Les vacances estivales arrivent à grand pas (ou peut-être sont-elles déjà arrivées pour certains d’entre vous) et cette période est propice pour se plonger dans les livres que l’on a pas eu le temps de lire au cours de l’année. En voici une petite sélection :

Menaces mortelles sur l’entreprise française

Il peut paraître surprenant de trouver ce livre dans une liste de recommandations établie par un site d’actualités militaires. Et pourtant, ce n’est pas si incongru puisqu’il parle de guerre. Mais de guerre économique. Espionnage industriel, déstabilisation, rachat, démantèlement… Telles sont les menaces qui pèsent sur les grandes entreprises françaises. Mais pas seulement car certaines PME ayant un intérêt stratégique, sont aussi (et surtout concernées) alors qu’elles n’ont pas toujours les moyens de se défendre.

« Cet ouvrage dresse un bilan accablant pour notre économie. Privées de débouchés, dépouillées des technologies qu’elles ont mis des années à développer, nos entreprises sont en plein décrochage. Or, ce désastre n’est pas l’effet du jeu libre des marchés : il traduit une mondialisation à géométrie variable, régie par des dispositifs juridiques et sécuritaires étrangers visant à éliminer toute concurrence », résume l’éditeur. Bref, il est temps de cesser d’être naïf.

Menaces mortelles sur l’entreprise française – Olivier Hassid et Lucien Lagarde – Nouveau Monde éditions – 18 €


PETIT ABECEDAIRE DU CHAMP DE BATAILLE

Ce petit livre érudit fait partie d’une trilogie (avec le « PETIT ABECEDAIRE DE LA VIE MILITAIRE » et le « PETIT ABECEDAIRE DES ARMES »). Si ces trois ouvrages s’adressent avant tout aux néophytes de la chose militaire, les « fanas mili » y trouveront de quoi consolider leurs connaissances. De quoi briller en société lors d’une soirée barbecue si jamais, par exemple, l’un des convives parle d’une « guitoune » (tente de campement durant le Second Empire. Terme rapporté par les troupes françaises lors de la conquête d’Algérie etc)

PETIT ABECEDAIRE DU CHAMP DE BATAILLE – Hugues Vial – Éditions Pierre de Taillac – 12,90€


La guerre par ceux qui la font

« La guerre ! C’est une chose trop grave pour la confier à des militaires », a dit Georges Clémenceau. Mais c’est quand même ceux qui la font qui en parlent le mieux! Le preuve avec cet ouvrage collectif, qui rassemble les contributions d’officiers européens du Centre des hautes études militaires. Faut-il craindre une guerre en Arctique? La stratégie appliquée par Daesh est-elle nouvelle? La technologie empêche-t-elle de penser la stratégie? Quelle stratégie pour une intervention de contre-insurrection? Que penser de l’exercice du Livre Blanc? Voilà de quoi réfléchir sur des thèmes régulièrement abordés par ce site.

La guerre par ceux qui la font – Collectif, sous la direction du colonel Benoît Durieux – Éditions du Rocher – 22€


L’ART DE CONDUIRE UNE BATAILLE, 11 tactiques…

Tendre une embuscade, envelopper l’ennemi, percer les défenses, imposer son rythme, contre-attaquer au bon moment… Cet essai présente et analyse les 11 tactiques les « plus efficaces de l’histoire » au travers de cas concrets. Pédagogique, factuel et érudit, cet ouvrage doit avoir sa place dans toutes les bonnes bibliothèques.

L’ART DE CONDUIRE UNE BATAILLE, 11 tactiques… – colonel Gilles Haberey et lieutenant-colonel Hugues Perot – Éditions Pierre de Taillac – 26,90€


LA VILLE, ULTIME CHAMP DE BATAILLE

Dans la même veine que le précédent ouvrage, ce livre aborde un point essentiel des opérations militaires présentes, comme on le voit en Irak avec Falloujah, et futures dans la mesure où la ville est désormais « l’ultime champ de bataille ». Les auteurs, en analysant une douzaine de cas, détaillent les particularités du combat urbain et expliquent pourquoi ce « terrain » devient crucial. « Avec l’apparition des drones et des robots, c’est dans ces espaces urbains et confinés que se dérouleront les derniers combats d’homme à homme, où le nombre et la qualité des combattants et des chefs de guerre seront encore déterminants », résume l’éditeur

LA VILLE, ULTIME CHAMP DE BATAILLE – colonel Pierre Santoni et chef de bataillon Éric Chamaud – Éditions Pierre de Taillac – 24,90€


Journal du général Buat

Polytechnicien, Edmond Buat est lieutenant-colonel quand éclate la Première Guerre Mondiale. Chef de cabinet du ministre de la Guerre entre août 1914 et novembre 1915, commandant sur le front en 1916, créateur de la réserve générale d’artillerie – qui sera déterminante -, major général des armées françaises en juillet 1918, il finira par occuper les fonctions de chef d’état-major général des armées jusqu’à son décès soudain, en décembre 1923. Tous les soirs, il a consigné dans ses carnets ses observations et ses réflexions quotidiennes, dans un style vif et incisif. Ce qui donne des portraits subtils et cinglants des principaux responsables politiques et militaires de l’époque. Ce « pavé » de 1400 pages plonge le lecteur au coeur des états-majors (et de leurs bisbilles), des jeux politiques, etc… Indispensable pour quiconque s’intéresse à la Grande Guerre

Journal du général Buat – Perrin – 45€


Parachutistes en Indochine


Au vu du nombre de livres sur les parachutistes de la guerre d’Indochine publiés par les journalistes et d’anciens militaires, que peut-on dire de plus? Tout n’a-t-il pas été déjà raconté? Eh bien non, et l’ouvrage de Marie-Danielle Demélas en est la preuve. Car, à la différence des autres, il s’agit d’une étude historique du sujet (on n’est pas dans le témoignage et le récit) et il faut bien avouer que cela manquait. Recrutement, sociologie, équipements, tactiques, etc… Tels sont les aspects abordés par cette étude, qui plus est agréable à lire.

Parachutistes en Indochine – Marie-Danielle Demélas – Vendémiaire – 19€


DJIHAD A PARIS, Une enquête d’Aymar de Milandre

Un « thriller » pour terminer, dont voici le résumé : « Désert libyen : un dépôt d’armes secret est attaqué. Les gardes sont tous sauvagement assassinés et des mortiers lourds sont volés. Soigneusement camouflés, des commandos des forces spéciales françaises observent la scène…À Paris, Aymar de Milandre, agent de la DGSE enquête. Rapidement, tous les services de l’État sont mobilisés. Mais personne ne comprend ce qui relie les anciens réseaux secrets de l’OTAN, les spécialistes des armes chimiques du régime syrien et les djihadistes les plus fous. Qui est assez fort pour orchestrer une telle manipulation ?L’action d’Aymar suffira-t-elle à arrêter ceux qui veulent faire payer la France? »

DJIHAD A PARIS, Une enquête d’Aymar de Milandre Marc Bowman – Éditions Pierre de Taillac – 11,90€

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Robert

  2. de Elmin

  3. de jyb

    • de Pathfinder

    • de jyb

  4. de wrecker47

  5. de Wolf pack

  6. de Nico St-Jean

    • de PK

        • de PK

    • de Waernuk

    • de sgt moralés

  7. de montaudran