L’Eurofighter Typhoon soigne son profil aérodynamique

eurofighter-20150717

Dans un communiqué diffusé le 15 juillet, Airbus Defence and Space a indiqué avoir terminé avec succès les essais en vol visant à améliorer le profil aérodynamique de l’Eurofighter Typhoon.

Ces modifications (Aerodynamic Modification Kit ou AMK) entrent dans le cadre du programme Eurofighter Enhanced Manoeuvrability (EFEM), lequel consiste optimiser les capacités actuelles du Typhoon et à améliorer ses performances en matière d’emport de charges.

Ce kit de modifications comprend des ajouts sur le fuselage et des extensions des becs de bord d’attaque. La portance maximale générée par la voilure du Typhoon a ainsi été améliorée de 25%, ce qui permet d’effectuer des virages encore plus serrés et de garder un grand angle d’incidence à vitesse réduite.

Plus généralement, Airbus avance que ces modifications autoriseront une « intégration plus facile des futures configurations air-surface » (…) ce qui « améliorera considérablement l’efficacité » de l’appareil lorsqu’il s’agira d’effectuer des frappes au sol.

« Nous avons obtenu des valeurs d’angle d’attaque 45 % plus élevées en moyenne que sur les appareils standard, et des taux de roulis allant jusqu’à 100 % d’amélioration, ce qui entraîne une agilité accrue », a commenté Raffaele Beltrame, le pilote allemand qui a mené les essais en question. Les chiffres qu’il donne sont en effet impressionnants… Mais il aurait été bien de préciser les configurations de l’avion et les phases de vol au cours desquelles ils ont été constatés.

« Il est juste de dire que le programme EFEM/AMK nous a permis de découvrir un nouvel avion avec des performances beaucoup plus élevées et un plus grand potentiel pour relever les défis des années à venir », a ajouté Raffaele Beltrame.

Ces améliorations aérodynamiques ont été réalisées alors que le Royaume-Uni a attribué, en février, un contrat de 200 millions d’euros au consortium Eurofighter (Airbus, BAE Systems et Finmeccanica) afin d’améliorer les capacités du Typhoon dans le cadre de la Phase 3 Capabilité Enhancement (P3E). Il s’agit de lui de permettre d’emporter, d’ici 2018, les missiles Brimstone 2 et Storm Shadow ainsi que des bombes Paveway IV.

Seulement, la production du Typhoon pourrait s’arrêter à partir de 2018, faute de nouveau contrat à l’exportation. Toutefois, lors du rassemblement annuel Royal International Air Tatto (RIAT), à Fairford, ce 17 juillet, Philip Dunne, le secrétaire d’État britannique à la Défense pour les acquisitions, s’est voulu confiant. « Je pense que cet appareil sera un concurrent pour des campagnes de vente pendant de nombreuses années à venir », a-t-il dit.

« Il me semble que la force aérienne indienne a besoin d’une amélioration significative de ses capacités de combat aérien », a précisé Chris Boardman, le directeur général de BAE Systems Military Air & Information. « Nous sommes toujours prêts à nous repositionner, à discuter », si l’Inde souhaite acquérir des Eurofighter en plus de ses Rafale, a-t-il ajouté.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].