Pékin annonce une hausse de ses dépenses militaires de 7,6%

h20-20150708-2

D’habitude, la Chine annonce une hausse à deux chiffres de son budget militaire. Mais, cette année, avec un taux de croissance économique ayant atteint son plus bas niveau en 25 ans (avec tout de même 6,9%), la progression du budget de l’Armée populaire de libération (APL) sera moins forte par rapport aux exercices précédents.

En effet, Pékin envisage une hausse de ses crédits militaires de « seulement » 7,6% pour les porter à 954 milliards de yuans (146 milliards de dollars). Pour comparer, en mars 2015, le budget de l’APL avait été annoncé en progression de 10,1%. Déjà, un ralentissement de ces dépenses avait été observé raison d’une situation économique dégradée.

Cela étant, le budget militaire chinois est très probablement supérieur aux montants officiellement avancés. En 2012, le groupe IHS Jane’s l’avait ainsi estimé à 119,8 milliards de dollars, soit 13 milliards de plus par rapport à ce qu’avait indiqué Pékin à l’époque. Le manque de transparence dans les dépenses militaires chinoises est d’ailleurs régulièrement dénoncé.

Par ailleurs, l’APL subit actuellement une vague de réformes, marquée par un contrôle accru du Parti communiste chinois et une réorganisation de ses structures. En outre, elle doit réduire ses effectifs à hauteur de 300.000 personnels (sur 2,3 millions, ce qui en fait la plus importante du monde), et cela, grâce aux progrès technologiques qu’elle a réalisés au cours de ces dernières années.

« Il faut accentuer le caractère révolutionnaire (de l’APL), sa modernisation et sa conformité aux normes internationales, et préserver fermement la sûreté de l’Etat », a expliqué le Premier ministre chinois, Li Keqiang, lors de son discours d’ouverture à l’Assemblée nationale populaire (ANP). « Il faudra maintenir le principe fondamental et le système selon lequel le Parti exerce une direction absolue sur l’armée », a-t-il ajouté.

La priorité de la politique de défense chinoise va surtout aux forces navales (construction d’un second porte-avions, effort sur les sous-marins et les navires de surface) ainsi qu’aux capacités de d’interdiction et de déni d’accès (A2/AD) et de projection.

15 commentaires sur “Pékin annonce une hausse de ses dépenses militaires de 7,6%”

  1. Le jour où l’on aura 7% de croissance sera quand les poules auront des dents…….
    On est content avec notre petit 1.1% et eux prêts à se jeter en dessous du bus pour 7%.
    LOL.

    1. Eux ne respectent ni droit de l’homme ni « code du travail ».
      Facile d’avoir une croissance forte avec 1 milliards d’esclave.

      1. les esclaves USA dansent toujours devant son maitre en souriant malgré son téléphone sous écoute

        1. La classe
          Et en français ça donne quoi ?
          je traduis : les esclaves américains dansent toujours devant LEUR maître en souriant malgré leurs téléphones SUR écoute.

          Right ?

    2. Nous on est un pays développer avec un fort IDH. Eux non pas encore mais sa arrive d’où la baisse de leur croissance.

  2. Sympa la vision du b2 chinois , quelqu’un sait si un tel projet est vraiment à l’étude pour la Chine ?

    1. Même si la Chine en fabriquerait un, ce serait surement obsolète comme la plupart des innovation chinoise, la Chine manque d’expérience et tente de mettre la Charrue avant les boeufs pour rattrapé son retard technologique vis a vis des USA.

      1. Je n’irait pas jusqu’à obsolète mais en retrait surement oui. J’ai envie de dire qu’ils peuvent se permettre d’envisagez ca vu que leurs budget augmente et que tout ce qui est a minima efficace au sein de leur armée a été pompé ou copié donc les économies il en ont fait.

        1. Comme les smartphones Huawei qui ont un logo digne de celui de jardiland…..

  3. Tout pays responsable de soit d’œuvrer pour garantir que ses forces armées soient effectivement bien 24/24 365/365 aux ordres du pouvoir politique central en général et du N°1 de l’exécutif en particulier.
    Histoire d’éviter certaines initiatives individuelles locales aventureuses aux conséquences potentiellement malheureuses.
    Surtout en notre XXIème siècle mondialisé.

  4. Tout pays responsable de soit d’œuvrer pour garantir que ses forces armées soient effectivement bien 24/24 365/365 aux ordres du pouvoir politique central en général et du N°1 de l’exécutif en particulier.
    Histoire d’éviter certaines initiatives individuelles locales aventureuses aux conséquences potentiellement malheureuses.
    Surtout en notre XXIème siècle mondialisé, à l’heure de l’immédiateté médiatique.

  5. Le DSI de mars avril publie une fiche technique sur le Xian Y 20 dont on retiendra que c’est un clone du Il-76 russe et du C 17 américain, dont il est fortement inspiré, qu’il a été conçu en un temps record (programme lancé en 2006) et qu’il transporte 66t à 4.500 km (contre 30 t à la même distance pour l’A400M) faisant ainsi entrer la Chine dans le club des nations disposant d’une capacité de projection aérienne stratégique lourde (que la France n’a pas: elle la loue).
    .
    Le même numéro explique que la marine de guerre chinoise est passée au 3ième rang mondial, qu’elle ne se contente plus de faire du déni d’accès en mer de Chine, mais veut dorénavant sécuriser ses routes commerciales, en premier lieu le détroit de Malacca, et qu’en conséquence de quoi elle s’est constituée une flotte de combat moderne, mais aussi une flotte de projection de force pour les opérations amphibies (LPD de type 71).
    .
    En clair, la Chine n’est plus une puissance continentale. On peut s’en moquer et croire qu’on n’a affaire qu’à un tigre de papier et même tourner en dérision ses programmes de hautes technologies, mais ce serait une attitude chauvine assez regrettable, car le même journal explique que les déploiements de la marine chinoise sont désormais fréquents en Méditerranée, qui est une mer que nous ne contrôlons plus, comme en atteste notre incapacité à faire face aux flux migratoires avec notre petite marine d’échantillons, qui aligne royalement 4 destroyers modernes (2 Forbin, 2 FREMM), 6 SNA, 3 BPC et 1 PA. Tout le reste étant soit obsolète, soit sous armé.

    1. Assez d’accord avec vous. Le dénigrement systématique des capacités militaires chinoises par certains me semble prétentieux et assez dangereux.
      Concernant la Méditerranée (comme notre vaste ZEE d’ailleurs), il nous manque une flottille de quelques dizaines de petits patrouilleurs à capacité haute mer type garde côtes. Prioritaire avant le PA2…

    2. En clair même s’ils modernisent leur appareil militaire, les chinois en seront toujours aux missiles alors que nous seront rendus à l’étape suivante, les canons magnétiques et lasers en tout genre…..et c’est pour très bientôt.
      Enfin moi, perso, en tant qu’humain je ne vois pas l’utilité de continuer à vouloir se mettre sur la gueule en permanence alors que des défis à venir et plus intenses devront nous mobiliser pour de meilleures oeuvres que la préparation à la troisième ou quatrième guerre mondiale.
      Les flux migratoires, embarcations civiles, ne peuvent pas être « controlés » par des Fremm ou autres destroyers, à moins de vouloir les envoyer par le fond. C’est plus une question de politique de diplomatie internationale que militaire , avec la Turquie notamment.
      Mais les deux plus grands responsables de ce flux migratoire sont la Russie et ses bombardement aveugles et la Syrie elle-même avec Assad et EI.
      Les chinois peuvent bien venir le long de nos côtes, la belle affaire !!
      en quoi devrions nous avoir peur ?? s’ils devaient tirer ils seraient coulés et ils le savent, comme pour nous d’ailleurs le long de leurs côtes. Bref, autant se serrer la main, il y aura moins de gaspillages de milliards inutiles et moins de morts et de larmes….

      1. @ Wolf Pack,
        Détrompez vous, la Chine mène des programmes de haute technologie. Elle est réputée habile dans le domaine de la cyberguerre et acquière des compétences dans la guerre spatiale (interception de satellite et satellite intercepteur de missile).
        .
        Comparativement, la France peine à développer autre chose qu’un antimissile de théâtre plus performant que l’Aster, elle n’a aucun programme d’interception de satellite et n’a aucun satellite militaire antimissile. Et du point de vue de la cyberguerre, elle a plutôt la réputation d’une proie que celle d’un prédateur, l’ancienneté de son équipement informatique l’ayant préservée des attaques informatiques de grande ampleur, beaucoup plus que la sophistication de ses maigres systèmes de défense (certes en voie de montée en puissance, mieux vaut tard que jamais).
        .
        Sur l’utilité des budgets militaires pour le développement humain, je suis assez d’accord avec vous, mais le monde étant ce qu’il est, il ne faut pas non plus perdre de vue qu’une armée puissante sert aussi, paradoxalement, à faire de la diplomatie: quand on pèse que dalle, personne ne vous écoute, quand vous avez une armée puissante, on vous écoute. Or, parler évite souvent d’avoir à se servir de la force.
        .
        Donc un budget militaire a en définitive une certaine utilité pour le développement humain et la recherche de la paix, en tant que situation différente de l’absence de guerre.

Les commentaires sont fermés.