Archives quotidiennes : mardi, 29 septembre, 2015

Pour M. Fabius, Moscou parle beaucoup mais n’agit pas contre Daesh

Si l’on en croit le président Poutine, la Russie pourrait effecter des frappes aériennes contre l’État islamique (EI ou Daesh). Mais pour le moment, l’heure est au renforcement de la présence militaire russe à Tartous et à Lattaquié. Visiblement, et faute d’explications de Moscou à ce sujet, il s’agirait de disposer de moyens pour aider

Selon le Sénat, la non-livraison des BPC à la Russie coûtera au moins 200 millions d’euros

Selon l’accord conclu le 5 août dernier au sujet de la non-livraison des deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral à la marine russe, la France a remboursé 949,7 millions d’euros à la Russie. Soit le montant que cette dernière avait déjà avancé pour l’acquision de ces navires commandés en 2011

L’achat de 50 hélicoptères Caracal suspendu aux résultats des élections législatives polonaises

En avril, dans le cadre de la modernisation de ses forces armées,  Varsovie annonçait avoir retenu l’hélicoptère H225M Caracal d’Airbus Helicopters aux dépens du S-70 Black Hawk de Sirkorsky et de l’AW-149 de l’italo-britannique AgustaWestland. Pour autant, il était alors préamaturé de sabrer le champagne chez Airbus Helicopters car selon la procédure polonaise, il fallait

Le domaine maritime français compte 500.000 km2 de plus

La France dispose de la seconde plus importante zone économique exclusive après celle des États-Unis, avec une superficie de 11 millions de km2. Cela suppose des moyens navals conséquents pour en assurer la surveillance… Moyens qui font défaut à la Marine nationale, comme l’avait souligné son chef d’état-major, l’amiral Bernard Rogel (CEMM), au cours d’une

Pour l’Otan, la Russie installe une « bulle de protection » en Méditerranée orientale

Alors que les forces russes y ont accru leur présence, en particulier sur la base al-Assad de Lattaquié, le président Poutine a exclu l’envoi de troupes au sol en Syrie pour combattre l’État islamique (EI ou Daesh), lors d’une conférence de presse donnée le 28 septembre, après son discours prononcé à l’occasion de l’assemblée générale

Statu quo aux Nations unies sur le dossier syrien

Le discours que le président Poutine, devait prononcer à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations unies était très attendu dans la mesure où l’on comptait des précisions de sa part sur ses intentions en Syrie, surtout après le renforcement de la présence militaire russe sur les bases de Lattaquié et de Tartous. Finalement, cet exercice