L’US Air Force va recruter des pilotes de drone parmi son personnel non officier

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

9 contributions

  1. Fougasse dit :

    Bonjour M. Lagneau

    Merci pour cet article (et pour les autres) mais il y a un point qui ne colle pas:

    Je n’ai pas pu trouver rapidement le nombre exact de pilotes dont l’US Army Air Corps disposait au début de la guerre, mais, d’après Wikipedia (en anglais), il mettait en ligne 800 avions de combat de première ligne en septembre 1939 , donc le chiffre de cinquante pilotes que vous citez est manifestement une erreur ou une coquille.

    Pour mémoire, l’US Army Air Corps (1926-1941), a précédé l’US Army Air Forces (1941-1947) puis l’actuelle US Air Force (depuis 1947)

    voir notamment, pour ceux qui lisent l’anglais :

    https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_Army_Air_Forces

    paragraphe : Expansion

    Cette information est reprise dans les articles en français, notamment

    https://fr.wikipedia.org/wiki/United_States_Army_Air_Forces

    Cordialement,

  2. Eliot Mess dit :

    Des officiers pour les Predator et pour les Reaper, mais pour le Global-hawk, des soldat-geek…J’ai du louper un épisode. 🙂 Enfin pourquoi pas des soldats du rang, si on leur fait faire un peu de vole-à-voile, histoire qu’ils sentent comment ces engins accrochent l’air. Enfin c’est un peu flou pour moi, car on peut difficilement imaginer des pilotes de drones, qui ne seraient pas de vrai pilote, car même non-armé, un Global Hawk sur la tête, ça peut faire mal. 😉

    • Orion dit :

      La capacité d’une personne a piloter n’est pas lié a son grade, le grade@qualification.universitaire n’est qu’un moyen de réduire les problèmes.
      Pour ce qui est d’être pilote de drone sans être pilote là par contre… j’espère que quelques heures de vols sont prévu au programme (je fais du FSX, ca veut pas dire que demain j’aurais aucun pépin en pilotant un Global Hawk ou même le bon vieux Piper J3 de l’aéroclub voisin)

    • Eliot Mess dit :

      Faut que je revois mes ponctuations. 😉

  3. Ryner dit :

    Pas une absurdité ! Chez nous, jusque dans les années 80, plus de la moitié des pilotes en service (chasse y compris) étaient sous-officiers. Cette filière sous-off donna ensuite naissance à la filière Eopn.

    • cambo dit :

      oui pour la bonne raison que de nombreux officiers pilotes ou navigateurs ne voulaient pas d’un Adc chef de patrouille ou Cdt de bord.
      l’AA a ouvert la spécialité opérateur image drone aux SSoff interprétateur photo

      • Clavier dit :

        C’est inexact , la fonction a toujours primé le grade dans l’AA … et personne n’y trouvait à redire !
        Le problème existait aux escales pour l’équipage qui devait se dissocier quand il s’agissait d’aller dans certains mess .
        On a résolu donc ce douloureux problème en filant un galon de sous-lieutenant aux sergents PN …..

    • cambo dit :

      en 1979 les pilotes et navigateur SSOFF sont passé ORSA à carrière courte maxi 20 ans,les plus jeunes
      pouvant repartir sur le circuit Salon de Provence

  4. Lagaffe dit :

    Dans son livre « hunter killer », le lieutenant colonel McCURLEY pilote de drone de 2003 à 2013 exprime bien sa frustration en tant que pilote : 99,99 % des missions sont des missions de surveillance pouvant durer 8 heures (enfermé dans un container avec l’opérateur capteur et un superviseur), il n’y a pas la sensation du vol, pas ou peu de contact avec le reste de l’armée, peu de reconnaissance de la hiérarchie, etc… mais juste la satisfaction d’avoir protégé en informant les troupes sur place et d’avoir éliminer quelques grosses pourritures.
    N’empêche que c’est comme jouer chez soi pendant 8 h par jour à un simulateur de vol en ayant le droit de larguer une bombe/missile tous les 6 mois si on a de la chance.
    http://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/86/97/6f/7313286/1507-1.jpg