L’armée russe muscle ses capacités de défense aérienne en Syrie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

68 contributions

  1. Honneur dit :

    Fallait s’y attendre… Les trucs vont maintenant y réfléchir à 2 fois… D’autant plus que le soutien de l’OTAN est plus que timide envers la Turquie. En effet, nous savons depuis quelque temps que la Turquie n’est absolument pas viable depuis qu’elle collabore avec l’EI. Le soutien de l’OTAN n’ira donc pas bien loin. J’attends maintenant la prochaine rencontre entre les F16 turcs et la chasse russe, le résultat risque d’être bien différent…

    • ludel dit :

      at)honneur
      si vous permettez, la viabilité de la turquie n’a rien à voir là-dedans!! mais c’est plutôt de sa fiabilité
      qu’il s’agit

      • Honneur dit :

        Disons que le v et le f sont un peu proche du clavier, c’est effectivement le terme que je voulais employer 😉

    • Stephane dit :

      C est fini le tir au pigeon ,il serait pas étonnant de voir des chasseurs de supériorité aérienne arriver en nombre aussi ,ca rigole plus là,poutine a l air fâché ,fin de la récréation militaire turque ,le prochain f16 sera emplafonné à défaut ☺

  2. cellule dit :

    Et on attend toujours une aide sincère et tangible de la Turquie contre les islamistes… A moins qu’on nous aurait menti ?

    • ideealanouah dit :

      En effet la Turquie si la Turquie est bien la deuxième force de l’OTAN en terme de moyens militaires, on ne peut pas dire qu’elle soit très présente…

      On peut le regretter quand on pense qu’il serait dans son intérêt, mais surtout celui de l’Europe, de stabiliser les pays voisins en guerre. Cela éviterait les migrations de population actuelles avec les problèmes que l’on sait.

      Bien entendu, au vu de ce que je lis régulièrement sur les forums, il ne semble pas que ce soit dans les intentions de la Turquie…dommage!

  3. Maotchao dit :

    Bonne chance pour les opérateurs radar, avec le nombre d’aéronefs dans les environs, dont ceux des russes. Tout comme mef aux avions civil.
    La mise en oeuvre d’un tel système dans un tel environnement nécessite une grande maîtrise de l’information. Il n’y a qu’a la télé que sur les écrans radars les amis sont en vert et les ennemis en rouge avec marqué « alerte intrusion ». Ce sont les opérateurs qui doivent estimer, analyser et interpréter les signaux pour en déduire si oui ou non c’est une menace. Et si le dispositif peut suivre plus de 300 signaux, ça ne veut pas dire qu’il fait la différence, ce seront toujours 2-3 analystes et plus il y a des signaux, plus on s’y perd.
    Ces systèmes sont redoutables dans un environnement aérien complètement vide, ou l’on attend l’ennemi, dans ce cas, chaque signal est une menace a abattre. Mais lorsque vous avez moulte d’avions, y compris alliés, c’est une autre histoire. Si les russes aimeraient bien abattre un avion turc, le S-400 ne fait pas la différence avec un appareil américain ou français. Abattre l’un de ces derniers sera autrement plus complexe a se faire « pardonner ».
    .
    Je m’interroge sur les capacités de communication russe, ainsi que sur le renseignement permettant aux opérateurs radars de comprendre les signaux qu’ils vont avoir, d’autant qu’ils seront dans une posture agressive avec des règles d’engagements fermes.
    On se souviendra qu’au moment du conflit géorgien, la plupart des aéronefs russe abattus, l’ont été par les russes eux même, en raison d’un manque de communication, c’est de là que je tire mon interrogation. Et récemment personnes ne peut oublier le vol de la Malaysian abattu au dessus du Donbass, là aussi on pensait « voir » un avion ennemi, là aussi un bon service de renseignement aurait pris en compte le facteur civil, aisément observable.Mais mettons cela sur le dos de paysans de Donetsk qui ont récupérés un tel système dans un champ…

    • Elmin dit :

      La situation est tout de meme assez différente, car le front est relativement fixe, et la durée du conflit beaucoup plus long (le conflit géorgien n’a duré que 5 jours). Les russes vont mettre en place des couloirs d’entrée et de sortie, et on verra demain à la suite de la visite de Hollande sur place ce qu’il en retourne…
      mais il faut dire que cet avion abattu arrive tout de même « vraiment au bon moment » pour les Turques, qui ne voulaient pas d’une alliance tripartite qui l’aurai mise sur la touche … et si j’etais un peu plus rotor, je dirais qu’il est également possible que cela soit fait en concertation avec les états unis, ou une partie des états unis, qui voient d’un mauvais oeil un apaisement , même de circonstance, entre l’Europe et l’occident…

      • Tranbert007 dit :

        Elmin,
        j’aurai tendance à penser que les US en ne dissuadant pas, au nom de l’OTAN, les turques de faire un contrôle strict de leur espace aérien, leur ont donné tacitement un accord pour abattre les avions « hostile », le Su-24 a peut être été un peu imprécis dans sa navigation (encore que ça reste prouver …).
        Les turques ont sautés sur l’occasion.
        Si l’on regarde le relevé radar du F16, on constate qu’il effectuait depuis un moment des cercles dans la zone (une bonne dizaine de 10-15 kms de diamètre), ce qui nous fait une demi-heure à attendre le Su-24 …

    • durandal dit :

      En outre comment, p.ex., savoir si un avion venu de Turquie est turc ou américain basé en Turquie ?

    • GrosNez dit :

      « la plupart des aéronefs russe abattus, l’ont été par les russes eux même »
      Vous êtes un sacré menteur quand même!
      Pour ce qui est des Rafales, Typhoons, et F15, ceux qui ne veulent pas finir au tapis sont avisés de demander la permission à l’EM Russe, des lignes téléphoniques leur ont été communiquées à cet effet. 😆
      Une NFZ Russe de fait, avalez votre chapeau maintenant, et merci qui? erci faildogan!
      😆

      • virgile dit :

        La plupart non, mais je me rappelle bien avoir vu 3 ou 4 « tir ami » dans la liste des avions russes tombés en Géorgie (je tâcherai de la retrouver)

    • milouf dit :

      Faut arreter les conn***rie.
      Les radar c’est plus un ecran anologique rond avec des bip vert !!
      Les avions ont tous des IFF, civils comme militaire et les avions civils qui circulement ont TOUS leur IFF activé ! Tandis que les avions de guerre en temps de « Paix » circulent eux aussi tout IFF visible !
      Ici, on nous parle du risque de bavure russe mais il n y en a pas plus a attendre que des batterie patriot présentes.
      Les seuls qui ont chaud au fesses maintenant doivent être les turques et les trafiquant du golfes, même si ces derniers ne volent pas sans identification mais plutot avec une fausse !

      • Anonymus dit :

        Encore une occasion manquée pour Mao de tourner 7 fois son stylo avant d’écrire !
        PS : Qui ne saurait abuser que les gogos qui n’y connaissent pas grand chose (comme son auteur !).

    • petitjean dit :

      « Bonne chance pour les opérateurs radar… »
      je suis béotien mais j’imagine quand même que les appareils russes émettent un signal vers leur propre radar pour se faire correctement identifier.
      le tri se faisant sur tous les autres appareils et c’est là que ça devient, peut être difficile……

    • Caton dit :

      Excellente analyse d’expert. Effectivement, côté OTAN on a conseillé aux Turcs de se calmer, et aussi aux Russes, pour ne pas avoir l’air de lâcher un soi-disant allié. Ceci dit, les Russes ont une conception très particulière de la notion de frontière qui peut finir par agacer.
      Mais je pense qu’il s’agit surtout d’une gesticulation de la part de Poutine pour montrer qu’il fait quelque chose de fort en réaction, sans avoir vraiment en projet de l’utiliser. Et c’est aussi un excellent prétexte pour renforcer un peu plus sa bulle de protection au cas où. Car, après un coup de gueule (justifié), le soufflé est vite retombé. Jusqu’à présent il n’a pas été question de représailles militaires, mais plutôt d’embargo informel sur le tourisme et sur les rares importations.
      Annoncer peu de temps après que « Les Turcs aussi, s’ils veulent, sont les bienvenus » dans un (utopique) état-major anti-Daesch prouve en tous cas qu’il est soit peu rancunier soit bipolaire.

      • Intox dit :

        J’ai lu, mais je n’ai pas de sources officielles, qu’il y aura de la part de la Russie une multiplication des opérations spéciales derrière les lignes ennemies, et la destruction de toutes les voies de communication entre la Turquie méridionale et les zones sous contrôle terroriste. Je ne sais pas si c’est vrai, mais je me demande de quelle manière il pourrait y avoir destruction de toutes les voies de communications. Y’a t’il des ponts qui ne soient pas trop près des frontières à faire sauter ? En tout cas ce serait la bonne méthode pour éviter le trafic de camions de la Turquie jusqu’à l’intérieur de la Syrie.

  4. patrick dit :

    quelques stingers fournis aux rebelles de l’ASL et aux Turkmènes.

  5. clap clap clap dit :

    La frontière Turco-Syrienne sera fermée, voilà ce qu’Erdogan aura gagné. Les islamistes et les agents Turcs qui opèrent en territoire syrien seront éliminés et les liens incestueux existants entre la Turquie et la nébuleuse islamiste terroriste seront dévoilés…Erdogan finira comme bouc émissaire au CPI…filière car disons les choses comme elles sont : la Turquie a directement ou indirectement contribué à soutenir ceux qui sont à l’origine de nos attentas en France…en les laissant librement circuler, en facilitant leur armement et embrigadement en syrie, en soutenant l’organisation terroriste qui les a envoyé en france….

  6. Robert dit :

    On n’est jamais mieux servi que par soi-même, surtout quand des prétendus alliés ou amis vous agressent ou vous poignardent dans le dos.
    Le turc a intérêt à surveiller ses arrières. Et pas seulement à cause de ses frères ! 🙂

  7. niccos dit :

    @ Patrick
    Fournir quelques Strella aux rebelles Kurdes Irakiens qui les feront traverser la frontière (Turque)
    La bêtise est sans limite !

  8. wizard dit :

    Le Moskva est équipé de SAN-6 , et non de SAN-3, il ne faut pas confondre l’actuel Moskva, classe SLAVA, avec la précédente classe Moskva. Si vous regardez le domaine de tir du SAN-6, cela change pas mal de choses…

  9. Berkut dit :

    Il s’agit de défense aérienne (les chasseurs d’escorte), mais surtout de défense ANTI-aérienne (les SAM)

  10. ALAIN dit :

    Les riches fournisseurs des rebelles Syriens toutes tendances confondu, vont rapidement s’adapter, comme avec les TOW qui sont maintenant une menace et une réalité mortelle pour les troupes d’assad, on risque sous peut (la formation et un peut plus complexe) de voir apparaitre des systèmes AA divers qui vont sérieusement compliquer la vie des pilotes.
    D’après certaines infos, les pays du Golf on acquis auprès de l’Ukraine des canons AA de longues porté, (mortelle pour les helicos Russes) ainsi que des missiles AA de dernières générations (pour contourner la non livraisons (ou autorisation) de fournir aux rebelles ce type de matériel par les USA).
    Si ces systèmes AA Ukrainiens arrivent sur place avec des servants bien formé, les Russes (et autres) vont avoir de sérieux problèmes.

    • GrosNez dit :

      C’est vrai que les Ukrainiens ont prouvé la qualité de leurs matos et tactiques dans le Donbass…

      • ALAIN dit :

        GrosNez
        Vous êtes un naïf ou très mal informé, la plupart, si ce n’est l’essentiel des technologies évolué du secteur militaro industriel Russe provient de l’Ukraine, que ce soit les moteurs d’avion (partie chaude), des turbines d’hélicos, les appareils propulsif des navires Russes (réducteurs, turbine, échangeurs, moteurs électrique de propulsion, etc viennent de l’Ukraine, moteurs de fusée, électronique, radars, missiles ou partie de missile (capteurs divers, actuateurs, etc, les gros navires que possèdent actuellement la Russie ont était construits en Ukraine (Odessa), ce qui explique l’incapacité actuel des chantiers Russes de les fabriquer, moteurs et transmission de chars et véhicules blindé, chassies et transmission de camion lourds, etc, etc il y en a pour des pages.
        Même si la Russie se met a fabriquer localement, actuellement et encore pour un moment elle achète énormément de composants a l’Ukraine au prix fort,malgré les problèmes a l’est, si le PA russe n’est pas encore entré en refonte (appareil propulsif a bout de souffle entre autres) c’est parce que les éléments viennent d’Ukraine et que l’industrie Russe ne peut pas encore les fournir.
        Des systeme AA Ukrainiens risque de devenir un cauchemar pour les Russes, car leurs concepteurs connaissent parfaitement les moindre détails des avions Russes et leurs divers systèmes.
        Pour votre infos, depuis la rupture avec l’Ukraine les Russes se sont tourné vers Israël pour la conception et fournitures de leurs composants et systèmes électroniques.

      • Alain dSR dit :

        Les russes aussi, malgré leur traitrise, une agression surprise et déguisée face à une armée fantôme, se sont bien planté sur leurs objectifs et sont restés scotchés dans un petit tiers du Donbass!
        Jusqu’à Odessa en rêve!

        L’économie russe est cramée et la défaite est ici:
        http://www.mk.ru/social/2015/11/26/fury-iz-oboyani-celyy-gorod-dalnoboyshhikov-okazalsya-na-grani-katastrofy.html
        Mais d’après vous la Russie est en pleine forme, est-ce de la propagande occidentale ?

        • Intox dit :

          Sortez un peu de votre russophobie pathologique. L’économie mondiale va très mal, la finance mondiale est au bord du gouffre, que l’économie russe va mal c’est une évidence, mais regardez un peu la notre avant de pointer celle des autres. Dans une économie mondialisée, un pays qui plonge entraine les autres au fond, et ça fait longtemps que la France ainsi que le reste de l’UE (surtout ceux de la zone euro) ont plongé, alors qui a entrainé l’autre ?

          • Alain dSR dit :

            Oui, je sais, la France est finie, l’Europe est finie, et les BRICS sont en super forme et vont nous éclater, discours entendu ici et ailleurs, il y a encore moins d’un an, diffusé par des branquignols dans votre genre.
            la Russie exploserait tout le monde grâce à ses réserves de change.
            L’union de BRICS contre l’occident.
            La Russie allait nous couper le gaz.
            La Russie allait faire plier l’EU avec ses embargos!
            La Russie allait signer des tonnes de contrats avec la Chine, l’Inde, etc. (Sous-entendu, la France et EU signeraient zéro avec la Chine)
            La France n’allait plus rien vendre dans la défense.
            Et blablabla!
            C’est juste l’inverse qui s’est produit!

            Peut-être pas utile que je liste les intervenants branquignols qui nous ont tenu ces discours?
            Certes la France et la ZE ne sont pas en forme, mais ca repart doucement mais surement, on aurait pu mieux faire il est vrai.
            Pourquoi ne quitter vous pas la France que vous haïssez et n’allez vous pas vous installer dans votre paradis la Russie.

            Russophobe moi, sauf si vous êtes russe, je connais certainement plus de russes que vous et j’ai tapé sur plus d’épaules russes que vous, sans compter les russes que j’ai aidé, d’une manière ou d’une autre.
            Peut-être que j’aime ce pays, mais pas ceux qui le gouverne depuis de décennies!?
            Peut-on être Poutinophobe sans être russophobe? Oui.
            Comme on peut détester un président français sans être anti-français, comme je pourrais détester mon maire et en même temps apprécier la ville et ses citoyens.
            Votre commentaire est très limité comme votre cervelle est rétrécie!

      • Alain dSR dit :

        L’Ukraine c’est juste un gros marchand d’armes et ce n’est pas parce que son armée était moisie au moment où elle a été agressée que ses bureaux d’études et usines ne sont pas performants.
        La montée en puissance de l’industrie ukrainienne en quelques mois le prouve!
        Le matos qui est maintenant aligné sur les différents niveaux de ligne de défense le prouve aussi. Rien à envier au matos russe qui n’est pas moins moisi!
        Le matos est une chose, les effectifs, l’entrainement, le renseignement, les communications, l’organisation et la rigueur sont tout aussi importants, et là aussi l’armée ukrainienne a progressé rapidement. Maintenant c’est du lourd!

    • Datamo dit :

      Finalement la Russie ferait mieux de frapper directement Riyad et Doha pour faire mesurer à ces sal…. la portée de leurs actes.

  11. Thomas dit :

    La Russie saisira la moindre occasion pour abattre un appareil turc !

    • durandal dit :

      et comme il semble que les Turcs ont violé 1400 fois l’espace aérien syrien sur une année, ils auront en moyennes 4 occasions par jour.

      Mais je suis certain que les Russes seront plus fins, plus réglos et plus humains : ils se contenteront d’intercepter, d’identifier puis éventuellement de faire les sommations d’usage. Les avions turcs n’insisteront sûrement pas. Les Russes rendront cela public, et même les plus russophobes en déduiront qui est le bon et qui est le méchants.

      A propos : Question pour un champion

      qui a dit
      … « une brève incursion dans un espace aérien ne peut être le prétexte à une attaque » …
      … à l’occasion de la perte de l’un de ses F-4 phantom …
      … en 2012 ..
      … ayant violé l’espace aérien syrien …
      … je suis Sultan du sarin ….
      … turc …
      … je suis …

      http://www.zerohedge.com/news/2015-11-25/who-said-it-short-term-border-violation-can-never-be-pretext-attack

    • virgile dit :

      Oui, mais la coalition ne reconnaissant pas l’espace aérien Syrien, ils ont tout le loisir de démonter cette occasion pour faire passer ces représailles pour un acte de guerre envers un pays de l’OTAN.
      Les Russes ne s’y risqueront sûrement pas, à moins que les Turcs ne les provoquent, et encore il faudrait de la provocation sérieuse (et défendable à l’international) !

  12. Gallium dit :

    On ne sait déjà pas très bien qui est qui au sol, voilà maintenant que dans le ciel certains feront du balltrap sur une partie des avions. L’expression « sac de nœuds » a trouvé son exacte incarnation.

  13. Pong dit :

    Les Turques vont perdre sur toute la ligne.
    Deux fois plus de bombes sur leur milice turkmène
    Deux fois plus de bombes sur les puits de pétrole de daesh
    Plus de touristes russes
    Les membres de l’OTAN qui on pas trop aimé d’être pris pour des c…
    Et les Russes qui passent pour des gentils et eux des méchants

    Dans quelques mois, une fois que la frontière sera bouclé par l’armée syrienne et les milices chassées vers la Turquie on risque de voir un kebabistan apparaître.

  14. stef74 dit :

    Ne pas oublier qu’en dernier recourt la Russie pourrait montrer à quoi sert la dissuasion nucléaire.
    Cela ferait indéniablement gagner du temps et de l’argent à bien du monde in fine…

  15. Niko dit :

    Les précautions russes se comprennent, mais avec 400km de portée j’espère qu’ils feront attention avant de descendre des avions de ligne!

    • GrosNez dit :

      J’espère que les pilotes civils ne vont pas s’amuser à prendre des raccourcis pour sauver du kérosène et qu’ils vont coller aux couloirs aériens officiels.

  16. Daniel BESSON dit :

    Bonsoir ,
    L’autre jour je postais sur la prise d’un boutre Ottoman par un chalutier armé Français lors de la première Guerre Mondiale et je faisais le lien avec la guerre Italo-Turque en ce qui concerne le renversement d’alliance Français .
    Cela m’avait valu des sarcasmes … Auquel j’ai répondu !
    Plus que jamais cette période de la deuxième moitié du XIX éme siècle et du début du XX éme semble se répéter .
    L’annexion par la Russie de la Crimée a réveillé une alliance  » anti-Russe  » du type de celle de la Guerre de Crimée justement : FR-UK – Empire Ottoman .
    La Turquie Erdoganienne renoue avec son activisme Ottoman , en Libye justement et sur le même modus operandi : Soutien à des groupuscule musulmans , Sénoussies il y a un siècle ,  » Daechien  » aujourd’hui .
    L’histoire n’explique pas tout mais il y a ce que Chauprade appelle des  » constantes géopolitiques  » au cours de l’histoire comme l’ethnie , la religion et les identités .
    Les politiques sont pour la plupart issus du même moule , les administrations comme le Quai d’Orsay nomment sur  » profil  » et inconsciemment ils rejouent avec de légères variantes des situations historiques ayant existé .
    Ce qui est valable pour la France l’est aussi pour les autres états .
    En relisant le bouquin de Lacouture sur la transition France – Etats Unis en Indochine j’ai été frappé par la similitude des positions de la France , des Etats-Unis et de l ‘Angleterre à propos du bombardement de Dien-Bien Phu (  » Opération vautour » ) et de la position de ces trois états à propos d’une éventuelle intervention en Syrie , y compris dans l’argumentaire des politiques Us et Uk pour se défausser au dernier moment .
    Notez que j’étais contre cette agression !
    La France est dans la situation de 1892 face à un choix entre une « alliance », disons une coopération minimum, avec la Russie ou un positionnement renouvelllé au côté de la Turquie .
    Remarquons qu’il aura fallu l’appel au Djihad de 1914 pour que la France rompe définitivement avec la Turquie … ( Cité in extenso dans les années 20 pour la première fois par Paul Chack )
    Le tout aussi c’est de ne pas renouveller l’erreur du Sandajk d’Alexandrette en voulant acheter la neutralité de la Turquie !
    Pour la Russie , les choses sont plus-claires et retrouvent même l’  » ordre naturel des choses  » de la géopolitique régionale : Ces deux états ont le plus haut taux de belligèrence commune de l’histoire post moyen-âge des relations internationales comme l’a relevé avec justesse le général Jean-Bernard PINATEL .
    A contario de ce que pensaient les  » experts  » en pleins namours Russo-turcs , en particulier les admirateurs de l’ Eurasiste Douguine et son Touranisme Turcolâtre , il soulignait avec raison que cet état de choses n’allait pas durer .
    En 2005 , au début des namours Russo-Turcs sur fond de gaz , un feuilleton qui devint un film passait sur les chaïnes Russes :  » Le gambit Turc  » .
    Les réalisateurs furent accusés de saboter cette alliance , les Eurasistes hurlaient au racisme anti-Touranien , ….
    Et pourtant les premiers mots de la chanson du film résume tout  » De nouveau Istamboul et Saint-Petersbourg  » sont sur le chemin de la guerre … »
    Ce serait temps pour la télé Russe pour remotiver sa popultaion de renouer avec les  » fondamentaux  » et de rediffuser  » Le gambit Turc  » et aussi le film Soviétique  » Les héros de Shipka  » ;0)
    Et éventuellement de les diffuser en France mais là je n’y crois guère ….
    https://www.youtube.com/watch?v=EeQieGUB7y8
    https://www.youtube.com/watch?v=ipuYUzo-0io

    Daniel BESSON

    • Robert dit :

      Daniel,
      « L’histoire repasse les plats » disait Céline.
      Et certains, que ce soit Poutine avec sa nostalgie de la puissance impériale ou Erdogan avec celle de l’empire ottoman, rejouent une partition très ancienne.
      À la différence notable que la Russie impériale a été abattue par une révolution orchestrée de l’extérieur et aurait pu se moderniser et se démocratiser.
      L’empire ottoman, lui, était en pleine décadence et mourrait à petit feu, Ataturk a simplement prolongé son existence par un régime militaire autoritaire et laïc musulman.
      Je pense qu’Erdogan avec son ambition démesurée et anachronique va finir d’achever « l’homme malade de l’Europe ».
      À nous de nous tenir à l’écart de cette conflagration en sachant soutenir nos véritables alliés.
      Dont fait partie indubitablement la Russie.

      • Daniel BESSON dit :

        Bonsoir Robert ,
        Veuillez m’excuser pour cette réponse tardive
        .
        Je partage entièrement votre analyse .

        Très Cordialement
        Daniel BESSON

  17. HELLO13 dit :

    bonjour,

    au delà de l’ambiguité turque dans ce conflit je remarque quand même que dans cette affaire de SU24 que les russes ont une part de responsabilité importante , ne serait ce par l’habitude d’une certaine agressivité aerienne (vis à vis de l’Otan) prise depuis un certain nombre d’années et surtout depuis le conflit ukrainien ; a ma connaissance cela fait un moment que les turcs disent aux russes de ne plus passer la frontière or ceux ci ont plutôt ignoré ces mises en garde; alors bien sur la décision turque est grave mais au moins les russes ont compris… d’ailleurs dans la réaction russe on constate une grande prudence (pour le moment et pourvu que cela dure) cela peut être le signe que la Russie ne s’attendait pas à une réaction si violente et peut être que Poutine réfléchira à deux fois avant de poursuivre une stratégie de provocation car parfois l’adversaire répond. finalement tout ceci n’est dans l’intérêt de personne. keep cool et concentrons nous sur une certaine coopération.

  18. Victoire 1 dit :

    Ce qui est bizarre c’est qu’aucun avion en zone grise ou rouge ne vole pas en emcom et radada!
    Un SU24 en pénetration c’est 100 pieds 900 km/H avec une pointe mach ce qui déglingue 95% des radars en radada. J’espère pas être modéré. Les F16 turcs ne sont pas AESA. Donc s’il volait 10 000 pieds il était pas du côté turc!…

  19. Victoire 1 dit :

    Afin de préciser, je pense que même à ce jour, un SU 24 radada venant de la mer noire de nuit traverse la turquie pour taper en Syrie avec un proba supérieur à 95% de pas être détecté. Si détecté bonne chance pour un amraam de taper en déniveler négatif avec une pointe Mach 1.2…

    • ALAIN dit :

      Victoire 1
      Si les Turc ont un avion radar de détection avancé qui tourne en rond au dessus de chez eux, le SU24 finira en tas de ferraille sur le sol, si ce n’est pas le cas, les radars, ou systèmes d’alerte US informerons les Turcs, qui ferons le carton.

    • GrosNez dit :

      Victoire, c’est un coup de poignard dans le dos, le turk a tiré depuis plus de 30 kms et a tapé le Su24 sur la queue alors que ce dernier était en territoire Syrien. C’est un acte de lâche, et ne vous en faites pas, il sera vengé!
      PS: le bombardier volait à 6,000 mètres, soit 18.000 pieds: votre analyse est correcte!

      • ozc dit :

        oui cest sa monsieur le conaisseur tu etait laba peut etre pour dire qu il etait en teritoire syrien vous continuer a croire putin il en a vraiment une grosse areter de lui gonfler les couille a se vieux percher parceque un jour il vous metra un coup de poignard dans le dos a vous aussi

  20. durieux dit :

    Je viens de lire dans Le point que les russes ont intensifié leurs bombardements sur les turkmènes et que les turcs ont déployé 18 f-16 en patrouille dans les parages… On est loin de la désescalade. D’ailleurs, comme certains l’ont fait remarquer, Turquie et Russie se ressemblent pas mal, ces temps-ci : ni Erdogan ni Poutine n’ont fait des reculades leur marque de fabrique. Comme l’un veut la chute d’Assad et des alaouites et que l’autre veut absolument leur sauver la mise, je crains que le conflit ne soit inévitable. Poutine a prévenu qu’il irait « jusqu’au bout » en Syrie, et comme il est sous pression croissante depuis 3 ans, il n’en est peut-être pas loin, du bout ; notamment si des gens pas très portés sur l’apaisement lui font sauter les lignes hautes tension alimentant la Crimée. Parti comme c’est, il n’est pas exclu que les f-15 d’Incirlik puissent avoir du travail ; et le GAN ferait peut-être aussi bien de prendre un peu de champ vis à vis de Tartous et de l’escadre russe…

  21. ALAIN dit :

    La région Syrienne proche de la Turquie ou et tombé le Sukhoie représente pour les Turcs ce que le donbass représente pour les Russes, une population Frères (les Turkmens) avec la même langue et origine et qui se retrouve par un tracé de frontière chez le pays voisin.
    En révolte contre le dictateur Assad, ce peuple et soutenu par la Turquie, et voila qu’un pays étranger a la région bombarde et massacre massivement civils et combattants afin de sauver sa base naval, son valet et son influence dans la région, Il faut ce mettre a la place de la Turquie qui assiste a cette ingérence, avec violation répété de la frontière de la part d’un pays qui se croit en terrain conquis, impose ses règles et volontés y compris a la circulation aérienne aux alentours (Liban) et veux imposer son diktat et ses volontés a toute la région avec en prime son soutient a l’installation sur place de milices terroristes Chiites (Hezbollah) et ses parrains Chiites Iraniens.
    Pour beaucoup moins grave que cela, Poutine a mené une guerre contre l’état indépendant et souverain d’Ukraine afin de protéger la minorité Russophone que personne ne menacé de mort.
    Tous ceux qui tombent a bras raccourci actuellement sur les Turcs ont applaudis des deux mains et salué avec joie l’intervention militaire Russe dans le Donbass.
    Deux poids, deux mesures, Poutine le héros sauve sa minorité Russophone, alors que aucun pays étranger, ni même l’Ukraine n’a jeté une bombe sur le Donbass avant l’intervention de la Russie.
    Par contre quand ce même Poutine bombarde la minorité Turkmène loin de chez lui a la frontière de la Turquie, on accuse, en insulte, on menace de représailles, de guerre et du feu nucléaire un pays qui a le culot de défendre sa frontière, il et vrais que face a une Europe émasculé et craintive cela surprend certains et sans aucun doute Poutine.
    Poutine a fait pour sa minorité en Ukraine avec la force des armes ce qu’il refuse a la Turquie vis-à-vis des Turkmène menacé et massacrés en Syrie, et il pense que les Turcs vont se coucher tels des moutons a l’image des Européens, fatal erreur, en bombardant les Turkmènes, il met de l’huile sur le feu, provoque la colère de la Turquie et va l’entraîner dans une guerre que la Russie ne peut gagner.
    Je ne suis de loin pas un fanatique d’Erdogan, tout au contraire, sa mégalomanie et son parcours vers le pouvoir absolue ressemble a celui de Poutine, ce ne sont pas mes modèles.

  22. Willims dit :

    Pour ce qui est de l’identification Friend or foe, je pense que les systèmes russes peuvent en plus de leur radar utiliser des systèmes optroniques…ce qui en soit interdira aux F-16 turc de passer la frontière sans menace sol-air tout en discernant les F15 US… sauf si les USA ont des F-16 basés en Turquie… Quelqu’un a une infos a ce sujet ? (sans parler que dans le cas présent, les F-16 turcs seront verrouillés par les SAM russes même au dessus de la Turquie, ça va biper dans les cockpits façon guirlandes de noël)

  23. Olivier dit :

    On sait que les avions russes débranchent transpondeur et radio et testent les frontières. Et à chaque fois ils ont une excuse « panne radio » « mauvaise meteo »
    j’ai noté que dans l’interview du copilote navigateur il suivait la carte. Les SU24 n’ont donc pas de centrale inertielle, ce sont des avions rudimentaires incapables de voler de nuit ou dans le brouillard. Ils larguent beaucoup de bombes, mais elles ne sont pas guidées! C’est un (petit) carpet bombing comme pendant la seconde guerre mondiale, avec les faibles résultats qu’on connait.
    Il y a eu de nombreux tirs fraticides, l’armée régulière syrienne s’en prend plein la tete.
    Décidément cette armée russe n’est que l’ombre d’elle meme, et ne fait que servir la cause anti Assad
    Finalement à part leurs milliers de bombes atomiques, que reste-t-il à cette armée?
    (ce qui n’empêche pas de se poser des questions sur le faible armement européen, et le peu de réserves de munitions de l’armée française)

  24. Thaurac dit :

    Je pense que la france aurait du se démarquer du communiqué de l’otan au sujet de la turquie en soulignant son ambiguïté par rapport à Daesh et les kurdes, un peu d’autorité ne fait pas de mal.

  25. Elmin dit :

    Pour l’heure il semble que la Russie , et poutine en particulier, attendait les resultats de la reponse avec Hollande avant de definir qu’elle sera previsement sa strategie … Car au dela du « faut taper Daesh/faut qu’assad s’en aille » , Valls a quand même dit à l’assemblé que le gouvernement francais souhait l’arrêt des sanctions contre la Russie.
    En outre, Hollande comprend que ce n’est certainement pas sur le volet économique qu’il pourra mèttre en avant ses resultats … Or, avec la passivite allemande , italienne et plus globalement européenne a l’acception des britanniques et des belges , et, face à la reponse polie de Washington , la seule chose à faire serait de prendre en effet les choses en mains pour un rappeochement militaire avec Moscou dans une campagne contre Daesh …
    Comme le disait un journaliste de russia24 en parlant de ca, on verra demain dans quel monde on se réveillera

  26. kkj dit :

    La russie devrait faire comme les chinois et indiens en se rapprochant de l’afrique, subherienne surtout afin de diversifier ses partenaires commerciaux, d’ici 15 à 25 ans, l’afrique sera un énorme marché ;
    La russie subit trop le chantage occidental