Les Émirats arabes unis ont perdu un Mirage 2000-9D au Yémen

2000-9-20160124

Engagée dans la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite au Yémen, la force aérienne des Émirats arabes unis a annoncé, ce 14 mars, avoir perdu un avion de combat, sans autre précision.

Plus tard, le commandement de la coalition a fait savoir, via un communiqué diffusé depuis Riyad, que « deux pilotes émiratis »  sont tombés en martyrs lorsque leur avion de type Mirage s’est écrasé à l’aube, à la suite d’une panne ».

La force aérienne des Émirats dispose de 12 Mirage 2000-9D, qui sont effectivement des avions biplace. Il s’agit de son premier appareil perdu au cours de l’opération « Restaurer l’espoir », dont l’objectif est de soutenir le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, face aux rebelles Houthis, soutenue par l’Iran et alliés des partisans de son prédécesseur, Ali Abdallah Saleh.

Les circonstances dans lesquelles ce Mirage 2000-9D s’est écrasé sont peu claires. A priori, l’appareil prenait part à des frappes aériennes menées près d’Aden, dans le sud du Yémen, où une importante opération anti-jihadiste est en cours depuis trois jours. Selon des témoins, des hélicoptères d’attaque de type AH-64 Apache auraient visé des positions tenues par des combattants d’al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) dans le quartier d’al-Mansourah.

Les pertes subies par les Émirats arabes unis au Yémen sont relativement importantes. En septembre 2015, leurs forces armées ont perdu 45 hommes lors de la chute d’un missile balistique sur le dépôt de munitions de leur camp, dans la province de Marib.

Par ailleurs, au total, en comptant ce avec ce Mirage 2000-9D,  la coalition arabe a perdu, trois avions, dont un F-16 marocain en mai et un autre appareil du même type, en décembre dernier, appartenant à la force aérienne de Bahreïn.

35 commentaires sur “Les Émirats arabes unis ont perdu un Mirage 2000-9D au Yémen”

    1. Y’a rien à récupérer, ce qui n’est pas cramé s’est fracassé en milles morceaux !

  1. Panne moteur peut être ?
    Reste à savoir pourquoi ils ne se sont pas éjectés.

    1. C’est étrange en effet , d’autant que cela ne doit pas être bien compliqué d’éviter les agglomérations par la bas … Qu’aucun des deux ne se soit éjecté est très surprenant , à moins d’un erreur de pilotage grave.

  2. Au vu des photos du lieu du crash, il se pourrait qu’une erreur humaine n’est pas pardonnée. La montagne avec un vol TBA et une panne mineur en sus … Du coup pas le temps de s’éjecter. C’est ce qui est arrivé à un F 18 Suisses il y a quelques temps.

  3. En effet pourquoi ils ne se sont pas éjectés ? Et je pense encore aux saoudiens qui veulent
    (du moins « voulaient » vu que ca ne se fera pas) livrez des manpads a l’asl pour descendre les avions russes lol , jte dit même pas le revers. Ils s’en prennent plein la tronche contre des gars en claquettes alors avec l’aide d’un gros bloc militaire fauteur de trouble en plus ,ils seraient perdus…..

    1. Je ne crois pas qu’un rafale f15 f18 typhoon puissent continué à voler avec une panne d’un moteur.
      Le a-10 oui mais les autres ne sont pas fait pour.
      à confirmé.

      1. Bien sûr que si, c’est même le but de mettre deux moteurs de puissance moyenne plutôt qu’un seul plus puissant. Après ils peuvent avoir du mal pour le supercruise, mais pas de soucis pour rentrer à la maison. A titre de rappel, les moteurs militaires sont de faible puissance par rapport aux moteurs civils, et même s’il y a d’autres contraintes, ce n’est pas l’augmentation de puissance qui guide le choix d’avoir un ou plusieurs réacteurs, mais bien la fiabilité accrue de l’ensemble.

      2. Si ces avions peuvent encore voler.
        Il faudrait que l’avion ne soit pas trop chargé et que la configuration des charges ne soit pas dans le « mauvais côté », à savoir qu’après le largage des charges (celles qui sont largables bien sûr), le côté non motorisé soit plus lourd que l’autre.

      3. Vous croyez mal ) la coupure d’un réacteur en vol est un exercice fréquent et c’est le but d’un bimoteurs que de continuer à voler sur un seul moteur.

      4. @ Maxime,
        Tu ne crois pas….
        Et bien tu as tord. Pour le F15, F18 et Rafale. Par contre pour le Typhon c’est plus compliqué. D’ailleurs les vrais spécialistes savent pourquoi. Et toi le sais tu ?

        1. @ Nenel

          Moi j’aimerai bien savoir pourquoi le typhoon a plus de mal à voler sur un moteur s’il vous plait.
          J’suis un fan d’aéro militaire mais pas un expert. Merci d’avance !

          1. Il suffit de regarder un Typhon de face et porter le regard sur la position de ses entrées d’air l’une par rapport à l’autre. On remarquera quelles sont accolées ( cas du seul bireacteur actuel) et qu’en cas de panne d’un des moteurs, son entrée d’air n’aspirant plus risque d’engorger l’autre et ainsi mettre le second moteur en panne.

      5. La plupart des bimoteurs peuvent voler sur un moteur. Avec des performances dégradées, certes, mais ça vole assez bien pour un retour à la base.

          1. Je ne trouve pas le bouton pour votre réponse à ma question du dessus, donc je vous réponds ici, d’abord merci pour l’info, je n’aurai pas pensé à ça, et ensuite, ce qui me parait stupide c’est que ce « défaut » n’ait pas été pris en compte lors de la conception.
            En plus, je trouve que ses entées d’air le rendent moche.
            Néanmoins, encore merci de faire en sorte que je me couche moins c.. ce soir.

  4. Petite erreur M. Lagneau, les saoudiens ont aussi perdu un F15 en tout début d’intervention.

    1. @ Gracchus,

      Il me semble que c’était pendant l’opération Tempête décisive, qui a pris fin en avril 2015 pour être relayée par l’opération « Restaurer l’espoir ».

      1. Effectivement vous avez raison.
        Mais de mon point de vue ce changement de nom d’opération n’était que cosmétique, je ne vois pas bien ce qui a évolué dans le conflit depuis.

  5. Merci de parler du conflit en cours au Yémen qui est complètement oublié par les médias de masse…

      1. Parce que c’est une guerre totalement absurde et une complète boucherie, avec des victimes civiles en pagaille pour pas un rond dans un pauvre pays qui n’a vraiment pas besoin de ça, et que nos chers « amis » des monarchies du Golfe tiennent un très vilain rôle dans cette affaire.

  6. Petite critique:
    Je trouve le terme « missile balistique », un peu grandiloquent: tout corps lancé depuis la terre devient balistique, une fois que l’énergie qui a permis le lancement s’arrête.
    La presse et le commun des mortels l’utilise habituellement (à tort, je vous le concède) pour les missiles balistiques porteurs de têtes nucléaires.
    Et même si on enlève « balistique », j’aimerais savoir de quels « missiles » al-Qaida au Yemen dispose ? (le terme missile désignant habituellement un projectile auto-propulsé et guidé)

    1. Ce n’est pas al-Qaida qui possède et tire ces missiles. C’est l’armée régulière yéménite ralliée à l’ex-président Saleh et aux Houthis.

  7. C’est curieux et révélateur d’un mode de penser de lire tous les faire-parte de mort en « martyr » au Moyen-Orient. « martyr » signifie :
    .
    A. − HIST. DU CHRIST. Personne à qui on a infligé des supplices ou la mort parce qu’elle a refusé d’abjurer sa foi.
    .
    B. − P. ext. Personne à qui on a infligé des supplices ou la mort pour une cause, un idéal. Les martyrs de la liberté, de la patrie, de la résistance, de la science.
    .
    C. − Personne qui a souffert ou qui souffre beaucoup physiquement ou moralement. Enfance de martyr. ♦ Être le martyr de qqn.
    .
    Pourquoi est-ce que nos soldats meurent pour la France, les soldats des États-Unis meurent pour la liberté (et l’honneur ?) et ces soldats au Moyen-Orient meurent en martyrs (dans le cas présent peut-être parce qu’ils ont mal conduit un avion) ? Selon leur organisation, les terroristes meurent aussi en martyrs. Peut-être meurent-ils simplement tous en martyr en luttant contre des gens n’ayant pas le même Islam.

Les commentaires sont fermés.