Syrie : L’État islamique a lancé une vaste offensive pour reprendre la localité d’Aïn Issa aux milices kurdes

Le président américain, Barack Obama, doit se rendre au Pentagone, ce 6 juillet, pour évoquer la situation en Irak et en Syrie et probablement faire une annonce au sujet de la stratégie actuellement mise en oeuvre pour contrer l’organisation État islamique (EI ou Daesh). Cette dernière repose sur la formation des forces irakiennes et des rebelles modérés de l’opposition syrienne ainsi que sur des frappes aériennes en Irak et en Syrie.

Ainsi, le 4 juillet encore, la coalition internationale, emmenée par les États-Unis, a réalisé 16 frappes aériennes à Raqqa, le bastion de l’EI en Syrie, afin d’empêcher les jihadistes de déplacer des équipements militaires.

« Il s’agit de l’un des plus importants engagements que nous ayons menés jusqu’à présent en Syrie », a ainsi commenté le lieutenant-colonel Thomas Gilleran, le porte-parole de l’opération Inherent Resolve, précisant que les objectifs détruits étaient des bâtiments, des ponts et des routes. « Les frappes ont sévèrement réduit la liberté de mouvement des terroristes », a-t-il insisté.

Seulement, deux jours plus tard, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), dont les informations, obtenues via un large réseau de correspondants en Syrie, alimentent les médias internationaux, a indiqué que l’EI venait de reprendre la localité d’Aïn Issa, située à une cinquantaine de kilomètres au nord de Raqqa, aux milices kurdes syriennes des YPG (Unités de protection du peuple). Ces dernières en avaient chassé les jihadistes le 23 juin dernier.

Pour le moment, les YPG n’ont pas encore confirmé cette information. Toutefois, leur porte-parole, Redur Khalil, a indiqué que l’EI avait effectivement lancé une vaste offensive mobilisant de « un grand nombre d’assaillants » en direction d’Aïn Issa.

Cette localité est importante pour l’EI étant donné qu’elle est située sur un axe de communication majeur entre les villes d’Alep (Syrie) et de Mossoul (Irak).

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].