Pour Paris, les premières frappes russes en Syrie n’ont pas visé l’État islamique

En marge de l’Assemblée générale des Nations unies, le 28 septembre, le président russe, Vladimir Poutine, n’avait pas exclu d’éventuelles « frappes aériennes » russes contre les groupes jihadistes en Syrie.

Cela dit, quand on déploie sur une base syrienne 12 avions d’attaque Su-25 « Frogfoot », 18 bombardiers, dont 12 Su-24 « Fencer » et 6 Su-34 « Fullback » sans oublier quelques appareils polyvalents Su-30 SM, ce n’est pas pour vendre du muguet….

Peu après l’annonce, ce 30 septembre, d’un vote, à l’unanimité, du Conseil de la Féderation [ndlr, le Sénat russe] en faveur d’une intervention militaire à l’étranger, un responsable américain avait indiqué que l’aviation russe venait d’effectuer son premier raid aérien dans la province syrienne de Homs. Ce que Moscou n’a pas tardé à confirmer.

« Conformément à la décision du commandant en chef des forces armées Vladimir Poutine, nos avions ont mené une opération aérienne et réalisé des frappes de précision sur des cibles au sol des terroristes du groupe Etat islamique en Syrie », a ainsi affirmé le général Igor Konachenkov, un porte-parole du ministère russe de la Défense. Des « équipements militaires » et des « stocks d’armes et de munitions » auraient ainsi été détruits.

En outre, la télévision d’État syrienne a indiqué que les opérations aériennes russes, menées en coopération avec les forces du régime de Bachar el-Assad, ont concerné deux provinces, dont celles de Hama (nord-ouest) et Homs (centre).

« Le seul moyen de lutter efficacement contre le terrorisme international – en Syrie comme sur les territoires voisins – (…) est de prendre de vitesse, de lutter et de détruire les combattants et les terroristes sur les territoires qu’ils contrôlent et ne pas attendre qu’ils arrivent chez nous », a en outre affirmé Vladimir Poutine au sujet de ces frappes aériennes russes.

Seulement, il semblerait que l’aviation russe n’ait pas visé, comme Moscou le prétend, les positions de l’État islamique (EI ou Daesh). Du moins, c’est c ce qu’a affirmé Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la Défense.

« Les forces russes ont frappé en Syrie, c’est désormais public, et curieusement elles n’ont pas frappé Daesh », a affirmé le ministre lors de la séance des questions d’actualité au gouvernement, à l’Assemblée nationale.

« Si c’est Homs qui se confirme, et il semble que ce soit le cas, ce n’est pas sur Daesh qu’ils ont frappé, c’est sans doute sur les groupes d’opposition, ce qui confirme qu’ils sont davantage dans le soutien au régime de Bachar que dans la lutte contre Daesh », a ajouté M. Le Drian. « Si on avait cette localisation, ça voudrait dire qu’ils sont plus voire exclusivement dans le soutien à Bachar al-Assad », a-t-il insisté.

Depuis New York, Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, n’a pas dit autre chose. Il y a « des indications selon lesquelles les frappes russes n’ont pas visé Daesh », a-t-il dit, avant d’ajouter qu’il « faudrait vérifier quels étaient les objectifs » des avions russes.

Chef de la Coalition nationale syrienne, basée en Turquie, et donc de l’opposition syrienne soutenue par les Occidentaux, Khaled Khoja a quant à lui affirmé que 36 civils ont été tués par les frappes russes.

« Tous les objectifs des frappes aériennes russes d’aujourd’hui, dans le nord de la province de Homs, ont été des civils », a-t-il dit, avant de préciser que « les zones visées par les opérations russes d’aujourd’hui étaient celles qui avaient combattu et battu l’EI voici un an ».

De son côté, le commandant de l’Armée syrienne libre, Djamil al Saleh, a indiqué que ce sont ses hommes qui ont été bombardés par les appareils russes. Notamment dans la province de Hama, où est installé son QG.

Par ailleurs, la diplomatie américain a confirmé une demande de Moscou visant à éloigner de l’espace aérien syrien les avions de combat de la coalition anti-EI emmenée par les États-Unis pendant les opérations aériennes russes. Une demande restée sans suite.

« Nous avons été clairs et le secrétaire d’Etat a été clair : cette démarche russe ne changera en aucune manière les missions des Etats-Unis ou de la coalition contre l’EI, les missions aériennes en particulier », a averti John Kirby, le porte-parole du département d’État. « La coalition conduite par les Etats-Unis poursuivra ses missions aériennes au-dessus de l’Irak et de la Syrie, comme prévu et en appui à nos opérations internationales pour affaiblir et détruire l’EI », a-t-il ajouté plus tard.

243 commentaires sur “Pour Paris, les premières frappes russes en Syrie n’ont pas visé l’État islamique”

  1. Ça danse toujours la kalinka au son des bombes de la RAF russian air force, sous les vivas du nepotique poutine

  2. 1. Il faut rétablir un peu la situation de l’armée syrienne
    2. Attaquer tous les islamistes
    3. Préparer une offensive simultanée des Suriens, des Iraquiens et des Kurdes pour reprendre du terrain
    4. Préparer la mise en place d’un nouveau gouvernement syriens

    Ceux qui veulent les islamistes à Damas vont pleurer des larmes de sang , en fait nous occidentaux nous n’en avons rien à faire des massacres futures de centaines de milliers de Syriens de toutes confessions

  3. Je vois tout le monde se réjouir de l’attaque russe sur l’ANL … Mais les implications vont plus loin que cette simple démonstration (de manque de précision)
    En frappant l’ANL, la Russie montre clairement qu’elle s’oppose à la coalition sunnite (Arabie saoudite , Égypte , Turquie, Qatar , EAU ..)
    Du coup , exit toute possibilité de coalition , les pays arabes ne pardonneront pas l’affront , d’ailleurs les réactions arabes sont bien plus virulentes que les réactions occidentales.
    En outre, la Russie s’est dessinée une énorme cible sur le front. Par cette action, elle va concentrer les velléités d’attentats … Aucun doute là dessus, d’autant qu’il y a beaucoup de musulmans en Russie .
    Je crains que cette manœuvre soit une erreur aux graves conséquences pour la Russie , et les russes.

    1. L’ANL est coupable d’avoir semer la guerre dans le pays; ça suffit à la disqualifier.

      1. elmin dixit:
        « En outre, la Russie s’est dessinée une énorme cible sur le front. Par cette action, elle va concentrer les velléités d’attentats … Aucun doute là dessus, d’autant qu’il y a beaucoup de musulmans en Russie . »
        Ça y est, les masques tombent: les musulmans sont TOUS des assassins en puissance capables de se transformer en bombes humaines dès que leur amour-propre est lésé…

        1. Je n’ai JAMAIS dit cela !! Il y a une communauté musulmane importante en Russie , la très grande majorité d’entre eux n’aspirent qu’à vivre paisiblement et son tout aussi russe que les orthodox !
          Mais il ne fait pas nier qu’en ingoushie , Tchétchénie , au Daguestan , il y a de nombreux candidats au Jihad prêt à tout !
          Arrêtez de nous bassiner avec vos délirs racistes , xénophobes ! C’est insupportable !

          1. Elmin et Gros Nez,
            En France aussi, il y a encore quelques années, la grande majorité des musulmans vivaient un « islam apaisé », mais depuis un moment les frères musulmans et les salafistes prennent le dessus sur la même communauté et le contrôle des mosquées.
            C’est la réalité et rien d’autre, vous pouvez essayer d’esquiver en accablant d’épithètes infamantes ceux qui la rappelle, mais cela ne vous honore pas.

        2. @GrosNez :
          « les musulmans sont TOUS des assassins en puissance capables de se transformer en bombes humaines »
          Ne soyez pas réducteur svp, nombre de musulmans vivent un islam ‘apaisé’.
          -Ne faites pas le jeu de certains populistes-

    2. Pour les Russes un chat est un chat, et ils n’hésitent pas a nommer l’ennemi pour ce qu’il est.
      Petit rappel : Été 2013, le prince Bandar mandaté par le Royaume Saoudien menace la Russie d’attentats dans le Caucase et sur les jeux de Sotchi si ceux ci ne cessent pas leur soutien a Assad, puis lui proposent plus de contrôle sur le marché du pétrole. Ce a quoi Poutine réponds qu’en cas d’attaque sur la Syrie il bombardera les Saouds.
      http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/energy/oilandgas/10266957/Saudis-offer-Russia-secret-oil-deal-if-it-drops-Syria.html
      Quelques semaines plus tard une terroriste de fait sauter dans un bus puis en Décembre 2013 la Russie subis deux attentat a Volgograd (30 morts et des dizaines de bléssés).
      http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/12/30/attaques-terroristes-a-volgograd-avant-les-jeux-olympiques-de-sotchi_4341255_3214.html
      http://www.atlantico.fr/decryptage/menace-attentats-sotchi-comment-arabie-saoudite-fait-payer-vladimir-poutine-soutien-bachar-el-assad-alain-chouet-966675.html
      Certes il y a beaucoup de musulmans en Russie mais il y a peu d’Islamistes (du moins comparé a chez nous !!) et -apparemment- des services de sécurité un peu plus efficaces aussi car depuis, on n’as plus dénombré d’actions de ce type en Russie.
      En ce qui concerne la France, dans l’équation Russie / Sunnites (attentats / soumission ?) il semble clair que les politiques en place on fait leur choix. Les conséquences de tels choix sur le long terme ? W. Churchill disait « à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre » espérons que, sur ce coups la, cela ne se vérifiera pas.

      1. Elmin,
        Que vous le vouliez ou non nous sommes d’ors et déjà en guerre contre une bonne part de l’Islam sunnite, du moins sa frange la plus obscurantiste et rétrograde, revancharde également et dans le ressentiment envers les pays occidentaux après des décennies, voire des siècles d’humiliation répétées (du fait de leur propre médiocrité ne l’oublions pas) ; une guerre qui ne dit pas son nom, une guerre encore occultée par nos élites et par leurs intérêts croisés avec les petro-monarchie, mais une guerre à mort et inévitable. Croyez bien que si on commet l’erreur de laisser à cet Islam là, et à ses partisans, à leurs mollahs, les moyens de leurs ambitions, vu notre degré objectif de dégénérescence et de démoralisation, à terme nous sommes foutus. C’est pourquoi il nous faut réagir, vivement et avec résolution.

        1. Je crains malheureusement que vous ayez raison. Il y a quelques mois j’écrivais ici que j’espérais que l’Occident et la Russie se rendent compte que l’ennemi n’était pas la, mais au sud … Et tout semble indiquer que c’est le cas
          Ceci dit, je pense aussi que la Russie a besoin de faire lever les sanctions occidentales , et que cela va dans ce sens

    3. Le problème, c’est que l’ASL, ou plutôt sa partie laïque (donc celle qui aurait permis de faire cohabiter les diverses confessions), n’est plus qu’une coquille vide, les seuls éléments restants étant ces intégristes modérés (faudra un jours m’expliquer par quelles contorsions, on arrive à placer ces deux mots ensemble)…
      Quant à l’affront aux pays sunnites, ça fait depuis longtemps qu’ils ont rejetés toute forme de coalition, bien avant l’arrivée des russes en Syrie…
      Enfin troisième éléments, l’Islam en Russie, bien que très présent (de mémoire, un quart de la population totale), celui-ci est aux antipodes de celui qu’on retrouve au MO, probablement du au fait que cet islam n’est pas une conséquence migratoire; une radicalisation reste possible, mais je pense qu’elle restera marginale (de là à affirmer qu’il n’y aura pas de tension, c’est une autre histoire); Un indice qui va dans ce sens: les autorités religieuses musulmanes de Russie soutiennent actuellement cette intervention
      A+/Yankev

  4. Al-Nosra ou l’Etat Islamique, pour ma part, aucune différence. Ce sont de dangereux extrémistes armés.
    Ensuite, si l’aviation russe a bombardé des positions sur Homs, c’est sans doute pour des raisons stratégiques. Cette ville étant à une position clé en Syrie, la récupérer permettrait à Bachar El-Assad de respirer.

      1. Ce ne sont pas de belles batailles rangées qui ont lieu en Syrie, mais de la guérilla urbaine. Même si globalement le régime tient le secteur, il reste encore des poches terroristes aux alentours de Homs avant de réellement pouvoir j’imagine remonter sur Alep. Sécuriser le secteur stratégique d’Alep pourrait permettre de stopper l’afflux de terroristes qui traversent chaque jour la frontière avec la Turquie.

        1. Quelqu’un dispose-t-il de liens sur des vidéos montrant des frappes de la coalition us/fr/uk/au/tk/ sur daesh?

  5. Dernière news: Le bombardement français a tué 14 enfants en Syrie!!!!

    Il est où Fabius pour défendre l’honneur des pilotes français???

    Et oui Monsieur le comique, lorsque l’on sort le nez de son ministère des affaires étrangères pour accuser les russes d’avoir bombardé des innocents, il fallait s’attendre à un retour de bâton!

    Les mecs de Daesh doivent bien se marrer!!! Les occidentaux ne peuvent pas s’empêcher d’être pathétiques et inefficaces. Si cela continue, il va falloir se mettre à l’arabe parce que la Tour Eiffel va rapidement être transformée en minaret… Quoi de plus normal pour un pays qui n’a pas pour origine la « race blanche » et le christianisme???

    1. @ Suissitude,

      L’info ne vient-elle pas de l’OSDH, que vous aviez critiqué (si je ne me trompe pas) il y a quelques jours?

      1. Il me semble que oui. J’ai trouvé d’ailleurs cela bizarre. Il me semble que cet organisme se contente habituellement de donner les morts attribués au gouvernement de Damas, jamais aux autres belligérants et encore moins provenant de la coalition « anti-EI ». Et la le lendemain du bombardement on a un bilan précis, manque plus que les noms et les ages alors qu’on est dans une zone de l’EI. C’est presque de la prémonition. Y’aurait il pas quelqu’un, en sous main, qui chercherait à nuire d’une manière quelconque à la France et à son armée ?

      2. Mais cher Monsieur Lagneau, si vous croyez ce que raconte le guignol dans son bureau de Londres et ses informateurs fantômes (=OSDH), il faut le croire en toute circonstance y compris lorsqu’il parle des dégâts colatéraux des promenades françaises dans les cieux de Syrie!!!

        Pour ma part, je mets toutes les informations de l’OSDH au même niveau, je ne crois pas plus aux victimes syriennes des Rafales qu’aux bombardements sur les gentils syriens faits par les Russes!!!

        Quelques soient les informations provenant de l’OSDH, je considère que ces nouvelles ne peuvent être colportées par les médias officiels (et par les ministres du gouvernement) que lorsque ces informations ont été vérifiées et corroborées par plusieurs sources. C’est sensé être le travail du métier de journaliste!!!

        Hors il y a bien longtemps que plus aucun journaliste ne vérifie quoique ce soit, ils ne font que répéter des informations trouvées sur le web!!!

        1. @ Suissitude,

          Eh bien justement. Concernant la frappe française, il n’y pas de confirmation sur le nombre de tués. D’où le fait que je n’ai pas évoqué ce bilan.

      3. Oui, mais voyons, quand l’info aussi peu fiable soit elle, va dans le sens de notre camarade Suissitude, elle devient subitement plus crédible !!! Du moment qu’il peut cracher son venin… Je l’ai déjà dit, il n’a pas de face (ton désolé) notre ami « Girouettitude »…
        Mais enfin, pour rester complètement objectif, et pour cesser de me moquer de notre Grand Penseur Hélvète, je ne crois pas qu’une bombe lancée par un appareil français, russe, ou US sur DAESH ne fasse des morts que dans ses rangs … Surtout quand on sait que les barbus sont imbriqués dans les villages, hameaux et autres pour se protéger des frappes . Une guerre propre n’existe pas, et les victimes collatérales sont malheureusement inévitables !

    2. Ne me dites pas que vous croyez encore a la fable de la guerre ‘propre’ …
      Nos pilotes ont frappé les cibles désignées, les éventuels dégâts collatéraux sont inévitables.
      (Ne vous abaissez pas au jeu de ces populistes) .

      1. @BCh: Je ne crois à aucun des balivernes des uns ou des autres concernant les zones de guerre comme la Syrie ou l’est de l’Ukraine.

        Cela s’appèle de la propagande!!!

        Si je relève ici l’histoire des 14 enfants HORRIBLEMENT mutilés par les Rafale FRANCAIS (à lire au second degré), c’est justement pour mettre en évidence le ridicule de l’information.

        Réfléchissez une minute… Comment un mec dans son salon à Londres (qui se fait appelé OSDH, Observatoire syrien des droits de l’homme) peut être mieux informé que les gouvernements ou que les chaînes d’information du monde entier??? Il dit avoir un réseau d’informateurs organisé il y a 13 ans juste avant son départ de Syrie… Les membres de son réseau (s’ils ont existés un jour), il y a bien longtemps qu’ils ont finis sous les bombes de Bachar, sous les roues des 4×4 de Daesh ou sont en train de voguer sur une pirogue en direction de l’Europe!!!

        Autre détail gênant: Il n’y a plus aucun réseau électrique ou de communication dans les zones de guerre en Syrie, les seules communications possibles se font proches de la frontière turque parce que les téléphones mobiles peuvent recevoir les antennes turques… Comment est-ce que les gentils membres du réseau de l’OSDH, distribués dans toutes les zones de Syrie, puisque l’OSDH fournit des info de partout, peuvent bien communiquer avec le gars de Londres? Par pigeons voyageurs?

        Quand on constate que l’OSDH peut fournir des détails sur le bombardement français mois de 24 heures après les faits, les pigeons doivent être dopés avec des restes du dernier Tour de France 🙂

    3. Ou l’art de tout mélanger…. Plus sérieusement, que nous ayons tous des divergences politiques, pas de soucis, nous sommes réunis ici par notre passion de thèmes de défense, de façon amateur, ou parce que cela est ou a été notre métier. Il faut de tout pour faire un monde comme on dit en terres francophones.
      Par contre, venir pourrir les articles en parlant de tout autre chose, et la plupart du temps chercher à imposer sa vision des choses sur un thème qui n’a rien à voir, c’est vraiment soulant.
      Désolé pour le coup de gueule, mais sérieusement, les avis uniquement politisés pourrissent réellement la discussion…

      ——————————————–

      Pour en revenir à l’article, on saura dans les prochains les intentions réelles des russes. Ils ne sont pas venus uniquement pour l’EI, mais aussi pour sécuriser leur position au Moyen Orient qui devenait de plus en plus précaire au fur et à mesure que le gouvernement Assad reculait face à la rebellion. Par contre, ils vont essayer d’atteindre tous leurs objectifs, et ne chercheront pas à s’embêter avec des règles d’engagement trop contraignante.
      Je dirai même que l’arrivée des russes, pourrait même arranger le camp occidental (contrairement à ce que laisse penser les propos assez consensuels des diplomates occidentaux qui ne condamnent pas aussi fort les russes que leurs homologues des pays arabes), car les russes sont capables de faire ce que les pays occidentaux ne sont pas capables de faire du fait de l’opinion publique.

    4. D’un autre côté comme les djihadistes ont dans leurs « universités » des enfants soldats à l’entraînement cela n’a rien d’étonnant à ce que quelques jeunes cafards aient été écrasées sous nos GBU…..
      La guerre c’est comme çà ….. au moins ça donnera une excuse à Hollande pour suspendre la campagne de bombardement .

  6. Mais, mais ? Quelqu’un croit encore ce que raconte le Drian ou Fabius ?
    Quand a la source de l’information, elle n’est ni sérieuse, ni crédible.
    Sa cotation rens c’est zéro.

  7. Sans commentaire et temps pour la parole de nos charlots et premier sinistre.

    Selon l’État-major américain, « il n’y a personne, sauf les terroristes » dans la zone d’action de l’aviation russe en Syrie, a annoncé le chef adjoint de l’Etat-major général des forces armées russes Andreï Kartapolov.

    Le militaire a également ajouté que l’attaché militaire américain en Irak avait l’un des premiers informés du début de frappes aériennes russes. Moscou a demandé de retirer du territoire des opérations militaires en Syrie tous les instructeurs, les conseillers et les employés payés par l’argent du contribuable américain, et d’arrêter les vols américains.

Les commentaires sont fermés.