L’Égypte prend possession de ses trois premiers Rafale

rafale-egypte-20150720

Un peu moins d’un mois après la livraison de la frégate multimission « Tahya Misr » (ex-Normandie) à la marine égyptienne, Dassault Aviation vient de remettre les trois premiers Rafale, sur les 24 commandés le 16 février dernier, à l’Égypte, à l’issue d’une cérémonie organisée ce jour à son Centre d’essais en vol d’Istres.

Les trois appareils – biplace – seront convoyés au Caire par des aviateurs égyptiens formés et entraînés par l’armée de l’Air française, qui enverra deux de ses pilotes et quelques mécaniciens en Égypte au titre de la coopération entre les deux pays.

Ces trois Rafale, comme les trois suivants, étaient à l’origine destinés à l’armée de l’Air, qui les attendaient en 2015 pour en doter son second escadron à vocation nucléaire. Ils ont donc été finalement prélevés et modifiés pour répondre à l’urgence du contrat égyptien. « Le constructeur peut nous restituer ce nombre, en accélérant un peu la chaîne, avant 2018 », avait assuré le général Denis Mercier, son chef d’état-major (CEMAA).

« L’Égypte (…) souhaite disposer d’avions en avance de phase. Le pouvoir politique a considéré que, pour gagner la partie (…), il fallait dériver à l’export deux séries de trois biplaces afin qu’ils soient livrés rapidement. Ces six Rafale, initialement prévus pour la France, seront toutefois ‘rendus’, leur livraison étant un peu différée sans que soit contrariée la montée en puissance du deuxième escadron nucléaire (…). En attendant, nous avons effectué des prêts de matériels aux Égyptiens, toujours aux termes de conventions passées entre l’armée de l’air et l’industriel », avait confirmé, en mai, Éric Trappier, le Pdg de Dassault Aviation.

Lors de la cérémonie marquant la livraison de ces trois premiers Rafale, ce dernier a mis en avant la coopération ancienne qui lie Dassault Aviation et l’Égypte.

« Après le Mirage 5, l’Alphajet et le Mirage 2000, le Rafale est le quatrième avion Dassault à voler sous les cocardes égyptiennes, et l’Égypte, tout comme elle l’avait été pour le Mirage 2000, est le premier client export du Rafale. Nous nous réjouissons de ce partenariat qui a su dans le temps démontrer sa solidité et pérenniser les liens historiques qui unissent nos deux pays », a-t-il ainsi affirmé.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].