La Direction générale de l’armement accuse réception du premier Bâtiment multi-missions

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

41 contributions

  1. Wrecker47 dit :

    Curieux bateau entre le remorqueur et le bateau de pèche … Un coffre sur l’eau …

    • khay dit :

      C’est l’équivalent naval d’un véhicule utilitaire, il fera très sans aucun doute bien son job. Je suis un peu ennuyé par la disparition de la capacité de plager qu’avaient les BATRAL, avoir une paire de navires pas trop gros pouvant faire de transport de personnel et de matériel shore to shore dans le pacifique ça trouverai certainement usage, il me semble que CNM a un EDA-R agrandi dans sa gamme qui pourrait assurer ce job. Enfin, avec des « si on avait deux fois plus de budget… » on peut en imaginer des choses, combien de fois on a eu besoin de cette capacité récemment ? Par contre je me suis toujours demandé pourquoi les B2M et BSAH sont pas une classe unique, de mon point de vue de béotien ils sont très similaires et on peut se demander si ça n’aurai pas été économiquement viable de simplement commander plus de coques de BSAH, quitte à varier l’équipement et l’agencement à bord suivant les besoins spécifiques de l’un ou l’autre.
      PS: merci pour le retour des commentaires
      PPS: une typo dans le dernier paragraphe, « 2300 tonnes en charne »

      • Safety First dit :

        Bonjour,
        Bateaux très semblables en conception, taille, emménagements.
        La différence essentielle est le bollard pull, ou puissance de traction au point fixe, avec 30T pour les B2M et 80 pour les BSAH.
        Le premier est plus un supply, avec moins de puissance motrice (donc des moteurs moins puissants/gourmands), le deuxième est plutôt un remorqueur, avec une plage arrière modulable dans une moindre mesure du fait des impératifs d’implantation des treuils, enrouleurs, cabestans, ect. plus puissants donc plus volumineux et qui nécessitent la plupart du temps une plage arrière dégagée pour faire leur boulot.
        En gros les 2 peuvent faire le même job, mais pas aussi efficacement et pas au même tarif – les économies sont faites sur les équipements spécifiques (très coûteux) que sont : moteurs, treuils, apparaux de manutention et d’amarrage, engin de plageage…
        Les tailles, capacités et répartition des soutes (eau douce, gasoil, vivres par extension), comme des espaces restants disponibles sont egalements différenciés en fonction de l’objectif final.
        La grande similitude entre les modèles permet cependant de grandes économies d’échelle, et une plus grande facilité d’armement (au sens marin – formation / prise en main) des équipages.
        Pour les opérations spéciales, on peut facilement et rapidement embarquer n’importe quel type d’armement conteneurisé sur ces bâtiments, comme des usines de production électriques, de désalinisation, des ROV, des caissons hyperbares, des drones,etc., etc., etc.
        Bref, de bons investissements à mon sens.

      • Fus dit :

        BSAH : 80 t en traction…
        B2M 30 t en traction
        Presque 3 fois la capacité de traction, ce n’est plus tout à fait le même bateau (moteurs, apparaux, etc…)
        Pour le reste, un sacre bond capacitaire par rapport aux BATRAL, meilleure ténue à la mer ; 200 jours vs 100 ; plus polyvalent, plus adapté aux missions outremer ; la capacité de traction est un vrai plus en outremer. La capacité de plage, mis à part faire joujou avec les unités tournantes…

  2. Clavier dit :

    Puisqu’on peut (enfin) poster ….je dirais….. bravo au chantier Piriou !

  3. Orion dit :

    Signalement d’une petite faute à corriger !

    « sera en mesure de déplouer des embarcations rapides pour des interceptions et des contrôles. »

    déplouer => déployer

    Et merci pour le retours des commentaires !

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Orion,

      Uniquement pour les sujets techniques qui ne prêtent pas aux polémiques et aux échanges musclés 😉

      • Tomcat dit :

        Je dirais simplement merci M. Lagneau, pour le rappelle 🙂

      • platane dit :

        La Marine, la météo, les hallebardes sous François I, ça ne fait aucune polémique.

  4. Glaudy dit :

    Quelle puissance de feu! Un boutre avec 30 pirates et deux RPG peuvent s’en emparer facilement. Deux 12,7, c’est pas un peu léger?

    • anthonyl dit :

      Vous êtes marin ça se voit, c’est un supply, l’une des catégories de navires les plus courantesdans le monde. Sa vaste plage arrière permet à ce type de navire de faire un peu de tout… remorquage, ravitaillement de site, soutien à la plongée, mouillage…

      • Caton dit :

        Certes, c’est un Supply, mais sa mission n’est pas exclusivement de servitude.
        Les B2M doivent : « Assurer l’ensemble des actions de l’État en mer : la surveillance et la protection des intérêts français dans les zones économiques exclusives (ZEE), la sauvegarde et l’assistance au profit des populations notamment en cas de catastrophes naturelles, la projection de forces de police ou de gendarmerie dans le cadre de la lutte contre l’immigration illégale, le narcotrafic, la piraterie ou encore la police des pêches. »
        Hors, la police des pêches n’est pas toujours une promenade de santé : le 15 mars dernier, un patrouilleur argentin a été forcé de couler un bateau de pêche chinois en infraction qui tentait de l’aborder. A la 12,7 ça aurait moins bien marché c’est sûr.

        • anthonyl dit :

          Une rafale de 12,7 au niveau de la ligne de flottaison permet de couler n’importe quel navire civil. En général les pécheurs illégaux ne tentent pas de vérifier si leur coque est assez épaisse pour y résister. On peut aussi procéder aussi par abordage comme au large de la Guyane, ça entraine les commandos. Bref pas vraiment besoin d’un gros canon.

          • Wrecker47 dit :

            Certainement,mais un canon de 20 m:m çà aurait fait plus sérieux voir même deux Milans dans les hauts !…

    • Maotchao dit :

      Y avait pirate des Caraïbes a la télé hier? Pas vu…
      Mais dites moi l’intérêt qu’aurait des pirates, en Nouvelle Calédonie , de venir capturer un tel navire? Ou vont ils le faire accoster ?
      Y a quoi a y gagner en dehors d’une réponse armés?
      Comme bien souvent, avant de poster, il faut réfléchir et bien comprendre de quoi on parle.

      • Anthony dit :

        sauf erreur, un de ces bâtiments est prévu à la Réunion. Un peu au Nord, il y a la Somalie. Les Caraïbes n’ont pas le monopole des pirates…
        Oui réfléchir ne fait pas de mal avant de poster. Je me souviens avoir du renforcer un Batral avec des troupes de l’armée de Terre… Le La Grandière de la Réunion, justement…

      • Wrecker47 dit :

        …Les Japonais ou les Chinois dans ce eaux sont moins malléables …surtout quand ils pêchent façon pirate aveugle ,sourd et muet!…

  5. seb dit :

    Y a t’il d’autre commandes pour des bateaux de surveillance des cotes ou il n’y avaient que eux ?

  6. Le Suren dit :

    L’armement me parait un peu léger !

    • Maotchao dit :

      Léger pour faire quoi? Ces navires n’ont pas vocation a escorter notre porte avions. C’est comme si vous me diriez que les nouveaux ford ranger ne sont pas suffisamment blindés.
      Ces navires ne vont pas dans des zones de guerres, ils ne servent pas a faire barrage a une flotte d’invasion, sa mission protection elle est essentiellement a l’encontre de pêcheurs.
      Rappelez moi combien de munitions ont été tirés depuis les BATRAL pour justifier un armement plus conséquent?

      • Frédéric dit :

        Comme rappelez plus haut, les chalutiers contrevenants ne laissent pas toujours faire. De l’Argentine à l’Indonésie en passant par l’extrême Orient russe, les accrochages entre  »civils » et gardes cotes ont donné lieu à des tirs d’artillerie. Un 20 mm au moins ne serait pas du luxe.

    • lechavenois dit :

      C’est aussi une de mes interrogations !…
      .
      Certains batiments de notre marine, ayant pourtant des rôles sommes toutes importants, loin de la métropole, semblent ne bénéficier que d’un armement « léger », qui pour « certains » n’aurait rien de dissuasif.
      .
      Mais peut être que dans le contexte géopolitique actuel, cela est amplement suffisant…
      Je serais intéressé de pouvoir lire vos avis respectifs.

    • Ch'io dit :

      2 12.7 plus l’armement de l’équipage (FAMAS, AANF1 ou autre) permet largement de repousser une attaque de pirates. Les équipes de protection privées ou militaires en ont repoussé avec moins que ça.

    • WaterBoy dit :

      Son armement offensif se compose essentiellement de ses embarcations, capables de projeter une équipe de visite à bord d’un navire.

  7. Elmin dit :

    2300 t de deplacement c’est conséquent tout de même pour ce type de super couteau suisse de l’autre mer ..
    On peut donc logiquement espérer de bonnes conditions de vie à bord ))
    Ps : le Qatar a signé la commande des 24 rafales

  8. Caton dit :

    Ce ne sont pas des bâtiments destinés à combattre, et les canons des BATRAL qu’ils remplacent n’ont, à ma connaissance, jamais eu l’occasion de tirer contre un véritable objectif.
    Mais c’est vrai qu’au moins un Narwhal de 20mm à l’avant aurait fait plus sérieux, ne serait-ce que pour pouvoir rester hors de portée de tir des pirates ou pour, éventuellement, faire des tirs de semonce sur des bateaux importants.
    A force de tout réduire, on finit par passer en-dessous du minima.

  9. hblanc dit :

    pour l’armement on peut rajouter un leclerc à l’arrière par exemple? quelqu’un en a parlé sur un bpc ou cdg ?

  10. Bob62 dit :

    Bonjour et merci MR Lagneau de laisser passer les commentaires techniques qui permettent à des amateurs comme moi de tenter d’en savoir plus.
    L’armement du bâtiment est probablement suffisant pour les taches à accomplir, mais qu’en est il de l’armement individuel de l’équipage ? Des marins pourraient il m’apporter cette précision ? Merci.

    • Fus dit :

      En principe, de quoi équiper la Brigade de Protection présente sur chaque bateau. Au pif , sur un bateau à 20 marins disons 12. Probable qu’il ne soit en mesure d’armer qu’une 1/2 équipe de visite, soit 6. Il est possible que, selon les missions, le bateau embarque une équipe de renfort Fus, comme c’est devenu +/ – la règle. Dans ce cas, 6 + 6 = équipe de visite standard.
      Un, voir deux, FM, des FAMAS, des fusils à pompe, pistolets HK .

  11. Ob dit :

    Dans une époque où l’amphibie est à la mode, je suis étonné de la perte de la fonction débarquement comme sur les BATRAL. Ça n’avait pas dû servir beaucoup.

  12. Erwann dit :

    C’est donc ces navires là qui surveillent notre immense espace maritime ?

  13. raphalololo dit :

    Bonjour,
    Merci de rouvrir les commentaires, ils ont manques sur certains sujets la semaine dernière. Concernant le Navire il convient parfaitement comme bête de somme j’en vois tous les jours offshore cependant pour de l’interception:
    -15 noeuds me parait peu, j’espere qu’il peut monter plus haut en vitesse de pointe
    -2 x 12.7mm c’est un peu court comme dis plus haut un 20mm serait dissuasif
    -20aine de marins c’est un peu court, entre les quarts, les marins sur la vedette, ceux sur le pont, il ne reste pas grand monde.

  14. Zyal dit :

    Bonne nouvelle pour assurer le renouvellement d’une flotte vieillissante. Mais je crains que cela soit toujours très insuffisant pour permettre à la marine nationale de surveiller efficacement la deuxième plus grande zone économique exclusive du monde.

    Je m’interroge quand même sur son armement un peu léger. Certes ces missions ne nécessitent pas qu’il soit plus développé, mais on n’est jamais à l’abri d’un accrochage avec des pirates ou des pêcheurs chinois.

    En espérant voir le retour des commentaires, ne punissez pas la majorité des contributeurs à cause de la bêtise d’une minorité.

  15. thib dit :

    Bonjour,

    N’étant ni un militaire et encore moins un fin connaisseur, je me pose aussi la question d’un si faible armement.

    Ce navire a l’air assez couteau suisse dans son utilisation et sera amené a naviguer seul si je comprend bien.

    Bien sur que des pirates ne l’attaqueront pas, mais si ce navire et son équipage doit se défendre ou attaquer, sa me parait un peu léger non ?

    Comment son équipés les équivalents dans les grosses armées ?

    merci

  16. Pierro dit :

    La mission de ces bâtiments n’est pas de remplacer les FS type Floréal, équipées d’un canon de 100mm et d’un hélicoptère Panther.
    Ce sont eux qui chassent les trafiquants.

    • Zyal dit :

      Merci pour cette précision. En effet, il semble que les frégates de classe Floréal ne devraient être remplacées qu’à l’horizon 2025 au moins.

    • Elmin dit :

      C’est exactement ça !
      Ceci dit j’ai toujours regretté de ne pas avoir un 20 mm sur le transrade ! Au cas où les allemands aient laissé des commandos cachés à saint mandrier ! ))

    • Wrecker47 dit :

      …Pas les » éléphants »…! LOL!

  17. Popov troll payé dit :

    Il est lent, lourd et sous armé pour les missions de surveillance.
    Mais bon il doit répondre à un cahier de charges bien précis et exercer parfaitement les autres missions de routine puisqu’il est jugé comme un couteau suisse !

  18. Ancien criquet dit :

    Merci M Lagneau pour le retour des commentaires. Une question de profane, un hélico peut il se poser sur la plage de ce navire. Est ce utile. Merci d’avance pour vos réponses.