Partenariat entre la Mission du centenaire de la Première Guerre Mondiale et la Fédération française de rugby

larribau-20151104À l’occasion des commémorations du 11 novembre prochain, les joueurs des équipes professionnelles de football porteront le Bleuet lors de la 13e journée de Ligue 1 et de la 14e journée de Ligue 2 et plusieurs clubs organiseront une collecte au profit  du Bleuet de France, une œuvre caritative qui, gérée par l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG), vient notamment en aide aux soldats blessés et à leurs familles.

Mais le monde du football ne sera pas le seul concerné : celui du rugby le sera tout autant, si ce n’est davantage. En effet, le 6 novembre, le secrétaire d’État chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, signera un partenariat entre la Mission du centenaire de la Première Guerre Mondiale et la Fédération française de rugby (FFR), lors d’un déplacement à Verdun.

Cela avait souligné à lors du portrait de Maurice Boyau, ancien capitaine du XV de France et « As » de l’aviation militaire naissante, de nombreux rugbymen tombèrent au champ d’honneur pendant la Première Guerre Mondiale. Plusieurs d’entre eux ont donné leur nom à des stades, comme Alfred Armandie à Agen, Aimé Giral à Perpignan ou encore Léon Jean Aimé Larribau à Biarritz.

Justement, à l’occasion de la signature de ce partenariat, un hommage sera rendu à ce dernier, ex demi de mêlée du Biarritz Olympique, au champ d’honneur le 31 décembre 1916 à Louvemont, près de Verdun.

Concrètement, ce partenariat prévoit plusieurs actions commémoratives visant à rendre hommage aux rugbymen morts pendant la Grande Guerre. Par exemple, le maillot des joueurs du XV de France sera orné d’un Bleuet jusqu’en 2018 ou bien encore des mini-reportages seront diffusés seront diffusés dans les stades.

« Des actions spécifiques seront aussi organisées lors des tests-matchs contre les équipes de l’hémisphère Sud lors de l’année 2016, qui sera marquée par le centenaire des batailles de Verdun et de la Somme », explique encore le cabinet du secrétaire d’État.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Sempre en Davant

    • de marsouin.doc.

      • de Sempre en Davant

  2. de Eric38

  3. de Thaurac