Un militaire américain tué lors d’une opération visant à libérer des otages en Irak

fs-20150520

Cela n’était pas arrivé depuis le 14 novembre 2011, jour où un soldat américain de la 82nd Airborne Division perdit la vie au combat, dans le cadre de l’opération Iraqi Freedom, en Irak.

Ce 22 octobre, un membre des forces spéciales américaines a en effet tué au cours d’une opération visant à libérer des otages retenus par les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh), près de la ville de Hawija, dans la province kurde de Kirkouk.

Selon le Pentagone, les forces spéciales américaines ont appuyé les combattants du Kurdistan irakien (Peshmergas) lors de cette opération, lancée sur la base de renseignements indiquant que les jihadistes s’apprêtaient à massacrer les otages en question et à la demande du gouvernement autonome kurde.

« Les forces américaines ont fourni des hélicoptères pour le transport des troupes menant l’assaut, et ont accompagné les peshmergas dans l’assaut du site où étaient détenus les otages », a indiqué Peter Cook, le porte-parole du Pentagone, qui a indiqué que le militaire tué avait été blessé lors de l’assaut avant de succomber à ses blessures alors qu’il était pris en charge par les services médicaux.

Cette opération a permis de libérer 70 otages, soit 50 de plus qu’attendu. En outre, 5 jihadistes ont été faits prisonniers et « du renseignement important sur l’EI » a été récupéré par les militaires américains.

Pour rappel, les États-Unis ont envoyé 3.500 soldats en Irak afin de conseiller et d’entraîner les forces irakiennes.

Il ne s’agit pas de la première perte au combat d’un militaire de la coalition anti-Daesh emmenée par les États-Unis. En mars dernier, le sergent canadien Andrew Doiron avait été tué lors d’un accrochage avec les jihadistes de l’EI alors qu’il conseillait une unité de Peshmergas.

Au total, et selon le site Icasualties.org, depuis son lancement, en août 2014, l’opération Inherent Resolve (nom de la coalition internationale) a perdu 10 militaires, dont 8 en dehors de toute action de combat.

26 commentaires sur “Un militaire américain tué lors d’une opération visant à libérer des otages en Irak”

  1. Certains m’accusent d’un anti-américanisme aveugle. Je pourrais me réjouir comme certains l’ont fait exultant le succès des TOW salafistes façe aux chars des forces syriennes! Des hommes en âge de combattre (qui n’ont pas fui vers les camps de réfugiés et qui ont choisi de se battre pour leur état) – dont la mort violente semblait mettre certaines personnes ici en extase. C’est les mêmes qui attendent avec impatience les premiers soldats russes tués. Soit! Quant à moi, je préfère voir mourir les terroristes.

    Ce soldat américain a été tué dans la lutte contre les fanatiques. Nous avons le même ennemi. Mon respect et mes condoléances à sa famille et camarades!

    1. je suis d’accord.
      Seulement quand on pensait que nous n’avions qu’un ennemi (celui que la France combat au Mali ou en Syrie), nous étions bien loin de penser que tout était si simple.
      Encore une fois à qui la faute ?
      Avec des Américains – (et j’exclus Obama qui voudrait terminer son mandat sans un conflit supplémentaire lui à qui la Chambre de néocons a intimé de laisser les troupes en Afgha )- qui livrent des armes AC aux modérés fous d ‘allah ou aux fous modérés d ‘allah et avec une Presse nationale et européenne qui critique tous azimuths la politique russe en général et son intervention armée en particulier, il y a de quoi découvrir des opinions réelles que le théâtre syrien révèle d’une certaine manière.
      En guise d’exemple je lisais le blog de Philippe Souaille: on frise le délire!
      http://philippesouaille.blog.tdg.ch/archive/2015/10/22/grace-a-poutine-dans-un-an-un-vrai-etat-islamique-en-paix-avec-ses-voisins.html

    2. « Certains m’accusent d’un anti-américanisme aveugle.  »
      Mais non….
      fortiche quand même, 1 américain tué (paix à lui) 72 otages libérés, très bonnes opé.

  2. All my thoughts to the family of our American fellow. Old soldiers never die.
    Rest In Peace.

  3. RIP à tous ces hommes courageux qui combattent ces monstres fanatiques envoyés par les Emirs…Que ces hommes soit au Mali, en Afghanistan, En Irak, en Syrie ou en Lybie; ils ont toute mon estime quelque soit l’unité à laquelle ils appartiennent (Française, US, Russe ou Armée Syrienne etc). Et que ceux qui sympathisent avec ces émirs contre des valises de pétro$ pleins de sangs d’innocents finissent en enfer.

  4. Tiens, ce vrai acte d’héroïsme me fait penser aux terrrrrribles combattants français de la mystérieuse « Task Force Lafayette ». Il y a un mois, on les voyait partout – de dos – dans les journaux et à la télé pour annoncer à un monde incrédule qu’ils allaient sous peu pourfendre Daesh à mains nues et ainsi sauver l’honneur de la Fraaaance, fermez le ban.
    Aujourd’hui on ne les entend plus beaucoup. Le prélude à un oubli bienvenu sans trompettes ni tambours mais avec les poches pleines ? Qui veut parier ? Pigeons de tous les Balto’s comptez vous !

      1. C’est bien ce que je dis : nos Super-Dupont sont fatigués et plus personne ne se souvient de leurs tartarinades.
        Après un départ en fanfare, le compteur des dons pour financer leurs futurs exploits reste aujourd’hui bloqué sur 35.500€, ce qui est déjà pas mal par les temps qui courent. De quoi faire la foiridon à sa santé des pigeons. En attendant le grand soir, ils écoulent maintenant des patchs ridicules, ce qui est moins risqué qu’un engagement chez les marsouins. Ils feront ptet des échanges avec les barbus pour leur collec ?
        Prochaines étapes : fermeture discrète de leur compte Facebook (société de droit US) puis de leur page de dons Leetchi (société droit luxembourgeois) , rapatriement non moins discrète des fonds et grandes vacances bien loin de la Syrie.
        Comme tous les escrocs, leur démarche est fascinante par leur inventivité, leur psychologie des foules et la bêtise insondable de ceux qui ont gobé leur discours de marchand de cravates. Le tout sans aucun risque judiciaire. Bravo les gars !

        http://www.opex360.com/2015/09/22/des-anciens-militaires-francais-veulent-aller-au-kurdistan-irakien-pour-combattre-letat-islamique/
        https://www.facebook.com/TaskForceLafayette
        https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-task-force-lafayette

  5. Respect et honneur pour ce frère d’arme! Condoléances à la famille et aux proches.
    RIP

  6. Il a montré la voie. REP. On attend des rencontres, des pourparlers, le moment est venu de déposer les armes , et de comprendre l’essentiel, la paix! Il faut parfois s’arrêter de jouer pour devenir sérieux, et casser les marchants de morts! On peut, reste à en avoir envie, et surtout en avoir l’intelligence. On est pas à vendre.

  7. Arretez donc de monter en épingle la moindre perte de la coalition pour donner l impression d un azincourt a chaque fois dont peuvent se repaitre ces bons a rien de djihadistes qui eux prennent des deculottés à longueur d année sans que personne le souligne.
    Pour tragique que soit chaque mort, si peu en menant une guerre est absolument miraculeux et demontre avant tout la valeur inestimable de tous ces combatrants de la liberté.
    Sinon oui la guerre tue et le mythe de la guerre 0 mort est juste un concept de technocrate n’ayant jamais quitté son bureau…..
    Mais cela nourrit genialement la propagande des barbus a moindre frais!

    1. La guerre zéro mort est un concept comme vous le dîtes, mais il faut le comprendre avant d’en parler.
      Il ne s’agit pas d’avoir zéro mort, mais de tout faire pour en avoir le moins possible, ce qui n’est pas la même chose.
      Et si dans nos sociétés occidentale chaque mort est signalée d’autant qu’il n’y en a pas beaucoup. Ceux qui cachent ou taisent leurs morts le font pour de bonnes raisons, qui n’est pas celui de l’acceptation que la guerre tue.
      Aucun ennemi ne se vantera d’avoir 100 pertes ou plus pour tuer un homme en face. Si les armées modernes arrivent a ce genre de résultat, c’est bien en raison du concept de guerre zéro mort, on pourrait tout aussi bien balancer que de l’infanterie sans soutien aérien, blindé, sans assistance médicale, sans communications, on aurait dans ce cas autant de morts chez nous que chez eux. Vous voulez cela? Non, alors ne me dites pas que la guerre zéro mort est un mythe, car visiblement vous l’avez mal interprété, comme beaucoup.

      1. Vous n’avez rien compris ou je me suis mal exprimé, mais je parle de la façon dont cela est repris dans les médias. Et le concept zéro mort n’a rien à voir avec le fait de chercher à minimiser les pertes.
        Le concept zéro mort est une lubie née de la seconde guerre d’Irak de 91 dans le fantasme collectif de la surenchère d’informations qui voyait la déroute d’une armée entière sans, soit disant, la moindre perte pour les alliés mais dans des circonstances spécifiques qui ont qd mm occulté pas qques dégâts….
        Mais ce n ‘est pas le socle doctrinal qui a guidé la reflexion militaire pour aiguiser ses tactiques. Pensées sans cesse revues au gré des lois de programmations et autres orientations politiques qu’il a fallu intégrer tant bien que mal.
        Donc oui c’est une lubie de journaleux et de technocrates qui ont apparemment bien réussi leur enfumage dans l’esprit de certains!

  8. Soutien à nos alliés US, et condoléances sincères à la famille ainsi qu’à ses camarades de combat.

  9. Bravo pour cette opération impeccable et hommage au soldat mort.
    À quand la même opération dans une prison clandestine de l’EI en Syrie?

Les commentaires sont fermés.