Première frappe d’un drone armé pakistanais

burraq-20150907

D’habitude, quand on entend parler de frappes aériennes dans les régions tribales pakistanaises, où sont repliés différents groupes jihadistes, on les met sur le compte de drones MALE (moyenne altitude longue endurance) MQ-1 Predator ou MQ-9 Reaper américains. Désormais, il faudra compter avec les appareils pakistanais.

En effet, ce 7 septembre, l’armée pakistanaise a fait état d’un premier raid aérien effectué par un drone armé de conception locale, à savoir le « Burraq ».

Ce dernier a ainsi « ciblé un camp de terroristes dans la vallée de Shawal et tué trois importants terroristes », a déclaré le général Asim Bajwa, le porte-parole de l’armée pakistanaise, sans donner plus de précisions. La frappe a eu lieu dans la vallée de Shawal, située entre les régions autonomes du  Nord-Waziristan et le Sud-Waziristan, dans le nord-ouest du Pakistan.

En raison du refus de Washington de livrer des Predator et des Reaper à l’armée pakistanaise, Islamabad a confié à la NESCOM (National Engineering and Scientific Commission ) le soin de développer un drone armé.

En mars, le Burraq, qui ressemble à s’y méprendre au Galileo Falco de l’italien Selex ou au drone CH3 chinois, a effectué avec succès un premier tir expérimental d’un missile à guidage laser « Barq ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].