Premier largage en mer de l’ECUME, la nouvelle embarcation des commandos Marine

ecume-20160122

La rade de Brest a été le théâtre d’un événement inédit, le 13 janvier dernier. Ce jour-là, la Direction générale de l’armement (DGA) et la Marine nationale, avec le concours d’un avion de transport C-130 Hercules de l’armée de l’Air, a procédé au premier largage en mer d’une Embarcation commandos à usage multiple et embarquable (ECUME), utilisée par le commando marine d’appui aux opérations « Ponchardier », créé le 11 septembre 2015.

« Cette technique de parachutage permet le déploiement lointain d’un commandos en pleine mer. Elle est rendue possible grâce à une système d’interface spécifique développé dans le cadre du programme ECUME. Plusieurs essais seront réalisés en vue de la qualification de cette capacité prévue cette année », explique la DGA.

L’ECUME, dont 10 exemplaires ont été livrés sur les 15 commandés auprès de Zodiac Milpro international, a un déplacement à pleine charge de 7 tonnes, pour une longueur de 9m30 et une largeur de 3m. Elle est en mesure d’embarquer jusqu’à 12 commandos marine pour des assauts en mer ou des raids nautiques à une vitesse pouvant dépasser les 40 noeuds (75 km/h). Elle est en outre modulaire, c’est à dire qu’il est possible de l’adapter en fonction des missions.

Cette embarcation, endurante et manoeuvrable par gros temps, est mise en oeuvre par l’escouade « Mer » du commando Ponchardier, laquelle arme son équipage (pilotes, gunners, mécaniciens). La possibilité de la larguer par avion permettra ainsi de la déployer rapidement et directement en mer dans une zone d’opération lointaine.

La mise en service de l’ECUME marque une évolution dans l’équipement des commandos marine, qui, jusqu’à présent, utilisaient l’Etraco, une embarcation développé à partir d’un modèle civil. Comme l’explique Cols Bleus, « il s’agit de passer d’équipements « adaptés » à des équipements dédiés et spécifiques ».

26 commentaires sur “Premier largage en mer de l’ECUME, la nouvelle embarcation des commandos Marine”

  1. Un beau matériel pour les Commandos !
    çà va les changer des Kayacks de mer ,même si l’utilisation n’est pas la même !..

  2. 7 tonnes!
    Une pour les commandos , l’autres pour des véhicules, motos, autos électriques pour la discrétion (sonore, thermique), c’est énorme la charge par rapport à la surface

  3. Ce type de largage (d’une embarcation commando en général … pas nécessairement de l’ECUME) est-il une première chez nous ?

    1. On largue déjà des embarcations de sauvetage , et sans parachute siouplait môssieu , parfois depuis une hauteur de 30 m . Il a suffi de rajout.er un  » 0  » , un parachute et de rendre la couleur orange un peu plus FOMBECTO …
      https://www.youtube.com/watch?v=OmNv65jJxdI
      https://www.youtube.com/watch?v=mwKer-qZJcE
      Il faut calculer la portance du parachute pour arriver à une vitesse d’impact ad-hoc , les designs minimisant les chocs à l’impact existent déjà depuis des lustres ! …
      Cela doit-être assez  » fun  » dedans durant la chute ;0)
      https://www.youtube.com/watch?v=OFk0zW_bRfc

    2. Non, ce n’est pas une première. Cela s’appelle un ‘Tarpon’ en langage commando marine. Ca consiste à larguer directement par parachute en pleine mer des moyens non conventionnels (hommes et leur matériel) au plus près de l’action. En 2008 par ex. les opérateurs du GIGN et du Commando Hubert ont été largués dans l’Océan Indien par tarpon avec leur matériel, pour la libération du voilier Ponant (pour la petite histoire, le contre-amiral Marin Gillier, alors patron des Commandos Marine, avait tenu à accompagner ses hommes – il avait tarponné aussi). On ‘tarponne’ aussi pour régler un cas d’urgence en larguant en tandem un spécialiste qui n’est pas à bord : chirurgien, ingénieur atomicien du réacteur nucléaire, par ex. ..

      Le plus compliqué c’est pour les hommes : ils doivent amerrir au plus près des matériels largués avant eux. Ils doivent donc manoeuvrer leur voilure, et au dernier moment se mettre face au vent, pour amerrir sur le dos. Sinon, tasse garantie … Ensuite, largage du ventral, dégrafage du dorsal, tout ça en un éclair pour éviter de couler …. Seules 3 armées au monde maîtrisent ça : la France, les US et Israël

      1. Un peu étonnant vos propos ,les sas ,sbs ou spetsnaz ,entre autre, ne maitrise pas ce savoir faire ?

      2. Cit :  » …. Seules 3 armées au monde maîtrisent ça : la France, les US et Israël
        En savoir plus sur http://www.opex360.com/2016/01/22/premier-largage-en-mer-de-lecume-la-nouvelle-embarcation-des-commandos-marine/#qJVPimL9HBKSAmt4.99 »

        Rajoutez y au moins une flopée de pays , depuis les états Scandinaves jusqu’à l’ Australie et l’ Indonésie … Même l’aéronavale Argentine avait envisagé ce genre d’opérations avec ses C-130 au moment de la guerre des Malouines .
         » These are currently in use by the US SOCOM, UK, Australian and Scandinavian Special Forces as well as many others. With today’s increase in maritime piracy, the number of countries interested has increased. In addition, Airborne Systems works in partnership with global RIB manufacturers to provide the capability to air drop boats of various designs and sizes  »
        http://www.airborne-sys.com/pages/view/mcads
        La doc pdf : http://www.airborne-sys.com/files/pdf/mcads_spec_sheet.pdf
        http://www.eliteukforces.info/uksf-gear/sbs-boats/boat-drop/
        C’est cette société Us qui a founi la France avec l’  » interface spécifique  » pour l’ECUME :
        http://www.army-technology.com/contractors/logistics/airborne-systems/press8.html
        Le futur sera , amha , dérivée des chaloupes de sauvetage largables avec un largage à 200 pieds sans parachute !

  4. Il n’est peut-être pas inutile de rappeler, que comme de coutume, la commande initiale qui portait sur 20 « ECUME » a été rabotée à 15 pour des raisons financières. Il n’y a pas de petites économies

    1. A titre d’info le prix d’une embarcation largable de sauvetage de 5 tonnes – 20 personnes pour plateforme cela va chercher dans les 80 000 – 100 000 USD !

  5. Et comment on les récupère après l’opération??
    A moins d’un bpc au large je vois pas comment il rentrent au bercail..

  6. A titre d’info une  » ECUME  » est décrite dans  » Langelot fait le singe  » .
    Vladimir Volkoff – Lieutenant X – était un génie , ou du moins il avait accès à des projets confidentiels .
    Signalons aussi les armes individuelles- FAMAS – équipées d’un  » kill-switch  » .

  7. L’importance des parachutes peut rendre cette opération pas très discrète et surtout dangereuse par gros temps. Il eut été intéressant d’avoir recours a des voiles portantes qui auraient un rôle de parachute et aussi de système propulseur silencieux (Kyte surf) les moteurs servant lors du rembarquement des commandos une fois leur mission accomplie.

    1. Le parachutage se fait de nuit, comme toutes les opérations spéciales. La discrétion est assurée (autant qu’un parachutage sans dérive peut être discret).

      On ne fait pas de kyte avec une enveloppe de 7 tonnes ou alors il faudrait une voile de la taille d’une montgolfière…

  8. Très bien et respect pour les commandos embarqués mais il semble que la commande d écumé vient d être raccourcie pour cause budgétaire…tant qu on ne cessera pas ce genre de go and stop pour les matériels on aura pas un outil géra ble et avec le potentiel correct.on continue dans les annonces et les séries maigrichonnes a l arrivée…on est en guerré ? Alors on a une économie de guerré dédiée au militaire et à la sécurité. Le cirque de d’avis avec nos duettiste, ça coûte combien en équivalent mathos mini ou police?

        1. Pauvre suissitude, il sera passé par tous les états, faut dire qu’ils le cherchent vraiment ces suisses 🙂

    1. Via un autre bateau plus gros (FREMM, etc…..)

      L’aerolargage est une capacité utile en cas d’urgence, ce ne sera pas le mode « normal » de l’approche. …..

    2. Comme n’importe quel autre élément mili parachuté, en intégrant la dimension maritime.

    3. On enferme un nain sous le tableau bord, pour le ramener à la base ni vu ni connu! Comme si les mecs allaient balancer leur mode opératoire…Qu’ils utilisent une trottinette d’eau douce que cela: »Ne nous regarde pas! ».

  9. En tout cas c’est beau et très télégénique. L’A400M pourra faire ce genre de chose?

Les commentaires sont fermés.