Selon la BBC, le mollah Omar serait mort depuis 2 ou 3 ans

La mort du mollah Omar, le chef du mouvement taleb afgan, a déjà été annoncée à plusieurs reprises. Comme en mai 2011, soit peu de temps après le raid des Navy Seals contre Ben Laden à Abbottabad, où la chaîne de télévision privée afghane affirmé qu’il avait été tué par des agents des services de renseignement pakistanais (ISI) alors qu’il se rendait de Quetta, où il avait élu domicile après avoir été chassé d’Afghanistan en 2001, dans la zone tribale du Nord-Waziristan. Seulement, cette information, si cela en avait été une, ne fut pas confirmée.

En juillet de la même année, bis repetita. Des messages émanant de l’état-major taleb et envoyés à la presse annoncèrent le décès du mollah Omar et même son remplacement par un certain Gul Agha. Et là encore, l’information fut promptement démentie par ceux qui étaient supposés l’avoir révélée, en affirmant que leurs téléphones avaient été piratés par les services américains.

Encore récemment, et afin de démentir à nouveau des rumeurs au sujet de son décès, le mouvement taleb diffusa la biographie du mollah Omar sur son site Internet officiel. La démarche surprit les observateurs… qui l’expliquèrent par la nécessité de contrer l’influence grandissante de l’organisation État islamique en Afghanistan et au Pakistan.

« Qu’il soit sans cesse traqué par l’ennemi, aucun changement et aucune perturbation n’ont été observés dans sa routine de travail. (…) Il suit et supervise (…) les activités contre les cruels envahisseurs étrangers », était-il affirmé dans ce texte, dont lequel on apprenait la prédilection du mollah Omar pour les lance-roquettes.

On en était resté là jusqu’à une nouvelle annonce, cette fois faite par la BBC, de la mort du mollah Omar. Le média britannique, qui affirme s’appuyer sur des sources concordantes, prétend qu’il serait décédé depuis 2 ou 3 ans et que le mouvement taleb publierait prochainement un communiqué à ce sujet.

À la différence des précédentes rumeurs, la mort du chef des taliban a été cette fois confirmée par le gouvernement afghan. Et la télévision locale 1tvnews, citant une source officielle à Kaboul, a livré la même information que la BBC.

Originaire de Kandahar, le mollah Omar, né en 1960, a fait ses premières armes lors de l’intervention soviétique en Afghanistan. En 1996, devenu chef suprême des taliban, alors maîtres de la majeure partie du pays grâce au soutien du Pakistan, il a noué une alliance avec Oussama Ben Laden, chef d’al-Qaïda.

Après les attentats du 11 septembre 2001 et la chute du régime taleb, le mollah Omar est allé s’établir à Quetta, au Pakistan, d’où il a dirigé les opérations contre les forces de l’Otan engagées en Afghanistan.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].