Lockheed-Martin lorgne sur les hélicoptères de Sikorsky

defiant-20150713

Après les avions de transport C-130 Hercules, déclinés en une multitude de versions, et les F-35, appelés à constituer l’épine dorsale des forces aériennes américains, le groupe Lockheed-Martin va-t-il aussi fournir des hélicoptères au Pentagone? Pour le moment, ce n’est pas encore fait… Mais si l’on en croit le Wall Street Journal, l’affaire est bien avancée.

En effet, le conglomérat UTC ayant l’intention de se séparer du constructeur d’hélicoptères Sikorsky, Lockheed-Martin est sur les rangs pour acquérir ce dernier en mettant sur la table un chèque d’au moins 8 millards de dollars. Reste à voir si Textron, qui détient déjà l’hélicoptériste Bell, trouvera le moyen de faire une meilleure offre.

Pour rappel, Sikorsky est l’un des fournisseurs majeurs des forces armées américaines, avec les hélicoptères CH-53E Super Stallion, HH-60 Pave Hawk, SH-60 / MH-60 Seahawk ou encore UH-60 Black Hawk.

Dans le cadre du programme Joint Multi-Role-Technology Demonstrator (JMR-TD), qui vise à trouver un successeur au Black Hawk d’ici 2030, Sikorky s’est associé avec Boeing pour soumettre l’hélicoptère SB-1 Defiant [photo] face au V-280 « Valor » de Bell.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].