Décès de Patrick Facon, historien incontournable de la guerre aérienne et de l’armée de l’Air

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

6 contributions

  1. fabien dit :

    Condoléances.

    Je ne connaissait l’homme que par ses écrits et publications, notamment « le fana de l’aviation » et « les avions » qui démarre avec la conquête des aires par des engins artisanaux avant de se conclure par l’ère des jets et des avions records.

  2. will dit :

    🙁

  3. Arthasastra dit :

    Grande perte pour l’histoire de la défense.

  4. Mignot dit :

    Je salue la mémoire d’un géant de la chose aérienne, d’un passionné de la 3e dimension et des « merveilleux fous volants à bord de leur drôle de machine ». Ayant l’armée de l’air dans ses tripes, il en était le plus ardent défenseur dès que des combats de guerre étaient évoqués et qu’elle n’était pas assez mise en valeur. Les aviateurs ont perdu un des leurs.
    Je m’incline respectueusement devant cette figure de l’air et pleure un ami.

  5. François Henriot dit :

    Il écrivait fort bien, sur des sujets qu’il connaissait très bien. Il communiquait donc parfaitement. M. Facon manquera à tous les « fanas ». Mes sincères condoléances aux siens.

  6. baron dit :

    J’ai eu le plaisir de rencontrer souvent cet historien du fait aérien qu’il a su expliquer et commenter sans cesse pour le mettre et le remettre à son incontournable place. Merci à lui qui savait partager son savoir avec beaucoup de gentillesse et de modestie. Condoléances à sa famille et à ses proches !