Les forces loyalistes libyennes ont perdu leur dernier avion MiG-23UB

mig23-20160213

Le 8 février, les forces loyales au gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale et installé à Al-Bayda, dans l’est du pays, ont perdu l’un de leur deux derniers avions MiG-23UB « Flogger » lors d’un raid aérien mené dans la région de Derna, localité tenue par le « Conseil de la Choura des moujahidines », une coalition de milices jihadistes proches d’al-Qaïda.

Officiellement, la chute de l’appareil serait due à un « problème technique ». Mais tant les milices de Derna que les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh), également présents dans la région, ont affirmé avoir abattu le MiG-23.

Quelques jours plus tard, soit le 12 février exactement, des sources militaires ont confié à l’AFP que le dernier MiG-23UB des forces commandées par le général Khalifa Haftar a été abattu lors d’une mission de bombardement.

« L’appareil Mig 23 s’est écrasé dans la zone de Qaryounes dans le nord-ouest de Benghazi après avoir été visé alors qu’il bombardait des positions du Conseil de la Choura », a expliqué Nasser el-Hassi, le porte-parole des forces loyales au gouvernement d’Al-Bayda (est).

Selon SITE, un centre de surveillance des activités de la mouvance islamiste sur Internet, la branche libyenne de Daesh a revendiqué la responsabilité de la chute du MiG-23.

Selon un décompte précis et surtout récent, que l’on doit à l’éditeur du site AeroHisto, très au fait de l’ordre de bataille des forces en présence en Libye, l’armée nationale libyenne (loyaliste) ne compte plus que  : 17 MiG-21 (6 MiG-21bis, 7 MiG-21MF fournis par l’Égypte, et 4 MiG-21UM),  1 MiG-23ML en cours de rénovation, 1 Mirage F1AD (+1 probable), 1 avion de transport C-130 Hercules et 21 hélicoptères (15 Mi-8T ex-égyptiens, 1 Mo-171 et 5 Mi-35).

À noter que, toujours selon la même source, l’aviation loyaliste devrait pouvoir prochainement utiliser un Su-22M3 « Fitter » qui vient d’être rénové.

Photo : Épave du MiG-23 abattu le 8 février

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Clavier

  2. de bdr

  3. de Sebastien Gelormini

  4. de bob

    • de Maotchao

  5. de Daniel BESSON

  6. de nico 76