Décès d’un plongeur de la Gendarmerie nationale

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

11 contributions

  1. caiusbonus dit :

    Mon fils est gendarme et prend bien des risques.
    RIP et merci à ces hommes courageux et déterminés.

  2. Wrecker47 dit :

    Condoléances à la famille du Gendarme HOCINE , qui adonné sa vie pour sauver des gens qui ne le méritaient pas !…Les noyades en eau douce pardonnent rarement …
    Condoléances à son équipier binôme et aux Gendarmes de son unité !

    • Eri69 dit :

      Condoléances 🙁
      Pourquoi en eau douce ça ne pardonne pas ?

      • Wrecker47 dit :

        pour Eric 69 ….parce qu’en eau douce l’eau envahi les alvéoles pulmonaires et l’eau passe directement dans le sang …

  3. Frédéric dit :

    Mes condoléances à sa famille et ses collègues.

  4. DEXTER dit :

    Toutes mes condoléances à la famille de notre camarade HOCINE . Pensées de soutien à ses camarades.
    RIP.

  5. Sempre en Davant dit :

    Toutes mes condoléances à sa famille et à ses camarades!

  6. Albatros dit :

    Le courage…au service de la population .
    Rip

  7. surcouf56 dit :

    Repose en paix camarade, le devoir jusqu’au bout. Toutes mes pensées pour toi, ta famille, ceux qui t’aimaient et tes collègues. Nous tous, sommes fier de toi.

  8. vallet dit :

    « les noyades en eau douce ne pardonnent pas » car les alvéoles pulmonaires sont recouvertes d’un liquide nommé surfactant pour les empécher de se coller au moment de l’expiration. l’eau de mer contient beaucoup plus de minéraux dont le sel, en cas de début de noyade si l’eau de mer rentre en partie ou en totalité dans les poumons, le surfactant n’est pas expulsé et les alvéoles retrouvent une partie ou la totalité de leur fonctionnement. Pour l’eau douce ce n’est pas pareil, les manoeuvres de réanimation chassent l’eau douce et le surfactant du coup les alvéoles se collent le processus d’échange entre air et sang ne peut plus se faire, la personne est condamnée.

    Toutes mes condoléances à la famille de ce gendarme et à ses collégues.

    • Eliot Mess dit :

      Et comment cela peut arriver en eau peu profonde? Le courant? Le matériel? Un imprévu sous-marin? Une mauvaise et rare réaction du corps? Voilà les questions que l’on peut se poser en tant que simple quidam, sur un accident qui parait être une opération à priori banal.