Archives quotidiennes : lundi, 10 août, 2015

La marine américaine n’aura pas de porte-avions dans le golfe arabo-persique en octobre

Depuis 2001, l’objectif de la Marine américaine était de pouvoir disposer, en moyenne et sur l’année, de 1,7 porte-avions dans la zone de responsabilité de sa Ve Flotte, laquelle couvre, entre autre,  le golfe arabo-persique. Et, avec les opérations en cours menée contre l’État islamique, il serait difficilement envisageable qu’aucun bâtiment de ce type n’y

Forte hausse du taux de mortalité des jihadistes d’origine française en Syrie et en Irak

Malgré un arsenal législatif sans cesse renforcé et les mesures de prévention (signalement des comportements suspects, campagne de communication, etc), le nombre de ressortissants français engagés dans les filières jihadistes en Syrie et en Irak continue de progresser. Et, en un peu moins d’un an, le nombre d’invidus d’origine française impliqués dans ces filières (État

Mali : Le Front de libération du Macina soupçonné d’être à l’origine de la prise d’otages de Sévaré

Les autorités maliennes ont revu à la hausse le bilan de la prise d’otages qui a eu lieu du 7 au 8 août dans un hôtel de Sévaré, localité proche de Mopti qui abrite un important aéroport utilisé par les forces internationales déployées au Mali. Ainsi, le bilan définitif fait état de 9 tués, dont

Nouvelle intimidation contre les observateurs de l’OSCE en Ukraine

Après avoir été, à plusieurs reprises, visés par des tirs, les observateurs de la Mission de surveillance de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), envoyés dans le sud-est de l’Ukraine (Donbass) pour y surveiller le cessez-le-feu entre forces loyalistes et séparatistes pro-russes, ont été la cible d’une nouvelle tentative d’intimidation. Ainsi,

Six F-16 américains déployés sur la base turque d’Incirlik

Suite à l’attentat contres des militants de la cause kurde commis à Suruç (qui n’a toujours pas été revendiqué) et surtout à des échanges de tirs entre des militaires turcs et des militants de l’État islamique (EI ou Daesh), en juillet, Ankara a amorcé un revirement dans sa politique à l’égard de l’organisation jihadiste et