80% des Français ont une bonne image de leurs armées

Comme chaque année, avant le 14 juillet, la Délégation à l’information et à la communication de la Défense ( DICoD) publie un sondage mesurant la popularité des forces armées auprès des Français.

Malheureusement, les détails de ce sondage sont rarement rendus publics et il faut donc se contenter des grandes lignes. Ce qui est dommage car il aurait été intéressant de comparer les réponses des personnes interrogées en fonction de leur âge et profession, voire de leurs penchants politiques.

Quoi qu’il en soit, et d’après les chiffres-clés donnés par la DICoD, 80% des sondés ont affirmé avoir une bonne image des armées. La popularité de ces dernières a ainsi augmenté de 5% par rapport à l’an passé.

Ce chiffre est à rapprocher de celui donné par une autre enquête d’opinions, réalisée pour le compte du CEVIPOF (le Centre de recherches politiques de Sciences Po) en février 2015. Ainsi, 83% des personnes interrogées avaient dit avoir confiance dans l’armée.

Autre donnée intéressante donnée par le sondage de la DICoD : 42% des parents conseilleraient à leurs enfants de s’engager dans l’armée, dont le point fort, selon l’enquête, repose sur la qualité de ses soldats. En outre, les valeurs qui caractérisent le plus les militaires aux yeux de l’opinion sont le courage, la discipline et le sens de l’engagement.

Pour 75% des personnes interrogées, les armées françaises sont considérées comme étant performantes et 46% estiment que le ministère de la Défense est bien géré (+12% par rapport à l’an passé).

S’agissant du nerf de la guerre, c’est à dire le budget, 49% pensent qu’un effort supplémentaire en matière de dépenses militaires est justifié au regard de la situation sécuritaire actuelle (+7% depuis 2014). Si l’on regarde les sondages passés effectués à la demande de certains médias, on constate qu’environ 25% des sondés disent ne pas avoir d’avis à ce sujet. Est-ce le cas avec l’enquête réalisée pour la DICoD?

Enfin, l’adhésion à la dissuasion nucléaire ne varie pas : 66% l’estiment crédible face à un agresseur potentiel. Dans le même type de sondage, commandé en 2013 par la DICoD (et dont les résultats furent publiés par le Figaro), 68% des sondés avaient répondu que l’arme nucléaire était un « point fort » de l’armée française. Sans doute est-on encore à ce même niveau cette année.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].