Archives quotidiennes : Mercredi, 2 mars, 2016

La Belgique envisage de frapper Daesh en Syrie

Pour le moment, aucun chasseur-bombardier belge de type F-16 n’est engagé au sein de la coalition anti-Daesh, emmenée par les États-Unis. La Belgique et les Pays-Bas ont en effet convenu de se partager le travail en mettant en place un système d’alternance. En clair, le 1er juillet prochain, les F-16 néerlandais, basés en Jordanie, seront

Un avion espion russe utilise un code attribué à la compagnie aérienne Swiss

Quand on suit les mouvements aériens sur une plateforme comme Flight Radar, qui suit les avions partout dans le monde en se basant sur les informations fournies par leurs transpondeurs, un code IATA portant le préfixe LX désigne un vol assuré par la compagnie aérienne suisse Swiss. Enfin, en théorie. Ainsi, la Radio Télévision Suisse

Pour un général américain, le flux de migrants est une « arme de Moscou et de Damas contre l’Europe »

Le général américain Philip Breedlove, le commandant suprême des forces alliées en Europe (SACEUR), qui dirige donc l’un des deux grands commandements de l’Otan, est connu pour tenir des propos parfois excessifs, quitte à se faire recadrer par Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Alliance atlantique. Invité à s’exprimer de le comité des forces armées

Mali : Les forces françaises ont neutralisé un chef d’al-Qaïda au Maghreb islamique

Sur les réseaux sociaux, al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a confirmé, le 29 février, la mort d’Abou al-Nour al-Andalusi, un de ses principaux cadre. D’origine espagnole, ce chef jihadiste a été tué dans la région de Tombouctou, probablement au cours d’une opération menée par les forces françaises. Du moins, c’est ce qu’a avancé la chaîne

Afghanistan : L’armée afghane abandonne ses positions dans le sud du pays

Le mois dernier, alors sur le point de quitter son commandement, le général américain John Campbell, chef de la mission Resolute Support, menée par l’Otan, s’était dit « optimiste » sur l’avenir de l’Afghanistan. Seulement, malgré le soutien des forces spéciales américaines dans la province du Helmand, située dans le sud du pays, l’armée nationale afghane (ANA)