« Votre volonté, notre fierté » : L’armée de Terre lance sa nouvelle campagne de recrutement

sengager-20160309

Le défi est de taille pour l’armée de Terre : en 2016, elle devra recruter 15.000 nouveaux soldats, révision à la hausse des effectifs de la Force opérationnelle terrestre oblige. Aussi, sa 9e campagne de publicité pour attirer les candidats à un engagement dans ses rangs devra être efficace, même si, après les terribles événements de janvier et de novembre 2015, elle a reçu un afflux de jeunes gens souhaitant rejoindre ses rangs.

Pour cela, un nouveau slogan a été adopté : « Votre volonté, notre fierté ». Il s’agit ainsi de proposer une « approche qui tend vers plus de proximité et de relationnel avec la jeune génération », explique l’agence Insign

Pourquoi mettre en avant la volonté? Parce qu’elle est « universelle » et « dépend de chacun », elle « n’est pas déterminée par les origines et les études », elle fait « la différence en opération » et elle est le « moteur de l’escalier social ». Quant à la fierté, il s’agit de celle de la recrue, de ses proches, de l’armée de Terre et de la Nation.

En outre, est-il expliqué dans le dossier de presse, les « accroches de la campagne ont été construites à la 1re personne du singuler car elles traduisent une implication personnelle du soldat et s’adressent à la jeunesse avec les mêmes codes que les siens : besoin d’accomplissement de soi (l’engagement) et le besoin de se sentir utile ». Et d’ajouter : « l’utilisation du ‘je’ permet également aux jeunes de pouvoir s’identifier au soldat, tout en partageant ses valeurs ».

Cette campagne, qui se veut « authentique » et « centrée sur la réalité du terrain », sera évidemment déclinée sur tous les supports et misera sur le teasing (en deux temps) comptera plusieurs visuels en fonction de l’actualité et des spécialités recherchées. Pour la première fois, l’armée de Terre mettra de la musique dans ses spots (en l’occurrence, celle de l’artiste Maesltrom, qui donne dans le genre électro/techno).

En outre, le site Internet « sengager.fr » (l’adresse ne change pas) affichera (dès le 10 mars, à partir de 9h) un nouveau graphisme et proposera de nouvelles fonctionnalités, avec des fiches sur les différentes spécialités revues et « repensées », avec un « vocabulaire accessible à tous ».

27 commentaires sur “« Votre volonté, notre fierté » : L’armée de Terre lance sa nouvelle campagne de recrutement”

  1. Habituellement la com de l’armée de Terre est d’excellente facture, j’espère que cette année leur campagne ne dérogera pas à la règle.

    1. Non pas du tout, j’ai lu un article, c’était Le Figaro il me semble, le recrutement avait semble-t-il augmenter après les attentats mais c’est retomber, beaucoup de jeunes sont démotivés selon le quotidien à intégrer notre armée.

  2. Avec un taux d’attrition de + de 20%, cela en fait des déçus des belles paroles quand il s’agit de passer aux actes ; matériels vieillissants, mentalité d’un autre temps, logements et bureaux vétustes. Le retour à la réalité derrière les belles images.

  3. En se souvient tous en 1996 de cette campagne de recrutement qui avait coûté une fortune pour un résultat proche de zéro . On pouvait lire à chaque coin de rue , l’armée de terre recrute 300 métiers « avec ce « casque du sera coiffeur , menuisier , cuisinier jardinier,cantonnier  » ….. des milliers de jeunes chômeurs s’étaient alors précipités vers les centre de recrutement de l’armée de terre pour devenir fonctionnaire dans la caserne de leur ville .Certains ne savaient même pas qu’ils auraient à faire des classes , qu’ils seraient militaires et participeraient à des opération à l’étranger. Aujourd’hui le défi est de taille , faire cohabiter des jeunes généralement sans diplôme , souvent réfractaires à l’autorité , peu ou mal éduqués , exigeants de la nourriture halal , des salles de prières , des citoyens pour lesquels , l’armée de terre a éliminé certains chants de tradition perçu comme étant des chants colonialistes ou ayant une connotation raciste .D’autres jeunes venus de province souvent plus motivés , éduqués ,diplômés se retrouvent dans un environnement au sein duquel ils peinent à s’identifier , une doctrine faussement assimilatrice faisant la part belle à la promotion des gens issus des minorités ethniques.
    C’est généralement ces derniers qui , malgré la gratuité du papier toilette , du savon et du reste … quitteront l’institution au terme d’un premier contrat ,démotivés , aigris , dépités par le manque de matériel , l’indigence des moyens de soutien mis à leur disposition et d’attractivité du métier aprés avoir passé des mois à garder la synagogue du coin, dans la crainte de se gratter le nez , de peur que leur geste soit assimilé à une quenelle …..

    1. Tartempion,

      Connaissez vous des sites, dossier ou je pourrais trouver les campagne lié au passage d’une armée de conscrit à une armée de métier et éventuellement sur des campagnes d’autres pays types Espagne/Angleterre

      Merci beaucoup

  4. quand on connaît le passer de la france

    foutre un black en photo et mettre : faim de liberté c’est limite raciste ..

    1. C’est grotesque et risible votre commentaire.Combien de temps allez vous nous emmerder avec cette histoire de racisme et de passé ? L’armée Française à depuis 2001 institué le code du soldat qui est la seul en vigueur dans les armées du monde.Cela commence à bien faire cette haine injustifiable .Désolé de mes propos mais je ne pouvais pas rester sans rien dire.
      Des garçons se font troué la peau et il mérite notre respect .

  5. On croirait qu’ils essayent de vendre un forfait 4g…..Qui n’est jamais « sans engagement » non plus enf ait….

  6. Le » turn-over » reprend avec les mensonges traditionnels et les non dits des conditions actuelles d’emploi et de salaires … Il faut vraiment avoir la foi des preux chevaliers de Jérusalem ou envie de » se casser » de sa famille , » crever la dalle » et ne pas trouver d’emploi pour s’engager comme EVAT actuellement …Il ne faut pas s’étonner des non renouvellements ou des dénonciations de contrast quand on voit comment sont traités nos soldats à Sentinelle …

    1. Les entorses à la laïcité progressent dans les commissariats. Une note confidentielle de la préfecture de police de Paris recense ces cas qui, bien que limités, inquiètent.

      Diffusion de chants religieux en patrouille, refus de participer à une minute de silence ou de protéger une synagogue, voire incitation, sur Facebook, à commettre des attentats : la police est confrontée à des actes de gravité variable, en nombre limité, mais qui illustrent une progression préoccupante du fondamentalisme religieux dans ses rangs.

      C’est un fait : la Grande Maison n’est plus imperméable au communautarisme. Des comportements qui, en plus de malmener le principe de laïcité, posent de réels problèmes de sécurité. Comme leurs collègues, les fonctionnaires en voie de radicalisation sont en effet équipés d’une arme de service et ont accès à la plupart des fichiers de police.

      Même s’ils restent très marginaux, ces incidents mobilisent les services de renseignement et préoccupent la préfecture de police (PP) de Paris. A tel point qu’elle recense désormais de manière hebdomadaire les « comportements de transgression du principe de laïcité ».

      Une note confidentielle dont nous avons eu connaissance, rédigée à la fin de l’année dernière par la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération, détaille 17 cas, survenus entre 2012 et 2015 avec une accélération en 2014, au sein de la PP, forte de plus de 27 000 policiers et agents de surveillance.

      [b]Des fonctionnaires assez jeunes

      La plupart des incidents portent sur l’exercice de la religion musulmane au sein des commissariats, notamment lors des prières quotidiennes. Ou encore sur les signes extérieurs de religiosité, comme l’habillement. Les femmes sont impliquées dans environ un tiers des affaires et affichent souvent une détermination plus marquée que les hommes. Au moins quatre des affaires recensées concernent des convertis à l’islam.

      Ces comportements sont souvent le fait de fonctionnaires assez jeunes, entrés en tant qu’adjoints de sécurité à la fin des années 2000 et qui ont ensuite réussi le concours interne. Ils sont désormais policiers à part entière, gardiens de la paix ou brigadiers. Aucun cas ne concerne les échelons supérieurs de la hiérarchie, officiers ou commissaires. Est-ce un effet générationnel ? Les plus gros dérapages ont eu lieu sur les réseaux sociaux. L’un d’eux, qui s’apparente à un appel au meurtre, a conduit l’auteur devant la justice.

      Pour autant, ces exigences religieuses ne semblent pas relever d’une quelconque stratégie d’infiltration de groupes violents. Pas de « cinquième colonne islamiste » identifiée : le parquet antiterroriste n’est saisi d’aucune procédure impliquant des policiers. Ces attitudes apparaissent tout d’abord comme des prises de position individuelles, parfois en lien avec des difficultés d’ordre personnel.

      « Il faut être attentif aux termes employés, insiste le sociologue Farhad Khosrokhavar. La radicalisation suppose un passage à l’acte violent. C’est pourquoi je parlerais plutôt ici de fondamentalisme. Cette forme d’enfermement relève rarement d’une attitude mûrement réfléchie mais révèle une impulsivité et une fragilité mentale. En se comportant ainsi, ces personnes savent qu’elles s’exposent à une sanction et, à terme, à une exclusion. Il s’agit ni plus ni moins que d’un suicide professionnel. »

      Sources : Le parisien

      1. Diversité, discrimination positive, deux notions déconnectées de la réalité des cultures et des moeurs des candidats. À la RATP ou dans les commissariats, dans l’armée ou chez les vigiles de supermarché, la situation n’ira pas en s’améliorant, connaissant la solidarisation systématique avec le membre de la communauté ou religion et la propension à une susceptibilité fleur de peau.

  7. Je vais pouvoir mettre sur le tapis un problème tabou, mais qui ne devrait pas l’être, c’est utiliser la photo d’un noir pour une campagne d’engagement dans l’armée française… Cela ne me choque pas plus que ça, ce qui me choque, ce sont les agences de publicités qui dans leur brain-strorming, considère les individus selon leur couleur, pour atteindre par cette discrimination marketing, des cibles bien déterminés, qui sont ici les noirs, ou parfois les ménagères aux désirs exotique. C’est interdit par la loi normalement de faire un distingo racial, mais les agences de pub passe outre, c’est flagrant. Remarque Valls fait pareil avec les roms les mettant ainsi tous dans le même sac que des criminel albanais, ou roumains par exemple. Et après, en plus, ce Valls nous balance devant le parterre du CRIF: « les juifs ont peurs en France! », faisant donc de la France un vilain pays anti-sémite. Pauvre France, on est tombé bien bas avec tous ces trous-de-balle obséquieux…
    Si ils veulent vraiment engagés des jeunes, choses dont je doute fort vu l’argent à disposition pour nos armées, ils ont cas ventés l’histoire de notre chère territoire, de nos ancêtres qui ont traversés les déserts, traversés les océans, construis des ponts, des canaux à Suez, à Panama, déplacés des montagnes pour faire passer des routes, des chemins de fer, cartographier la France par Cassini, cartographier et donc faire le tour de l’Australie (Oui, c’est pour ça que l’Australie est un peu française. 🙂 ), faire le tour de la terre en quelques dizaines de minutes grâce nos satellites, relier la Grande-Bretagne et le continent avec un unique et innovant tunnel sous la Manche, et tout et tout et tout (Et tout ce qui fait que je ne suis pas encore partis en courant de ma contrée). C’est comme ça que l’on donne envie de crever pour son pays, de se sacrifier pour lui, c’est en comprenant ce qui est fondamentalement le mortier qui lie les citoyens ensemble, derrière un projet commun, avec nos expériences passés, avec une espérance cultivé, vers un avenir alors peut-être radieux. Pour l’instant c’est la scoumoune…Les femmes et les enfants d’abord! 🙂

      1. mais ils on la réputation être courageux au combat pas comme les tapette du FN, qui change de camp par rapport a la situation.

    1. Eliot,
      Vous êtes naïf ou quoi ?
      Qu’est-ce que c’est l’anti racisme, l’obsession de la « diversité », le communautarisme effréné, sinon une discrimination raciste bien pensante ?
      On recrute et on embauche non pas en fonction de qualités professionnelles mais de sa couleur de peau, son origine ou sa religion. Je ne comprend pas que plus de candidats ne rejettent avec violence cette façon de faire qui les discrédite alors qu’ils ont peut-être réellement du talent à titre personnel, mais que la suspicion trainera toujours sur leur recrutement façon discrimination positive.

  8. C’est une vérité, des études ont prouvé que les armées us, espagnoles ont été infiltrées par des islamistes, pourquoi serions nous en dehors de ce phénomène.
    Même des généraux en parlent avec crainte , d’abord sur la radicalisation de certains soldats, ensuite sur les actes d’insubordination des mêmes gens!

  9. Nous en sommes arrivé à un point tel de c…rie, que pour être « bien vu » et ne pas s’attirer les foudres du ciel où d’ailleurs, il est de bon ton d’affirmer que l’on rêve tous de commander une section de noirs où d’arabes . Quel cinéma !

    1. Mais « au cinéma » c’est pareil idem dans les récompenses, de la littérature, les oscars, bref, fini martin, dupond, c’est pas de bon ton, même si tu es un génie , il n’y a plus rien à gratter, on en fait toujours trop, repentance, inconscience, décadence, qui sait!

Les commentaires sont fermés.