Rythme opérationnel oblige, le président Hollande annonce des « compensations » pour les militaires

pr-20160114

À l’occasion des voeux qu’il a adressés ce 14 janvier aux forces armées, lors d’une visite aux Écoles de Saint-Cyr-Coëtquidan, le président Hollande n’a pas fait d’annonces majeures au sujet des opérations en cours ou des moyens alloués au ministère de la Défense.

Pour l’essentiel, les mesures évoquées par le chef de l’État étaient déjà connues, quand elles n’ont pas déjà été votées par le Parlement, comme par exemple l’actualisation de la Loi de programmation militaire 2014-2019 ou bien encore la hausse de 700 millions d’euros inscrite au budget 2016.

Dans son discours, M. Hollande s’est attaché à montrer sa proximité avec l’institution militaire, notamment en évoquant son mois de classe effectué à Saint-Cyr-Coëtquidan ainsi que expérience d’officier appelé, laquelle, a-t-il confié, l’a servi durant toute sa carrière.

Quoi qu’il en soit, le président Hollande s’est surtout dit conscient des efforts demandés aux militaires, en rappelant le rythme opérationnel intense auquel ils sont soumis. En 2015, a-t-il souligné, 100.000 d’entre-eux ont passé 200 jours loin de chez eux. « Peu de métiers sont aussi exigeants », a-t-il fait valoir.

Aussi, le chef de l’État a indiqué avoir demandé au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, « d’étudier les compensations à apporter pour mieux reconnaître les fortes obligations qui pèsent » sur les militaires. « Je veillerai personnellement à ce que la condition militaire soit améliorée, elle est un élément fondamental de l’efficacité opérationnelle », a-t-il continué, en insistant sur le fait que les familles des soldats « doivent être aidées »

En outre, pour le président Hollande, il n’est pas concevable que les soldats ne puissent pas poser leurs jours de permission… Or, cela a été le cas, en 2015, avec l’opération intérieure Sentinelle. « Les militaire qui sont déployés doivent bénéficier de leurs permissions annuelles », a-t-il ainsi estimé.

Enfin, la dernière mesure va sans doute avoir une portée qui reste encore à évaluer. En effet, le chef de l’État a annoncé que « le protocole sur les rémunérations et les carrières des fonctionnaires sera applicable aux militaires ». Et cela, a-t-il précisé, « dans les mêmes échéances que pour les fonctionnaires civils » car « c’est un devoir moral pour l’État et j’y veillerai ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Pat

  2. de Jm

  3. de Grand Duc 4

  4. de thevum

  5. de Dub

  6. de 1812

  7. de Reality Check

    • de Alpha

  8. de Chasseur

  9. de golf

  10. de golf

  11. de Thaurac

  12. de Chidanlo

  13. de Lagaffe

    • de Thaurac