Les porte-avions de la marine américaine se préparent à mettre en oeuvre des drones

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

100 contributions

  1. tf22 dit :

    Une telle capacitée sur notre unique porte serait aussi un atout libérant des rafales nounou pour le combat et un bon complément aux Hawkeyes. J’ai toujours rêvé que l’on complète notre unique porte avions par un dérivé moderne du pH Jeanne d’Arc doté de 2 canons de 120 pour l’appui feu a terre de lru de missiles aster d’un petit radier et que sa plate forme helico soit utilisé par des drones vstol de combat. On peut rêver.

    • Lagaffe dit :

      Et s’il peut voler en plus on obtiendrait ça : https://actualitte.com/images/actualites/heliporteur_64_shield.jpg
      🙂

    • Zayus dit :

      @tf22:
      .
      Quand vous évoquez l’usage « des drones vstol de combat » sur un navire qui n’est pas pont continu comme l’était le PH Jeanne d’Arc, observez que ces navires ne peuvent faire décoller et apponter que des appareils (avions, hélicoptères, convertibles et drones) VTOL.
      .
      Mais à ce jour il n’existe aucun projet de F35B dronisé ou de X-47B VTOL autant de modèles qui crameront une bonne partie de leur carburant et de leur rayon d’action rien qu’en décollant, devant également en garder pour apponter (*). Et avec un F35B appeler à durer jusqu’en 2040/50, quelque chose me dit qu’on est pas prêt de voir un UCAV naval VTOL…
      .
      Seuls des hélicoptères ou des convertibles, drones ou pilotés, pourraient embarquer sur ce type de navire tels que la Jeanne d’Arc, le JSS Karel Doorman ou les LPD San Antonio. Mais un LHD à pont continu offre plus de possibilités.
      .
      De part son potentiel d’armements mer/terre (« canon de 120 »), le concept français le plus proche de celui que vous décrivez était celui des FREMM AVT avec canon de 127 mm (pas 120 mm ou les 2 tourelles de 100 mm comme sur la Jeanne qui avaient d’abord une vocation AA…), missiles Aster.
      .
      Mais au delà de roquettes (d’une portée maximale de 80 km) que vous ajoutez, vous oubliez le vecteur essentiel pour les actions vers la terre: le MdCN qui pourra à terme équiper toutes nos frégates équipées de cellules verticales toutes appelées à être normalisées au standard Sylver A70…
      .
      Votre rêve qui sous-entend le développement d’un UCAV VTOL, est encore plus inaccessible pour la France qu’un second porte-avions qui lui, aura un potentiel x-fois supérieur au concept que vous décrivez 🙂 …
      .
      – (*) Seul l’USMC utilise ses appareils SVTOL en les faisant décoller non-pas verticalement, mais sans tremplin sous angle assez élevé. Mais ils profitent de la longueur du pont plat des LHD/LHA d’où ils décollent.

      • Zayus dit :

        reformulation:
        Quand vous évoquez l’usage « des drones vstol de combat » sur un navire qui comme la Jeanne d’Arc n’est pas à pont continu, observez que ces navires ne peuvent faire décoller et apponter que des appareils (avions, hélicoptères, convertibles et drones) VTOL, non pas VSTOL.

      • Elmin dit :

        En fait c’est un Minsk / Kiev avec helico et yak38 dronises )

        • Zayus dit :

          @Elmin :
          Le dernier survivant de la classe Kiev est le Bakou, un temps appelé Gorshkov, mais aujourd’hui baptisé Vikramaditya…
          Apportez-nous des sources au sujet du « Yak 38 dronisé » à l’époque de l’URSS avant 1991…

          • Elmin dit :

            Faut vous détendre Zayus, c’était un trait d’humour !

          • Zayus dit :

            Elmin, désolé si je vous ai heurté.
            Mais observez que certains contributeurs « soviético-nostalgiques » devenus russophile, pourraient tenir ces propos au 1er degré 🙂 !!!

    • Erwann dit :

      On peut supposer que ça arrivera chez nous pour 2050, si on a encore un porte-avion sous la main bien sur.

      • Zayus dit :

        @Erwann:
        .
        Si vous parlez de la France, quel argument avez-vous concrètement (mis à part « à vue de nez…) pour dire que ça n’arrivera pas chez nous avant 2050?
        Aucun.
        Essayez d’argumenter plutôt que de lancer (comme certains autres intervenants) des incantations stériles qui ne reposent sur rien, desservant tout débat constructif sur le sujet commenté.
        .
        Le programme SCAF devrait voir des unités opérationnelles à l’horizon 2030, ce qui sous-entend que cet avion commencera à être livré à partir 2028.
        Quant à faire de l’UCAV SCAF/FCAS un UCLASS, contrairement au Neuron, le SCAF voit une architecture de sa voilure destinée à assurer sa capacité d’appontage.
        .
        Je vous renvoie au commentaire (plus bas) de Fralipolipi qui rappelle que « le programme FCAS, à l’instar du programme X47B, présente un nouveau drone avec profil de voilure à double-delta ».

  2. Alsako dit :

    Interessant. De plus en plus de drones pour des missions spécifiques. Je ne pense pas qu’on développera un jour un drone naval seulement 1 PA, mais nous avons le binôme RafaleB & Neuron à exploiter, cela permet aussi d’avoir pour certaines missions, une valeur ajoutée.

    • Zayus dit :

      @Alasko:
      .
      Si en France nous sommes appelés à disposer d’un UCAV naval (car nous avons déjà des drones navals), retenez que le SCAF ne sera pas opérationnel avant 2030.
      .
      Une cellule navalisable fera certainement parti du cahier des charges du FCAS, simplement parce que la cible de ces UCAV (qui seront aussi à terme associés aux avions de combat qui succéderont aux Rafale…) sera relativement limitée.
      .
      Il est impensable que Dassault et BAe se privent non seulement du potentiel du Charles de Gaulle mais de celui d’un 2e porte-avions français…
      .
      En fait, ce n’est pas si la Livre Blanc de 2013 (avant tout destiné à contredire celui de 2008 pour justifier des coupes budgétaires) abandonne le PA2, qu’il n’aura pas un autre Livre Blanc en 2018 en cas d’alternance et de nouvelle volonté politique, qui relancera un PA2 dès la prochaine de LPM à partir de 2019/2020…
      .
      Tout n’est que question de volonté politique, car contrairement aux thèses populistes, la France a les moyens de construire une nouvelle classe de porte-avions, dont un premier pourrait être opérationnel avant 2030 et le second pour remplacer le CdG en 2035.
      .
      Sinon à l’horizon 2030, un UCLASS pourrait aussi intéresser la marine indienne et brésilienne et leur futur PA CATOBAR respectif 😉 !

      • Erwann dit :

        Nan peut-être même avant, on peut reprendre les études effectuées avec les anglais, ce qui met déjà la conception de côté et en 5 ans, un porte-avion peut être construit et avec une année de plus faire sa mise à l’essai.

      • Alsako dit :

        Exactement, tout est une question de volonté politique, je pense pareil!

      • Tournicoti dit :

        « Tout n’est que question de volonté politique » : cette phrase synthétise à elle seule l’ensemble de nos problèmes. Cela fait bien longtemps que nos dirigeants ont abandonné une vision à long terme au détriment d’une gesticulation 2.0. Être réélu est leur unique volonté. Le reste, le bien public…, l’intérêt général…. une vision à long terme… tout ceci est le cadet de leur soucis…

  3. James dit :

    Le gain en capacité offensive dépend de la capacité de ravitaillement en carburant du X-47B (ou plutôt de la version série) p/r à celle d’un F-18 en supposant que les 10 drones prévus occupent autant de place que les 10 F-18 remplacés, sans compter l’ajout l’équipement de servitude spécifique à ces drones.
    En réponse à tf22, cette remarque s’applique aussi à notre CdG dont le nb d’avions embarqués est au max de la capacité du navire

    • Killerloux dit :

      Rarement à capacité max c’est à dire celle pour le grand soir du feu nucléaire. Par contre l’emploi des drones sur un pont qui ne peut catapulter et ramasser en même temps en limiterait fortement l’emploi serait même illusoire. Sans parler de la nounou secu de nuit qui doit jongler entre les fréquences du terrain de dégagement, l’anxiété du pilote low fuel qui n’arrive plus à enquiller et le PA qui lui demande des infos en permanence.

      Plus que la place pour les machines c’est la position des consoles de planification et de suivi de mission des drones à Bord qui sera problématique. Sans parler de la paillasse qui sera occupé par l’opérateur on ne peut deja pas emmener tout le monde !

      Je n’aborde pas le sujet de la liaison de donné satellite pour de l’ISR à longue distance le Satcom nos Rafale même en formule reco n’en sont pas encore équipés.

      Maîtrisons et pérennisons le savoir faire et l’outil actuel ce serait deja bien !

  4. Sharon dit :

    US navy LA PLUS PUISSANTE MARINE AU MONDE tant que par la qualité que par la quantité !
    Elle est extrêmement innovante d ‘un point de vue technologique avec aussi des plans initiaux qui ont été dessinés IL Y A PLUS DE CLINQUANTE ANS !
    L’ idée même de pouvoir agir en permanence à distance de sécurité est l ‘attitude d ‘une marine n ‘ayant plus connu de combat naval sérieux depuis plus de soixante ans !
    Avec le programme UCLASS UNMANNED CARRIER LAUNCHED SURVEILLANCE AND STRICKE avec le drone sur un porte avion US !
    Groupe Aéronaval au cœur des forces !
    DESTROYERS L EVOLUTION DE LA CLASSE BURKE !
    Combat littoral , une capacité à 80 Miliards de Dollars !
    Bases à l étranger l avenir du positionnement avancé , notamment avec une très grande coopération avec la MARINE ISRAÉLIENNE et aussi sur les défis défensifs et offensifs car l avantage de US NAVY elle n ‘hésite pas à se séparer de bâtiments disposant pourtant encore de potentiels car L US NAVY a une cadence industrielle forte pour maintenir sa modernité !
    Malgré que Les USA n ‘a jamais exporter un seul sous marin en Israel !
    Mais le renforcement de la flotte de l us navy des capacités sous marines avec des petits bâtiments de surface emportant des missiles mettra en difficulté les capacités chinoises de ciblage , même si la Chine avait l ‘intention d ‘utiliser ses missiles balistiques avancés et ses missiles de croisières contre des cibles de si faible valeur !
    Et aussi au Moyen Orient , car la seule véritable puissance aéronaval européenne , la France n ‘envisage pas son porte avions autrement que comme canonnière stratégique purement destinée à la gestion offshore de crises limitées !
    Actuellement pour le Moyen Orient US NAVY fait de la reconfiguration autour du nouveau missile antinavire , et des frappes à distances qui se profile !

    • ruffa dit :

      Bien observé Le budget militaire américain est énorme Si l’Europe veut rivaliser il faut une défense européenne hors de l’OTAN et mutualiser les budgets. Quant au missile chinois anti-navire je demande à voir ses vrais capacités!

      • wagdoox dit :

        vous avez tout resumé et rien compris à la fois.
        L’europe de la défense c’est l’Otan ! L’Europe c’est pas juste la france et tout les autres pays pensent comme ca (même la France de hollande a fini par s’y mettre).
        Plus on fait l’Europe de la défense moins on fait de défense, ca sert juste à mutualiser les moyens au finale on se retrouvera avec une armée européenne unifiée qui fera la taille de l’armée française avec un peu plus d’infanterie. /
        La marine sera quasi inexistante et l’armée de l’air se retrouvera avec un seul appareil bon à pas grand chose.

        • Olivier dit :

          budget militaire USA: 600Mds $
          budget miliaire UE : 300Mds $
          USA: 12 porte avions géants
          UE: 1 porte avions moyen
          Le ration est à peu près le même dans tous les domaines: on dépense la moitié mais on a 10% de leur puissance. C’est le résultat de nos nationalismes

    • laurent dit :

      @ Sharon comme c’est étonnat que l’US Navy ait autant de moyen : USA première puissance mondiale, un budget de la défense énorme… Ouai c’est étonnant dis moi.

    • Zayus dit :

      @sharon:
      Que de ferveur israélienne et américaine, peu de calme svp…
      .
      Les X-47B ainsi que les porte-avions US et le PAN français n’ont rien à voir avec la marine israélienne.
      .
      Du reste, citez une opération militaire combinée de grande envergure organisée en coopération entre la MARINE ISRAÉLIENNE (en majuscules comme vous l’écrivez…) et l’US NAVY, LA PLUS PUISSANTE MARINE AU MONDE.
      .
      Cherchez pas, il n’y en a pas…
      .
      Par contre je peux vous citer une réelle opération aéronavale franco-israélienne et britannique qui avait vu la France engager 2 porte-avions et qui fut un réel succès sur le plan militaire.
      Mais ce succès fut mis en échec par la « très grande coopération américaine avec Israel » 🙂 …
      .
      .
      « …la France n ‘envisage pas son porte avions autrement que comme canonnière stratégique purement destinée à la gestion offshore de crises limitées ! »
      .
      Mais les USA ne font rien d’autre qu’utiliser leurs porte-avions comme canonnières stratégiques purement destinées à la gestion offshore de crises limitées 🙂 …
      .
      Citez-moi depuis 1945 un conflit de haute intensité ayant opposé les USA et ses porte-avions à une puissance navale majeure ???
      Seuls les britanniques aux Malouines, ont été opposés à une marine de 3e rang qui alignait encore un porte-avions CATOBAR léger et des moyens antinavires modernes.
      .
      Constatez que depuis plus de 30 ans que ce soit en ex Yougoslavie, Afghanistan, Irak et Syrie que mis à part les USA qui ne peuvent que faire mieux avec 10 PAN (de 100 000 tonnes) et 10 LHA (40 000 tonnes), qu’en terme de porte-avions aucun autre ne fait pays ne fait aussi bien que la France sur plan des opérations militaires, que ce soit le RU, la Chine, l’Inde, Italie, Espagne etc…

      • Tournicoti dit :

        « Par contre je peux vous citer une réelle opération aéronavale franco-israélienne » : Ce n’était pas à Noël 1969? Au large du Cotentin?
        ……:-)
        OK, je sors….

        • Sharon dit :

          @de Tournicoti
          Il y a eu surement une collaboration entre De GAULLE et MOSHE DAYAN ministre de la défense de l ‘état d Israel de l époque , pour les douze vedettes de la class SAAR 3 malgré de neutralité après 1967 voulu par le Général !
          Comme la France n était plus un fournisseur fiable militairement et politiquement envers ISRAËL !
          A la suite de cette affaire Tsahal se tourne vers les ETATS UNIS avec l aide de L ‘ AIPAIC AMERICAN ISRAEL PUBLIC AFFAIR COMMITTEE pour importer leurs armes et un changement de stratégie !

          • Sharon dit :

            @Tournicoti
            Il y a eu surement une collaboration entre DE GAULLE ET MOSHE DAYAN ministre de la défense de l ‘état d ISRAËL de l ‘époque , pour les douze vedettes de la class SAAR 3 malgré la politique de neutralité après 1967 voulu par le Général !
            Comme la France n ‘était plus un fournisseur fiable militairement et politiquement envers ISRAËL !
            A la suite de cette affaire Tsahal se tourne vers les ETATS UNIS avec l aide de L AIPAIC AMERICAN ISRAEL PUBLIC AFFAIR COMMITTEE pour importer leurs armes avec aussi un changement de stratégie !

          • Zayus dit :

            @sharon:
            Si la France n’était plus en 1967 un fournisseur fiable pour Israel, les USA avaient démontré en 1956 qu’ils pouvaient aussi ne pas être un allié fiable pour Israel 😉 !

        • Zayus dit :

          Tournicoti, vous ne croyez peut-être pas si bien dire :
          L’opération israélienne à laquelle vous faites allusion, n’aurait jamais réussi sans la coopération, disons passive, de la Marine Nationale 😉 …

  5. bat F dit :

    un dérivé moderne du PH jeanne d’Arc ,mais on les a déjà c’est les Mistral ,Tonnere et Dixmude cher ami
    reste à navaliser le Neuron rapidement (qui a le mérite d’exister et de voler déjà à Istres ,il ne faut surtout pas que Dassault se perdent à vouloir faire un projet avec les Anglais ,c’est juste encore un coup de pipeau des anglo saxon pour rester seuls et acheter américain quand le X47 amerloque sera produit en série ,ebn fait en lousdé et en faisant croire qu’ils veulent s’associer ,ils vont tergivesszer comme ils font toujours ,et en fait ils vont retarder l’avance prise avec le Neuron ,j’espère que nos dirigeants et les gens qui décident chez Dassault ne vont pas encore tomber dans le panneau comme avec les tergiversations des avions de chasse qui ont mené dassault à faire cavalier seul pour le Rafale (on a perdu un temps fou et en plus augmenté des PB de budget diminué par l’utopîe de la chute du mur de Berlin ……on vois où cela nous a mener et L’OTAN existe toujours .

    • ruffa dit :

      Le Neuron n’as pas été conçu pour apponter sur un PA Sur le CDG il n’y aurait pas la place

      • Zayus dit :

        Le Neuron n’a pas été conçu pour quoique soit d’autre qu’être un démonstrateur.
        Par contre cette option sera certainement préméditée pour la conception et le développement du futur SCAF (dans sa version UCAV) qui sera sensé évoluer aussi bien avec les Rafale C qu’avec les Rafale M.
        .
        « Sur le CDG il n’y aurait pas la place »
        Prenez simplement le temps de réfléchir avant de dire n’importe au « pifomêtre »:
        .
        Si sur le hangar aviation du Charles de Gaulle il y a la place de recevoir 3 Hawkeye et 30 Rafale sans que ceux-ci plient leurs ailes, dites-vous qui il y a suffisamment place de recevoir des SCAF (qui seront d’ailleurs certainement plus imposants que le Neuron…).
        Vu 🙂 ?
        .
        Observez que les dernier concepts de porte-avions de DCNS intègrent d’emblée des UCAV navals ou UCLASS.
        Ceci dit, avec un prototype sensé voler en 2019/20, son développement fait du SCAF franco-britannique, qu’il ne sera pas disponible avant 2025 et pleinement opérationnel avant 2030…
        Soit une dizaine d’années après le X-47B qui est toujours dans sa phase expérimentale de développement pouvant être opérationnel vers 2018/20…

      • Alpha dit :

        @ ruffa
        Le nEUROn est juste un démonstrateur de drone de combat . Sa conception n’a que 3 buts : Etre en mesure de réaliser une mission air-sol automatisée – Réaliser et étudier une plateforme furtive, radar et infra rouge – Pouvoir délivrer de l’armement à partir d’une soute . Il ne lui a jamais été demandé d’apponter sur un PA …
        Par contre, la future plate forme qui découlera de nEUROn, verra de façon quasi sûre une version navale !…
        Et sur le CdG, il y aura de la place, ne t’en fais fais camarade ! … 🙂

        • ruffa dit :

          Tu enfonce les portes ouvertes : le Neuron n’est pas fait pour apponter sur le CDG on est bien d’accord Monsieur la science acquise Et en matière de drones Furtifs Dassault aurait beaucoup à apprendre des américains

          • Alpha dit :

            @ ruffa
            Oh ! Mais il devient agressif!
            Pourtant, je ne faisais que répondre à une de tes généralités, du style « le ciel est bleu », « les nuages sont blancs », etc … Bref, ce qui te caractérise mon ami !…
            Alors j’enfonce peut être des portes ouvertes -selon toi uniquement d’ailleurs- mais au moins j’essaye de t’expliquer à quoi sert le nEUROn…
            Et pour ton « Dassault aurait beaucoup à apprendre des américains », je te répondrai juste : As tu entendu parler de « indépendance technologique » ?… Non, évidemment ….. 😉

        • Thaurac dit :

          Il est pas mal avancé, car il a été testé pour sa furtivité dans plusieurs pays, il a tire des armes, et ça fait mal au cœur que, pour un produit quasi achevé (car je pense qu’au point où il en est, il est quasiment opérationnel) , on va encore attendre 10 ans à cause de cette foutue collaboration avec les anglais, qui se servent peut être de ça pour nous retarder et mettre au point le leur..je craint la perfide albion 😉

          • Zayus dit :

            Le FCAS aura un tout autre niveau de développement technologique, sans oublier que les dimensions du Neuron ne lui laissent qu’un très faible potentiel de capacités tactiques…

          • ruffa dit :

            Je réponds à Alpha :
            L’armée française a acheté des Drones Reaper non armés pour surveiller le Sahel alors pour ton indépendance technologique c’est mal parti

          • Elmin dit :

            Ruffa ,et les US ont acheté des dauphins pour les coast guard … Croyez vous pour autant que les États Unis dépendent technologiquement de la France ? Pire ! La Russie nous avait commandé 2 BPC qu’on n’a pas livré … Est ce à dire que la Russie est désarmée ?
            Il n’y a pas un seul pays à part les États Unis capable aujourdhui de couvrir industriellement 100% de ses besoins. Or la France est bien d’avantage indépendante que n’importe quel pays ne faisant pas parti du pack des 3 grands (USA, Chine, États Unis )
            Votre argument est donc ridicule et ne relève que d’une attitude provocatrice
            Comme je l’ai dit à d’autres qui béatifiaient la Turquie ou Israël , SI vous n’aimez pas la France , les francais ou nos technologies , je ne comprend pas ce que vous faites ici ? Moi je n’aime pas les choux de Bruxelles et je ne passe pas mon temps sur les sites des amoureux des crucifères pour exprimer M’ dégoût ! C’est ce qu’on appelle une névrose projetée (ou plus couramment Troll) , vous devriez vous faire aider. Ca se soigne !

          • Alpha dit :

            @ruffa
            Aaaah !… L’achat des Reaper maintenant !…
            Décidemment, tu ne comprends rien à rien toi, tu mélanges tout à ta sauce, c’est désespérant … 🙁
            Allez, en encouragement tu as droit à un « Carambar » si tu réponds juste à ma question : Pourquoi et dans quelles conditions ont été achetés ces drones Reaper ? …
            J’avoue que je suis impatient de lire ta réponse !!! …

  6. Lagaffe dit :

    « du ravitaillement en vol au profit des avions de combat d’un groupe aérien embarqué ainsi que des missions ISR (Intelligence, Surveillance, Reconnaissance) »
    Sérieux , il y a de la place pour du carburant en grande quantité et tous les équipements ISR en plus ?

    • ruffa dit :

      Les portes-avions américains sont énormes et disposent de 60 avions de combat mais pour acceullir le X47 ils vont devoir faire des choix

      • Lagaffe dit :

        Je parlais de la capacité du drone à transporter du carburant pour ravitailler les F-18 en plus de l’équipement ISR.

      • wagdoox dit :

        Ils peuvent monter jusqu’à 90. Ils n’en prennent que 60 parce que la menace ne demande pas plus et que ca coute moins chers. Le CdG n’est que rarement à pleine capacité.

      • Zayus dit :

        @ruffa:
        .
        Disons que ce sont les actuels porte-avions US de la classe Nimitz (dont la tête de série est retirée du service), qui seront appelés à voir des réaménagements pour recevoir le X-47B.
        Les PAN de la classe Ford (dont la tête de série est entrée en service en cette année 2016…) sont par contre pensés et conçus pour recevoir ces UCAV.

    • Zayus dit :

      @Lagaffe:
      Pour les ravitaillements en vol en question, il s’agit de transporter pour les X-47B un volume équivalent à celui des nacelles de ravitaillement « buddy-buddy » du genre des D827 de Douglas (également adoptée pour les Rafale M…).
      La soute du X-47B peut raisonnablement contenir le volume équivalent de ces nacelles voire la nacelle elle-même qu’on pourrait dès imaginer rétractable après ravitaillement.

  7. wagdoox dit :

    Le drone Franco-anglais pourrait très bien faire la même chose mais les anglais ne voudront pas ca leur servira à rien, leurs portes-avions ne pourront pas les lancer.
    Le CdG aura la place pour contrairement à ce que j’ai vu, il part rarement avec 24 rafales à son bord et même si c’est le cas il pourrait prendre au grand max 6 drones supplémentaires et encore ils ont la taille d’un mirage et non d’un rafale.
    De toute façon je ne crois pas à se drone qui est fait pour des guerres symétriques alors que les drones actuels sont déjà piratés par les iraniens qu’est ce que ca va être quand on parlera des Russes ou des Chinois.

    • Zayus dit :

      @wagdoox:
      .
      Que le futur SCAF franco-britannique soit conçu avec une cellule pouvant être navalisée ne posera pas de problèmes aux britanniques dans la mesure les 2 parties ne veulent pas renouveler le fiasco de l’ACE qui avait vu l’option française bien plus performante au regard de ce que sont devenus Rafale et Typhoon…
      .
      Ce ne sont pas les impératifs navals (cellule plus résistante + train avant renforcé + brun d’arrêt) qui coûteront le plus cher pour le développement du SCAF.
      D’autant plus que cette option navale ouvre aussi les marchés indiens et brésiliens qui n’ont pas de programmes équivalents, mais qui comptent bien se doter de porte-avions CATOBAR d’ici … 2025/2030…
      Tiens 2030 ça tombe bien…
      Car c’est justement en 2030 que doit aboutir le SCAF 🙂 …

    • Fralipolipi dit :

      @wagdoox
      Notez que Dassault a toujours présenté son nEUROn/FCAS fonctionnant en patrouille (pas forcément resserrée !!!) avec un ou plusieurs Rafale.
      Dans un tel scénario, si la communication satellitaire est piratée, il y aura forcément un mode particulier laissant la priorité de commande à la liaison RafaleFCAS (en communication Radio, voire Radar AESA, avec changements de fréquences ultra rapides et réguliers … ceci décuplant la résistance au brouillage).
      In fine, le souci du piratage des drones pourrait ainsi disparaitre.

  8. Elmin dit :

    Résumons : on parle d’un drone servant à ravitailler (donc capable de transporter beaucoup de carburant) de faire du renseignement (donc d’aller loin) et de faire de la permanence (donc une grande autonomie) tout en décollant d’un pont d’envol … On parle d’un Greyhounds dronisé, barder de capteur et de réservoirs supp …
    A noter que le greyhound est qualifié sur le CdG )
    Par ailleurs cette annonce corobore des declarations faites en début d’année sur la nécessité d’augmenter l’allonge des EF18 et F35 pour garder une posture crédible face à la Chine sans exposer le PA inutilement

    • Elmin dit :

      Et rappelons que le F35 à une relativement faible autonomie en configuration « furtive » , ce qui pose un vrais soucis aux stratèges de l’us Navy et du marines corps face à des pays disposants de missiles anti navires lourds comme la Chine ou la Russiev

      • Zayus dit :

        @Elmin:
        Au sujet de l’autonomie du F-35, disons que ce problème est surtout vrai pour les avions VSTOL et cela concerne donc avant out les F-35B.
        .
        Mais il est en revanche certain que tout réservoir externe prive le F-35C d’un potentile supérieur d’autonomie auquel ces X-47B également furtifs, permettront en partie de palier.
        En partie, car la capacité des réservoirs buddy-byddy n’est pas équivalente à celle que pourrait porter un F-35 avec des réservoirs externes.
        .
        Il semble qu’en collaboration avec LM, IAI étudie de nouvelles versions du F-35; biplaces avec réservoirs supplémentaires conformes …

        • Fralipolipi dit :

          Un F35 « biplace avec des réservoirs conformes » … vaudra mieux qu’il n’ait jamais à engager un combat aérien rapproché celui-là,
          ni même à devoir manœuvrer pour éviter un missile Air-Sol à ses trousses,
          car niveau manoeuvrabilité, la « brique » F35, avec de tels alourdissements (et dégradations aérodynamiques : avec les Conformes) risque bien de devenir une pure « enclume ».

          • Fralipolipi dit :

            éviter un missile « Sol-Air » … of course.

          • Elmin dit :

            D’autant que j’imagine que cette évolution ne concernera pas les F35B, du fait de l’augmentation de la masse au décollage . Dommage car c’est surtout elle qui est tres limitee
            En revanche , lokheed nous a bassiné depuis des années avec l’avionique tellement avancée du F35 qu’un seul membre d’équipage suffisait … Il n’y a que moi qui y voit une certaine ironie ?

          • Zayus dit :

            @Fralipolipi:
            Les israéliens semblent très désireux d’allonger le rayon d’action des F35I tout en voulant évidemment conserver leur principale qualité reposant sur la « furtivité ».
            http://www.globes.co.il/en/article-israel-to-double-attack-range-of-f-35-stealth-fighter-1001068513
            .
            Un F35 biplace sous-entend un appareil sur lequel le niveau numérisation du système serait de fait moins prépondérant:
            Ce serait peut-être le moyen pour Israel Aerospace Industries et Lockheed Martin de créer un « F35 low cost », faisant aussi d’Israel un partenaire de 1er rang du programme.

        • Elmin dit :

          Je ne pige pas^^ quel est l’intérêt d’avoir un ravitailleur « furtif » ? Le ravitailleur est actif pour signaler sa position et etre retrouve (avant on utilisait le TACAN) maintenant probablement via liaison cryptée mais active
          D’autre part avoir besoin de furtivite signifie être en zone de détection donc de vulnérabilité . Or une manœuvre avia de ravitaillement en vol c’est 5 minutes de vol rectiligne horizontal par avion … Du pain béni pour une DCA moderne ou des chasseurs évolués
          enfîn , le X47 ne beneficie pas d’un des principaux avantages des drones actuels, à savoir un temps en vol au dela de la capacite humaine. Donc … C’est debile
          Un greyhound capable de délivrer 15 tonnes de carburant étendrait bien d’avantage les capacites d’emport et le rayon d’action en avitaillant après décollage puis au retour , hors zone de combat…
          En revanche pour de la reco en zone défendu il n’y a pas photo , mais on peut faire du renseignement électronique de loin (voire ce qu’est capable de faire un ATL 2 , sans s’exposer )
          Ps : concernant les yak38 c’était pour faire un parallèle avec l’étrave du Kiev et le pont avant qui ressemblait d’avantages à celle d’un croiseur porte hélicoptère type Jeanne d’arc qu’à celle d’un PA ou BPC (mais moins que le Moskva toutefois). Et donc l’hypothèse énoncée faisait penser à un Kiev qui aurait eu des yak dronises (qui n’ont jamais existes bien evidemment)

    • Zayus dit :

      Non Elmin:
      .
      Pour résumer parlons d’un UCAV ou ici d’un UCLASS capable de soulager les F-18 et F-35C des missions de ravitaillement de type « buddy-buddy », donc avec la capacité de carburant que lui offrira au moins sa soute sur des missions de pénétration du F-35C…
      Le X-47B n’a pas vocation à devenir un KC-46 embarqué, merci.

  9. Parabellum dit :

    Les américains dronisent tout pour obtenir au mieux zéro killed encas de conflit notamment face à la Chine …nous on a toujours des vieux Vab et les Buffalo au garage et les tringlots meurent…et quid après le rafalé? Quoi pour remplacer l alphabet? Une escadrille de neurones quand? Mais qui pense avenir englués que nous sommes dans la bss?

  10. Sharon dit :

    Il y a la visite du porte avion de l US NAVY Theodor roosevelt en ISRAËL , actuellement la MARINE ISRAÉLIENNE fait des emplettes à tous les étages !
    Pour le reste je ne fais pas de polémique , la réalité la France est un nain militaire et l Europe aussi , cela se vois au Moyen Orient( cela na rien de péjoratif , c ‘est du concret ) !
    Mais il y a aussi une coopération entre les forces européennes et Tsahal notamment contre le terrorisme !
    Tsahal a les moyens , l experience etc on ne combat pas le terrorisme avec des moyens démocratiques , le reste c ‘est de la politique , Tsahal a l experience militaire a tous les étages !
    Tsahal a une préférence pour les ETATS UNIS , car il y a une alliance sur est concrète sur le plan militaire !
    Le made in USA fonctionne très bien notamment avec( les spécifications des matériels de TSAHAL)!
    Car Tsahal connait très bien le matériel de l ex URSS , Russe , etc !

    • Fralipolipi dit :

       » la France est un nain militaire  » … Ah bon ?!?
      .
      Ce n’est pas ce qui se dit à l’ONU, ni en Afrique sur le terrain … ni même dans tous les pays du globe qui s’approvisionnent auprès du 4ème ou 5ème plus important complexe industrio-militaire du monde – en France – que ce soit en radars, missiles, avions, hélicoptères, blindés, navires & sous-marins … et je passe sur le spatial !
      .
      Vous devriez sérieusement revoir vos lectures et grilles d’analyse.
      Et merci de ne pas mettre tous les Européens dans le même panier.

    • Fralipolipi dit :

       » Tsahal a une préférence pour les ETATS UNIS , car il y a une alliance sur est concrète sur le plan militaire ! Le made in USA fonctionne très bien notamment avec( les spécifications des matériels de TSAHAL)!  »
      .
      Non, là encore vous vous leurrez beaucoup.
      C’est d’abord grâce ou à cause de l’aide financière américaine, en Milliards de $.
      Chaque année, les USA « offrent » à Israël (comme à d’autres pays, mais dans des proportions moindres) des moyens financiers très conséquents, justifiant très largement le tropisme israëlien pour les armements US …
      La « carotte financière » est la 1ère donnée à considérer ici !!!

      • Elmin dit :

        Interessant de noter qu’avant la mise en place de l’embargo sur les armes, la France etait le principal fournisseur d’armes d’Israël . L’opposition entre France et Israël sur les dossiers palestiniens et libanais ont achevé le divorce entre les etats. Rien à voir avec la qualite des materiels Francais.
        En 67 c’est grâce au materiels francais qu’Israël parvint à mèttre à genoux la coalition arabe , alors qu’en 73, c’est essentiellement avec les F4 et des A4 qu’ils sont passés à deux doigts du désastre …

        • ruffa dit :

          Tu connaît mal l’histoire d’Israël : en 1982 ils ont abattu quelques 200 mig syriens sans perdre un seul F16 ou F15!

          • Alpha dit :

            @ ruffa
            1982 ?… C’est donc l’opération Paix en Galilée ? Correct ?… Mouais, sur tes « 200 MIG » syriens, tu peux en enlever 120 … Les pertes syriennes s’élèvent à près de 80 appareils MIG 21 et MIG 23, dont 19 appareils en une seule journée (9/6/82) !!! …
            Pour ta culture … 😉
            http://www.lesclesdumoyenorient.com/Operation-Paix-en-Galilee.html

          • Elmin dit :

            Et ? Evidement les F15/16 israéliens ont obtenus d’excellents résultats face aux mig 21/23 syriens. Cela tient d’avantage a une mauvaise approche tactique des syriens qui ont engagés les combats au dessus du Golan ou de la beka , hors de porté des missiles syriens. c’etait tout à fait opposé à la doctrine russe , et ils comirent exactement la même erreur que les égyptiens en 73 lorsqu’ils n’ont pas déplacé les batteries SA6 dans le Sinai …
            Par ailleurs les pilotes israéliens sont très bien entraînés , ce qui est essentiel
            Mais pour faire reference à cette periode , notez que les avions francais de l’époque (2000 et F1) ont tous deux été utilisés dans des affrontements contre des avions de meme generation et s’en sont plutot bien tirés (contre des F16 pour le 2000, et des F14 pour le F1…)

      • Alpha dit :

        La « carotte financière » est la 1ère donnée à considérer ici !!!
        + un certain lobbying qui a court aux USA ….

        • ruffa dit :

          Alpha : tu me citer tes sources Ton anti-americanisme est maladif Quand tu parle de « brique » pour le F35 on voit ta capacité d’analyse!
          Dis donc c’est quand Dassault fabrique un appareil comme le B2 ?

        • ruffa dit :

          On se trompe tout les deux sur le nb d’avions syriens abattus par Tsahal en 1982 : « 9 juin 1982. L’armée de l’air anéantit les batteries de missiles syriennes postées au Liban.
          Au cours de l’opération se déclenche une des plus grandes batailles aériennes de l’histoire, au cours de laquelle les armées de l’air israélienne et syrienne s’affrontent. C’est une victoire totale pour les Israéliens. 100 appareils syriens sont abattus, Tsahal n’en perdant aucun. Les Syriens ont perdu un tiers de leur force aérienne et la moitié de leurs missiles.
          Tu vois les avions ricains sont pas degueu comme dirait Gainsbarre!

    • Zayus dit :

      @sharon:
      .
      «Pour le reste je ne fais pas de polémique , la réalité la France est un nain militaire et l Europe aussi , cela se vois au Moyen Orient( cela na rien de péjoratif , c ‘est du concret ) ! »
      .
      Si c’est aussi concret que vous dites et que ça n’a rien de péjoratif ou polémique, développez (si c’est possible) ou illustrez votre propos du « nain militaire » que serait la France selon vous, « sharon ».
      .
      De fait, si selon vous les opérations au Moyen-Orient ou actuellement contre daech, représentent un bon moyen de juger de la taille d’un état sur le plan militaire, observez simplement l’absence (ou l’incapacité tactique ?) de Tsahal à combattre daech.
      Un handicap militaire contre daech, donc au Moyen-Orient, qui fait d’Israel un nain militaire selon le critère que vous présentez au sujet de la France et de l’Europe.
      .
      .
      .
      Quant à parler d’éléments « concrets » et « sans polémique », vous êtes aussi peu crédible que la pseudo MARINE ISRAÉLIENNE que invoquez par vos incantations psychédéliques.
      Voyons concrètement avec des exemples concrets – pas du bluff -, sur quoi repose la « puissance «  de la composante navale (terme plus approprié que « marine ») de Tsahal :
      .
      – 5 sous-marins côtiers classe Dophin de 1900 tonnes en plongée
      – 3 corvettes classe Sa’ar 5 de 1275 tpc.
      pour les unités de « premier rang » : impressionnant 🙂 !!!
      .
      – 4 OPV classe Sa’ar 4,5 de 500 toc.
      – 2 OPV Sa’ar 4 de 450 toc.
      pour les unités de « second rang » : attention chaud devant 🙂 !!!
      .
      Une flotte pléthorique de 48 patrouilleurs côtiers de 72 à 10 tonnes. constitue la principale force de cette composante navale de Tsahal dont 15 Dabur (1973-1977), 9 Dvora (1980-1988), 12 Super Dvora (Mk2 et Mk3), 7 Saldag (Mk1 et Mk2), 2 Nachsol et 3 Tzir’ha…
      No comment … 🙂 …
      .
      Voilà, tous ces éléments détaillés n’ont rien de péjoratif et sont bien concrets.
      La composante navale de Tsahal n’est rien d’autre qu’une « garde côtière » avec une capacité antinavire ajoutée par les Dophin.
      Avatars du Type 212 dont ils sont dérivés, les Dolphin ne sont rien d’autre que les Dacia Sandero des sous-marins classiques…
      .
      .
      « …US navy LA PLUS PUISSANTE MARINE AU MONDE tant que par la qualité que par la quantité !
      …avec une très grande coopération avec la MARINE ISRAÉLIENNE… »
      .
      En fait, pour comparer les niveaux de coopérations respectifs Marine Nationale/US Navy et Tsahal navy/US Navy, dites-vous que pour l’US Navy Tsahal n’est rien d’autre qu’une petite « Coast Guard » avec 5 sous-marins côtiers, rien d’autre. Tsahal est un nain naval…
      .
      Sharon, en restant très « concret », faites-nous signe le jour où l’US Navy confiera le commandement à Tsahal d’une force navale US et alliée aussi importante que la Task Force 50, comme ce fut la cas pour la Marine Nationale à partir de décembre 2015
      .
      Bref, « sans faire de polémique » sur le plan naval « Tsahal Navy = bullshit » comme disent les marins US.

      • ruffa dit :

        Tu doit être au courant que l’Allemagne a vendu à Israël 6 sous-marins sophistiqués et que les Israéliens veulent pouvoir les équipés de missiles nucléaires Techniquement je ne sais pas si c’est possible!

        • Alpha dit :

          @ruffa
          Du calme petit, du calme !…
          Les premiers sous-marins classe Dolphin 1 acquis, au nombre de 4, par Israël datent de 1999… le dernier étant livré en 2012 … Donc sophistiqués, à voir !…. Une modernisation semble être nécessaire pour les 3 premiers …
          Une seconde commande a eu lieu en 2006 pour 2 unités supplémentaires, plus grands, plus rapides et intégrant une propulsion anaérobie . Un vient d’entrer en service, le second restant à livrer en 2017.
          Curiosité : Ces deux derniers sous-marins, Dolphin II en l’occurrence, auraient été équipés de 4 tubes d’un diamètre de 650 millimètres. Taille inhabituelle pour des lance-torpilles, alors que les autres submersibles sont originellement dotés de six tubes de lancement, d’un diamètre de 533 millimètres … D’où les spéculations sur l’emploi possible de missiles de croisière équipés de têtes nucléaires !… Mais Israël n’ayant JAMAIS communiqué sur le sujet …

          • ruffa dit :

            Alpha la science ! Israël ne communique pas sur ses sous-marins mais moi je sais tout ! C’est un peu contradictoire comme raisonnement Je trouve que tu me colle un peu au cul pour être poli Tu vas sur Wikipedia pour tes sources ! Attention y’a beaucoup de conneries sur Internet !!

        • Zayus dit :

          @ruffa:
          Relisez mon commentaire auquel vous répondez:
          Ces 6 sous-marins classe Dolphin sont certes récents mais ils ne sont rien d’autre que des avatars du Type 212 (conçus dans les années 70) dont ils sont dérivés.
          Les Dolphin ne sont rien d’autre que les Dacia Sandero des sous-marins classiques…

  11. Fralipolipi dit :

    Je rappelle ici que le programme FCAS, à l’instar du programme X47B, présente un nouveau drone avec profil de voilure à double-delta … lequel n’est utile que pour permettre des vols (notamment en phase d’appontage) à très basse vitesse.
    Ces mêmes basses vitesses ne sont pas possibles pour une aile delta simple (type Neuron ou Taranis), et si le Rafale apponte bien, c’est grâce à ses ailerons canard.
    .
    En parallèle, un profil à double-delta n’apporte vraisemblablement rien en matière de furtivité.
    .
    On peut donc déduire que les présentations du FCAS, telles que faites durant l’année écoulée, avec profil double-delta, prévoient bien que notre futur UCAV soit navalisé et projetable à partir d’un PA Catobar (croisons les doigts).
    .
    De la place sur notre PA CDG, il y en aura forcément un peu (sachant qu’il n’y aura plus de SEM à embarquer).
    .
    Après, il reste à étudier la réelle pertinence d’envoyer un tel UCAV/UCLASS (hyper-sophistiqué)faire du simple Buddy/Buddy, en lieu et place d’un F18SH ou bien d’un Rafale M …(???)… car, à première vue, je n’en perçois pas du tout l’intérêt ni l’avantage (il y a peu de chance pour que le X47B puisse embarquer autant de carburant qu’un F18SH).
    Eventuellement, pour tenter de ravitailler discrètement des F35C restés en lisse pour ne pas dégrader leur furtivité … oui, pourquoi pas. Mais faudra alors savoir si le fait même de ravitailler en vol reste en soi « furtif », ce qui n’est pas très sûr (… s’il faut intégrer en cellule du X47 l’intégralité de la nacelle, avec la conduit dérivé pour alimenter la petite hélice, cela va coûter une place phénoménale en soute … au détriment du carbu).
    .
    Quoiqu’il en soit, il faut qd même retenir qu’à bord d’un PA, hormis pour des avions très très particuliers (= le Hawkeye), il y a tout intérêt à embarquer des aéronefs (avions comme hélicoptères) les plus polyvalents possibles.
    Ce n’est pas un hasard si les 2 avions les plus polyvalents au monde sont les F18SH et Rafale !
    Et cette règle vaudra aussi pour les drones UCLASS !!!
    .
    Si le FCAS aboutit à une version UCLASS, je suis quasi certain que ce dernier servira à bombarder, en même temps qu’à faire de la surveillance ISR … et peut-être, éventuellement, mais alors pas sûr du tout, à faire du ravito Buddy-Buddy.
    .
    Cette dernière capacité restant franchement la moins utile à mes yeux, et surtout, surtout, la moins en phase avec toute la valeur-ajoutée d’une cellule UCLASS ultra-discrète et farcie d’électronique dernier cri !!!

  12. Sharon dit :

    Au terme de la guerre froide , l US NAVY voit sa place se renforcer dans l ‘équilibre des forces entre les différents services américains !
    Malgré le changement contextuel et l élargissement du spectre des opérations de la marine , incluent cette fois de façon plus marquée les opérations spéciales !
    Les fondamentaux des missions de US NAVY , qui avait édictés en son temps Stansfield Turner , sont toujours valides !
    La dissuasion , la maîtrise des mers, la projection de puissance et la présence vont rester au cœur de son identité , mais leurs modalités d ‘exercice vont évoluer notamment au MOYEN ORIENT et le renforcement de la triple ligne de défense AMÉRICAINE dans le pacifique etc !
    Mais avec le X 47 B la Navy montre la mise en avant de l aéronaval comme fer de lance et une culture technologique cherchant les innovations !

    • Fralipolipi dit :

      Oh punaise … on dirait là un discours de nos technocrates à Paris : beaucoup de mots pour seulement faire mine d’enfoncer toute une série de portes … déjà ouvertes.

      • Elmin dit :

        D’autant que c’est faux … Car c’est après la Corée et surtout le Vietnam que la composante Aéronavale de l’US Navy a été privilégiée . Depuis le Vietnam le format est resté sensiblement le même , c’est plutot la force de surface qui s’est faite hachée menue suite à la « disparition » de la menace sovietique sous marine.
        Mais la Navy a toujours conservé un rôle prépondérant et ne l’a jamais perdu, meme si son role dans les grands conflits post guerre froide à ete plutot en retrait vis à vis de l’air force ou de l’army (Afghanistan , golfe , Syrie …)

        • ruffa dit :

          Tu te trompe un peu : La Navy a terminé la guerre contre le Japon avec 80 PA C’est de cette date qu’il ont affirmé leur leadership Maritime Au Viêt-nam ils avaient 17 PA Actuellement ils ont 10PA géants et bientôt 11 avec le tout nouveau Gérald Ford sans compter les 10 portes-aéronefs des Marines

          • Zayus dit :

            Sur les 95 porte-avions qu’alignait l’US Navy en septembre 1945, 80 étaient des CVE et CVL (dont 72 CVE) pratiquement tous désarmés ou revendus de 1946 à 1949…
            .
            En ce début de guerre froide, dès 1947, ce sont les 25 porte-avions de la classe Essex (33 000 tpc) et leurs dérivés la classe Ticonderoga (de 43 000 tpc) qui tiendront la baraque de l’US Navy avec les 3 unités de la classe Midway de (45 000 tpc ; + 60 000 après refonte…).

    • Zayus dit :

      @sharon:
      .
      Fralipolipi a raison.
      Vous parlez pour ne rien dire tellement vos propos sont ici évidents concernant l’US Navy qui se moque éperdument de la « Israeli Navy » 😉 !!!
      On vous sent obligé reporter sur l’US Navy votre réelle frustration de ne pas avoir de vraie marine en Israel…
      .
      Mais votre problème réside aussi dans le fait le niveau de coopération de l’US Navy sera forcément supérieur avec une importante marine, comme la Marine Nationale ou la Royal Navy, qu’avec la garde-côtière israélienne (cela n’a rien de péjoratif , c ‘est juste du concret 🙂 …).
      .
      Allez, bon courage « sharon ».

      • Alsako dit :

        Et bon vent !

      • ruffa dit :

        Sharon s’emballe un peu mais l’Allemagne a vendu 6 sous-marins à Israël : Ça peut faire de gros dégâts !

        • Zayus dit :

          @ruffa:
          .
          Ils sont certes récents mais ces 6 petits sous-marins côtiers de type « Dolphin » (1900 tonnes en plongée) restent limités par une très faible autonomie en plongée.
          C’est à dire qu’ils sont vite repérables et donc faciles à détruire.
          Sans navire de soutient, ces sous-marins ne peuvent pas non-plus aller bien loin 🙂 …

  13. casanova dit :

    Pour faire des missions de ravitaillement en vol et de reco / surveillance longue distance, y a t il une réelle plus value à se passer d’un pilote dans l’habitacle ? (car il faut toujours un pilote sur le PA…) Tout ces développements, ces prototypes, ces tests, ces centres de commandement dédiés me semblent très coûteux pour un intérêt marginal.

    Pour le VTOL hors chasse, je suis persuadé que l’avenir est aux voilures tournantes convertibles.

    • Fralipolipi dit :

      « ces prototypes, ces tests, ces centres de commandement dédiés me semblent très coûteux pour un intérêt marginal. »
      Je pense tout comme vous.
      D’autant que le X47, s’il doit faire de l’ISR, en plus d’être un drone « stealth », promet d’être un drone hyper-technologique.
      Or, on n’aurait pas idée d’utiliser un Hawkeye pour ravitailler un F18 !!! (alors que la cellule le permettrait).
      Pourtant, utiliser un X47B pour cette mission de ravitos (pas forcément « bidon », mais disons de ‘2nd ordre’) correspondrait à ce type d’incongruité.
      Ce n’est pas cohérent d’utiliser du « state of the art » technologique pour cela.
      .
      « Pour le VTOL hors chasse, je suis persuadé que l’avenir est aux voilures tournantes convertibles. »
      … pour le VTOL, notons que l’US Navy a déjà désigné le successeur du Greyhound : ce sera V22 Osprey (après ré-adaptation pour en allonger le rayon d’action).
      https://news.usni.org/2016/04/01/navair-awards-bell-boeing-151-million-to-begin-navy-variant-v-22-design

  14. tschok dit :

    Le magasine DSI avait publié un tableau comparatif de l’allonge du groupe aérien de combat embarqué, entre les porte-avions américains des années 70 et ceux des générations suivantes, jusqu’à nos jours.
    .
    Ce tableau montrait que le groupe aérien d’un porte-avions américains des années 70 avait une allonge supérieure à son équivalent contemporain, ce qui laissait croire que la sophistication de l’aviation embarquée avait conduit à une baisse capacitaire dans ce domaine.
    .
    Mais la diminution de l’allonge du groupe embarqué n’avait pas de réelle importance, puisque aucune arme tirée depuis la terre ne pouvait sérieusement menacer le porte-avions en haute mer, même si la distance depuis les côtes se réduisait. Jusqu’au moment où les Chinois se sont mis à turbiner sur le DF21. Et le truc est devenu opérationnel, avec une capacité crédible.
    .
    Et là, gros problème pour les Américains: rien de ce qu’ils ont en service aujourd’hui (F18) et même demain (F35) n’a une allonge suffisante pour permettre de contrer le déni d’accès à la chinoise. Panique à bord.
    .
    Coup de bol, ils ont un programme de drone de combat embarqué. Changement de programme: ils vont lui faire faire du ravitaillement et de l’ISR, et pi vala. On ne félicitera pas les services chargés de la prospective au sein de la Navy, parce que, franchement, l’éventualité qu’un jour un type ait l’idée d’utiliser un missile balistique en missile anti-navire n’avait rien de théorique, c’était juste une question de temps.
    .
    En ce qui nous concerne, on fait l’impasse sur toutes ces questions de déni d’accès, bien qu’on ait le même problème d’allonge que les américains (sauf que la nôtre s’est améliorée, puisqu’il y a eu un saut capacitaire entre l’Etendard et le Rafale) pour la simple et bonne raison qu’on ne concourt pas dans la même catégorie: la Marine Nationale ne met pas en face d’elle la superpuissance chinoise, mais des pays arabes ou africains où il y a le bordel et où la mission consiste à délivrer de la bombe guidée sur des groupes terroristes en essayant de tuer le moins de monde possible autours.
    .
    Le déni d’accès qui nous inquiète le plus vient des systèmes russes S300/400 et autres. Pour le coup, on serait plus intéressé par des drones frappeurs et ISR, même si la fonction nounou est intéressante.

    http://www.ttu.fr/otan-faire-face-deni-dacces/

    • Fralipolipi dit :

      Vous faites bien de souligner que lorsque l’allonge du GAe US a sensiblement diminuée,
      côté français, cela a été l’inverse, et dans de grandes proportions – merci au Rafale M.
      De sorte qu’il serait maintenant assez intéressant d’observer lequel de ces GAe est en mesure de frapper le plus loin, en totale autonomie (càd avec usage du ravitaillement Buddy-Buddy, mais sans attendre ou faire appel aux MRTT et autres KC).
      .
      En tous les cas, les Français sont vraisemblablement désireux de pérenniser cet usage
      http://www.air-cosmos.com/une-nouvelle-nacelle-nounou-pour-les-rafale-20261

      • tschok dit :

        Effectivement, avec le Rafale, le GAN français rivalise en allonge avec son homologue US.
        .
        Dans l’absolu, la fonctionnalité nounou est toujours intéressante ne serait-ce que parce qu’elle améliore le ratio heures de vol/catapultage-appontage, ce qui permet de mieux exploiter le potentiel des avions et des pilotes. Le contribuable approuve.
        .
        Mais les faiblesses du GAN français sont connues:
        – Fonctionnalité SEAD insuffisante, comme le reste de l’armée de l’air.
        – Pas de capacité cargo type Grumman C2 Greyhound.
        – Panoplie Rafale assez limitée en air-surface: de l’AASM ou de la GBU tant que vous voulez, mais côté missile on donne tout de suite dans le gros et le coûteux (Exocet ou Scalp). Rien du genre Brimstone par exemple.
        – Pas de défense ABM (donc rien pour lutter contre le DF21 chinois) contre les missiles de portée supérieure à 600 km, si on prend pour base l’Aster.
        – Tant que le Meteor ne sera pas en service, le combat BVR restera un sport à risque pour le Rafale, AESA ou pas.
        .
        Ce qui est intelligent: moyens de lutte ASM déportés sur FREMM d’escorte. Vu qu’un PA a nécessairement une escorte, il est pas idiot de faire de la place sur le PA pour tout mettre sur une frégate, ce qui en fait d’ailleurs un système d’armes très cohérent.
        .
        Prospective: pour éviter que le SNA d’escorte court après le GAN dans la phase du parcours où il gagne la zone d’opération, on pourrait imaginer que la coque du PA soit aménagée pour permettre une marsupialisation. Du coup, ce sous-marin pourrait se contenter d’une propulsion conventionnelle, ce qui tombe plutôt bien vu que DCNS vient de remporter un contrat pour la fourniture du Barracuda en version conventionnelle.
        .
        Comme la marine de guerre française est petite, elle a intérêt à paraphraser Guillaume II : l’avenir de la France est sous l’eau. Mais le comprendre supposerait que les marins français rompent avec la culture de la guerre d’escadre, qui a peu réussi à la France, pour épouser la guerre de course, où elle a été particulièrement brillante.

        • Fralipolipi dit :

          Yep la vie du marin du CDG n’est pas encore idéale, mais nombre des derniers points soulignés sont à modérer :
          – pas de Greyhound … l’US Navy en manque aussi de son côté. Par contre, elle planifie déjà l’achat de son remplaçant via un V22 Osprey amélioré … pourquoi pas nous ? (souci budget of course).
          – Pas de Brimstone sous le Rafale : c’est qd même tout sauf l’arme idéale pour renter en 1er sur un conflit et faire mal. Le Brimstone est plutôt une arme très adaptée à l’asymétrique … ce n’est pas ce dont nous parlons ici (notez le récent accord avec le UK pour étudier l’équipement des Tigre avec le Brimstone … c’est déjà un 1er pas, … avant celle sous le Rafale, qui est tout sauf une urgence).
          – pas de défense ABM : d’une part le DF21 chinois n’a pas fait ses preuves, et d’autre part vous oubliez l’Aster 30 Block 2 NT … en cours de développement, et pour lequel le UK a récemment signé un accord pour étudier l’équipement de ses 6 frégates de DA … et évidemment, nos classe Forbin en seraient tout autant équipés !
          – BVR sport à risque pour le Rafale : pas plus que la quasi totalité de ses opposants possibles … personne ne sait tout ce que sait faire Spectra, et encore moins avec le double emploi des Mica IR et EM, en marge de l’OSF, en sachant que le Mica IR est redoutable et redouté (notamment pour sa portée bien au delà des standards pour des missiles IR).
          Quand au Méteor, il sera là demain, c’est presque comme s’il était déjà là.
          .
          Et si d’aventure un programme MICA NG est lancé bientôt, avec meilleure portée encore … dont accélération terminale …, alors le Rafale fera fuir tous les camarades tel un faucon au milieu des étourneaux 🙂
          .
          – non, il ne nous manque vraiment qu’un bon missile SEAD !… j’imagine que ce sera prévu avec le remplaçant des Scalp/Exocet, pour lequel des études amont ont déjà été lancées … à nouveau, avec le UK !

        • Zayus dit :

          @tschok:
          .
          D’accord avec certains des points que vous soulignez au sujet des faiblesses françaises.
          .
          Il existe bien une version navale du Brimstone : le Sea SPEAR (dérivé des version SPEAR 2 et 3 du Brimstone 2), mais ce n’est encore qu’un missile mer/mer, non-pas air/surface.
          Et le cas échéant ce ne serait rien d’autre qu’une sorte d’ANL tiré depuis Rafale.
          Or, la relativement faible portée de ces missiles (30 km ANL, 40 km Brimstone 2) fait qu’ils sont ou seraient (pour le Brimstone) destinés aux cibles navales dépourvues de réelles défenses antiaériennes de longue et moyenne portée.
          .
          Les Brimstone et Exocet (AM39 70 km de portée), ne font pas le même métier, et l’usage de missiles de plus courte portée sur des cibles moins défendues ne requiert pas l’usage indispensable d’un Rafale quand un Caïman est bien suffisant.
          L’Exocet est un missile de croisière qui vole à raz des flots quand le Brimstone conserve un vol plongeant sur un guidage direct de l’appareil porteur ou d’un tiers.
          Même chose sur le plan terrestre concernant le SCALP qui est un missile de croisière d’une portée encore supérieure (+300 km).
          .
          Sinon, le DF21 ne repose sur aucune autre réalité que l’annonce chinoise…
          Et ce n’est pas la première fois que la Chine fait écho de demi-vérités qui sont plus qu’embellies:
          On se souvient de leur missile hypersoniques qui aurait volé à Mach 10 (mais pas plus que quelques secondes…), ou leurs des J21 et J31 soit-disant plus furtifs que le F22 mais dont nous ne connaissons rien…
          .
          Ce DF21 aurait été testé sur une cible fixe terrestre dessinée au sol…
          Le jour où les chinois tireront un DF21 sur cible en mouvement telle qu’un tanker réformé, entendez qu’ils n’attendront pas pour le communiquer répondant à la demande d’une propagande avant tout à usage interne.
          .
          Enfin, n’oublions pas que les Aster 30 block 1 NT auront une portée de l’ordre de plus de 120 km suffisante pour intercepter un missile balistique MRBM de 1500/1700 km de portée tel que le DF21 qui fut d’ailleurs testé (comme par hasard) sans l’opposition d’une défense aérienne.

    • ruffa dit :

      Le missile anti-navire Chinois c’est de l’intox pure et simple Personne ne connaît ses capacités sauf le PC chinois! Je voit mal les Chinois s’attaquer à un PA américain : leur armée serait écrasée Il lui faudra beaucoup de temps pour être aux normes occidentales

    • Zayus dit :

      @tschok:
      .
      Le missile DF21 tient plus de la théorie soigneusement relayée par la propagande chinoise, que de la réalité.
      Les chinois n’ont fait que démontrer qu’ils sont de guider un missile balistique vers une cible terrestre fixe et dépourvue de contre-mesures et défense AA. Quoi de neuf ? Rien d’autre que les chinois ont des missiles balistiques avec des charges classiques…
      Rien de vraiment crédible dans cette démonstration du DF21, les responsables militaires US prennent cette soit-disant menace au sérieux pour obtenir d’autres crédits de recherche et d’équipements.
      La propagande chinoise démontre qu’elle peut ainsi servir le complexe militaro-industriel américain…

      • tschok dit :

        Il y a des controverses d’experts sur ce point. Les uns disent ce que vous dites, d’autres que la menace est crédible.
        .
        Mais il y a aussi un consensus: l’utilisation d’un missile balistique en anti-navire est techniquement possible et tactiquement très pertinente. Bien sûr il y a le problème de la désignation d’objectif, du rafraichissement pendant le trajet, du guidage terminal et de la charge. Ca fait 4 compartiments au problème du missile balistique anti-navire.
        .
        Si on analyse, on voit que dans aucun de ces compartiments il n’y a de barrière technologique infranchissable. Donc on peut parier que les Chinois sont ou seront capables de régler ces problèmes.
        .
        La dernière question est de savoir s’ils pourront intégrer les différentes briques technologiques de ces 4 compartiments dans une arme cohérente et opérationnelle. Là, c’est leur capacité d’intégration et de maîtrise d’œuvre qu’on regarde. Et dans ce domaine, il se trouve qu’ils sont bons.
        .
        Maintenant on sait aussi que les Chinois incluent le bluff dans leur stratégie, en dignes héritiers de Sun Tzu qu’ils sont, et que les militaires Américains sont particulièrement doués dans le grossissement des menaces, afin d’obtenir plus de crédit du congrès. Ce que vous dites est donc tout à fait possible.
        .
        Mais ces considérations nous sont stratégiquement indifférentes: la Marine Nationale n’est pas calibrée pour affronter son homologue chinoise et les missions qu’on envisage pour elle dans un avenir prévisible consiste à lui demander de continuer à faire ce qu’elle fait aujourd’hui – larguer de la bombe guidée sur des terroristes ou des régimes arabes en fin de règne – mais dans un environnement qui ne serait plus permissif: avec du S300 ou S400/500 dedans.
        .
        Notre problème le plus immédiat est donc d’éviter que les Rafale tombent comme des pommes de pin à cause d’un autre système de déni d’accès que le DF21.
        .
        Comme la fonctionnalité SEAD de l’armée de l’air et de l’aéronavale est en-dessous de l’exigence pour les environnement non-permissifs, l’idée serait de l’améliorer, pas de se poser des questions métaphysiques sur les performances réelles ou supposées du DF21, même si par ailleurs le sujet est tout à fait passionnant.
        .
        En effet, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais dans la stratégie française, on fait de tout sauf du déni d’accès. On se demande bien pourquoi, alors que les Russes ont de magnifiques croiseurs et porte-avions qui constituent autant de cibles immanquables et orgueilleuses qu’il ne serait pas inutile de pouvoir couler entre, disons, l’Islande et la Norvège ou en pleine Mer Noire, par exemple.
        .
        Si on était capable de faire ça, cela signifierait que la France pourrait maintenir dans ses ports la deuxième marine de guerre du monde. Pas mal pour des ploucs, non?

        • Zayus dit :

          La poursuite du développement du programme Aster 30 avec l’arrivée des Aster 30 block 1, et celles à venir block 2 NT, démontre bien que la France et l’Italie (*) s’engagent vers une réelle capacité navale A2/AD pouvant mettre ce DF21 dont nous ne connaissons pas grand chose…
          .
          (*) Les 7 futurs PPA italiens (ou Pattugliatore Polivalente d’Altura : équivalent des FTI) seront tous équipés Sylver A70 + Aster 30 Block 2 NT.
          Dans le même ordre d’idée, la Marine Nationale va harmoniser toutes ses cellules verticales avec le Sylver A70 capable de tirer Aster 15 et 30 en plus des MdCN…

      • ruffa dit :

        Bien dit : Les Chinois sont très fort sur la propagande!

  15. Sharon dit :

    Pour la marine israélienne sont rôle , ces élargie pour aller plus loin pour protéger le littoral et les eaux territoriales israéliennes et d ‘intercepter des groupes terroristes ou autre tentant de s ‘infiltrer en territoire israélien depuis la mer et sur 100 km de rivage !
    Depuis qu ‘il y a le Dolphin 🙁 made in Germanie ) et la corvette classe SA ‘AR V ( made in USA ) les patrouilles s effectuent de plus en plus loin car l état major de la Tzva Hagana L Ysrael Heyl Ha ‘ Yam a pris en compte que les attaques et menaces viendraient aussi de la mer contre Israël !
    La coopération avec L US NAVY est nécessaire car entre Israël et les Etats Unis il y a la une coopération militaire et sont des alliés !
    Et aux USA il y a une communauté juive importante notamment avec l AIPAC !
    Comme l US NAVY est la plus puissante marine du monde et d ‘une très grande qualité , la marine israélienne est en train de changer ses matériels vu les nouvelles menaces !
    Le seul allié de sur pour Israël ces les Etats Unis !
    Pour le dernier inventaire de la composante navale israélienne ( publier par le ministere de la défense date de 2008 ) !
    EFFECTIF 6000 militaires et 5000 réservistes 50 navires et trois sous marins de type 800 DOLPHIN /LEVIATHAN/ET TEKUMA / en 2008 !
    Le reste ce n ‘est pas dans l encyclopédie libre Wikipedia ou les chiffres sur la marine israélienne ou il y a plus de points d ‘interrogation que des chiffres concrets surement voulus par le ministre de la défense en 2008 !
    Pour DAECH ou autre le jour ou il y aura une attaque contre Israel et bien TSAHAL fera sont travail !
    A ceux qui rêvent de la destruction de l état d Israel ce n ‘est pas pour demain , ni jamais .
    l EUROPE n ‘a pas une grande influence au Moyen Orient et ne fera aucun miracle il y a trop de paniers à crabes !
    Il y a eu l ‘attentat contre Drakkar à Beyrouth le 23 Octobre 1983 avec la mort de 58 parachutistes français !
    Et le jour même aussi à Beyrouth il y a eu un attentat contre les forces américains avec la mort de 241 soldats !
    Avec une question le déroulement et les responsabilités précises des attentas restent encore discutés !
    Syrie ? Iran ? liban etc ?

    • Zayus dit :

      @sharon:
      .
      On vous sent obligé reporter sur l’US Navy votre réelle frustration de ne pas avoir de vraie marine en Israel…
      .
      Les chiffres que je donne plus haut recoupent plusieurs sources dont le site Tsahal qui décrit très bien sa composante navale, et les chiffres des constructeurs allemands américains et israéliens qui fournissent Israel.
      Si vous en arrivez au total de 50 unités (toutes de moins de 2000 tonnes dont 80% de moins de 500 tonnes!); c’est que les 15 Dabur et 9 Dvora ont été logiquement retirés… Merci pour votre confirmation involontaire 😉 !
      Mais en 2016, Israel n’a pas de véritable marine en tant que telle, autre qu’une garde côtière avec 5 petits sous-marins de moins de 2000 tonnes en plongée et au rayon d’action limité…
      .
      Tsahal est un « nain » sur le plan naval.
      Ce n’est ni péjoratif, ni pour polémiquer, c’est un constat concret.
      .
      En fait, pour comparer les niveaux de coopérations respectifs Marine Nationale/US Navy et Tsahal navy/US Navy, dites-vous que pour l’US Navy Tsahal n’est rien d’autre qu’une petite « Coast Guard » avec 5 sous-marins côtiers, rien d’autre. Tsahal est un nain naval…
      .
      Sharon, en restant très « concret », faites-nous signe le jour où l’US Navy confiera le commandement à Tsahal d’une force navale US et alliée aussi importante que la Task Force 50, comme ce fut la cas pour la Marine Nationale à partir de décembre 2015
      .
      Bref, « sans faire de polémique » sur le plan naval « Tsahal Navy = bullshit » comme disent les marins US.