Archives quotidiennes : jeudi, 23 juillet, 2015

Quelle a été la plus-value opérationnelle du porte-avions Charles de Gaulle lors de son engagement en Irak?

Au début du mois, le député François Cornut-Gentille a provoqué une petite polémique au sujet du coût de la participation du groupe aéronaval (GAN) constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle à l’opération Chammal et donc à la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) emmené par les États-Unis. En réponse à une question écrite posée

Le Japon hausse le ton face aux revendications territoriales chinoises

« La Chine, en particulier en ce qui concerne les questions maritimes, continue à agir de manière autoritaire », « unilatérale et sans laisser de place au compromis », estime le dernier Livre blanc japonais sur la Défense, publié le 21 juillet. On ne saurait être plus direct… Ainsi, Tokyo relaie les inquiétudes des pays de la région au

Le record d’endurance d’un drone MALE expérimental américain validé

La Fédération aéronautique internationale (FAI) a officiellement validé, la semaine dernière, un record d’endurance obtenu par le prototype de drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) Orion, développé par le constructeur américain Aurora Flight Sciences. En effet, en décembre 2014, en Californie, cet appareil est resté dans les airs pendant exactement 80 heures, 2 minutes et

Un destroyer américain endommagé par l’explosion d’un de ses missiles

Le destroyer américain USS The Sullivans de la classe Arleigh Burke a été victime d’un rare incident lors d’un exercice antimissile mené le 18 juillet dernier au large des côtes de la Virginie. En effet, un missile SM-2 Block IIIA a explosé très peu de temps après avoir été tiré par le navire, douchant ce

Le chef d’un groupe lié à al-Qaïda éliminé par une frappe aérienne en Syrie

En septembre 2014, lors des premiers raids de la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) en Syrie, un groupe appelé Khorasan, alors méconnu et par ailleurs lié à al-Qaïda, avait été également la cible de frappes américaines. Ce groupe jihadiste, établi en Syrie et proche du Front al-Nosra, une autre branche d’al-Qaïda, était alors considéré,