La force aérienne égyptienne reçoit 8 avions F-16 de plus

Une semaine après avoir reçu ses trois premiers Rafale, la force aérienne égyptienne vient de réceptionner 8 chasseurs bombardiers F-16 de plus dans le cadre de l’aide militaire consentie annuellement par Washington depuis les accords de Camp David, signés avec Israël, en 1978.

« Les 30 et 31 juillet, les Etats-Unis livrent huit avions F-16 » block 52, a en effet annoncé l’ambassade américaine au Caire. Quatre autres exemplaires suivront l’automne prochain. Ces appareils font partie d’une commande portant sur 20 exemplaires (16 C and 4 D) supplémentaires, lesquels viendront s’ajouter aux 220 actuellement mis en oeuvre par la force aérienne égyptienne.

« Les extrémistes menacent la sécurité régionale et cet armement offre un nouvel outil pour aider l’Egypte à lutter contre le terrorisme », précise le texte de l’ambassade.

L’Égypte doit en effet faire face aux attaques du groupe Ansar Beït al-Maqdess, lié à l’État islamique (EI) dans le Sinaï ainsi qu’aux activités jihadistes dans l’est de la Libye.

En février, suite à l’assassinat de 21 coptes égyptiens, Le Caire avait lancé des raids aériens contre les positions de l’EI établies dans la ville libyenne de Derna. Et, au début du mois, les forces égyptiennes ont été contraintes d’employer leurs F-16 et leurs hélicoptères d’attaque AH-64 Apache pour venir à bout d’une attaque massive menée par l’ex-Ansar Beït al-Maqdess dans le Sinaï.

Cette situation, qui sera évoquée à l’occasion d’un déplacement au Caire, ce week-end, de John Kerry, le secrétaire d’État américain, a obligé l’administration Obama reprendre l’aide militaire de 1,3 milliards de dollars fournie à l’Égypte après l’avoir gelée partiellement au moment de la destitution de l’ex-président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, par le maréchal Abdel Fattah al-Sissi et la répression sanglante qui s’en était suivie contre les milieux islamistes.

C’est ainsi que le président Obama a annoncé à son homologue égyptien la livraison prochaine de 12 avions F-16, de 20 missiles Harpoon et de pièces de rechange pour les chars Abrams M1A1. En outre, des hélicoptères d’attaque Apache avaient livré aux forces égyptiennes en décembre 2014, de même que, en juin, deux patrouilleurs lance-missiles.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Pierro

    • de v_atekor

    • de OpenMind

    • de Pour info

  2. de Ryner

    • de Niko

  3. de Alpha

  4. de Thaurac

    • de Maotchao

        • de Maotchao

          • de anonymus

        • de nauatg

  5. de Renemachin

  6. de Alain dSR