Archives mensuelles:: septembre 2015

Pour Paris, les premières frappes russes en Syrie n’ont pas visé l’État islamique

En marge de l’Assemblée générale des Nations unies, le 28 septembre, le président russe, Vladimir Poutine, n’avait pas exclu d’éventuelles « frappes aériennes » russes contre les groupes jihadistes en Syrie. Cela dit, quand on déploie sur une base syrienne 12 avions d’attaque Su-25 « Frogfoot », 18 bombardiers, dont 12 Su-24 « Fencer » et 6 Su-34 « Fullback » sans oublier

La 11e Brigade parachutiste comptera 1.500 « paras » de plus d’ici la fin 2016

Il y a tout juste un an, dans le cadre des restructurations en cours, il était annoncé la suppression de sections, de compagnies et d’escadrons au sein des régiments de l’armée de Terre afin de répondre aux impératifs de déflation d’effectifs. S’agissant de l’infanterie, l’on parlait même de « régiment de nouvelle génération », un concept expérimenté

Sahel : Une participation belge à l’opération Barkhane en 2016?

Peu après le lancement de l’opération Serval, en janvier 2013, au Mali, la Belgique avait déployé, en soutien des forces françaises, deux hélicoptères AW-109 MEDEVAC d’abord à Sévaré (600 km au nord de Bamako), puis à Gao. Il s’était alors agi d’une des rares contributions europénnes à l’intervention lancée par Paris. Près de trois ans

Tir réussi d’un missile M-51

À en croire le quotidien Sud-Ouest, quelque chose se tramait  au large de Mimizan étant donné que l’accès à la mer y était interdit depuis le 25 septembre et qu’il y avait une « présence massive de l’armée et de groupes de forces spéciales à Mimizan-plage ». Ces mesures visaient à préparer un tir d’essai du missile

Le Sénat russe autorise le président Poutine à avoir recours à la force à l’étranger

Qu’il y ait des forces russes en Syrie n’a rien de surprenant dans la mesure où Damas a mis la disposition de Moscou la base navale de Tartous depuis 1971. En revanche, l’importante présence militaire russe sur une base située dans la province de Lattaquié, qui reste l’un des derniers bastions du régime syrien, l’est

L’armée de Terre propose un nouveau contrat pour doper son recrutement

Avec l’actualisation de la Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019, les effectifs du ministère de la Défense diminueront moins vite par rapport à ce qui avait initialement envisagé. Et,  afin d’assurer à la fois les opérations intérieures (Sentinelle) et extérieures, l’armée de Terre en est la principale bénéficiaire puisque le format de la Force opérationnelle

Pour M. Fabius, Moscou parle beaucoup mais n’agit pas contre Daesh

Si l’on en croit le président Poutine, la Russie pourrait effecter des frappes aériennes contre l’État islamique (EI ou Daesh). Mais pour le moment, l’heure est au renforcement de la présence militaire russe à Tartous et à Lattaquié. Visiblement, et faute d’explications de Moscou à ce sujet, il s’agirait de disposer de moyens pour aider

Selon le Sénat, la non-livraison des BPC à la Russie coûtera au moins 200 millions d’euros

Selon l’accord conclu le 5 août dernier au sujet de la non-livraison des deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral à la marine russe, la France a remboursé 949,7 millions d’euros à la Russie. Soit le montant que cette dernière avait déjà avancé pour l’acquision de ces navires commandés en 2011

L’achat de 50 hélicoptères Caracal suspendu aux résultats des élections législatives polonaises

En avril, dans le cadre de la modernisation de ses forces armées,  Varsovie annonçait avoir retenu l’hélicoptère H225M Caracal d’Airbus Helicopters aux dépens du S-70 Black Hawk de Sirkorsky et de l’AW-149 de l’italo-britannique AgustaWestland. Pour autant, il était alors préamaturé de sabrer le champagne chez Airbus Helicopters car selon la procédure polonaise, il fallait

Le domaine maritime français compte 500.000 km2 de plus

La France dispose de la seconde plus importante zone économique exclusive après celle des États-Unis, avec une superficie de 11 millions de km2. Cela suppose des moyens navals conséquents pour en assurer la surveillance… Moyens qui font défaut à la Marine nationale, comme l’avait souligné son chef d’état-major, l’amiral Bernard Rogel (CEMM), au cours d’une