La FREMM Provence officiellement admise au service actif

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

81 contributions

  1. Fralipolipi dit :

    La Fremm Aquitaine était déjà admise au service actif, mais sans MDCn à son bord.
    .
    Sait-on si la Fremm Provence, à l’heure de son admission officielle, dispose à son bord de son armement complet … et notamment et surtout de MDCn opérationnels ?

  2. Sissi dit :

    dixit « Il est équipé du système de combat de dernière génération SETIS, de deux sonars (1 remorqué et 1 de coque), de systèmes de guerre électronique, de 16 MdCN, de 16 missiles surface-air Aster 15, de 8 missiles mer-mer Exocet, de 19 torpilles MU-60, de 4 mitrailleuses, dont 2 téléopérées, d’un canon de 76 mm et d’un hélicoptère Caïman. »

    si la réalité est telle, avec une dotation aussi totalement complète et totalement en capacité de fonctionner, le passe de 17 à 8 bâtiments est peut être « digérable » par certains…

    • wrecker47 dit :

      Pas mal ces détails ,disait l’espion !

    • Caton dit :

      Hélas, l’option « ubiquité », leur permettant d’être à deux endroits distants simultanément, n’a pas été retenue par mesure d’économie.
      Toujours égal à vous même en matière de pertinence de vos remarques. Il est vrai que la Suisse n’est pas très au fait des choses maritimes.

    • Zayus dit :

      @Sissi:
      .
      Au delà des équipements, ce sont 8 unités qui remplacent 3 F-67 et 7 F-70, et il manquera toujours le potentiel de 2 unités sur les besoins d’escorte ASM.
      Avant que le détail des équipements des FREMM ne vous monte à la tête,
      constatez simplement que nos 8 FREMM restent largement sous-armées par rapport aux 10 FREMM italiennes.
      Et surtout n’oublions jamais que l’ensemble de nos 8 FREMM coute quasiment aussi cher que les 17 initialement prévues.

      • Sissi dit :

        c’était bien mon propos ;). nous sommes en accord.

        • Zayus dit :

          Non c il n’est pas « digérable » de passer de à 6 FREMM ASM pour en remplacer 10 (7 F-70 + 3 F-69). Dans nos 8 FREMM, 2 ne sont pas ASM mais antiaériennes.
          .
          Ce qui fait en comptant les 2 FAA-70, que les 8 FREMM françaises remplaceront 12 navires.
          .
          Excusez-moi de ne pas avoir été plus clair 🙂 …

      • Zayus dit :

        Oups,
        « …ce sont 6 (pas 8) unités qui remplacent 3 F-67 et 7 F-70, et il manquera toujours le potentiel de 2 unités sur les besoins d’escorte ASM. »

      • Expression libre (ex amusé) dit :

        Zayus, il y aura qd même les 5 FTI avec capacité ASM 😉

        • Zayus dit :

          Je parlais des 6 FREMM ASM au lieu des 9 encore prévues en 2014.

        • xorminet dit :

          les FTI ne sont pas sensées remplacer les flf?

          • Zayus dit :

            Seulement en tant que frégates de 1er rang…
            Pour le remplacement des FLF au terme de leur service en 2030/2035, il faudra, ou d’autres FTI, ou une nouvelle classe qui constituera une nouvelle micro-flotte de 5 unités…

      • radionucleide dit :

        « Au delà des équipements, ce sont 8 unités qui remplacent 3 F-67 et 7 F-70 »
        Et 2 FAA

    • Scipion dit :

      Cette dotation est en réalité relativement modeste si on compare avec ce qui se fait dans d’autres pays.

      • Zayus dit :

        C’est le moins qu’on puisse dire au regard des flottes japonaise, britannique et même italienne.

        • Elmin dit :

          Pourquoi dites vous cela Zayus ? Les Fremm étaloenne ASM n’ont pas de sonar tracte , leurs Fremm générale n’ont pas de MdCN … Elles ont de l’artillerie supplémentaires , mais sont largement moins puissantes en mer mer (à moins de consciderer l’otomat comme un bon missile mer mer et le systeme milas comme une alternative intéressante , mais j’en doutes car vous savez de quoi vous parlez) … En quoi voyez vous les Fremm italiennes supérieures mieux armees que les françaises ?

        • Elmin dit :

          Idem pour les destroyers ASM japonais , qui ont egalement seulement 32 VLS et pas plus d’équivalent au MdCN que les italiens. Apres ils ont des destroyers aegis mais c’est leur defense anti missile qui repose sur ces destroyers , avec la coreedu nord, la Chine et la Russie z portée de tir .. Par ailleurs en cas de perte de la supériorité à la mer, ils sont cuits , ils n’ont pas d’aillies devant ou derriere …
          Alors certes ils ont une centaine de destroyers / frégates , mais comme ils n’ont ni PA , ni SNA , et que tout est autours du Japon (ils n’ont pas de dom tom) je dirais qu’il est difficile de comparer ces deux marines, non ?

        • Nico St-Jean dit :

          Ont peut aussi ajouté la marine sud coréenne qui, possède probablement le destroyers le plus armé du monde et continue d’en construire à tour de bras du même genre .. (KFX III,II FFX,II,IIA et j’en passe)

        • Zayus dit :

          @Nico St-Jean:
          .
          La série 9 corvettes ou frégates de second rang FFX (I et II) de 3250 tpc programmées pour remplacer les frégates classe Ulsan reste la plus importante en cours construction pour la marine sud-coréenne…
          .
          Les 3 KDX-I achevées entre 1998 et 2000 sont d’une conception obsolète qui remonte au début des années 80 quand fut lancé le programme qui donc interrompu en 2000 avec 3 unités.
          Avec un déplacement de 3900 tpc et 16 RIM-7, les KDX-I n’ont de « destroyer » que le nom.
          .
          Les 6 KDX-II de 5520 tpc restent comparables aux Aquitaine françaises de 6000 tpc, mais la projet de construire 6 autres unités n’est pas confirmé (comme celui d’un 3e LHD)
          .
          Seuls les 3 KDX-III sont de véritables destroyers pour ne pas dire croiseurs, ces navires de 11 000 tpc sont armées de 128 VLS et missiles (32 « mdcn » Hyunmoo3, 80 SA SM2 block IV et 16 ASM Hang Sang Eo).
          Mais là aussi l’option de 3 unités supplémentaires est abandonnée.
          .
          .
          Ainsi nous pouvons constater que les ambitions poursuivies de 2000 à 2012 par la marine sud-coréenne sont aujourd’hui revues à la baisse avec l’abandon ou le report au-delà de 2020 de programmes prévus pour être achevés avant 2020:
          – 1 LHD au lieu de 3 : le Marano n’est toujours pas commandé est sa définition architecturale reste en suspens…
          – 6 KDX II au lieu de 12
          – 3 KDX III au lieu de 6
          .
          La Marine sud-coréenne ambitionnait encore en 2012 de constituer 3 puisants groupes navals composés de 1 LHD, 2 KDX III, 4 KDX II et 4 FFX (portées à 12 unités).
          Mais les réalités économiques auront imposé une révision à la baisse de ces projets.

          • Nico St-Jean dit :

            @ Zayus

            Vous devriez revoir légèrement vos sources et je m’explique :

            .
            KDX III, les 3 prochains n’ont pas été annulé, ils sont déjà financé et leurs livraisons ce ferons entre 2023 et 2027 .

            .
            http://www.defenseindustrydaily.com/drs-wins-multiplexing-contract-for-korean-aegis-destroyers-0431/

            .
            KDX IIA, cette version largement amélioré des KDX II n’a été que retardé dans le but d’inséré de nouvelles technologies comme AEGIS (dont les négos sont terminé). Bref les KDX IIA sont prévu d’un poids de 7000 tonnes, et le gouvernement sud coréen prévoit les livraisons des 6 exemplaires entre 2019 et 2026 .

            .
            FFX (petite frégate de classe inchéon) ne sont certes pas des frégates de premiers rangs, mais elles ont de bonne capacité anti-navire et ASM et ce n’est que pour les 6 premières du lot 1 qui viens d’être complété . Le lot 2 quant à lui, viens d’être commencé, avec le lancement du premier navire il y à quelques jours .

            .
            http://www.navyrecognition.com/index.php?option=com_content&task=view&id=4067

            .
            Ce lot 2 est prévu à 8 exemplaires et est équipé de 16 VLS pour amélioré leurs capacités AA et anti-navire. Au total ce n’est pas 9 mais 22 de ses navires qui sont prévus avec 2 de plus en option . ( 6 lot 1, 8 lot 2, et 8 lot 3 + 2 ) .

            .
            http://www.navyrecognition.com/index.php?option=com_content&task=view&id=1184

            .
            Quand au LHD Marano, il est déjà en cale sèche selon le constructeur Hanjin Heavy Industries.

            .
            gdnews.kr/news/article.html?no=1667

            .
            Par contre, le troisième est effectivement annulé.

            .
            En 2027 la ROK NAVY alignera :

            . 6 KDX III

            . 6 KDX II, 6 KDX IIA, total de 12

            . 22 FFX, 6 lot 1, 8 lot 2 et de 8 à 10 lot 3 total de 22 à 24 petite frégates de 3250 T à 5500 T

            . Pour finir 2 LHD de 18,800 T

            . Il y a aussi de nombreux projet en spéculation dont une nouvelle classe de destroyer de 8000T à propulsion hybride (comme les FFX lot 2) but we will see …

            . et pour finir les forces armées sud coréennes sont loin d’être en coupure budgétaire, leur budget militaire est en augmentation constante depuis 15 ans
            .
            militarybudget.org/south-korea/
            .
            et le ministre de la défense sud coréen viens d’accepté un 4 milliards de plus par années pour leurs forces armées.

            . Cordialement,

      • Zayus dit :

        @Elmin:
        .
        Je répondais à « Scipion » au sujet de la dotation en nombre d’unités des FREMM ou frégates de 1er rang en comparaison avec les marines citées…
        .
        Et… jamais je ne nierai les qualités des MM40 block III par rapport aux Teseo et Milas !
        Mais l’armement des FREMM italiennes ne se résume pas à ces 2 seuls systèmes.
        .
        Les FREMM italiennes sont avant tout dotées d’une propulsion plus puissante pour des frégates effectivement plus lourdes de 700 à 900 tonnes que les françaises.
        .
        Il existe 2 types de FREMM italiennes: ASM et GP/LA.
        Toutes ont un potentiel AA supérieur aux FREMM françaises en étant équipées de radars 3D à balayage électronique du système EMPAR (qu’on retrouve en France sur nos 2 FDA) en lieu et place de la super-girouette Herakles des Aquitaine…
        C’est surtout à ces aspects auxquels je fais référence en plus de 2 hélicoptères embarqués.
        .
        Sinon dans le détail les 6 frégates GP/LA de la classe Bergamini (6900 tpc) sont équipées de:
        – 1 canon de 127 mm
        – 1 canon de 76 mm
        – 2 canons de 25 mm (téléopérés)
        – 2 lanceurs triple B515 (Mu90)
        – 8 Teseo Mk2
        – 16 VLS Sylver A50 (Aster 15 et 30)
        – 2 hélicoptères ASM (2 NH-90 ou 1 AW-101 + 1 NH-90)
        Ces navires recevront à terme des cellules Sylver A70 pour tirer des MdCN.
        .
        Les 4 frégates ASM de la classe Fasan ne diffèrent que par leur instruments de poursuite ASM (avec les même sonar tractés de Thales que les Aquitaine) et,
        – 2 canons de 76 mm (sans canon de 127 mm)
        – 4 Teseo Mk2
        – 4 Milas (version ASM des OTOMAT).

        • Elmin dit :

          Vous êtes sur pour le sonar tracte ? Sur la page Wikipedia italienne ils ne parlent que de sonar de coque … Idem pour les MdCN, il n’y est pas fait reference semble T il … Quand au sonar flash francais, il est tres superieur au sonar helico italien..
          On voit surtout que ces deux marines ont une approche très differentes :
          La France couvre en ASM et AA la FOST et le GAN /GAe qui sont nous principaux outils à la mer . Accessoirement on déploient des frégates ci et là , dans des missions communes mais on ne cree jamais de flotte de frégates.
          Le nombre de navire italien tant à laisser penser que le but est justement de creer des flottes de destroyers /frégates agissant en task force, à l’image de la marine japonaise par exemple , là où la France est plus sur le modele americain.
          D’ailleurs les USA ont « seulement » 80 destroyers et croiseurs pour une dizaine de PA, ce qui proportionelement est très faible vis à vis du Japon , de l’Italie ou des britanniques. Car comme les americains, nous avons 8 frégates lourdes /destroyers par PA et meme le nombre de SNA rapporte à cela est très proche (6 en France contre 5 aux USA)
          Le vrais probleme de ce choix est qu’il est bancal avec un seul PA, meme avec 3 BPC. D’ailleurs j’ai du mal à comprendre la posture de CdG dans la dissuasion sachant qu’il n’y a pas de permanence operationelle … On se moque des Suisses avec leurs interception en heure ouvrable mais avec un seul PA on ne fait pas beaucoup mieux.(et quand je pense à ces couillons de brits qui veulent transformer un de leur PA en porte hélicoptère je me dis vraiment qu’il y a des tartes qui se perdent…)

          • Zayus dit :

            Juste un point: les USA alignent 10 PAN et 10 LHA de 40 000 tpc qui restent des porte-aéronefs à part entière…
            .
            J’en étais resté sur un souvenir de 2014 et j’ai vérifié sur le site de Thales au sujet des Fasan italiennes,
            où il n’est effectivement plus question de sonars embarqués évoqués après les premiers mois d’essais de la Virginio Fasan en de 2013 à 2014… Mea culpa 🙁 …
            .
            Par contre la Marina Militare ne devrait pas tarder à tester le MdCN, mais elle devra changer tous ses VLS (Sylver A50) si elle veut s’en équiper.
            Ceci dit, il est possible que se soient 6 PPA de 4700 tpc (en version AVT) qui en seront les premiers équipés…

          • Elmin dit :

            D’ailleurs je ne suis sur qu’un sonar tracte soit vraiment à son avantage en Méditerranée , mais c’est un autre debat 😉
            Les LHA /LHD sont effectivement impressionant mais dans leur format actuel , ils sont reduit à des frappes de soutient aux forces de devarquement et ne peuvent mener d’action dans la profondeur. Meme avec des harriers, ils ne sont pas très différents d’un BPC en configuration harmattan (toute proportion guardee )
            D’ailleurs ,À part l’américa ils n’ont plus de LHA dans la Navy, non ? Reste les WASP mais ce sont des LHD avec radier.. Bref LHA+ LHD ca fait autour de 10 (je ne suis pas tres au fait des decomissionement).
            Quoiqu’il en soit il n’y avait généralement guerre plus de 6 ou 8 harrier sur ces bestiaux, on ne peu pas vraiment comparer avec la soixantaine de F18 d’un PA US, ou meme notre vingtaine de Rafale (plus nos Hawkeyes qui sont une valeur ajoutée énorme.
            Bref, tout ça pour dire que, à notre échelle, notre organisation s’inspire (ou est proche) de celle de l’US Navy. Les italiens , comme les japonais et les coréens, assemblent eux des flottilles de destroyers et frégates. Les anglais enfîn dont un peu entre les deux, un peu comme les russes d’ailleurs. Les autres marines soit elles restent à nager dans le pediluve , soit elles interviennent sporadiquement dans le cadre de coalitions.

  3. Elmin dit :

    Je suis toujours abasourdit de voir un navire aussi grand qu’une suffren , avec des capacites supérieures comme le tir à terre et l’hélicoptère , et qui ne requiert que le tiers de l’équipage et meme de celui d’un Burke…
    Je pense qu’il faudra attendre quelques temps pour avoir une vision « dans la duree » du fonctionnement de l’équipage mais cela reste une véritable prouesse .
    En revanche quand je vois que les Fremm françaises se retrouvent opposées aux Fremm italiennes sur certains clients (dont le Canada) je ne peut m’empêcher de penser que le contrat de collaboration à ete tres mal fait…
    Mais, comme dit plusieurs fois, on n’aurait jamais dû passer sous les 11 et consciderer les FTI en remplacement des FLF, et effectivement construire non pas 2 mais 4 horyzons ou passer de 2 Freda (remplaçant les 2 horyzons manquantes) a 4. On a vraiment rate l’opportunité de creer une marine de tout premier plan capable de s’opposer à tout sauf les États Unis (et notamment la Chine ou la Russie)

    • wrecker47 dit :

      @elmin
      je vous rappelle que des croiseurs allemands de la 2°GM possédaient aussi « un ,voir deux hélicoptères »…on en parle peu
      et que quelques sous-marins U.BOATs des « gyrocoptères »démontables « kolibri » …

      • Zayus dit :

        @wrecker47:
        .
        On a vu où ça avait mené la « Kriegsmarine » 😉 !

        • Eliot Mess dit :

          Et bien parlez-en de cet ASDIC français. 🙂

          • Zayus dit :

            Ce n’est pas le sujet Eliot Mess.

          • Eliot Mess dit :

            C’est pourtant l’ASDIC et ensuite le sonar qui ont vaincus la Kriegsmarine. Et le gyrocoptère sert lui aussi à détecter l’ennemi, la détection étant un des principes fondateur de la guerre.

          • Elmin dit :

            En fait l’ASDIC etait disponible au début de la guerre et cela n’a pas empeche le massacre. En fait c’est surtout l’arrivée de bombardiers à très long rayon d’action et les porte avion d’escortes qui portèrent un coup fatal à la flotte de Doenitz à partir de 43.

      • Elmin dit :

        Navrés mais je n’arrive pas à voir le rapport ^^ vous pouvez m’éclairer ?

      • Gyrocoptères sans moteur, c’est ça qu’est intéressant dans cet engin. 🙂

    • MP3 dit :

      DCNS et la Marine sont allés trop loin en matière de réduction d’équipage. Les essais mais aussi l’aspect gestion RH ont conduit à revoir à la hausse le format de l’équipage, qui devrait plutôt tourner vers 120 pax détachement hélico compris – ce qui reste remarquable.

    • Zayus dit :

      En France, des 8 SNA aux 17 (+ 2) FREMM en passant par les 2 PAN, 4 FDA, sans oublier les 5 FLF jamais armées (…), on foire toutes nos séries.
      Le tout au nom d’une culture du sabordage assumée par les responsables de la marine carriéristes gourmands lèche-bottes des différents pouvoirs politiques.

      • Eliot Mess dit :

        Un des meilleurs moments du livre de Pierre Closterman « Le Grand Cirque », c’est quand il est au bord d’une côte en Ecosse, et qu’il voit surgir de la brume..Le Richelieu.

      • Nico St-Jean dit :

        D’accord avec vous Zayus, Surtout que la France veut « espéré » joué un rôle marin dans la mer de Chine …

  4. Fralipolipi dit :

    A part ça, j’espère qu’il y aura une petite rallonge dans la prochaine LPM pour ne pas limiter la série à 8 dont 2 FREDA, mais pour l’étendre à 10 dont 4 FREDA (!!!),
    en reprenant l’idée présentée à Ottawa
    http://www.meretmarine.com/fr/content/dcns-la-nouvelle-fremm-er-devoilee-ottawa
    d’une Fremm totalement complète et polyvalente, pouvant agir tel un « Destroyer compact » dans tous les domaines : ASM (avec sonar de coque + sonar remorqué), Défense aérienne – voire DAMB ! – avec radar idoine Sea Fire 500 + Aster 30), Action vers la terre (avec MDCn + … mais rêvons pas trop, un canon de 127mm) + tout le reste dont dispose déjà la Fremm actuelle + l’ANL pour son Caïman, of course !
    .
    Bref, cela donnerait une frégate FREDA archi complète, optimisée dans tous les domaines, certes, sans le stock munitionnaire d’un Arleigh Burke, mais bien moins chère et plus discrète, tout en ayant plus ou moins les mêmes capacités pluridisciplinaires de ce Destroyer de référence.
    .
    Une telle FREDA pourrait alors faire de l’ASM à l’idem des Fremm actuelles, et faire de la Défense Aérienne à l’idem des FDA Forbin actuelles (avec certes un stock d’Aster 30 moindre), mais pour les conflits du moment, et même de moyenne intensité, la FREDA sera largement suffisante, et sans doute avec un radar NG encore plus performant que ceux des Forbin (pour compenser sur l’aspect dissuasif et l’efficacité).
    .
    Si au fil du temps la polyvalence est devenue un atout manifeste pour un avion de combat, il y a très gros à parier qu’il en soit de même désormais pour les frégates.
    A l’heure où le programme Fremm arrive à maturité – avec les FREDA justement – il serait « triste à mourir » de ne pas en profiter et de se contenter d’en construire uniquement deux !!!
    .
    Surtout lorsqu’aucune des FTI (un peu trop légères) ne pourront prétendre jouer ce rôle de Destroyer compact archi-polyvalent, perçu de manière aussi crédible et dissuasive.

    • Elmin dit :

      On vous promet on ne s’est pas concerté avant )))

    • MP3 dit :

      Je crois qu’il ne faut pas trop y compter.
      Le train des FREMM/FREDA est déjà passé.
      Ce sont les FTI qui devraient inaugurer la mâture intégrée.

      • Zayus dit :

        @MP3:
        .
        Il semble effectivement que JYLD ait abandonné le SF-500 sur les futures FREMM-DA, mais il ne sera plus aux commandes quand il s’agira de les lancer à partir de 2018 au plus tôt…

    • Zayus dit :

      @Fralipolipi:
      .
      Je partage depuis longtemps les mêmes espoirs que vous concernant les 2 FREMM antiaériennes prévues pour remplacer les 2 FAA70 (classe Cassard) en lieu et place des 2 FDA abandonnées au profit du programme FREMM.
      .
      Il était donc initialement prévu de lancer 2 FREMM porteuses de nombreuses modifications, telles que l’aménagement d’un radar Sea Fire 500 de Thales + 16 Aster 30 + 16 Aster 15 + MICA VL (3 x 8 cellules Sylver A-35) pour des FREgates de Défense Aérienne dite « FREDA » (qui n’est pas la contraction de FREMM-DA)…
      .
      Mais le gouvernement Hollande a revu la copie de son prédécesseur avec la suppression de 3 FREMM ASM au profit des FTI, et une baisse des ambitions au sujet de l’armement (qui recouvre les 2/3 du prix d’une frégate) des FREMM antiaériennes en passant du concept de FREDA à celui de FREMM-DA qui reprend la formule des FREMM proposées à la Grèce.
      .
      Les FREMM proposées à la Grèce sont des FREMM ASM standard équipées du radar multifonctions Herakles, de sonars de coque et remorqué, missiles Exocet et Aster 15, torpilles Mu90, mais avec 16 Aster 30 et 24 MICA-VL.
      .
      L’objectif annoncé par le MinDef dirigé par Le Drian est donc celui de FREMM-ASM classiques « avec des capacités antiaériennes étendues » (cellules Sylver A-70 + Aster 30 et 3 x 8 MICA-VL)…
      Il ne serait donc actuellement plus question d’équiper les FREMM-DA de radar Thales SF-500, jugés bien trop couteux (alors qu’il serait prévu de les installer en série sur les FTI…).
      .
      .
      .
      Ceci dit, la définition architecturale de ces futures frégates antiaériennes n’est pas figée et donc toujours à ce jour en cours de définition selon le site de DCNS…
      Et plusieurs arguments incitent à penser que la Marine Nationale n’en restera pas à ces ersatz de frégates antiaériennes que sont les « FREMM-DA » sans SF-500:
      .
      – 1 – Observons que ce n’est que la décision de JYLD, le meilleur Ministre de la Défense qu’ait jamais connu la France, mais qui reste d’une médiocrité sans nom concernant la Marine Nationale.
      Paradoxal pour un breton, sauf pour les chantiers Piriou qui auront amplement profité de son ministère.
      – 2 – Les FREMM antiaériennes étant programmées pour être livrées en 2021 et 2022, leur construction ne sera pas lancée avant 2017 et 2018 (les Bretagne et Normandie seront respectivement lancées justement en 2017 et 2018…), la décision de leur définition et équipement n’appartiendra plus à JYLD.
      – 3 – Avec sa version FREMM-ER ou « Extended Range », DCNS explore les marchés export et, après avoir exigé la diminution de la cible des FREMM françaises au profit des FTI (la catégorie clé pour le marché export), envisage encore de construire des FREMM sur une dizaine d’années (…) mais seulement pour le marché export !!!
      Cependant un produit exporté reste plus crédible s’il équipe la marine de son pays d’origine: ce qui nous renvoie à ces FREMM-ER qui cumulent les qualités ASM du concept FREMM-DA et les qualités AA des FREDA…
      .
      C’est ici qu’on finit par rejoindre vos espérances Fralipolipi, tout en moins en ce qui concerne de possible FREMM-ER livrées à la Marine Nationale, qui avec leur capacités ASM compenseraient les 2 FREMM-ASM abandonnées.
      Sinon quant à avoir 4 FREMM-ER dans la Marine Nationale je n’y crois pas au regard des capacités AA que présenteront aussi les FTI…
      .
      .
      .
      N’oublions pas que le potentiel AA et AVT de notre marine va considérablement augmenter avec l’harmonisation des VLS (ou cellules de lancement verticales) sur tous les navires qui en sont équipés (CdG, FLF, FDA, FREMM et FTI), avec une standardisation basée sur les Sylver A-70 capables de tirer Aster 15 et 30, MICA-VL et MdCN.
      .
      Avec Sea Fire 500 et Sylver A-70 + Aster 30 ou MdCN, les FTI seront de véritables petites frégates antiaériennes ou AVT à part entière…
      .
      N’oubliez pas Fralipolipi : la standardisation basée sur les Sylver A-70 sera lourde de conséquences positives en terme de potentiel, car même le CdG pourrait théoriquement tirer des MdCN 😉 !

      • Khay dit :

        Le point positif, c’est que maintenant qu’on a encaissé le format ultra-contraint 6 FREMM + 2 FREMM-DA + 5 FTI, le seul truc qui peut arriver c’est une bonne surprise à base de rallonge de commande d’un type de navire ou d’un autre si le contrat opérationel change, ou de vraie FREDA a base de FREMM-ER puisque y’a pas vraiment de raison de pas avoir de SF-500 pour elles si c’est standard sur les FTI.

        Indépendament de ça je persiste à penser que 16 cellules pour Aster 15 ça laisse vraiment pas beaucoup de marge de manœuvre pour durer à la mer le jour où un conflit s’enflamme et que les missiles antinavires se mettent à voler dru.

        • Zayus dit :

          Vous oubliez les 2 FDA, Khay…
          … ainsi que toutes les FREMM sont armées de 32 (non-pas 16) ou 4 x 8 cellules de lancement vertical (soit potentiellement autant d’Aster 15) qui seront toutes des Sylver A-70 à terme.
          .
          La configuration des FREMM-ER pourrait voir 24 (3 x 8) Sylver A-35 (pour des raison de gabarit) installés sur un volume (prévu pour être aménagé) au niveau du hangar aviation et destinés à tirer autant de MICA-VL. Un atout précieux pour la protection rapprochée antimissiles d’une escadre.
          .
          Quant aux FTI, elles pourraient être portées à 10 pour remplacer les FLF entre 2030 et 2035…
          Ce qui mettrait la Marine au niveau des 7 PPA (+3 en option), alter ego (de 4700 tpc surarmés), conçus par Fincantieri des FTI de DCNS.
          .
          Sans oublier que les FS seront probablement remplacées à l’horizon 2025 /2030 par des corvettes Gowind qui intégreront l’ensemble des OPV (qui pourraient être également issus de la famille Gowind pour remplacer les PHM A69…) du programme BATSIMAR toujours pas arrêté, ni défini.

          • Khay dit :

            Je ne les oubliais point, je pensais à l’alternative 11 FREMM dont 2 FREDA + 2 unités en complément.
            L’éventualité de 10 FTI est une bonne nouvelle, même dans l’hypothèse où pour des raisons économiques ils nous font une rallonge de FTI-budget sans SF-500 et Aster 30 ça resterai des navires solides et d’un autre mordant que les FLF. Il faut admettre que le second rang à du plomb dans l’aile au regard de la prolifération des missiles antinavires, et des sous-marins, dans le monde.
            Connaissez-vous Command: Modern Air/Naval Operations? Derrière ce nom à rallonge se cache le successeur du vénérable software Harpoon, version civile d’un soft de formation militaire. J’y passe une quantité de temps tout à fait déraisonnable dernièrement et je me suis dit, si vous êtes amateur de simulation sur ordinateur, que ça vous intéresserait très certainement eu égard de vos centres d’intérêts.

          • Elmin dit :

            Il me semblait que les 5 FTI devaient remplacer en lieux et place les FLF ? SI effectivement on remplace les 3 Fremm ASM manquantes par 5 FTI et que l’on commande 5 FTI pour remplacer les FLF , au final ce ne sera pas si mal ..
            Juste un détail , il y a un emplacement a l’avant pour 2 Sylver70 supplémentaires sur le Fremm pourtant le nombre de cellule disponible à 48 (6×8)
            En revanche dommage en effet que l’on ai pas installer immediatement les VL Mica ce qui aurait donné aux FREMM ASM une capacite antimissile supplémentaire suceptible de proteger un arc non negligeable autour du PA , et donc de liberer de la ressource pour la fregate a vocation AA.
            Par contre, pour Batsimar , je crains qu’ils ne nous refassent le cout du navire « civil militarise » en sortant un navire haut sur l’eau profile comme une pastèque … Or, on voit bien que l’outre mer ne se resume plus à de la lutte contre les pêchés illégales et le traffic de drogue. J’espère donc que ce projet tiendra compte de ces besoins et produira des navires capables d’être efficaces dans les 5 missions élémentaires (pas comme les floreals ou les FLF qui n’ont pas de sonar…) je dois dire que je suis impatient de voir ce qui va en sortir …

          • Expression libre (ex amusé) dit :

            @Zayus, on nous dit que les 5 FTI visent à atteindre la fameuse cible de 15 frégates de 1er rang et qu’elles ne visent pas à remplacer les FLF. Mon œil, les FLF ne seront pas remplacées et on va tout droit vers un format à 1 PA, 4 BPC, 6 SNA, 3 PR, 15 Frégates et 15 BATSIMAR. Ne reste plus que le pb du remplacement des FS, seront-elles remplacées ou intégrées dans le programme BATSIMAR qui comprendra plusieurs classes de bâtiments ( peut-être quelques corvettes Gowind). Dans ce cas, on ne peut se contenter de seulement 15 Batsimar. Vous verrez…

          • Nico St-Jean dit :

            32 VLS c’est assez court pour une puissance comme la France quand même, j’ai toujours cru que pour une bonne puissance maritime (France Uk Italie Espagne) 48 VLS semble le chiffre magique .. ne nécessitent pas que le navire soit de 7000 tonnes ou plus tout en procurent une bonne marge et variété de missile près à l’utilisation..

          • Zayus dit :

            @Khay:
            Quand je parle de FDA il s’agit des Frégates de Défense Antiaérienne classe Forbin que vous oubliez dans votre
            « format ultra-contraint 6 FREMM + 2 FREMM-DA + 5 FTI, »…

          • Zayus dit :

            @Expression libre (ex amusé):
            .
            Il plus certain de voir les FLF remplacées par des FTI dans une configuration basse (sans SF-500), que 4 BPC dans la Marine Nationale.
            .
            Quant au remplacement des FS et PHM A69 il parait logique que ce projet intégrera l’ensemble BATSIMAR qui pourrait voir une flotte standardisée autour des Gowind (corvettes et OPV).
            .
            Pour les BCR la marine n’en a déjà plus que 3 depuis 2015… Et au regard du projet de DCNS pour le programme « FLOTLOG » avec son concept « BRAVE » de 30 000 tonnes, il est évident que seul un second PA motivera à nouveau un 4e BRE dans le Marine Nationale.

          • Zayus dit :

            @Khay:
            Au sujet de « Modern Air/Naval Operations », j’avoue que vous m’apprenez de quoi il s’agit et qu’effectivement ça pourrait m’intéresser…
            Mais je n’aurai pas forcément beaucoup de temps à y consacrer si c’est chronophage…

        • Elmin dit :

          Khay
          Perso j’ai beaucoup joué à harpon version papier et meme à son prédécesseur , Amirauté, qui etait une petite merveille d’intelligence.
          J’ai décroché depuis longtemps sur ce type de simulation mais essentiellement par manque d’adversaires et de temps.
          En version terrestre il y avait egalement l’excellent tacops qui etait un squadleader a l’échelle de section ou de peloton , qui gérait très bien le fog of war et sirtout l’intérêt des regles d’engagement !
          Par contre j’ai toujours regretté de n’avoir jamais vu un systeme de jeu qui proposait un bon modele de la C4I ou de criteres comme les blessés ou les prisonniers

        • Zayus dit :

          @Elmin:
          .
          Oui Elmin, faisons attention quand on parle de remplacement:
          .
          Tel que c’est actuellement défini par Le Drian, les 5 FTI viendront remplacer les FLF en tant que frégates de 1er rang (en complément des 2 FDA et 8 FREMM) pour tenir l’objectif de 15 frégates de 1er rang prévu par le « Livre Blanc de JYLD » de 2013.
          .
          Or il faudra aussi remplacer les FLF qui arriveront à 35 ans à l’horizon 2030…

  5. laurent dit :

    Le MDCN sera opérationnel quand exactement?
    Merci

    • Zayus dit :

      Malgré le fait que nous n’en ayons pas tiré en Syrie, MdCN est déjà opérationnel.

      • laurent dit :

        prêt à etre utilisé dés maintenant si on voulait?

        • Zayus dit :

          Les premiers tirs ont eu lieu il y a déjà plus d’un an en mai 2015…

          • laurent dit :

            Mais oui ej suis au courant pour les tirs d’essai hein…
            Merci Nenel c’est de ça dont je voulais parler.
            Quand je parle de disponibilité prêt à être utilisé il ne s’agit pas d’essai je pensais avoir été clair….

        • Nenel dit :

          Non je ne crois pas. Les premières livraisons de MdCN à notre marine doivent débuter cette année. Elles ont même peut être commencée. Après réception, il va falloir faire les exercices qui concernent tout ce qui touche de près ou de loin le missile. Pour finalement faire au moins 1 tir de qualification par navire. Tant que l’on entendra pas parler de cette exercice ultime alors rien ne sera opérationnel.

          • Zayus dit :

            Contrairement à la Provence, le MdCN a vu des tirs d’essai et de qualification sur l’Aquitaine en 2015.

          • Nenel dit :

            Il faut bien entendu faire la différence entre être opérationnel et être qualifié. Jusqu’ici seul des tirs de qualification ont été effectués dont un par L’Aquitaine et même un en sous marin au centre d’essai de Biscarosse, il me semble. Seulement l’entrée en dotation démarre cette année, il faudra une fois chaque navire armé refaire un essai avec tout le processus militaire et non industriel. Alors après oui on pourra parler d’operationnel.

          • Zayus dit :

            Nenel,
            vous savez, vous ne savez pas ou vous parlez au pifomètre ?
            .
            Les essais ont commencé en mai 2015 et le MdCN est opérationnel depuis octobre 2015 et les livraisons ont commencé en 2015 et s’achèveront en 2016.

          • Zayus dit :

            @Nenel (et @ Laurent):
            .
            Vous confondez tirs d’essais utiles au processus industriel avec les tirs de qualification qui intègrent de facto un processus militaire comme son nom l’indique :
            « Tirs de qualification » et en l’occurence sur la frégate Aquitaine (MdCN déclaré opérationnel en octobre 2015) la seule service jusqu’à l’arrivée de la Normandie qui verra évidemment ses propres tirs de qualification du MdCB.

  6. Wolf pack dit :

    J’espère qu’il ou elle fonctionnera mieux que le destroyer Type 45 de la Royal Navy qui ne supporte pas les eaux chaudes…..
    « Britain’s Royal Navy warships are breaking down because sea is too hot » Bianca Britton, for CNN
    Six Type 45 destroyers have repeatedly experienced power outages because of the temperatures, leaving servicemen in complete darkness.
    Updated 1446 GMT (2246 HKT pour Hong Kong Time) June 10, 2016
    lisez cet article, ça craint……

    • Nico St-Jean dit :

      Oui ils ont des problèmes mécanique c’est temps si 😉 Par contre à long terme cela ne m’inquiète pas du tout .

      • Wolf pack dit :

        Ouais, mais vaut mieux être au top par les temps qui courent….
        Imaginons le pire et que nos navires ultra modernes n’aiment pas l’eau chaude… cela fera rire sans doute nos ennemis qui pourront les mettre KO au premier round.
        ça fait un peut désordre de se retrouver « out of service » dès le premier engagement en raison d’un « power outage » du à une eau trop chaude pour les turbines…..
        don’t you believe ??

        • Wolf pack dit :

          d’autant plus que le ministère de la def britannique annonce un manque de moyens pour les années à venir, changer des turbines neuves détestant l’eau chaude (32 ° C dans le golfe persique ) pour d’autres aussi neuves, pas terrible quand même…l’eau se réchauffe (pas autant qu’en mer med. soit…. mais …. ) partout y compris en méditerranée là où les russes s’amusent à menacer l’Europe, autant qu’au nord en Baltique ou mer du nord.

  7. James dit :

    Le port d’attache de la Provence est à Brest et celui de la Bretagnue sera à Toulon ? o:)

    • Zayus dit :

      Il est bon que la Provence soit représentée en Bretagne et que la Bretagne le soit en Provence, c’est la France James 😉 !

    • Zayus dit :

      @James:
      .
      Si on suit votre logique, quel port d’attache suggèreriez-vous à la « Lorraine », « Alsace » et « Auvergne » 🙂 ???

  8. jojo dit :

    C’est bien beau tout cela mais mais c’est les politique qui votent les budgets. Et si on regarde l’équipe de foot en ligne pour la présidentielle du coté de LR, ils ne pense qu’a réduire le budget!!!! EELV leur rêve c’est dissoudre l’armée, Mr Mélenchon c’est blanc bonnet et bonnet blanc, Donc les FTI c’est ?? BATISMAR ??? ravitailleur??? et les marins dans des youyou à rames.

  9. sentinelle dit :

    J’espère qu’un prochain gouvernement reviendra à la programmation initiale ou presque pour bénéficier de l’effet de série n’en déplaise à DCNS. Dans tous les pays c’est un facteur d’économie sauf en France décidément l’enseignement de l’économie nous fait vraiment défaut !

    • Clavier dit :

      Vous vous faites des illusions …..le futur gouvernement aura d’autres priorités pour son armée ….et ça commence déjà !

  10. Expression libre (ex amusé) dit :

    @Zayus, autant pour moi, je voulais dire ds le format de la flotte, 3 BPC.
    Maintenant, c vrai que qd on passe de 17 FREMM à 11 puis 8 FREMM, le coût unitaire explose, mais le politique verra toujours la somme totale à payer ds le budget. Si 8 FREMM reviennent moins cher au total que 17 FREMM, le politique choisira 8 FREMM, économies obligent. Je rejoins @Clavier sur ce coup. C’est ainsi! Pour le programme Batsimar, on aura plusieurs classes de bâtiments, comme le disait un ancien CEMN, je n’arrive plus à retrouver l’article sur Mer et Marine, il faudra avoir des bâtiments robustes dt le MCO pourra se faire à l’étranger( pour les bateaux basés outremer). En plus, faire une même série de 15 (ou plus) de bâtiments présente des risques si défaut de conception ou autres pbs.

    • Zayus dit :

      @Expression libre (ex amusé):
      .
      Ce n’est pour une question d’économies supplémentaires que nous sommes passés de 11 à 8 FREMM + FTI qui couteront plus cher; mais bien pour servir la politique et les intérêts commerciaux de DCNS.
      Quant au programme BATSIMAR je ne l’ai évoqué qu’au sujet du remplacement des FS à l’horizon 2030, pas sur son ensemble…