La 11e Brigade Parachutiste forme les forces irakiennes

11ebp-20160227L’opération Chammal ne se limite à des raids aériens contre les positions tenues par l’État islamique (EI ou Daesh) en Syrie et en Irak : elle consiste également à former les troupes irakiennes dans le cadre du programme « advise and assist« , qui est un des pilliers de la stratégie suivie par la coalition internationale emmenée par les États-Unis.

Les instructeurs militaires français sont divisées en deux « Task Force » (TF). La première est détachée auprès de la 6e Division d’infanterie irakienne (DAA6) pour des formations en matière de planification opérationnelle, d’emploi des appuis (déminage, artillerie, etc) ou encore de renseignement. Quant à la seconde, elle a reçu pour mission de former les soldats de l’Iraqi Counter Terrorism Services (ICTS) dans les domaines du combat en zone urbaine, du combat d’infanterie, de la lutte contre les engins explosifs improvisés et le sauvetage au combat.

Au total, plus de 50% des soldats de l’ICTS, unité qui a pris une part importante dans la reconquête de Ramadi, ont été formés par des militaires français.

Jusqu’à très récemment, les instructeurs français étaient issus de la 3e Brigade légère blindée (Task Force Monsabert) et de la 13e Demi-Brigade de Légion étrangère (Task Force Narvik). Mais ces derniers viennent d’être relevés.

Ainsi, l’État-major des armées (EMA) a indiqué, sans donner plus de précisions, que les missions de formation et de conseil auprès des forces irakiennes ont été reprises, à Bagdad, par la 11e Brigade Parachutiste, qui compte 4 régiments d’infanterie (1er RCP, 3e et 8e RPIMa, 2e REP de la Légion étrangère), 1 régiment de cavalerie (1er RHP), 1 régiment du génie (17e RGP) et 1 régiment d’artillerie (35e RAP).

11 commentaires sur “La 11e Brigade Parachutiste forme les forces irakiennes”

  1. Il me semble que depuis deux ans la 3°BM était devenue la 3° BLB (brigade légère blindée comme celle de Nîmes) sachant que la 9 avait récupérée son appellation d’origine (9°BIMa). une « brigade légère mécanisée » c’est nouveau surtout que le 92° RI avait perdu ses chenilles avec les VBCI. De toute manière elle va disparaître pour laisser la place à la 4°BAC à Clermont Ferrand.

    1. C’est bien de se gargariser de ses pseudos formations délivrées ici où là par l’armée de terre à grand renfort de communication mais il faudrait prioritairement se pencher sur la formation de nos propres soldats .
      Or depuis l’arrivée au pouvoir des socialistes chaque cartouche est soigneusement comptée et il n’y en a pas pour tout le monde , certains sont d’ailleurs contraints de faire de la simulation ….
      Allonger sur le pas de tir , ils pressent la détente en criant pan pour simuler le tir avec une pièce de 1 euros posée sur canon , histoire de vérifier que le tireur n’a pas loupé son tir à cause d’un coup de doigt .
      Voila où Le Ministre de la défense a fini par nous conduire , pas plus à l’aise à gérer la crise du cochon en Bretagne que celle de Syrie , d’Irak où nous faisons que de la figuration avec quelques formateurs encadrés par des Officiers sachant parfaitement écrire mais tout juste capables de démonter le vieux PA. MAC 50 qui les rend d’ailleurs absolument ridicules .

  2. C’est quand même déjà pas mal, je tiens a souligner le professionnalisme de nos soldat qui forment cette armée irakienne, la preuve en est de la réussite dans la récupération de territoires que contrôlait daesh.

  3. Il est vilain comme tout ce corbeau! il rappelle une mouette trempée dans le pétrole de la marée noire!

  4. Ca fait 15 ans qu’on forme l’armée Irakienne… Sans vouloir être pessimiste. On peut aussi entraîner des bourricots à gagner le prix de l’Arc de Triomphe, le tout c’est de ne pas avoir d’illusions.

    1. De qui parlez-vous par « on », quand vous dites « 15 ans qu’on forme l’armée irakienne »?
      Il s’agit essentiellement des USA de 2004 à 2014, depuis iraniens et autres forces occidentales dont la France contribuent à la formation en question.
      l’armée irakienne commence d’ailleurs à obtenir d’importants succès de Ramadi à Falloujah en direction de Haditha dans la région au nord-ouest de Bagdad.
      https://iakal.wordpress.com/2016/02/10/isis-in-iraq-february-2016/

  5. Sans aller aussi loin que Jean ci-dessus, j’ai du mal à saisir le pourquoi de ces formations.
    Que l’occident forme ces personnes à collaborer avec les militaires occidentaux (demande d’appuis aériens, etc.), Ok, il y a un besoin (et en supposant que le but soit effectivement constructif et que ce ne soit pas des futurs personnels de milices chiites dévouées à M. AL-MALIKI qui a une forte responsabilité dans le chaos actuel de l’Irak, qui sont en train d’être formés) . Mais quel est le besoin de les former à la contre insurrection ? Au contre terrorisme ? Ils sont en guerre depuis 2003 ! Qui a plus d’expérience qu’eux en guerre civile ?!

Les commentaires sont fermés.