Archives quotidiennes : mercredi, 16 septembre, 2015

La formation des rebelles syriens modérés par les États-Unis est un fiasco

Alors que l’US Centcom, le commandement militaire américain pour l’Asie centrale et le Moyen Orient est accusé d’avoir enjolivé les rapports du renseignement militaire sur la situation en Irak et en Syrie, son chef, le général Lloyd J. Austin devait être entendu ce 16 septembre, par la commission des Forces armées du Sénat, pour évoquer

Vers un retour de la piraterie maritime au large de la Somalie?

Au moins trois facteurs ont favorisé l’essor de la piraterie au large des côtes somaliennes et dans l’océan Indien à partir du milieu des années 2000 : l’absence d’État en Somalie, qui a empêché d’apporter une réponse à cette forme de criminalité, l’existence d’une voie maritime particulièrement fréquentée et la surpêche dans cette partie du

Lockheed-Martin dévoile le successeur de l’avion espion U2

Cet été, l’on a appris que la division Skunk Works de Lockheed-Martin, chargée des projets avant-gardistes de l’industriel, planche actuellement sur un possible successeur de l’avion espion U2 « Dragon Lady », dont le retrait du service actif est programmé avant la fin de cette décennie. Selon les plans de l’US Air Force, il s’agit de remplacer

Première frappe de l’aviation australienne en Syrie

Alors que les frappes françaises sont attendues dans « quelques semaines », selon le Premier ministre, Manuel Valls, l’Australie n’a pas mis longtemps pour passer des paroles aux actes. En effet, une semaine après avoir annoncé son intention d’étendre ses opérations contre l’État islamique (EI ou Daesh) à la Syrie, dans le cadre de la coalition internationale

M. Le Drian parle d’une « progression très importante » de l’État islamique en Syrie

Le débat portant sur « l’engagement des forces aériennes au-dessus du territoire syrien », qui s’est tenu le 15 septembre à l’Assemblée nationale, n’a pas permis de répondre à la question la plus importante : qu’attend-on, au juste, de ces frappes « nécessaires » contre l’État islamique (EI ou Daesh) en Syrie, sachant que la France choisira « seule » ses