L’opération Sentinelle surveille et protège près de 1.700 sites « sensibles »

vigipirate-20150110

Lancée en janvier 2015, l’opération intérieure Sentinelle mobilise actuellement environ 10.000 militaires, appartenant essentiellement à l’armée de Terre. Comme l’a indiqué, à plusieurs reprises, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ce dispositif de surveillance des sites pouvant faire l’objet d’une attaque terroriste sera maintenu « aussi longtemps que nécessaire. »

Cette opération, qui répond à quatre objectif (dissuader, rassurer, protéger et, le cas échéant, intervenir), donne lieu à de nombreuses critiques car jugée inutile (« Vous pouvez placer un soldat devant tous les lieux présentant un risque – et vous n’en aurez jamais assez! – mais vous n’empêcherez pas l’ennemi d’aller trouver ailleurs une nouvelle cible molle et à haut rendement médiatique », dixit le général Vincent Desportes) ou vue comme servant de prétexte à renforcer les forces de sécurité intérieure à faible coût.

Quoi qu’il en soit, et selon les chiffres donnés par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, lors d’une intervention devant les députés de la commission de la Défense, le nombre total de sites surveillés sur l’ensemble du territoire s’élève « à près de 12.000 », dont 14% (soit environ près de 1.700) le sont par les militaires de l’opération Sentinelle.

« Environ 26% sont des sites religieux. Parmi ceux-ci, nous comptons 40% de sites chrétiens, 34% de sites musulmans et 26% de sites juifs. La répartition des forces par site entre les forces de sécurité intérieure et les armées est la suivante : 65% des sites juifs sont surveillés par les armées et 35% par les forces de sécurité intérieure; 8 % des sites musulmans sont surveillés par les armées et 92% par la police et la gendarmerie; 7% des sites chrétiens sont surveillés par les armées et 93% par les forces de sécurité intérieure », a développé M. Cazeneuve.

Du coup, 74% des sites surveillés n’ont pas de vocation religieuse. Il s’agit, comme l’a expliqué M. Cazeneuve, de points d’importance vitale, d’infrastructures sensibles, de lieux symboliques et d’installations industrielles. »

En outre, M. Cazeneuve s’est dit « absolument convaincu » de la nécessité de privilégier « impérativement » les patrouilles dynamiques par rapport aux gardes statiques.

« Nous savons qu’il est absolument impossible d’assurer, avec les 10.000 militaires engagés dans le cadre du contrat opérationnel et les 240.000 policiers et gendarmes, d’assurer des gardes statiques partout, dès lors que tous les sites sont susceptibles d’être visés », a souligné le ministre.

« Le dispositif des gardes statiques n’a pas le niveau d’efficacité souhaité; il est préférable d’y substituer des gardes dynamiques qui amèneront le terroriste, au moment où il veut frapper, à intégrer le fait qu’il peut, à tout moment, se trouver confronté à la présence de policiers, de gendarmes, de militaires qui mettront fin à sa course. C’est dans la dimension systématique de la patrouille dynamique, dans l’efficacité du cheminement de la patrouille dynamique sur le territoire où sa mise en œuvre est décidée et dans le caractère aléatoire de la rencontre entre l’unité de surveillance et le terroriste que réside l’efficacité des dispositifs que nous devons mettre en œuvre », expliqué M. Cazeneuve aux députés.

Par ailleurs, le ministre a fait état d’une « expérimentation » menée en Isère visant « à permettre à la gendarmerie d’engager, avec l’appui des militaires, des actions multiples de sécurisation dans le cadre de la lutte antiterroriste, comme du contrôle de zone à risque, du contrôle de circulation dans des zones de flux, dans des zones qui posent problème. » Et d’ajouter : « Il faudra en tirer toutes les leçons pour voir comment mieux articuler la relation entre les gendarmes, les forces de sécurité intérieure, et les militaires. »

En somme, comme en Guyane où militaires de la gendarmerie et des forces armées luttent en parfaite complémentarité contre les orpailleurs clandestins.

37 commentaires sur “L’opération Sentinelle surveille et protège près de 1.700 sites « sensibles »”

  1. La situation actuelle a bien changée par rapport au déclenchement de sentinelle.
    Je le répète car beaucoup ne le savent pas, mais sentinelle a été déclenchée très largement au bénéfice de la communauté juive.Ceci n’est pas de l’anti sémitisme (car aujourd’hui dire « juif » est assimilé a être raciste), mais une constatation personnelle, car ayant été engagé a ce moment.Pour avoir coorganisé la répartition des unités sur un secteur donné, pour avoir discuter avec d’autres collègues, je peux vous assurer, que tout était concentré autour de sites juifs. Vigipirate en parallèle continuait ses surveillances dans les lieux publics.Sans l’hyper casher, soyez certains que Sentinelle et ses 10 000 engagés n’aurait pas existé et je ne suis pas certain que même après le 13 novembre, on aurait créer cette opération.
    Mais tout cela restera toujours dans l’ombre.
    Cette réalité du terrain, de ces gardes statiques, d’un sentiment réel de protection d’une communauté, a conduit a donner aux militaires de nouveaux lieux de cultes, puis plus tard a donner un grand nombre de nouveaux sites pour des patrouilles mobiles.Une unité en patrouille (en véhicule ou a pied) peut faire parfois une dizaine de sites dans la journée, mais les unités fixes, principalement sur les lieux de cultes, surveillent pour un même nombre d’hommes, un seul site.
    Donc il faut bien comprendre que la répartition de ces sites ont un impact différent sur le personnel engagé.Si pour 10 lieux de cultes, vous consommez 60 personnels, a côté vous faîtes 10 autres sites avec 8 personnels.
    Ceux qui ne connaissent pas, ne savent pas.Ces chiffres sont une belle vitrine pour donner l’impression que ce sont bien des sites publics, que Sentinelle ne vise pas seulement une communauté au détriment de l’autre.Pourquoi ne pas avoir donné de tel chiffres il y a un an?
    J’aimerai également savoir si une école juive est considéré comme un site religieux ou si c’est un site public.Sans oublier que dernièrement nombre de sites religieux juifs, ont été donnés aux forces de sécurité intérieur.
    A savoir également que la police, lorsqu’elle a des sites religieux a surveiller, c’est dans le cadre de patrouilles et non d’une permanence comme le font les militaires.Faire le « tour » des églises du quartier, ça peut prendre 1h pour une équipe de 4.Comme pour les patrouilles mobiles des militaires, cette patrouille de police peut faire plusieurs sites, 20-25 sites religieux dans leur journées, avec 2-3 passages.Donc tout les sites ne sont pas protégés ou surveiller de la même manière.Et j’en reviens aux sites juifs, qui eux ont une « permanence » que les autres n’ont pas et qui bouffe au taquet les 2/3 des effectifs de sentinelle a l’heure d’aujourd’hui.Si en plus on doit retirer les sites « vigipirate » qu’on avait depuis un moment (gares, aéroports…), vous constatez très vite ou va l’effort.
    .
    Pour affiner ces chiffres, du côté des sites religieux
    26% de 12 000 sites = 3120
    26% sites juifs de 3120 sites religieux= 811
    65% sous contrôle des militaires = 527
    Soit 1/3 de l’ensemble des missions de sentinelle, actuellement, qui va encore directement au profit d’une communauté.
    Ce chiffre a largement été abaissé en « créant » les sites pour patrouilles mobiles, de quoi donner l’impression que l’effort s’oriente a l’ensemble.Mais comme je l’explique plus en haut, l’impact de ces sites pour les patrouilles mobiles n’ont pas le même impact que les sites statiques sur les effectifs engagés.
    Etant donné que le tiers des missions servent a ces sites juifs, donc a des gardes statiques, l’impact sur les effectifs n’y est pas proportionnel.
    D’ailleurs, il est simple de faire un petit calcul:
    Sentinelle c’est 10 000 hommes, 3000 en alerte, 7000 (plus proche des 6500) déployés
    Sachant qu’un tiers de ces 7000 est en « repos », il reste donc environ 4300 hommes sur le terrain.
    527 sites statiques « consomment » au moins 4 personnels, si ce n’est 8 pour les sites les plus importants.En partant du principe que l’on a moitié de sites a 4 personnels et l’autre a 8, on a donc une moyenne de 6 personnels pour un site.
    527 x 6 = 3162
    Il y a donc en permanence, près de 3200 hommes (si on compte derrière, le commandement attaché a ses unités) de déployés sur ces sites juifs.Reste donc 1100 personnels déployés en patrouilles mobiles et dans l’ex vigipirate, celles qu’on montre a la télé pour illustré l’opération.
    .
    Bref, chacun est libre de penser que je raconte du grand n’importe quoi, par contre je sais que ceux qui me contrediront ne seront en tout cas pas des militaires, encore moins ceux ayant participé a cette opération.

    1. Rectification
      « Bref, chacun est libre de penser que je raconte, où non, du grand n’importe quoi, par contre je sais que ceux qui me contrediront ne seront pas des militaires… »
      .
      Désolé pour l’ensemble des autres fautes.
      .
      Je n’apprécie pas cette opération dans l’état, en raison de ce que je cite plus haut.Avoir l’armée qui assure la sécurité dans un aéroport, sous la tour Eiffel ou dans les lieux touristiques ne me choque pas et ne me dérange pas.Mais quand vous voyez que l’essentiel des effectifs (je dis bien des effectifs et non du « nombre » de sites) servent à garder des bar mitsva (je ne déconne pas!), ou des offices religieux, que cela emmerde tout le dispositif de notre armée (entrainement, repos, opex etc), cela ne peut que pousser a une gueulante.
      Même si je suis le premier a trouver que sentinelle a permit de révéler certaines limites capacitaires aux politiciens, forçant a augmenter la FOT de 11 000 hommes, puis de cesser complètement toutes les réductions et ainsi d’inverser la tendance baissière de nos armées.
      Il faut repenser cette opération et je garde espoir que comme je l’ai appelé la dernière fois, que le projet des « agent de sécurité renforcée » arrive a terme.Cela permettra de créer dans le privé, des agents de sécurité armés, pouvant a terme, je l’espère prendre le relais de nos forces sur notamment ces sites religieux.
      La communauté juive payait déjà des agents de sécurité auparavant.Et d’ailleurs, je ne doute pas une seule seconde, que cette communauté ne financera pas une société pour former spécifiquement des jeunes juifs a la protection de leurs sites.Tout cela en parallèle de leur SPCJ.
      Mais plus globalement, je pense que l’on va assister de plus en plus a l’arrivée massive d’agents de sécurité armé dans notre pays.Ce sont eux qui remplaceront bien des missions de gardiennage déléguées à nos forces.

      1. @Maotchao
        Beaucoup d’entre-nous qui vous liront découvrent les problèmes que vous avez soulevés .. Aucune époque telle que la présente n’est comparable à celle que vous vivez .
        Les « enseignements de terrain » que vous notez devraient être pris en compte par » l’Ecole de Guerre » puisque nous y sommes en plein.. La seule comparaison possible est encore l’ancienne DOT que nous avons connue et semble avoir été oubliée ,il est grand temps de la remettre au goût du jour ,de se réveiller sur ce plan et de reprendre l’idée maîtresse pour ce qui a trait au « Contrôle de zone particulièrement en ville ;et aux moyens militaires d’intervention à mettre en oeuvre sous un commandement unique « Police-Armée-Gendarmerie « …
        Il va sans dire que pour l’instant,il serait temps que notre gouvernement se décide à passer en » mode d’action « ,et repense cette délicate mise en oeuvre sans froisser les susceptibilités … on a le bras court dans ce domaine !

    2. Il y a un problème si il y a inadéquation entre risques et mesures adoptées.
      Si les juifs se payaient auparavant des gardes, ce n’est pas pour le plaisir de dépenser du fric.
      Merah, Marseille, hypercasher…
      Il est probable que le risque envers les juifs est très fort et seul la dgsi pourrait nous le dire.
      Valls veut il trop plaire aux juifs de France?
      Il est vrai qu’il a montré sa proximité avec le crif le jour où il a osé dénoncer le communautarisme des musulmans au siège même de l organisation…
      Autrement, des lieux comme des discothèques homo ne sont également pas des cibles idéales, comme l était une salle de concert de hard rock?

      1. On peut aussi faire le raisonnement inverse. Les juifs ne sont pas plus visés que les autres. Merah a aussi tué des militaires, Coulibali a tué une policière et je passe sur le Thalis et le type qui s’est tiré une balle dans le pied. Les attentats les plus meurtriers et efficacement politiquement (car ils visent des lieux fréquentés par toute une société et son activité économique) n’ont pas de vocation religieuse. Combien de gares, stations de métro, centres commerciaux, écoles, lieux culturels ou touristiques ne sont pas protégés et ce au profit de je ne sais quel délire métaphysique ?

        Cette opération est déjà inutile et coûteuse, mais si en plus il s’agit de consacrer les ressources publiques au profit d’intérêts privés, là ça devient scandaleux.

      2. Maotchao,
        Vous semblez connaître Sentinelle ?
        Mais depuis les années 80 et la synagogue de la rue Copernic, les grands rabbins bénéficient d’une protection policière statique.
        Est-ce que Sentinelle a empêché un seul attentat ? N’importe quel délinquant, s’il repère un uniforme à l’horizon, soit va voir plus loin soit attend son passage pour agir. Mais avec des terroristes fanatisés prêts à se faire sauter, quelle dissuasion peut opérer la présence statique de militaires. Des flics en civil seraient bien plus efficaces et des vigiles feraient l’affaire pour le reste, après avoir bien sûr pris de réelles mesures politiques en amont pour assécher les nids de guêpes. Mais on fait de la pure communication en fragilisant le moral, et l’entrainement, de troupes à qui on demande d’intervenir en flux tendu en opex pour bien montrer au mouton d’électeur qu’on agit fortement.
        Quand un gouvernement commencera à agir sur les causes objectives de cette violence qui nous menace, je changerais mon discours.
        Est-ce que les juifs étaient visés à Zaventem et dans le métro bruxellois, ou au Bataclan ?
        Il faut arrêter de jouer le jeu de certaines tendances narcissiques qui ramènent toujours tout à eux. L’égalité républicaine me fait bien rire comme slogan quand on voit la réalité.

        Si vis,
        L’agression de Marseille était l’invention d’un prof juif mythomane, mais cette révélation n’a pas eu droit à autant de médiatisation que celle de son agression.

    3. @Maotchao
      Merci pour les chiffres! Ils donnent avant tout un ordre d’idée de l’utilisation des « ressources » (je n’aime pas le terme, mais puisque hommes, matériels et budgets sont mélangés…).
      .
      « Input » versus « Outcomes »?
      N’ayant plus les pieds dans les rangers, je ne peux que me contenter d’observer les résultats. Il est malheureusement commun pour les administrations de se contenter de gérer leurs les premiers (inputs), c.a.d. leurs ressources, alors que ce sont les derniers qui sont leur raison d’être (!)
      .
      Un service d’oncologie, par ex., à pour fonction de traiter des patients atteints de cancers. Par pour le simple fait d’exister, et de gérer des accélérateurs de particules…
      Ce constat est valable à fortiori dans le secteur public, et pas moins pour les privés!
      .
      Et ne vous braquez pas sur d’éventuelles fautes, nous en faisons tous. Le plus important est d’en tirer ses propres lecons 🙂

      1. PAS pour le simple fait d’exister, et de gérer […]
        … on en revient aux fautes 🙂

    4. D’accord avec Maotchao, j’ajoute que le problème résulte d’une décision politique qui devrait être prise et n’est pas prise.
      .
      Le directeur du SGDSN, interrogé par la commission idoine de l’Assemblée Nationale, n’a pas caché que le principal motif pour employer des militaires des armées au lieu de recruter des policiers en nombre suffisant pour cette mission de police, c’est que les armées ont du personnel en CDD, ce qui n’est pas le cas de la Police. On ne recrute pas le nombre de policiers qu’il faudrait “parce que le recrutement d’un fonctionnaire de Police l’inscrit dans une carrière” (je cite la parole officielle du directeur du SGDSN, ancien magistrat de la Cour des Comptes).
      .
      Par conséquent il faut modifier les procédures de recrutement de la Police pour qu’elle imite ce que font les Armées avec grande efficacité depuis longtemps : il faut recruter des policiers en CDD, formés et encadrés par des titulaires. Ainsi les militaires des Armées pourront à nouveau se consacrer uniquement à leur mission légale qui est de “préparer et d’assurer par la force des armes la défense de la Patrie et des intérêts supérieurs de la Nation”.

    5. Ces militaires qui surveillent ces sites à risque ont-ils un magasin vide ou non selon vous ? Car il y a beaucoup de « zones d’ombres » comme vous dites mais autour de ce sujet aussi.
      Et je suis sur qu’avec un gouvernement laxiste comme il est avec la police, un militaire n’oserait pas ouvrir le feu même s’il se faisait agresser en patrouille.

      1. Merci si possible de placer mon commentaire initial en dessous de celui de Maotchao, c’était en réponse à son commentaire initial et je me suis embrouiller, désolé encore.

      2. Les chargeurs sont garnis.
        Pour ce qui est d’une réponse armée , je vous renvoie à l’évènement de Valence le 1er janvier 2016.

      3. @Erwan
        … pour répondre à votre question , »dissuasion n’est pas sécurisation ni coercision » « ,et qu’entre boucher et veau il y a le coefficient intellectuel,l’expérience du feu ou l’ instinct de survie !…

    6. voila un commentaire digne d’intérêt. n’ayant plus eu l’obligation (ou la chance) de refaire Vigipirate depuis quelques années, je ne peut que comprendre et être d’accord avec vous. et pourtant c’est bien les politiques qui prennent les décisions. ce qui se verra dans la sanction ou non de cette politique dans les urnes. le soldat est un citoyen et il vote: c’est sa meilleure liberté d’expression.

  2. Le volume est important, les effectifs pas infinis, et la durée de la mission indéterminable. Le dispositif dit de sécurité est peut-être trop visible, et les routines s’installent vite (…)
    .
    Un complément (peut-être déjà appliqué?) serait d’ajouter des veilleurs en civil sur des zones reconnues plus sensibles par les renseignements. Non pas des gendarmes déguisés en civils pour l’occasion, souvent aisément repérables, mais des policiers ou des douaniers en civil.
    Des individus n’ayant pas un profil de baroudeur, étant déjà habitués à filtrer, et dont la fonction serait d’être les yeux et les oreilles des patrouilles – un premier échelon.
    .
    Il y a, je pense, des lecons à prendre auprès d’Israel, même si l’environnement n’est pas le même. Le Mossad, « auberge espagnole » a (ou avait?) un département pour les militaires, un pour la police et un pour les civils.
    Les groupes d’intervention européens y ont par ex. appris à garder leur distance lors des assauts, car une tactique de cet adversaire est de se faire exploser au contact, afin de tuer ou de blesser un maximum d’opérateurs (!)
    .
    Les efforts à fournir résident dans la coopération, entre services, entre administrations et entre pays. Un défi difficile à relever en même temps que vigilance est accrue, et que, par nature, les services aspirent à s’isoler.

  3. Merci l’armée de terre. Bon courage à nos soldats qui donnent beaucoup et à qui on ne donne pas assez.

  4. Le Bataclan était une cible juive mais dans la presse il fallait lire entre les lignes pour le deviner. La situation ressemble beaucoup à de la banale violence entre communautés qui se détestent et sont incapables de cohabiter : des conflits intercommunautaires, il y en a partout dans le Tiers-Monde.
    .
    Au contraire l’histoire de France est celle de l’intégration, exemplaire, de multiples communautés pas très enclines à “vivre ensemble” (Occitans, Bretons, catholiques, protestants, etc) : le principal souci du pouvoir central a toujours été de maintenir l’union des différentes composantes de la Nation. Actuellement le “vivre-ensemble” n’est plus un projet politique mais seulement un slogan électoral de Gauche. Electoral et creux.
    .
    Confronté aux attentats la principale maladresse du Gouvernement français , qui n’en loupe pas une, c’est d’avoir pris parti pour l’une des deux communautés en conflit. Plus qu’une maladresse, c’est une faute morale au regard de l’histoire de France. Avec cette opération Sentinelle qui se prolonge sans qu’aucune décision politique structurante ne soit prise, c’est une faute persistante.

    1. D’une façon générale, comme la majorité des français je me sens appartenir à une aire de culture et de civilisation chrétienne et judaïque. Je n’ai rien à voir avec celle de l’islam en Europe (aussi cool se présente t’il) qui appartient à un autre monde.
      .
      Donc non au relativisme dont, me semble t’il, vous êtes l’expression qui met tout au même niveau. Défendons nos historiques valeurs européennes judéo-chrétiennes, qui se ressemblent s’assemblent et chacun chez soi… donc achtung à ne pas nous faire voler peu à peu par infiltration et invasion sournoise croissante nos pays européens par les islamistes.
      Sinon, E&R les idiots utiles de l’islamisation de l’Europe en général et de la France en particulier.
      Voilà, voilà. 😎

    2. A décharge, je n’ai pas vu en france, des attaques à la kalash , ni au gilet explosif, dans ou devant les mosquées( si ce n ‘est quelques tags, têtes de sangliers en corse…) ni dans les cités communautaires à majorité islamistes!
      Donc ils protègent les victimes en puissance.
      comparer des occitans, des corses, protestant catholiques, ce n’est pas identiques, à notre époque il n’y a pas de guerres ( hormis en l’Irlande et encore à connotations politiques) de religion pourtant les chiites, sunnites c’est aussi un schisme religieux, mais il est actuellement sanglant.
      L’islam n’est pas une religion, une idéologie avec les florilèges qui en découlent et qui sont accessibles très facilement sur le net.

        1. Absolument, c’est une idéologie qui vise un but politique , imposer une théocratie sur la terre entière, avec la charia comme seule justice, une police, leurs propres juges….bref, facilement accessible sur le web, il suffit de taper exactement la phrase d’étonnement que tu as écris plus haut, dans Google….
          Un lien intéressant , l’islam vu par ceux qui s’en sont sortis
          http://ex-musulmans.over-blog.com/

      1. @Thaurac
        Personne ne « compare des occitans, des corses, protestant catholiques ».
        Ce que je lis dans la contribution que vous réfutez (et que vous avez probablement, comme souvent, lue trop vite), c’est le rappel de l’histoire de France en ce que la volonté d’intégration en est une constante.
        Or le gouvernement actuel a réagi, non pas dans la tradition française mais, comme le faisait observer Maotchao, par la préférence donnée à une communauté contre une autre.
        Il faut lire avant d’écrire.

        1. @ Pluc putatif
          « ..Or le gouvernement actuel a réagi, non pas dans la tradition française mais, comme le faisait observer Maotchao, par la préférence donnée à une communauté contre une autre.
          Il faut lire avant d’écrire. »
          -Ta dernière phrase est hautement susceptible de te concerner:
          -J’ai écris :
          « ..A décharge, je n’ai pas vu en france, des attaques à la kalash , ni au gilet explosif, dans ou devant les mosquées( si ce n ‘est quelques tags, têtes de sangliers en corse…) ni dans les cités communautaires à majorité islamistes!
          -Donc ils protègent les victimes en puissance. »
          -Donc, les victimes en puissance ne sont pas en france les musulmans ( jusqu’à preuve du contraire) mais les juifs.
          -Résumé : ne reproche pas aux autres ce dont tu es incapable de faire toi même!
          -Lire c’est bien, mais comprendre c’est mieux.

        2. « Or le gouvernement actuel a réagi, non pas dans la tradition française mais, comme le faisait observer Maotchao, par la préférence donnée à une communauté contre une autre.
          Il faut lire avant d’écrire. »
          je te retourne le compliment, j’ai dit plus haut que le gvt protège d’abord les victimes en puissance qui sont actuellement les institutions juives ( voilà la réaction du gvt) , je ne vais pas ici faire la listes des attentats les ayant concernés en france et ailleurs!
          Maintenant, les traditions, les utopies communautaristes ou autres, ne font pas le poids face à la réalité!

    3. D’accord avec la teneur de votre message sinon pour le « Bataclan cible juive », thèse que je n’ai vue défendue que chez ER ou Panamza.
      Pour intégrer, il faut un socle commun une réalité charnelle et un esprit commun. La révolution n’a pas démontré qu’elle laissait de côté son idéologie de division pour le bien commun, ah non pardon l’intérêt général.
      Quand aux racines de la France, elles sont chrétiennes non judéo-chrétiennes, le judaïsme n’ayant que l’ancienne alliance à laquelle a succédée la nouvelle alliance, le christianisme, comme place historico-religieuse dans notre civilisation. Sinon, les judéo-chrétiens étaient une secte des premiers temps de l’Eglise.
      Il y a eu plusieurs attaques prévues dans des églises catholiques, dont une déjouée à Villejuif, pas une seule connue contre une synagogue. Pour autant, Sentinelle privilégie-t-il, par exemple, les communautés chrétiennes issues du Moyen-Orient et ennemis jurés des islamistes dans leur protection?
      L’islam est autant une religion que le judaïsme contemporain depuis le renouveau talmudiste et le cabalisme qui n’ont plus rien à voir avec le judaïsme originel. D’ou l’hérésie socialiste du sionisme.

      1. Le bataclan est une cible juive depuis longtemps, il y a sur le net et j’avais mis le lien ici , je crois, une vidéo où l’on voit des palestiniens du pro hamas , menacer les vigiles à ‘entrée du bataclan et disant que la prochaine fois cela se passerait autrement et c’est une vidéo assez vieille, 5 ans environ;
        Pourquoi ces menaces! il y a annuellement un repas organisé (ou une soirée, me souviens plus) de soutien à tsahal, tout simplement, et ces gens ne le supportent pas!
        J’ai retrouvé ça
        « Le Parisien relaie cette vidéo d’un groupe qui menace la salle parisienne qui a accueilli des galas de soutien à une police israélienne. Mais elle date d’avant l’offensive à Gaza. »
        https://www.youtube.com/watch?v=-WBDanqAVLw
        mais on trouve ça maintenant ( ils ont du avoir honte, droit d’auteur , mon oeil)
        «  »Cette vidéo inclut du contenu de Studio71_1_1, qui l’a bloqué pour des raisons de droits d’auteur. «  »
        Bref, des gens en keffiehs qui donnent des ordres en france, fut donc pas s’étonner du marasme( un euphémisme) actuel.

      2. @Robert
        Votre point de vue est intéressant et je veux le prolonger au risque de sortir du sujet.
        Je ne vois pas la révolution française comme une idéologie de division : “tous les hommes naissent libres et égaux en droit” est un slogan plutôt rassembleur.
        .
        Pour intégrer des populations disparates il faut, comme vous le dites, “une réalité charnelle et un esprit commun” (je suppose que vous êtes, ou que vous avez été, militaire car c’est exactement ce qui fait l’esprit de Corps des engagés de toutes origines sociales et géographiques). Mais pour les gens qui viennent s’installer en France en espérant un avenir meilleur pour leurs enfants, il faut aussi et surtout un niveau de sécurité supérieur à celui du pays d’origine.
        .
        Par conséquent l’Etat, pour intégrer des populations disparates, doit assurer la sécurité de TOUS les résidents sur son territoire sans préférence envers une communauté plutôt qu’une autre.
        .
        Or l’on a bien vu que Sentinelle, d’emblée, n’était pas égalitaire même si on a “corrigé le tir” par la suite, probablement sous la pression des chefs militaires qui entendaient les hommes et l’encadrement (peut-être aussi lisaient-ils ce blog).
        .
        L’Etat doit assurer la sécurité de tous, à l’exception évidemment des assassins, condamnés individuellement pour leurs crimes et non pour leur appartenance à une communauté considérée comme collectivement dangereuse à cause de l’inconduite de quelques uns de ses membres.

      3. «  »L’islam est autant une religion  »
        Le califat est loin du « royaume du christ » 😉

  5. Il est une chose de sûre :
    -c’est qu’il faut » repenser et remettre en état les forces opérationnelles du territoire » ,en particulier dans le cadre de la Défense Urbaine .Repenser les modes opératoires et les méthodes de contrôle et d’intervention :comme dans le cadre opérationnel du contrôle de zone classique ( lire la brochure ABC104) ,mais cette fois :  » en zone urbaine . »..
    En effet la « caillera-islamiste » , comme les rats des villes, ne s’aventure pas en campagne facilement ,car trop vite repérée !…Ceci n’exclut pas les « coups de mains » sur une centrale quelconque…Fut-t-elle atomique!
    – Le « ciblage » ne peut pas se faire sans « observateurs fixes, » tels que ceux qu »on laisse dans les clochers pour une surveillance d’activité Ennemie , avec une paire de jumelles et un moyen trans …
    Le » renseignement local « remis en vigueur par les RG , leur recueil rapide croisant d’autres informations (du web et des écoutes téléphoniques) dans des centres spécialisés en liaison avec les forces de l’ordre ..
    .Des » moyens mobiles d’intervention 24/24  » militaropoliciers « mis en place , pour des bouclages immédiats avec des moyens appropriés …Il y a beaucoup à faire dans ce domaine …
    L’autre solution ?
    Chacun la connaît :elle fut appliquée aux Français d’Algérie en 62…

  6. Un autre problème majeur : auparavant les terroristes se débrouillaient tout seuls, maintenant ils sont massivement aidés par les groupes mafieux qui voient en eux des bons clients notamment pour le trafic d’armes.
    En plus presque toute la logistique des groupes djihadistes provient désormais des organisations criminelles :
    http://www.atlantico.fr/decryptage/arsenal-guerre-terroristes-comment-groupes-mafieux-ont-mis-main-trafic-armes-juteux-alain-rodier-2640361.html

  7. La communauté juive est particulièrement visée, c’est un fait. Mais tout le monde est visé , c’est un fait aussi.
    Un attentat contre une eglise a été semble-t-il évité de justesse, une jeune femme perdant la vie dans cette entreprise terroriste. Aujourd’hui on passe aux gardes en civil armés dans les trains , comme dans les avions (israéliens en l’occurrence …)
    Si Daesh veut la guerre civile en France , il sait où frapper . Je ne pense pas que Sentinelle serve à rien. Je crois que chacun doit mesurer les risques humains, mais aussi sociaux et politiques , extrêmement graves du moment .Personne ne sait où ça va finir .
    Mais quelle que soit sa position morale ou politique …on devrait passer au privé armé dans les délais les plus brefs. C’est une évidence. Je suis pas spécialiste en la question mais les ressources semblent présentent, encadrées par des anciens militaires de grande qualité. Reste la question du financement, mais si c’est une guerre l’Etat devrait payer .
    Il est possible que la délocalisation des moyens anti terroristes , et le concept « rien à moins de 20mm » lancé à l’Interieur , puisse également pousser à un allègement des surveillances. Mais cela reste à prouver .

  8. Vieux problème, 40 ans de laxisme envers les racailles, et ça a débuté par le politique, la magistrature a embrayé dessus jusqu’à écœurer la police, qui arrête parfois 3 fois le même personne dans un mois…..pour les mêmes motifs..
    Si il n’y avait pas eu les racailles, les islamistes auraient eu du souci à recruter, se planquer…etc
    et les terroristes d’aujourd’hui avec les casiers judiciaires qu’ils ont, seraient encore en taule chez nous, ou les bras coupés chez eux!
    Je suis d’accord à tous délinquants qui se dit musulman, que la charia puisse s’appliquer, sans des aides de la sécu, on aurait des rookeries de manchots même en seine et marne!

    1. Concernant la Justice, c’est un petit peu plus compliqué que cela.
      Par exemple on se rend compte aujourd’hui que de nombreux jeunes lors de leur premier séjour en prison tombe sous le charme de prédicateurs islamistes présents dans nos établissement pénitentiaires, où il y font souvent la Loi…
      Même problématique qu’hier (avant daesh et ses attentats), où l’on dénonçait le fait que pour des jeunes en premières peines de prison, cette dernière était l’école du crime car il y côtoyaient des criminels aguerris.
      .
      Pourquoi ne pas avoir, simple bon sens, hier comme aujourd’hui investit dans des prisons spéciales 1ère condamnation pour éviter ces très mauvaises influences? Et essayer de ramener dans le droit chemin ceux pour qui c’était possible? Et, a contrario, quasi définitivement isoler de notre société les irrécupérables?
      .
      Tout simplement car historiquement l’aristocratie de notre Vème République dévoyée a, l’occasion faisant le larron, toujours privilégiée une Justice pauvre en moyen, donc lente et peu efficace. Ses priorités, avant tout, ayant toujours été d’accéder au pouvoir pour non pas satisfaire le peuple français mais bien:
      1) Contrôler le ministère du budget à Bercy pour pouvoir faire de petit arrangements avec les copains et autres fraudeurs fiscaux, à charge de renvois d’ascenseurs par la suite.
      2) Contrôler via le ministre de la Justice le parquet afin de pouvoir étouffer ou énormément retarder les affaires compromettantes pour eux et leurs potes affairistes.
      Et donc une claire volonté de maintenir la chaîne pénale française dans la paupérisation afin de pouvoir avant tout magouiller et étouffer les affaires.
      .
      Conséquence pitoyable pour le peuple français, la Justice n’ayant pas la capacité de faire son travail, nous sommes obligés de maintenir l’état d’urgence (= simplicité des procédures administratives) car tout simplement la Justice n’a pas les moyens matériels comme humains de faire face à la situation: pas assez de magistrats pour instruire les procédures terroristes, pas assez de places adaptées en prison comme séparation des islamistes radicaux du détenu lambda etc.
      .
      Donc avant de taper sur les magistrats soit disant « laxistes », il me semble qu’il convient de voir la réalité de la pauvreté des moyens volontairement attribués à notre chaîne pénale typique de notre Vème République dévoyée et d’une partie (pas tous donc fort heureusement) de l’aristocratie Vème républicaine aujourd’hui inutile comme branlo-escroc affairiste.

Les commentaires sont fermés.