La France mène de discrètes opérations contre la branche libyenne de l’État islamique

fs-20150520

Pour traiter les problèmes sécuritaires qui affectent non seulement la Libye mais aussi ses voisins et l’Europe, la ligne officielle avancée par les puissances occidentales est d’attendre la mise en place d’un gouvernement libyen d’unité nationale pour ensuite lancer, à sa demande, une opération militaire dont l’objet serait avant tout d’apporter un soutien aux forces locales.

Or, pour le moment, on en est encore loin. La Libye est déchirée entre deux factions rivales qui soutiennent chacun un gouvernement et un Parlement. Et cela fait évidemment le jeu des groupes jihadistes, dont la branche libyenne de l’État islamique (EI ou Daesh).

Cette dernière profite du chaos ambiant pour étendre son influence, nouer des alliances avec des tribus perméables à son idéologie et recruter de plus en plus de combattants (environ 5.000 selon Washington). S’ajoute à cela le problème des migrants, objets de juteux trafics au départ des côtes libyennes.

Donc, le temps presse. Pour autant, la formation de ce gouvernement d’unité nationale, prévue par un accord signé en décembre, au Maroc et sous l’égide des Nations unies, par des représentants des deux factions rivales, tarde à venir. Ainsi, le Parlement de Tobrouk, reconnu par la communauté internationale, trouve toujours un prétexte pour ne pas donner son accord.

Dans ces conditions, que faire? Bien sûr, il n’est pas question d’attendre que l’EI soit enracinée durablement en Libye pour agir. D’où les frappes américaines contre l’encadrement de l’organisation jihadiste, dont une, effectuée en novembre, a neutralisé Abou Nabil, son chef présumé. Un second raid a été mené la semaine passée, à Sabratha, contre un camp d’entraînement de l’organisation jihadiste.

Mais ces actions ne sont pas suffisantes. Plusieurs signes, apparus ces dernières semaines, laissent à penser que des forces spéciales occidentales sont à l’oeuvre en Libye. Ainsi, en décembre, une équipe américaine d’une vingtaine d’opérateurs a été « trahie » par des photographies diffusées par les forces aériennes loyales au gouvernement reconnu sur leur page Facebook.

Toujours sur les réseaux sociaux, des informations sur la présence de forces spéciales françaises en Libye et sur des mouvements aériens inhabituels sont régulièrement avancées… Mais il n’est pas possible de les confirmer. Par exemple, la dernière en date affirme que des commandos français étaient aux côtés des troupes du général Haftar pour chasser des jihadistes de leur bastion de Lithi, à Benghazi, le 23 février, dans le cadre de leur opération « Sang du martyr ».

Un autre exemple de ce type d’information concerne le raid américain de Sabratha. Ainsi, il est avancé qu’une embarcation de l’EI a été coulée, peu après les frappes contre le camp d’entraînement, au large de cette localité située à l’ouest de Tripoli par un drone américain. Peu avant, la présence de Rafale aurait été rapportée.

Il est donc compliqué de faire la part des choses, ces opérations ne faisant pratiquement jamais l’objet de commentaires officiels, l’annonce, par l’Élysée, en janvier, de vols de reconnaissance effectués par des Rafale du porte-avions Charles-de-Gaulle au-dessus de la Libye, étant une exception.

Quoi qu’il en soit, l’on peut bien se douter que Paris, Londres, Washington, voire Rome, n’attendent pas que les factions libyennes se mettent enfin d’accord sur un gourvernement d’unité nationale pour freiner l’expansion de l’EI. Et c’est ce que vient de confirmer le quotidien Le Monde, qui affirme que la France mène, en Libye, des « opérations secrètes » avec des opérateurs du Forces spéciales et des commandos du Service action (SA) de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). Les premiers agissent en toute discrétion en uniforme tandis que les seconds opérent dans la clandestinité.

Ces opérations sont non officielles (et clandestine dans le cas du SA), car, assure un haut-responsable de la défense française sollicité par le journal du soir, « la dernière chose à faire serait d’intervenir en Libye. Il faut éviter tout engagement militaire ouvert, il faut agir discrètement. »

Il s’agit ainsi de freiner l’essor de la branche libyenne de Daesh en ciblant ses cadres, dont plusieurs ont récemment été neutralisés à Syrte, le bastion de l’organisation jihadiste, par un (ou plusieurs) mystérieux tireur d’élite. Faut-il y voir une relation de cause à effet?

Quoi qu’il en soit, ces révélations du quotidien ne sont pas du goût de Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense. Ce dernier vient de demander, affirme Le Point, à la Direction de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD) d’ouvrir une enquête pour « compromission du secret de la défense nationale », en vertu de l’article 413-10 du Code pénal. Les sources du journal risquent, si elles sont découvertes, 3 ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende.

81 commentaires sur “La France mène de discrètes opérations contre la branche libyenne de l’État islamique”

  1. complètement d’accord
    la liberté d’informer ne consiste pas à dévoiler le secret d’une stratégie.
    bravo pour la mise en danger de nos opérateurs et de nos agents…
    puisqu’on débat de l’état de guerre ou non, on peut ergoter tant qu’on veut sur les droits fondamentaux sur le territoire mais là on ne rigole.
    je suis le conjoint d’un soldat français tué en lybie, je peux vous dire que le rédac en chef du monde il est pas clair…

    1. Oui ben … quand on est dans l’illégalité la plus totale on vient pas se plaindre de quoi que ce soit ni réclamer la protection de la loi …

      1. Pardon ? Qui est dans l’illégalité ? l’Etat ou le trouffion, qu’on envoie au casse pipe ?

  2. On devrait se pencher sur QUI à la source organise les moyens de transport avec lesquels sont déplacés en masse, ces djihadistes vers la Lybie. Curieux qu’on n’en parle pas dans nos médias.

    1. Je me pose la même question que vous depuis longtemps. La facilité avec laquelle un nombre apparemment important de barbus jouent à saute frontières m’étonne.

    2. Parlez en alors.
      Le problème c’est que vous vous imaginez des avions atterrissant en Syrie pour convoyer directement des djihadistes en armes sur la Libye.
      Sauf que ce n’est pas ainsi, ces gens quittent la Syrie, direction la Turquie passant au milieu des réfugiés, ces gens n’ont pas d’armes et ils ont leur passeport, ils ont de l’argent.
      Direction un aéroport pour s’acheter des billets, pour se diriger principalement en Tunisie, mais de plus en plus au Maroc et en Algérie.Puis ils empruntent clandestinement où non les frontières pour arriver en Libye, le combattant syrien n’a rien d’inscrit sur son front, n’a pas un treillis et un gilet de combat sur lui, il joue les touristes.
      Il ne sont pas déplacés en masses dans des avions gouvernementaux turc ou qatari comme la toile aime a le dire.

      1. Tunisie et surtout Maroc, l’Algérie j’en doute fort, mais je ne pense pas qu’il s’agit de combattants syriens :-).
        Il faut en tous cas de puissants moyens pour déplacer des milliers d’hommes et les équiper de matériels, il serait pas étonnant que certains états y participent.
        C’est à la source qu’il faudrait taper!

      2. Encore une fois, vous êtes très sûr de vous. Avez-vous une preuve que les C-17 quataris de convoient pas des djihadistes en Libye ? Je ne sais plus où j’avais lu que lors de la campagne au Mali, les forces françaises avaient dû au moins à une reprise arrêter les opérations le temps que des chefs djihadistes soient embarqués. Pourquoi ne feraient-ils pas le chemin inverse par les mêmes moyens. A moins que vous ne réussissiez à nous démontrer la position des avions de transport du Golfe.
        Le transport de djihadistes par VAM reste une possibilité malgré votre assurance.

        1. TdM
          Ce n’est pas moi qui doit convaincre le curé de l’église que dieu n’existe pas, c’est lui qui doit me prouver qu’il existe.
          Le problème d’internet, c’est qu’on dit tout et n’importe quoi, que tout se transforme en faits car écrits, que tout est mal compris, mal interprétés et cela en devient un nid aux adeptes des théories du complot.
          .
          Certains n’arrivent pas à croire que les islamistes sont des personnes loin d’être stupide.On aime a penser qu’ils ne sont que des pions manipulés, car cela permet de pointer des responsables.Généralement ce sont les USA, les sionistes et j’en passe les victimes.
          On pense que le monde est contrôlé, qu’il est difficile de franchir une frontière, que tout les djihadistes sont fichés dans un dossier internationale qui active une alarme dès lors qu’un garde frontière ou qu’un employé d’aéroport le tape sur son ordinateur.
          Non le monde réel n’est pas celui des films, c’est un gros bordel que personnes ne contrôle vraiment.
          Je vous assure qu’a l’époque ou nous sommes intervenus et même pendant l’occupation djihadistes, le seul aéroport pouvant accueillir un C-17 était celui de Bamako, la capitale qui n’était pas sous contrôle ennemi.A Kidal, Tessalit, Tombouctou, les pistes sont trop petites ou impraticable pour un tel avion et sans reconnaissance on ne pose pas des avions même plus petit sur des sites potentiellement piégé.A Gao, la piste a été sabotée en y abandonnant notamment des véhicules blindés sur la piste.Je rappel que les djihadistes avaient envisagés l’arrivée d’aéronefs, donc ils ont condamnés les pistes.
          Nous étions en permanence dans les airs, nous contrôlions les aéroports et vous pensez qu’on a laissé des avions arriver pour exfiltrer des terroristes sans protester? un peu de sérieux, plutôt que de chercher des complots, des complicités.
          Alors a vous, avec ces informations de me prouver ce que vous avancez.On aime raconter tout et n’importe quoi, on aime accuser facilement par ce que certains ont balancés des rumeurs, repris et repris par tous.

          1. Et pourquoi ne serait-ce pas à vous de prouver que Dieu n’existe pas ? C’est trop facile de laisser les autres chercher et de dire ensuite « non c’est pas ça ».
            Je ne retrouve plus ma source d’info, je m’en excuse.
            Sur la forme, soyez moins catégorique s’il vous plait. Vous n’avez sans doute pas tous les élément en main et des personnes peuvent en savoir plus que vous.
            Pour revenir à cette idée de transport de djihadiste par VAM du Golfe, c’est une hypothèse plausible jusqu’à preuve du contraire.
            Vous me demandez d’être sérieux ? Mais c’est ce que je fais en proposant une hypothèse et en cherchant les sources, tout en précisant si mon information n’est pas A1.
            Laurent Lagneau a peut-être une archive sur ce sujet ?
            Vous parler du fait que la France contrôlait le ciel malien. Ce n’est pas pour autant qu’un avion étranger ne pouvait pas venir, avec ou sans l’accord de la France ou du Mali.
            Vous savez beaucoup de chose, mais s’il vous plait arrêter de prendre vos interlocuteurs de haut. Le débat n’en sera que plus agréable. Au lieu de me dire « à vous de prouver », dites plutôt « pourriez-vous ». La fond est la même mais sur la forme, c’est plus sympathique.

        2. Oui j’ai lu ça aussi, sous le prétexte d’un avion du croissant rouge, les principaux chefs ou conseillers ont tété évacués.

        3. @TdM:
          Ça ne reste que des rumeurs invérifiables, mais le Qatar via le Croissant Rouge, aurait effectivement soutenu l’embryon d’état djihadiste qui se mettait en place au Mali depuis 2012.
          Le Qatar officiellement opposé à l’intervention française au Mali, aurait discrètement organisé une exfiltration « humanitaire » avec « 2 avions » dont on sait s’il s’agissait de 2 C17…
          Mais ce n’était certainement pas fait en concertation avec la France qui n’allait pour autant abattre les 2 avions du Qatar…

      3. Mao,
        C’est important que vous nous le rappeliez, dans cette affaire, comme dans d’autres sûrement, les turcs et les saoudiens ont les fesses propres.
        Ils n’ont pas contribué à aider les djihadistes, il fallait oser le dire, vous l’avez fait.
        Je viens d’entamer mon crédit de bien pensant bisounours de 2017.

        1. Comme pour les autres, prouvez moi que la Turquie ou les saoudiens ont convoyés des djihadistes en Libye, ensuite vous pourrez vous élever en donneur de leçons.

          1. Mao,
            Commencez-vous-même qui élevez la négation de ce fait possible au rang de vérité révélée par nous prouver preuves à l’appui que cela n’a pas eu lieu.
            Dans le domaine de la foi que vous prenez en exemple plus haut, il n’y a pas besoin de preuve sinon ce n’est plus de la foi.
            Et tout ce qui n’est pas prouvé avec des faits incontestables n’est pas pour autant faux, ou vrai d’ailleurs.
            Avec Najat et Hollande, nous allons bientôt devenir des délinquants du net, accablés du qualificatif infamant parce que nous n’aurons pas adhéré avec enthousiasme à la vérité officielle.
            Vous n’êtes plus dans le domaine de l’enquête de journalisme, mais dans le domaine religieux.

    3. Heu… les médias en parlent en permanence ! et vous trouverez l’info en trois secondes sur google.
      Les djihadistes de l’EI en Libye viennent pratiquement de tous des pays voisins : Tunisie, Algérie, Maroc, Soudan… ces pays ont vus des milliers de leurs citoyens se rendre en Libye. Les Tunisiens, les Soudanais et les Yéménites formeraient les plus gros contingents si on en croit les services de renseignements.
      Et ils voyagent pas en masse mais en petit groupe pour passer les frontières terrestres, l’Algérie en a encore flingué 5 de plus pas plus tard qu’hier : deux algériens, deux libyens et un tunisien à bord de trois véhicules tout terrain.

      1. Et les files de Toyota qu’on peut voir à Syrte, ils sont arrivés mélangés aux passagers ou c’est la marmotte qui… 🙂

          1. Ben non justement, y’a pas de complot, enfin moi j’en parle pas, la realpolitik vous savez, y’a donc tout sur étagère alors! 🙂

  3. On ne va pas attendre que la Libye se transforme en furoncle pour opérer. Dans le cas présent, le courage de taper est une vertu.

  4. Excellente nouvelle ! Après le coup de maître réalisé par les américains il y a quelques jours, ont apprend maintenant que la France est dans le coup. Aidé par l’écoute et services du renseignement américain, et également des marocains aux sols ainsi que l’Algérie, ont à de quoi tué DAESH en Syrie dans l’oeuf .

      1. Bismarck,

        les services du renseignement marocain fond de l’infiltration sur le terrain, de l’identification, du repérage, et surtout, il surveille étroitement les déplacements de leurs citoyens susceptible de terrorisme qui sorte du pays. C’est exactement la même chose pour l’Algérie et la Tunisie et ce genre d’information multiple rapporté à la CIA par exemple permet de désigné avec précision les cibles des pilotes de la coalition.

  5. Le ministre par son action ne vient que confirmer ce qui pouvait rester que des rumeurs et des suppositions.
    Naturellement, désormais, on peut en parler, a demi mot.
    Evidemment, qu’on y est, évidemment que certaines offensives/attaques sont réalisés sous notre supervision, évidemment ce n’est pas un inconnu qui a tiré au hasard sur des hautes personnalités de l’EI a Syrte.
    Silence, il n’y a rien à voir.

    1. C’est Le Drian qui s’est planté, il aurait du jouer le coup comme Poutine en déclarant « Il n’y a pas de soldats français en Libye, c’est un mensonge des nazis libyens ».
      Pour certain, ça marche.

  6. « Toujours sur les réseaux sociaux, des informations sur la présence de forces spéciales françaises en Libye et sur des mouvements aériens inhabituels sont régulièrement avancées »

    Et pas que des mouvements d’avions, puisse qu’un internaute bien (?) renseigné a annoncé que 4 rafales avaient bombardé un dépôt d’armement à Sirte le 20 février 2016.

  7. C’est vrai que c’est toujours et de plus en plus « sauvage » sur le Net ou un certain sens de l’éthique reste un vœux pieux, presque une insulte pour certains – Aucun scrupule à balancer la moindre rumeur ou renseignement, vrai ou faux d’ailleurs, pourvu que l’on fasse le buz et qu’importe les conséquences éventuelles, à chacun son problème – C’est tout l’art du journalisme moderne qui s’exprime… Une fois identifié « l’indélicat », un petit exemple ne ferait sans doute pas de mal – Pas grand chose, juste l’empaler pour rappeler aux autres que …mais je m’égare là !
    Ceci dit pour le sujet de cet article, les FS sur le sol Libyen ne choque personne et heureusement qu’elles y sont (c’est le contraire qui aurait été incompréhensible) pour tenter d’avoir peut-être une petite longueur d’avance sur ce que l’avenir réserve ou a minima ne pas perdre le contact de la réalité – Le sol libyen doit même ressembler en ce moment a un club de gentlemens des F.S occidentales !

  8. Il est très vraisemblable que le bruit des sabres rayant le parquet des Etats-majors en Italie implique la présence en Libye- prochain terrain de jeu de DAESH – de forces spéciales américaines, anglaises, italiennes et françaises…..
    Pourvu qu’ils ne se marchent pas trop dessus ….

  9. Ainsi les « chaussettes à clous » vont mener l’enquête. Guignolesque de telles déclarations péremptoires teintées d’autoritarisme « pour compromission » du temps de « Surcouf » sur injonction du ministre de l’époque les « fins limiers » avaient été dépêchés.On connaît la suite… Les sites bien informés, un quotidien qui enquête quoi de bien naturel. Dans quelques temps nous apprendrons une « ouverture de théâtre » bien officielle. Éradiquer le mal où il se trouve c’est la finalité, un point c’est tout

  10. Ce sont des secrets de polichinelle mais les réseaux sociaux et autres marques de smartphones sont devenus des contre pouvoirs insupportables pour nos états .
    Et probablement à juste titre.
    Le vrai tournant de la guerre contre Daesh sera peut être autant le bras de fer juridique entre le gouvernent américain et les patrons de ces entreprises que des frappes militaires .

  11. Ce qui serait anormal dans la situation géopolitique actuelle de la Syrie si proche de nos côtes méditerranéennes , ce serait que « La France NE mène PAS de discrètes opérations contre la branche libyenne de l’État islamique ». Notre MINDEF fait le job, et bien. Que lui arrive-t-il de se fâcher ? Les accès de mauvaise humeur du 1° ministre sont-ils contagieux ??? C’est bien dommage. M. JYLD, et le calme des vielles troupes ??? …

  12. rooooh ! une guerre secrète en cours en Libye. Les bras m’en tombent 😉
    On s’autorise donc à murmurer dans les milieux autorisés qu’il n’est pas totalement improbable que des actions (drones, bombardiers, snipers) soient menées ces derniers mois par des individus anonymes (souvenir des petits hommes verts en crimée il y a 2 ans).

    Monsieur Lagneau, la retenue de vos propos vous honore 🙂

    Au moins on ne reste pas l’arme au pied, face aux daeshiens financés par l’arabie saoudite et le Qatar: revoir d’ailleurs l’excellent Oeil sur la Planète de France 2 sur le sujet du financement des jihadistes en Syrie.

      1. Pourtant, Elmin, Le Monde est un pilier du camp du Bien, sombreriez-vous sans vous en rendre compte dans le doute coupable, la suspicion malsaine, le manque de foi ?
        Ou alors, c’est juste pour être taquin ?
        N’y revenez pas sinon je préviens Najat !

        1. Ce n’est pas l’article mais le documentaire que je qualifiais ainsi. Il est vrais que ma phrase pouvait preter à confusion )

  13. Encore bravo pour le journal dit sérieux intitulé  » le Monde  » . Je propose donc pour refroidir les ardeurs typographiques du rédacteur en chef de mettre en ligne les noms des reporteurs du Monde à l’étranger, avec leurs adresses, les photos de familles j’en passe et des meilleurs , et bien évidemment toutes les coordonnées , adresses, téléphones, courriel de ce fameux rédac’ chef.

  14. Vous pouvez être sur que cela se fera sans bavure .La technique d’élimination française elle contrairement à d’autre est extrement ciblés et à le soucis des civils .Tout le monde ne peut pas en dire autant !

    1. Vous devriez aller parler aux familles de l’équipage du Rainbow Warrior, elles ne seraient peut-être pas en accord avec vous au sujet des bavures.

      1. Erwann,
        Il n’y a eu qu’un mort, Fernando Pereira, venu récupérer son matériel après la première explosion.
        Et c’est le pouvoir politique seul, les militaires ayant exécuté les ordres, comme actuellement à Calais par exemple, qui a décidé de ce moyen précis, le service action ayant avec insistance proposé d’autres moyens plus discrets et moins violents, surtout sur le sol d’un pays ami, mais tout aussi efficaces pour saboter la campagne de Greenpeace que soutenait ce pays.
        Il n’y a pas eu de bavure, mais personne ne pouvait prévoir qu’une personne retournerait immédiatement sur le navire qui venait de subir une explosion. Certaines mauvaises langues au SA se sont permises de poser des questions sur ce que venait récupérer Pereira qui justifie son empressement, peut-être du matériel d’espionnage ?
        Et ne venez pas pleurnicher que je crache sur la mémoire d’un mort, je déplore autant que vous la mort de ce monsieur. Mais Greenpeace faisait, et fait toujours, la guerre contre nos intérêts en se cachant derrière le faux nez d’une association écologiste avec les moyens de pays étrangers, il était légitime de défendre nos intérêts même si, je le redis, c’est le gouvernement socialiste, Fabius premier ministre déjà avec Mitterrand, qui porte la responsabilité de cette victime.
        Si aujourd’hui, le SA faisait des misères aux no borders qui agissent sciemment contre l’intérêt national sur notre sol, j’applaudirais des deux mains. malheureusement, là aussi, le pouvoir socialiste est leur allié objectif et cela ne se fera jamais. D’ailleurs à l’époque du Raimbow Warrior, nous avions un ministre de la défense agent soviétique, Charles Hernu, et un pouvoir pour qui les intérêts nationaux passaient derrière leur idéologie. On peut se demander si ce sabotage si mal opéré n’a pas été volontairement raté.
        Ai-je bien descendue cette légende?

        1. C’est comme le groupe obscure qui avait saboté des lignes de chemin de fer récemment, ils ont été acquittés je crois, c’est dingue non?!. Remarque quand l’ancien patron des RG est mort peut de temps après en être parti, « ils » ont juste dit que c’était normal, car il était alcoolique. Bonjours la cohésion et le fer de lance de notre sécurité intérieur, un vrai nid d’hommes de pailles en définitive, à qui mieux-mieux (contractant dans la nature, mangeant à tout les râteliers, et aillant des connaissances sensibles, c’est vraiment craignos!) . L’intérêt supérieur français est bien bancal au regard des avantages de certain lobbies privé ici bas… Une pensée pour toutes les victimes innocentes de ce catafalque étatique: https://fr.wikipedia.org/wiki/Singes_de_la_sagesse

      2. Il n’y a eu qu’un seul mort dans le sabotage du Rainbow Warrior, le photographe Pereira, qui s’est mis en danger lorsqu’il a voulu récupérer du matériel dans sa cabine après la première explosion.

      3. Fernando Pereira, un photographe de Greenpeace est mort des suite du sabotage du Rainbow Warrior, c’est la seul victime de cette opération, le reste de l’équipage est resté indemne contrairement à ce que laisse penser votre commentaire.

      4. Ouais , ils roulaient pour et avec l’argent des rouges, faut pas non plus penser que c’étaient des nages.

        1. Pour les anglo-saxons beaucoup plus probablement que pour les soviétiques.
          L’enjeu était et reste politico-économique, l’indépendance énergétique et l’affaiblissement de la légitimité du pouvoir.
          Tout cela profite en premier lieu à nos « amis » américains et anglais.
          De nombreux organismes, ONG ou groupes de pression, oeuvrent dans ce but sous nos yeux tous les jours. C’est pour ça que quand on me dit voir l’influence des russes partout, je ne peux que sourire quand on sait les moyens mis en oeuvre par les russes et par les américains et leurs alliés anglais. Ils ne courent simplement pas dans la même catégorie.
          Greenpeace, Amnesty et autres sont des agents d’influence anglo-saxons.

          1. Quand les archives des pays de l’est se sont ouvertes,on a su que tous les mouvements à l’origine « rouges, communistes » des pays de l’ouest , se sont engouffrés dans des mouvements soit de « paix » ou « démilitarisation » puis « écolos » et tous étaient soutenus financièrement ( et aux ordres )par la russie , pour dire les guignols que c’étaient, des gugus de base n’ont du jamais le savoir ( on parlera un jour du pc, ps, cgt..).

        2. Le principal financier de Greenpeace, depuis sa création, c’est la société BP dont le capital est principalement détenu par la famille royale anglaise et la grande bourgeoisie d’outre-manche. Les américains eux nous ont envoyé les amis de la terre avec le même objectif de saboter notre programme nucléaire en créant de toute pièce une opposition massive de l’opinion publique et ainsi renforcer notre dépendance au pétrole et aux voies maritimes que nos amis contrôlent, juste pour s’assurer qu’on serait plus obéissant à leurs diktats.
          Ils ont utilisé des mêmes méthodes avec beaucoup plus de succès en Allemagne. Mais chez nous ils ont échoué, l’état s’est assis sur la contestation d’une façon qu’il n’aura jamais plus les couilles de le faire. C’est la raison pour laquelle nous avons toujours été l’état le plus harcelé par ces organisations antinucléaire.
          C’est également la raison pour laquelle lors de la pire marée noire de l’Histoire de l’Humanité suite à l’explosion de la plate-forme deep water horizon appartenant à BP, Greenpeace ne s’est pas rendu sur place comme elle l’a fait pour Fukushima ou pour protester contre les plate-formes russes de l’Arctique (notez bien pas les plate-forme Américaines ni Canadiennes, Russes !). Greenpeace s’est contenté de faire publier à ses frais des dessins satiriques dans les journaux histoire de dire qu’ils marquaient le coup quand son financier à provoquer la pire catastrophe pétrolière de tout les temps.
          C’est toujours pour cette raison que Poutine a sifflé chez lui la fin de la récré en imposant aux ONG à s’enregistrer comme « agent de l’étranger » et à publier chaque année dans les journaux la source de leur financement, parce que le financement explique le ciblage de leurs oppositions.
          La morale c’est que vous faites trop confiance à vos amis… les nations n’ont pas d’amis, seulement des intérêts ! Beaucoup voient le double jeu contre nos intérêts outre-mer de pays alliés comme le Qatar ou l’Arabie, mais bien peu voient le double-jeu des anglo-saxons et encore moins comprennent que certains états ne font rien sans l’accord du maitre américain.
          On vous renverra au testament politique de Mitterrand qui n’a jamais vraiment digéré l’affaire Rwandaise qui lui a gâché sa fin de vie. Des ONG là encore n’ont pas tari d’éloge sur le rôle de la France dans le conflit et en ont rendu une retranscription impartiale. C’est la raison pour laquelle 95% de la population Française ne sait pas que la guerre civile Rwandaise a commencé en 1989 et que l’armée été mobilisé sur place à partir 1990 pour faire de la contre-insurrection. Ces OGN n’étaient pas non plus financé par les Russes… et l’Ouganda n’a jamais été un vassal de l’URSS, contrairement à ce que pensent certains obsessionnels, Amin Dada avait d’autres maitres et ses successeurs aussi.

  15. Merci aux contributeurs d’Opex360 qui m’avaient conseillé de garder le popcorn au chaud…. 😉

    1. Y a pas de quoi Reality Check ! Vous pouvez même en prévoir un stock avec ce qui s’annonce …. 😉
      Car même si -selon vous- l’ANP n’interviendra jamais contre les barbus libyens, je prédis exactement le contraire ! D’ailleurs, votre ministre des affaires étrangères, Ramtane Lamamra le sent aussi arriver, même s’ il le redoute, ce qui est compréhensible, car la dégradation fulgurante de la situation, la peur des représailles et de l’engagement dans une guerre qui pourrait être très coûteuse préoccupe n’importe quel pays de la zone, et même au delà. Mais la lutte contre le terrorisme demande beaucoup de sacrifices, et à un moment ou un autre la confrontation deviendra inévitable.
      Et l’Algérie, comme d’autres, n’aura alors plus le choix ….
      D’ailleurs, en Libye, à l’heure actuelle, il n’y a pas que des commandos occidentaux, n’est ce pas Reality Check ???… 🙂

      1. Niet Tovaritch !
        L’Algérie n’a pas pour habitude de changer ses principes a chaque fois que le vent change de direction.
        L’ANP boucle nos frontières, un point c’est tout.
        Et notre MAE n’a pas dit le contraire, d’ailleurs, il aime beaucoup le Pop Corn lui aussi………. 😉

      2. J’espère qu’il n’y a pas de FS autres que celles de l’OTAN car il faut un très haut niveau d’entraînement et de l’expérience …..en pratique seules celles des USA, des Brits et les nôtres l’ont …les autres y compris les italiennes n’ont pas le niveau requis !

  16. Au delà des réels problèmes politiques , nous n’avons de toute façon pas les moyens d’intervenir . Les divisions sont semble-t-il énormes entre occidentaux , et entre occidentaux et pays maghrébins.

    Les frappes ciblées , ça peut être efficace en partie , mais ça reste du palliatif . Combien rejoignent Daesh par jour ? Qu’est ce qu’on fait si on s’en prend encore une de Lybie (ou d’ailleurs ).

  17. C’est surtout le fait d’une position officielle de la France : ne pas intervenir avant l’accord d’un pouvoir Libyen unifié, une position encore réaffirmée par Fabius début février, contredite par un média qui bénéficie d’une audience plus crédible que la blogosphère, qui est à l’origine de la colère de JYLD.
    .
    Ces rumeurs relayées par Le Monde, commencent ainsi à prendre un statu d’informations; sous-entendues vérifiées par des sources sérieuses telles que savent en produire les journalistes de ce quotidien de référence.
    .
    Que x-blogueurs de Malte, d’Italie ou Libye envoient photos d’avions de transport ou de ravitailleurs en transit ou évoquent des lieus précis pour situer la présence de FS US ou françaises, ne garde qu’une valeur de rumeur sujette à caution; même si ces présences de FS occidentales en Libye peuvent paraître évidentes au regard du développement de la situation dans ce pays.
    N’oublions pas qu’italiens, américains, français, britanniques et canadiens ont annoncé leur intention de participer à une intervention en Libye en accord avec le gouvernement libyen…
    .
    Quant à la présence des forces spéciales françaises en Libye, même si elle peut paraitre relativement récente sur le nord du pays, observons qu’il est probable (mais ce n’est pas vérifié) que depuis 2011 et surtout 2013 avec Serval, la TF Sabre entre régulièrement dans sud-ouest libyen depuis le Niger…
    .
    Au regard des rumeurs colportées par Le Monde, celles de raids menés par les Rafale en Libye sur des reconnaissances et guidés par des JTAC du COS, restent les plus spectaculaires étant très en contraste avec la position officielle de la France 🙂 …

    1. Mensonges sur mensonges dans tous les domaines. Décidément ce gouvernement ne sait que mentir …

      1. Dans ce cas particulier observons que la, certes, louable intention française mise en avant, de « ne pas intervenir en Libye avant l’accord d’un gouvernement libyen unifié » est difficilement tenable.
        Le dilemme fini donc par se poser avec le temps qui passe, entre des factions, pardon, parlements libyens qui n’arrivent pas à s’entendre et daech qui en profite pour étendre son influence sur le littoral du pays…

  18. On peut penser que les fuites viennent directement des milieux du pouvoir, comme en d’autres occasions. Les socialistes n’en sont pas à leur coup d’essai dans ce domaine.
    Socialiste un jour, traître à son pays toujours.

    1. En effet, bravo à ceux qui ont voter Sarko et donc aussi merci pour ce fiasco libyen; et je ne parle pas de la république bafoué, juge menacé, sondage truqué, insulte de vieux, etc. Alors je dis à ceux-là, dégagez! Oups, pardon…Vous avez le droit de supprimer le miroir de votre salle de bain, si vous avez quelques cas de conscience en vous y regardant, enfin c’est juste un conseil sans arrière pensés bien-sûr. 😉 Eliot Mess.

  19. Une dépêche du 24/02 de l’agence AP (Associated Press) rédigée par son journaliste basé au Caïre affirme sur la base du témoignage de deux responsables militaires libyens que des forces spéciales française opèrent actuellement dans la ville de Benghazi.

    Les responsables déclarent que 15 membres des FS Fra ont mené quatre opérations militaires dans et autour de Benghazi contre les militants de Daesh et des autres milices.

    Ils affirment également que les forces française, ainsi que des équipes américaines et britanniques, mettent en place une salle d’opérations sur la base aérienne de Banina à Benghazi.

    Ces fonctionnaires ont parlé sous couvert d’anonymat parce qu’ils ne sont pas autorisés à parler à la presse (sic).

  20. Ceux de la der des der :… »j’l’avions ben dit qu’un de ces jours faudra t’y aller à la fourchette « …

  21. …De toute façon tout celà n’est neuf comme info ,il y a belle lurette que nos gus ont déjà « été trainer « en Libye ! En 1984 mon unité nous a eu la mission de » couvrir l’arrivée d’une équipe du 13° RDP… en provenance du nord de de la piste Leclerc  » …

  22. …De toute façon tout cela n’est neuf comme info ,il y a belle lurette que nos gus ont déjà « été trainer « en Libye ! En 1984 mon unité
    a eu la mission de » couvrir l’arrivée d’une équipe du 13° RDP… en provenance du nord de de la piste Leclerc  » …

  23. Encore un effort de la presse et je vais finir par savoir où j’étais à une certaine époque alors que même mon épouse ne le sait toujours pas!
    En bref: les FS, et notamment le rens militaire, ont toujours précédé des opérations, voire même sont très souvent « quelque part » rien qu’à titre d’évaluation ou de création/validation de senarii.
    C’est connu depuis des lustres et le Monde vient de découvrir le caramel mou mâché!

Les commentaires sont fermés.