Méditerranée : La marine italienne interpelle 17 passeurs présumés… mais pas dans le cadre de l’opération Sophia

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

6 contributions

  1. Clavier dit :

    La FREMM italienne a du enregistrer sur place les demandes d’asile de ces passeurs….
    Bon boulot les Rital….!

  2. nonmaisdisdonc dit :

    Bref, on triturera certainement ce piètre résultat dans tous les sens mais en finalité cela ne sert pas a grand chose de se déplacer dans ces conditions là !

  3. Thaurac dit :

    De mieux en mieux..ça sent le gaspillage, trop tard, trop timoré..

  4. DRAILLET dit :

    ça commence bien

  5. tripa dit :

    petite précision :

    VIrignio Fasan (F591) = frégates FREMM (https://it.wikipedia.org/wiki/Virginio_Fasan_(F_591))
    Luigi Durand de la Penne (D 560) = destroyers de la classe Luigi Durand de la Penne(https://it.wikipedia.org/wiki/Luigi_Durand_de_la_Penne_(D_560))

  6. Robert dit :

    Ils ont du les relâcher après leur avoir présenté leurs excuses et déposé dans un port européen ou ils ont pu se sustenter conformément à leurs habitudes religieuses avant d’exiger avec succès un droit d’asile dans toute l’union européenne ?
    Parce que nous en sommes là actuellement.
    Les survivants parmi les allemands ayant occupé la France doivent se dire que leur pays a tellement pris sa revanche qu’il n’y a même plus besoin de déclarer ni faire de guerre pour occuper un continent. Sans risque mortel et avec les excuses des envahis. Mais cette fois, ce sont eux les envahis et par des étrangers à leur civilisation.
    Je ne suis pas persuadé qu’ils apprécient cette évolution, même si la population allemande est tellement culpabilisé qu’elle se croit réellement coupable.