Mise en service d’un nouveau bateau pour les missions de la Marine nationale en Guyane

caouanne-20150410

Mise à l’eau en avril dernier par le chantier Gléhen de Douarnenez et arrivée en août au port de Degrad des Cannes, en Guyane, l’Embarcation remonte-filets (ERF) « Caouanne » a été mise en service le 16 octobre dernier, a fait savoir le ministère de la Défense.

Longue de 23,50 mètres et construite selon les normes civiles, cette embarcation porte bien son nom – la Caouanne est une espèce de tortue menacée par la surpêche – étant donné que sa mission consistera à lutter contre la pêche illégale dans les eaux guyanaises.

Comme un filet coûte très cher (10.000 euros environ pour un modèle de 2.500 m), l’idée est donc de retirer ceux qui auront été posés illégalement par les tapouilles des pêcheurs brésiliens et surinamiens avec cette embarcation, dotée à cette fin d’une grue légère.

Ainsi, quand ils auront à remplacer ce type d’équipements, ces derniers y réfléchiront à deux fois avant de se livrer à cette activité illégale, qui est un fléau, au même titre que l’orpaillage clandestin.

D’ailleurs, le ministère de la Défense a livré quelques chiffres pour illustrer les résultats obtenus par la Marine nationale dans la lutte contre la pêche illégale.

Ainsi, depuis le début de cette année, le dipositif mis en place, qui repose sur 2 patrouilleurs P-400, 2 vedettes côtières de la gendarmerie maritime ainsi que, ponctuellement, des moyens de l’armée de l’Air, a contôle 90 navires ayant pêché illégalement dans les eaux françaises et permis de saisir 40 tonnes de poissons et de détruire 120 km de filet.

27 commentaires sur “Mise en service d’un nouveau bateau pour les missions de la Marine nationale en Guyane”

  1. Diantre , il est profile comme une boite à chaussure ) mais enfin, il sera probablement efficace et c’est bien là l’essentiel ! Quand on tape au porte monnaie , ça fait toujours réfléchir !

  2. et il est armé ce bâtiment…..
    même pas une 12.7mm, si les gus d’en face ne veulent pas que l’on touche a leur filet ( vu le prix)
    il se peut fortement que l’on revive le type d’embuscade des orpailleurs où 2 des nôtres sont morts.
    je trouve qu’en France nous avons une fâcheuse tendance à sous armé voir pas armer du tout nos bâtiments.

    1. Restez calme et buvez frais, ça va passer… C’est un petit bâtiment de servitude (24 mètre de long), pas un patrouilleur, et en face ce sont des pêcheurs, pas des flibustiers. Ce n’est pas parce qu’un bateau est peint en gris qu’il doit être nécessairement hérissé de canons ! Une vieille AA52 serait largement suffisante pour calmer d’éventuels énervés au cas où. D’autant que rien n’indique qu’il se promènera seul en enfant perdu. A vous lire, il faudrait mettre des canons de 57 sur les remorqueurs de rade !

      1. hé bien je vous retourne votre commentaire : Restez calme et buvez frais, ça va passer… C’est un petit bâtiment de servitude (24 mètre de long), certes mais qui va avoir comme mission, si j’ai bien lu, de récupérer les filets (entre autre) posés illégalement ce qui devrait faire réfléchir ces dits poseur illégaux. Donc s’il réfléchissent deux solutions:
        soit ils arrêtent, soit il protègent leurs filets (et ne me dites pas que c’est improbable).
        pas besoin d’être flibustier pour posséder des armes (et pas nécessairement des pétoires), simplement contrebandiers et/ou consorts.

        SUR LA MOQUEUSE, Patrouilleur type P 400 que ce bâtiment remplace….
        Armement:
        1 canon de 40 mm AA
        1 canon de 20 mm AA F2
        2 mitrailleuses de 7,62 mm

        Ensuite connaissant la précision d’une ANF1 (et plus AA52) arme légère d’autant plus qu’elle serait servie sur un (petit) bateau, une 12,7 mm avec une AIMPOINT ou EOTEC est plus précise, plus puissante, permet le tir en rafales ou au coup par coup.
        Concernant le fait que son armement soit rangé, « Sauf contre indication de votre part ou de celle de quelque connaisseur », je ne vois pas de supports spécifiques….. peut être rangés ?
        Enfin ne me donner pas cette image d’un nostalgique de l’époque des cuirassiers ou d’un furieux de la course à l’armement avec votre commentaire sur les canons de 57 .
        car a vous lire il faudrait mettre que des sarbacanes sur les bâtiments de la marine nationale.
        Et évitez ceux un tantinet condescendants du style……….Restez calme et buvez frais, ça va passer…
        Et non je ne suis pas susceptible, quoique.
        cordialement.

        1. Petite précision, le releveur de filets ne remplace pas un des P 400; ceux-ci seront remplacés par les 2 PLG (Patrouilleur Léger Guyane) dans un an ou an 1/2, sais plus exactement.
          Le boulot du releveur c’est de faire ce travail de relevage, que les bateaux actuels font avec les moyens du bord. Ce N’EST-PAS un patrouilleur, il arrive sur zone à la demande des autres moyens. De toutes manières, avec un équipage de 3 ou 4 marins ils ne peuvent pas être au four et au moulin ; ce qui n’empêche pas d’embarquer ponctuellement une défense ou deux gendarmes et avec l’ANF canon lourd , Caton a raison, ça suffit largement

        2. Ceci dit c’est vrais que la Marine francaise n’a jamais eu les navires les plus armés, quand on voit que les russes tirent des missiles de croisières de corvettes au tonnage inférieur à nos avisos , et qui disposent en plus d’une capacite d’autodéfense anti aérienne …
          Le top etant les frégates légères furtives et les floreals , toutes deux passablement sous armées pour leur tonnage .

        3. Tiens je ne savais pas avoir servi dans la cavalerie en étant à l’école Canon, sur le JEAN BART… quant au 57 cette noble pétoire en affut double faisait surtout du bruit, il est vrai qu’a 120 coups mn çà faisait son petit effet avec les tracers. Et même avec une conduite de tir simplifiée le 57 est un peu lourd pour un patrouilleur !

    2. Sauf contre indication de votre part ou de celle de quelque connaisseur, ce bâtiment peut très bien avoir ses 12,7 rangées et ne les sortir que pour les postes de combats.

    3. En fait ce bâtiment ne servira pas à « faire la guerre » aux pêcheurs (ça c’est le rôle des P400 et VCSM) mais de *relever* les filets soit lorsque le contrevenant aura été dérouté (les P400 n’étant pas équipés convenablement pour relever les filets), soit lorsque l’infraction est constatée (filet présent) en l’absence de contrevenant. Et rien n’empêche les quelques marins armant cette barcasse d’être équipés en frag + FAMAS ou AANF1, voire d’embarquer 3 fus’ pour faire la prodef rapprochée pendant qu’eux remontent le filet.

      1. yep,
        c’est évident que les P400 seront plus utiles affectées à d’autres missions.
        A l’origine, dans 1° mon post je voulais mettre en avant le fait que ce bâtiment n’avait pas d’armement d’autodéfense (7.62 / 12.7mm etc)…
        ….et que dans une certaine mesure, nos bâtiments souffrent quelques fois d’un armement juste (voire tout juste) suffisant .
        cordialement.

          1. ce que vous voulez…..
            …à bout de souffle certes, un peut comme nos vénérables VAB qui sont toujours en service….et utilisés en missions 🙂

  3. Enfiiiiiiin !!!
    Il faut avoir été là-bas pour comprendre comment ce fléau détruit toute la faune aquatique et comment la Guyane se fait piller sans rien faire par les brésiliens et surinamais !!! Quand les choses vont dans le bon sens,il faut le dire … alors bravo 🙂

  4. Caouanne , non armée, n’ étant pas un bâtiment de contrôle ou d’interception n’opère pas seul , les menaces et échanges de tir n’étant pas si rare dans ce genre de contrôle en guyane
    pour infos ce bâtiment est rentré en service actif le 15 octobre dans le cadre d’un dispositif complet des FAG (2 P400, 2 vedettes gendarmerie, 1 falcon 50, 1 fennec, 1 puma) et a commencé a relever du filet dont un d’un seul tenant de 8 km, 4 bateaux de pêche saisis
    ce qui prouve bien que si on veut s’en donner les moyen les résultats sont la

    1. Ce qui prouve également d’une part que l’on ne valorise pas assez nos territoires d’outre mer et nos zones économiques exclusives , alors que d’autres sont tout prêt à venir piller les ressources faisant fi de toute conscideration écologique
      Bizarre quand même que tous les pays se montent le bourichon pour trois cailloux où il y aurait des ressources diverses, et nous, avec le deuxième espace maritime mondiale , on ne trouverait rien nul part ? On est maudit ?

  5. Savoir relever les filets …C’est bien !
    Ne pas se faire cartonner par un mauvais con c’est mieux … On est moins exposé avec deux 12,7 sur pivots ou un bon vieil Oerlikon qui traine dans les arsenaux de la Marine , çà fait quand même plus sérieux, et çà évite d’avoir des morts à coups de fusils !

    1. Tout à fait, il faudrait de l’artillerie sur les pousseurs et les vedettes de rade, on ne sait jamais… 🙂

      1. « @fus « ….Le fus pour fusiller,
        le zi pour zigouiller !
        Dans les cas pé-cités : l’Opinel suffit !

Les commentaires sont fermés.