De nouvelles opérations spéciales contre l’EI en Irak ne sont pas exclues par le Pentagone

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

7 contributions

  1. Robert dit :

    Et en Syrie rien de prévu contre EI ?

    • MD dit :

      Non, car Barak Obama avait promis de désengager l’armée américaine seulement de l’Irak !

    • T4pi0k4 dit :

      C’est lors d’un raid en Syrie contre le financier de l’ISIS mené par les forces delta US qu’ils ont tué ce dernier, capturé sa femme et libéré une jeune femme yésidie maintenue en esclavage.
      Depuis quelques temps j’ai vu filtrer dans la presse quelques compte-rendus de raids des forces spéciales UK et US, contre des objectifs de l’ISIS ! Il me semble que maintenant que tous les satellites militaires occidentaux sont braqués sur la région, le renseignement obtenu doit permettre d’identifier des cibles intéressantes que les forces spéciales ne se privent pas d’exploiter!
      Sans parler des drones US qui veillent!
      Je pense que si on peut s’inquiéter du manque d’efficacité des bombardements de la coalition, d’un autre côté la guerre de l’ombre que semblent mener les forces spéciales sur le terrain doit certainement empêcher les soldats de l’ISIS de dormir sur leurs deux oreilles!

    • Robert dit :

      Sans mettre en cause la véracité de cette opération, pourquoi la vidéo reprend-elle plusieurs fois les mêmes passages ?
      C’est possible que ce soit dans un but de communication après des doutes sur l’engagement américain, des erreurs de jugements et surtout les guerres qui ont menées au chaos actuel.
      Cela n’enlève rien à la vaillance de ces soldats et la nécessité d’agir, mais avec les américains on est habitué à la propagande sans complexe.
      Quand à EI, ils ont eu de longs mois d’une relative tranquillité en Syrie et en Irak alors que la coalition menait pourtant activement campagne contre eux. On est tous heureux que ce soit fini, mais il ne faut pas non plus nous prendre pour des lapins de trois semaines quand à la propagande US.

  2. Wrecker47 dit :

    Comme de ce coté on ne sait rien de ce que font nos forces spéciales …Cela laisse supposer qu’un jour on saura …Mais quand ?…

    • Robert dit :

      Est-il nécessaire de tout savoir ?
      La tyrannie de la transparence est-elle adaptée aux missions spéciales ?
      N’ont-elles pas pour objet d’impressionner l’imagination ennemie, cela sera-t-il encore possible si en direct la mission est montrée à la télé ?
      Ce qui compte, c’est que le boulot soit fait et que l’ennemi, de la France dans ce cas, déguste.