Selon un rapport d’EUROPOL, Daesh disposerait de camps d’entraînement en Europe

europol-20160125

Au lendemain de la diffusion par Daesh (État islamique ou EI) d’une vidéo montrant 9 terroristes ayant pris part aux attentats de Paris et de Saint-Denis en train de s’entraîner et de commettre des atrocités sur des prisonniers et contenant de nouvelles menaces contre les pays européens, EUROPOL (European Police Office) a diffusé, ce 25 janvier, un rapport [.pdf] sur le mode opératoire et les intentions de l’organisation jihadiste.

En fait, il s’agit d’une synthèse d’un séminaire ayant réuni les experts des 28 États membres de l’Union européenne quelques semaines les attentats du 13 novembre.

« Les experts nationaux sont d’accord sur le fait que le soi-disant État islamique a la volonté et la capacité de conduire de nouvelles attaques en Europe », a affirmé Rob Wainwright, à l’occasion de la sortie de ce rapport, lequel précise que les jihadistes viseront en priorité les « cibles molles » (civiles) « en raison de l’impact que cela génère. »

Pour les experts, les attentats de Paris et de Saint-Denis marquent un « changement dans le mode opératoire » de Daesh, désormais en mesure de lancer « quand elle le souhaite », et partout dans le monde, des « séries d’attaques complexes et bien coordonnées », grâce à des agents locaux qui connaissent bien le terrain.

« Il semblerait que les commandants de l’EI ont une liberté tactique quand ils choisissent leurs cibles, afin d’adapter leurs projets à des circonstances locales spécifiques, ce qui rend encore plus difficile pour les forces de l’ordre la détection de tels projets et l’identification des personnes impliquées à un stade précoce », note le rapport.

Selon EUROPOL, les cellules terroristes susceptibles de passer à l’action sont en grande partie composés d’individus recrutés localement. Et il n’est pas « impératif » qu’ils aient fait un séjour en Syrie. Le rapport fait part d’une possible vulnérabilité des réfugiés syriens en Europe à la radicalisation. « Il y a des rapports que des centre de réfugiés sont spécifiquement ciblés par des recruteurs islamistes radicaux ».

Le rapport indique que la formation des recrues de Daesh porte essentiellement sur l’utilisation d’armes et d’explosifs ainsi que sur des différentes techniques pour tuer. Elles sont également formées pour des actions clandestines et la « contre-surveillance »;

« La nature et la structure de la formation permettent aux ‘agents’ d’exécuter des actes terroristes en étant émotionnellement détaché, comme l’ont démontré les fusillades de Paris. (…) À ce jour, il n’y a aucune preuve concluante de l’usage de drogues pour atteindre un tel état mental », affirme EUROPOL.

On peut aussi lire dans le rapport que Daesh disposerait, outre ses centres d’entraînement en Syrie (et en Libye), de « petits camps de formation dans l’Union européenne et dans les Balkans ».

Ces derniers servent à « tester » la condition physique et la détermination de ceux qui aspirent à rejoindre les rangs de l’organisation jihadiste. Il y est mené des « activités sportives pour la formation au combat » et un « entraînement à résister aux interrogatoires », précise le document.

L’un de ces camps évoqués par le rapport d’EUROPOL est certainement basé en Bosnie-Herzégovine, précisément dans les environs du village de Osve, connu pour être un bastion de Daesh. Depuis les premiers reportages publiés sur cette question (soit en juillet 2015), la situation n’a pas beaucoup évolué. Pire même : en novembre dernier, deux militaires bosniens ont été tués par un individu, qui s’est ensuite suicidé en déclenchant un engin explosif.

Par ailleurs, EUROPOL a ouvert un Centre européen de contre-terrorisme (ECTC), à La Haye, avec une quarantaine d’analystes. D’après M. Wainwright, il est qestion de renforcer ses moyens dans les mois à venir. « Il se concentrera en particulier sur la communauté de 5.000 citoyens européens qui ont été radicalisés en participant au conflit en Syrie et en Irak, dont un grand nombre est revenu dans nos sociétés et pose un grave risque de sécurité », a-t-il précisé.

Ce centre va aussi s’intéresser sur les liens entre le terrorisme et le grand banditisme, la lutte contre le trafic d’armes, le financement des activités terroristes, la propagante sur Internet et la contrefaçon des documents d’identité.

Photo : Siège d’EUROPOL

35 commentaires sur “Selon un rapport d’EUROPOL, Daesh disposerait de camps d’entraînement en Europe”

  1. il y a un auteur qui a écrit un livre depuis longtemps mais il faut l’avoir lu ,pour savoir
    que nous sommes gangrené depuis plus longtemps que ce rapport.
    l’auteur :Samuel Laurent 2013:al-qaida en France .après la lecture ,on peut mettre dans
    un bateau tous les intégristes famillescomprises.pas d’autres solutions.

    1. Après lecture de sa biographie….ce mec doit être effectivement un mythomane et où un imposteur mais pas un journaliste.

      1. Libération lui avait consacré un portrait à charge le 21/12/2014, qui se concluait par l’analyse que ses livres sont des « romans »…

        Or, depuis, ce qu’il avait prédit (et était donc tourné en dérision par Libé) s’est en (grande) partie réalisée, malheureusement.

        Un « mythomane » extra-lucide !

  2. Ils sont localisés ces camps ou pas ? Qu’est-ce qu’on attend ? C’est bien de rédiger un rapport mais l’action c’est mieux !

    1. Bosnie, village de Osve,

      2 possibilités:

      1- les autorités bosniaques mettent le paquet et éliminent les terroristes sur leur territoire
      2 – elles ne veulent pas ou n’en sont pas capables, et les pays européens concernés lancent des opérations clandestines, pour faire le job ( service action de la DGSE).

      On est en guerre depuis le 13 novembre, nous ont dit Hollande et Valls les 2 va-t-en guerre. Quand on fait la guerre, on ne bombarde pas les bases de l’ennemi (Raqqa), pour laisser des camps se développer à nos portes.

      Ou alors l’annonce de « Guerre » est de la communication pure (retenez moi ou je fais un malheur…..retenez moi je vous dis…..euh…… j’insiste) et 3ème possibilité:
      3 – On ne fait rien en Bosnie

  3. bizarre, vraiment bizarre, comme si personnes ne sen doutaient. avec le laxisme qu’il y a eu depuis longtemps leur camps doit ètre aussi grand qu’un club med

  4. Ma foi… bien plus qu’une surprise, c’est une confirmation presque tardive! Cela marquerait également une étape pour les autorités (… ou du moins Europol): se pencher sur une analyse terre à terre, et surtout s’ouvrir à ceux qui sont concernés.
    .
    En Suède… encore nous : / … la direction de la police a décidé d’apposer un couvercle sur toutes les activités concernant les réfugiés: la location des sites, les dérapages entre réfugiés ou avec les locaux, les ressources mobilisées, la réception à la frontière, les volumes, les dépenses, etc. Tout est considéré comme « matériel de travail » (statut de « pièce à conviction ») est estampillé du code « 291 ». Aucun document ne doit être imprimé.
    .
    Circulez.
    .
    Cette décision n’a pas le soutien des gars du terrain, et en surprend plus d’un. Personnellement, je considère cette décision (particulièrement stupide!) comme un dernier sursaut: le blackout à défaut de confronter la réalité.
    Seulement voilà… à l’époque d’Internet et des smarts phones…
    .
    Plus proche de l’article, nous avons eu les centres de recrutement et le crowdfunding de ces organisations depuis quelques temps déjà. Il serait très naïf de croire qu’il n’y ait pas des clubs de sport de combat, de « vie en plein air » et des stages de formation à divers matériels.
    Le monopole de la violence n’existe pas, et la chose chose militaire n’impose pas le port d’un uniforme. Si les extrêmes politiques ont, en leur temps et aujourd’hui encore, réussi à s’organiser et s’entraîner, il était plus que probable que l’EI aussi en serait capable!
    .
    Pour ce qui est du changement de cibles, celui-ci est en fait clairement défini dans « The management of savagery » de’Abu-bakr-naji… et même dans « The enemy as a system » (la Théorie des 5 cercles), une approche bien de chez nous – dont on trouve des traces du Printemps Arabe à l’Ukraine : )

    1. « la chose chose militaire n’impose pas le port d’un uniforme. »
      Là : pas d’accord!
      L’emploi de la violence est peut être le rôle du soldat.
      Mais la guerre est un conflit réglé et non de la barbarie ! Et le soldat se fait reconnaitre comme tel par un signe distinctif à défaut d’un uniforme! Toutes les cibles ne lui sont pas bonne! Tous les moyens ne sont pas dignes du militaire… etc…
      La guerre est un conflit réglé! Et je l’écris en étant pleinement conscient que nous sommes au centenaire de l’année 1916.
      Que le cul en pèle aux boches d’avoir inventé les gaz!
      Les militaires risquent leurs vies dans l’honneur pour réduire la violence : les terros perdent la leur dans le lisier pour la propager… Torchons, serviettes! Comptez vous 😉
      .
      Même s’il est vrai qu’en plein état d’urgence, étant en guerre, « nous » allons subir grèves diverses, routes coupés avec incendies variés (les paysans ont tout mon soutien! Sauf pour les destructions de bien!) et qu’en pleine « guerre » (contre des gens passible d’une balle dans la nuque selon la convention de Genève…) nous allons re-bisounourser, à grand frais, les barbus-wannabe coupables de haute trahison et passible des fossés de Vincennes!
      .
      C’est compliqué d’être Républicain et Légaliste à l’heure des chaines d’info con-ti-nu … Hélas 😉

    2. En france ,comme dans le monde entier d’ailleurs, la très grosses parties des ong et assos qui recueillent des fonds pour les islamistes , en se cachant derrière des noms à tendance charitable sont des moyens de faire circuler des fonds mis à disposition soit pour des actes hostiles, soit pour la propagande soit pour la formation de radicalistes religieux (voir en france ces assos qui gravitent autour des mosquées et dont les lieux principaux se révèlent être souvent les salles à manger d’un adepte barbu!

    3. @Sempre en Davant
      Je respecte votre position de « Républicain et Légaliste ». Et je souhaite sincèrement que ce soit des gens comme vous qui prennent le relais, après (…)
      Mais le conflit qui couve nécessite que nous nous adaptions à ce nouvel adversaire. Etant plutôt imbibé de l’esprit de guérilla et des coups tordus, je veux également faire en sorte que les travaux de Lawrence d’Arabie ne se perdent pas (!) Les coups que nous prenons, et que nous prendrons, ne seront pas chevaleresques et ne respecteront aucune convention.
      .
      Mes états d’âmes ne s’embarasseront alors pas de scrupules. « Oeil pour oeil. Tête pour dent ».

      1. Pathfinder,
        Croyez bien que je comprend vos propos.
        Mais j’essaie de luter contre les « glissements sémantiques » qui depuis les communistes et leur « dialectique » sont une manière d’empêcher de penser.
        Les discours dominants tendent à instiller l’impression d’une égalité entre « militaire » et « mohamed merah »… Que la « Guerre » se fera quelques perquisitions administratives ici et quelques bombardements là… « Normal » et « on » se rends toute suite sur les lieux pour se montrer aux caméras.
        .
        Vous citez la Loi du Talion. Savez vous que ce fut un grand progrès Pénal? L’apparition de la proportionnalité…
        Loin de moi l’idée qu’il ne faut pas luter « à fond » contre les terros.
        Mais à rien ne servirait de se « déchainer » là si nous « tolérons » ici.
        « Tolérance » est un bien vilain mot! Il y a ce qui est acceptable et ne doit pas être incriminé et ce qui est incriminé et qui doit être réprimé…
        .
        Pour vaincre il faut aussi gagner la paix des le début de la guerre : « façon puzzle » mais chevaleresquement .
        😉

      2. @Sempre en Davant
        Je vous rejoins entièrement!
        Ma modification de la loi du Talion est le résultat d’une frustration qui perdure depuis… quelques temps déjà. De même que je suis tout à fait conscient du désiquilibre de nos actions, tant en réponse aux takfiris, que sur le théâtre intérieur. Un constat lourd de bêtise « institutionnalisée ».
        .
        J’ai eu l’occasion d’avoir de nombreux échanges très enrichissants sur la question juridique (l’un des frangins étant passé par cette case). Toutes les nuances n’ont cependant pas pris racine… il me manque cette éducation : )
        .
        Au plaisir de vous relire sur d’autres questions! : )

        1. J’en ai autant à votre service. Et comme vous l’avez deviné « j’en suis ».
          .
          La concorde chez Lagneau & la discorde chez l’ennemi?!? Curieux non?
          😉

  5. Où sont ces camps ?
    S’ils existent vraiment, alors on ne peut accuser que les gouvernements européens qui font preuve d’une passivité coupable.
    C’est à cause de ce laxisme que non seulement les organisations terroristes se développent mais aussi le grand banditisme et autres formes de délinquance.

    1. Réponse : en Bosnie.
      Il y a des villages abandonnés depuis la guerre des Balkans des années 90. Les mafieux puis les terroristes de tous poils ont investi les lieux. Ce sont maintenant des zones de non-droit à 6 heures de voiture de l’Europe de l’Ouest.
      Les Serbes avaient bien essayé d’éradiquer les bosniaques (musulmans de Bosnie-Herzégovine) en 1992, suite à la sécession indépendantiste de la population bosniaque. Mais nous (l’Europe et les USA) avons trouvé très romantique cette sécession (souvenez-vous : un peuple s’affranchit, quoi de plus romantique que cette auto-démocratie de recherche de liberté, tralala… – même notre BHL national avait pris parti pour les pauvres bosniaques avec son film documentaire « Bosna! »).
      Ensuite, nous avons durement bombardé les serbes … et le bordel Bosniaque a ‘fleuri’ depuis.

      1. oh oui ,j’y été en mer ils nous ont suffisamment fait chier pour aller là bas …et on apprend que le gang des barbares du nord était simplement les précurseur issue de gens qui ont divergé en faisant de l’humanitaire …
        dont un médecin parfaitement blanc et non arabe …
        on a affaire à une idéologie de tarés ,du même calibre que les révolte d’Amérique du Sud mais à puissance 10 cette fois …et on nous parle de réfugié bla bla …
        les musulman faut pas stigmatiser ,bla bla …
        pas d’emmerde tu cotoye plus ,tu parle plus et tu observe ,le peuple de France lui aussi finira par diverger ,du bon coté cette fois et les guignols qui gouvernent seront viré …
        c’est marrant comme beaucoup sont né en AF du nord comme Bartelonne,ou l’ancien maire de Paris là et bien d’autres encore à gauche voir des centristes et quelques gus sarkosiste ,tous des romantiques …ils ont la mémoire courte ils se sont fait virer d’Algérie à coups de pieds au cul et par tromperie de DE GAULE qui lui avait compris que c’était mort de rester là bas , mais il veulent encore nous mélanger de force avec ces peuples là …c’est des dingues des bisounours ,,on va finir par se faire virer de FRANCE ,un comble non après 1500 ans d’histoire de nos peuples sur ces terres,voir peut être plus pour certains ancêtres de nos concitoyens ???

    2. Partout!
      Des lois comme la loi SRU et les obligations de construction de HLM ont dispersé dans des communes ridicules les narcos-barbudos-terros…
      Ce qui à profondément favorisé l’enracinement des terros dans les coins les plus reculés du territoire…
      .
      Faire passer la métastase pour une guérison il fallait oser.
      C’est fait!
      .
      Lorsque vous lirez que tel ou tel était inconnu des services de police… songez qu’il n’était pas assez c** pour se faire attraper ‘ »judiciairement »!
      Un arbre qui tombe dans une forêt lointaine, fait’il du bruit dans sa chute, si personne ne l’entend???
      .
      Le premier « prix » que la République va devoir payer à la « tolérance » c’est celui de l’état d’urgence. Il ne nous manque que des tribunaux exceptions…
      .
      Ceci dit j’approuve votre conclusion : il n’y a aucune discontinuité entre les trafiquants et les terros… les seconds sont la « rédemption » et la « progéniture » des premiers; ici, comme partout!
      Mais c’est un fait que personne n’aurait du feindre d’ignorer depuis la « chute du mur » et la « fin de l’histoire »… Hélas!

    3. Ou sont ces camps ? C’est bien la peine de mettre les vidéos en commentaires pour lire ce genre de question.

  6. Le plus inquiétant, c’est la chronologie de ces informations. Donc, le 25/01, est publié le rapport d’un séminaire s’étant tenu quelques semaines avant le 13/11 dernier, sur la forte possibilité d’actions terroristes sur des cibles « molles » (sic) en Europe par l’EI, par des cellules dormantes, organisées du Proche Orient, elles-mêmes éventuellement appuyées et alimentées en armes par des sites d’entraînement en Bosnie parfaitement recensés.
    Comme d’autres, j’ai le souvenir d’articles de témoignages l’été dernier de quelques villages, comme Osve, en Bosnie, ou flottait le chiffon de Daesh, et où les villageois se plaignaient du dérangement causé par le bruit permanent de tirs d’armes automatiques. Cela n’avait pourtant pas fait grand bruit dans nos estimables rédactions. Mais c’est vrai que cela coïncidait avec les migrants, il eut été malvenu de mélanger les genres, chacun sa déontologie et surtout ses intérêts.
    Pourtant, les entités islamistes radicales en Bosnie-Herzégovine ne datent pas d’hier. Elles sont nées avec Tito en 70, et sa stupide création de Nation Musulmanne. Diviser pour mieux régner, comme toujours. Dans les années 90, il y a eu de nombreux groupes islamistes financés par les états arabes qui se sont distingués par leur cruauté contre les Serbes de Bosnie. Déjà, des vidéos de décapitations circulaient, on ne se refait pas. Le groupe « Al Mujahid  » en 93, entres autres. Mais puisqu’un ennemi officiel nous avait été désigné à ce moment , ces derniers étaient donc déjà des « modérés » avant l’heure. De courageux combattants pour la démocratie naissante, en quelque sorte. Depuis, l’histoire se répète, et on voit le résultat. Et avec le Trio Albanie/Bosnie/Kosovo qui candidate officiellement à entrer dans l’UE, avec l’appui et la bienveillance de Bruxelles, et d’autres. D’ailleurs, Albanais et Bosniaques n’ont plus besoin de visas depuis fin 2010, manquent plus que les subventions.
    Question bête, mais puisque nous bombardons l’EI en Syrie et en Irak, comment se fait-il que l’on accepte leurs semblables sur le sol européen? On attend qu’ils s’entraînent en forêt de Fontainebleau, si ce n’est déjà le cas?
    Je propose un séminaire sur la question.

    1. La Bosnie est une base salafiste depuis bien plus longtemps que cela: une partie de la population s’est convertie à l’islam depuis le XVIe siècle, au moment de la domination ottomane. Et la Bosnie a servit de base à l’expansionnisme turco-islamique contre les territoires du roi de Hongrie, puis des Habsbourg. Le jihadisme est donc une ancienne tradition culturelle dans cette partie du monde. D’où une complexe organisation de défense, organisée par le pouvoir de Vienne, le long des frontières croates (krajina, confins militaires) et hongroises. Hussards et pandours, cavaliers légers, servaient à assurer la protection de ces zones frontières face au harcèlement ottoman, lequel visait spécialement les civils. https://fr.wikipedia.org/wiki/Krajina
      https://fr.wiktionary.org/wiki/pandour
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Hussard

  7. Il faut aller en immersion dans les centres d’accueil et/ou d’hébergement des réfugiés, sans papiers et autres demandeurs d’asile pendant 3-4 mois pour mesurer la menace réelle qui vient.
    Très jeunes en majorité, quasi-analphabètes, ils sont ici avec des préjugés moyenâgeux dont un mépris splendide de l’occident. A Paris. De février à juin 2015, je n’ai pas vu l’ombre du renseignement civil. Quand j’entends qu’il y a peut-être des trous dans la raquette de la DCRI, « je pouffe « et « reprend deux fois des moules ».
    Europol, combien d’infiltrations ? Zéro. Leur conclusion, basée sur des sources principalement ouvertes et journalistiques, est très en-deçà de la réalité.

    1. addendum: Je déplore seulement l’absence de capteurs du renseignement civil dans ce milieu, sur cette période. Sans plus. C’est factuel et sans intention de nuire. Vous l’auriez compris.

      1. allons voyons, les syndicats de la maison d’en face vont encore accuser la méchante gendarmerie et cazevide va se fendre d’une crise d’autorité, c’est pas bien de l’empêcher de vacharder tranquille !

  8. et le captagon ,il en a pas entendu parler ce guignol qui parle que y’a pas de preuve d’utilisation de drogues ????

  9. Il y a un moment que j’aie lu l’existence de ces camps en Bosnie, que des islamistes y dictaient leur loi.
    Dès lors, je m’étonne que l’on s’étonne. L’Europe (surtout ses dirigeants) est vraiment au dessous de tout… Ou complice… Faut bien recycler ses petits soldats de plombs qui ont échoué en Syrie. Que va-t-on faire de tous ces assassins ? Je me demande…
    Les armées ne devront-elles pas un jour s’affranchir de tout commandement ? et ainsi avoir les coudées franches pour faire ce qu’elle a à faire ?

  10. la bidonnade des opposant modérés à bachar soutenues par La France …une misére de moins de 13 000 hommes et encore il faut le dire vite …même les KURDES ne font pas partie du soutien Français …
    Dans une récente intervention, remarquable, devant les sénateurs de la commission des affaires étrangères et de la défense, le général Didier Castres, sous-chef opérations à l’état-major des armées (scops), a fourni d’importantes précisions sur la stratégie contre Daech et sur les rapports de force. Pour savoir de quoi on parle, mieux vaut lire ce compte rendu en cliquant ici.
    http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20151214/etr.html#toc6

    Au détour d’une phrase, on y apprend notamment ce que le ministère des affaires étrangères évite soigneusement de dire : le poids militaire de l’opposition « modérée » en Syrie, soutenue par la France.
    « Il existe en Syrie une constellation de combattants très divers de l’ordre de 100 000 personnes, dont la France estime que 80 000 d’entre eux appartiennent soit à des groupes terroristes désignés comme tels par les Nations unies, soit à des groupes salafistes extrémistes » indique le général Castres. Faites le calcul : 100 000 – 80 000 = 20 000 opposants qui ne sont ni « terroristes », si « salafistes extrémistes ».
    À ces 20 000 hommes, il faut ajouter les Kurdes, dont les combattants en Syrie, sont estimés à « 7 000 » par le général Castres. Ceux-ci sont toutefois exclus de l’opposition patronnée par l’Arabie saoudite, la Turquie et la France.
    « Les forces combattantes de Daech sont estimées à un effectif de 30 000 en Syrie et en Irak, dont 40 % de combattants étrangers » ajoute le général.

    1. alors que vient foutre Daesch dans la stratégie ,c’est la stratégie du Chaos global en europe ,en asie et en Afrique profitant exclusivement à un seul continent …où tous mouvements peut être controlé plus facilement …l’amérique bien sur ..qui peut contrôler le djihadisme plus facilement que les frontières passoire de l’UE..
      l’europe plongé dans une crise migratoire et affaiblie permet au dollard de dominer de nouveau l’euro …
      l’islam n’est pas une religion de paix …et çà les amerloque le savent à leur dépend ,mais l’ambassadeur en France il y pas longtemps s’étonner que la France ne s’occupe pas de ses ghettos musulman ,en Amérique cette religion de soit disant paix est bien utile ,pour se justifier sur de tout petit territoire bien contrôler que l »‘Amérique est un pays démocratique …
      démocratie et Islam sont incompatible …
      les pauvres cons qui le crois verront l’avenir sombres si cette religion domine le monde …le salafisme djihaddiste n’est que l’équivalent des corsaires pour les rois de France afin de conquérir et de prospérer …
      les rois saoud et qatarrais le savent bien …

      le monde ne change pas ,il est pareil ,seule les technologies et les matériels de guerre changent ,pas les stratégies et les buts de guerre

      le monde arabe veut sa revanche sur le monde Juif et vice versa et c’est ces cons d’amerloquesb ignares pour beaucoup abreuvé de coca et de Hot dog trainant des tonnes de graisses mauvaises qui ont détruit l’agriculture classique et qui n’hésite même pas à détruire leur propres nappes Phréatiques et c’est aussi ces cons d’européens humanistes qui servent de planche à pain à ces fous de dieux du moyen orient sans se’en rendre compte que Wall street est gangrener par ces gens

  11. Opération Boomerang !

    Au début des années 2000 , les « Alpins » organisaient des séjours  » trekking  » pour  » djeunes en difficulté  » des cités d’Echirolles et de Grenoble dans la vallée de la Romanche .
    Celle-ci présente des caractéristiques topographiques en tout point semblables aux vallées Caucasiennes et nos  » djeunes  » partaient aussitôt en Tchétchénie au vu et au su des autorités Françaises . Revelé de mémoire dans « Plan Kavkaz  » sur la Télè Russe en 2008 ou 2009 .

    La décennie précédente des camps d’aguerrissement pour  » djeunes  » -cathos – pro-Croates et djeunes  » – musulmans – pro-Bosniaques ont fonctionné , toujours au vu et au su des autorités Françaises en Haute-Savoie …
    Avec le dépeuplement de nos campagnes je ne m’étonnerais pas de l’existence de tels camps dans les Corbières par exemple pour les djihadistes de Lunel ou de Montpellier ! On risque fort d’avoir à faire bientôt à des maquis djihadistes en France .

  12. Pendant les année 90 les bosniaque ne se sont pas fait suffisamment massacrer? et du coups ils ont mis un groupe peut être d’une centaine de personne dit ISIL et comme ca ils ont une raison de déclencher une nouvelle guerre en Bosnie et de exterminer le peuple Bosniaque une fois pour tout et ils vont faire ce que le Vatican n’a pas pu faire pendant le moyen âge + les année 90 ce que les serbes et croates n’ont pas réussit

  13. Terrorisme, on en parle, mais tout ce qui touche à l’islam européen, il y a une chape de plomb…

  14. Qui a installé de force deux enclaves musulmanes en Europe d’où partent des milliers d’islamistes et qui peut maintenant les former ? Sans oublier le trafic de femmes, de drogue, et autres, qui financent cette guerre contre l’occident.
    Merci les USA, son bras armé l’OTAN et l’ONU, et ses toutous européens.
    Ce qu’ils font actuellement en Syrie, Irak et Libye fera bientôt passer ces enclaves pour des club med pacifiques.

Les commentaires sont fermés.