Des militaires britanniques sont arrivés en Somalie pour soutenir la force de l’Union africaine

british-army-20160503

Le ministère britannique de la Défense (MoD) a annoncé, le 2 mai, l’arrivée en Somalie d’un premier détachement de la British Army dont la mission sera d’appuyer l’AMISOM, la force de l’Union africaine qui, soutenue par les Nations unies, est aux prises avec les jihadistes des milices shebab, liées à al-Qaïda.

Ce détachement fournira à l’AMISOM des capacités dans les domaine du génie et de la logistique ainsi que des services médicaux. Au total, Londres a prévu de déployer 70 militaires en Somalie. Il ne participera donc pas aux combats contre les jihadistes.

« Ce déploiement est une autre démonstration de la flexibilité et de la portée mondiale de nos forces armées », a commenté Michael Fallon, le ministre britannique de la Défense. « Parallèlement à nos efforts en Irak, en Syrie et au Nigeria, il montre notre détermination à lutter contre le terrorisme partout où il dresse sa tête », a-t-il ajouté.

L’envoi de ces militaires de la British Army fait suite à l’engagement pris par le Premier ministre britannique, David Cameron en septembre 2015. Ce dernier avait également annoncé l’intégration de 300 autres soldats au sein de la MINUSS, la mission des Nations unies au Sud-Soudan. Toutefois, il n’avait pas donné de calendrier.

Cette annonce ne manqua pas, à l’époque, de faire réagir les shebab. Ces militaires britanniques « ne feront aucune différence », avait alors assuré Cheikh Ali Mohamud Rage, leur porte-parole. « Nos ancêtres ont combattu les colonialistes britanniques dans le passé et nous emprunteront la même voie », avait-il continué avant d’ajouter : « Ils seront accueillis par des balles, non par des fleurs. »

Cela étant, le contingent britannique envoyé en Somalie y retrouveront une « centaine » de conseillers militaires américains, basés à l’aéroport de Mogadiscio. Les États-Unis y mènent d’ailleurs régulièrement des raids aériens contre les shebab.

Photo : Soldats britanniques / Archive (c) British Army

 

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Clavier

    • de Zayus

  2. de Suissitude

  3. de Robert

  4. de Frédéric

  5. de Lamesoi