L’Italie a officiellement rejoint le Commandement européen du transport aérien

c27-20160115

En matière de défense européenne, les avancées sont rares, notamment parce que certains responsables politiques font fi des réalités et donnent dans l’incantation au lieu de se concentrer sur des solutions concrètes pour répondre à des besoins opérationnels réels. Le Commandement européen du transport aérien (EATC, pour European Air Transport Command), implanté aux Pays-Bas, fait partie de ces dernières.

Issu d’un initiative franco-allemande lancée en 1999, ce commandement européen a vu officiellement vu le jour en septembre 2010, avec la participation de quatre pays, à savoir la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique. Et cela, avec une idée simple.

En effet, il s’agit de mettre à la disposition d’un commandement unique les avions de transport appartenant aux forces aériennes des pays membres. Et cela permet, par exemple, de mobiliser un A400M Atlas français pour emporter du fret néerlandais ou bien encore de solliciter un Transall C-160 allemand pour transporter des soldats belges.

C’est ainsi que l’EATC a assuré le transport de 315.000 passagers et de 19.000 tonnes de fret par an, ce qui représente entre 50 et 60 missions par jour. Cette activité est devenue de plus en plus importante avec l’intégration d’autres pays, comme l’Espagne, le Luxembourg et, plus récemment, l’Italie.

La décision de rejoindre l’EATC a en effet été prise par Rome en décembre 2014. Mais il aura fallu attendre le 12 janvier pour que les 31 avions de transport de l’Aeronautica Militare (20 C-130J Hercules II, 7 C-27J Spartan et 4 KC-767A), soient effectivement mis à la disposition de cette flotte européenne.

À noter que si l’EATC exerce une autorité sur les avions de transport des pays membres, ces derniers peuvent, à tout moment, les retirer du dispositif en cas de nécessité.

Désormais, l’EATC regroupe 60% des capacités européennes en matière de transport aérien étant donné que l’apport italien porte à 220 le nombre d’avions disponibles. Leur diversité (cela va de l’A400M au Casa C-295 en passant par l’A-310) permet de disposer d’une certaine flexibilité et d’optimiser les missions, ce qui génère des économies.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Le Cyprès

  2. de Arnaud

  3. de nonmaisdisdonc

    • de Mistigun

      • de Chidanlo

        • de Mistigun

    • de xorminet

  4. de Caton

  5. de Tob

  6. de Niko

    • de le romain francophile

      • de Niko

      • de Clavier

  7. de Lagaffe

  8. de ERYX

  9. de td

    • de brun loutre