Archives quotidiennes : jeudi, 25 juin, 2015

L’École de l’Air se met au MOOC

Regroupement des formations initiales des élèves officiers, quel que soit leur recrutement, en une structure unique, ouverture sur la société, l’industrie et l’international, nouveaux cours, cursus et diplômes (ingénieur aéronautique, master en sciences sociales et humaines, etc), mise en avant de son centre d’excellence « drone », accent mis sur les nouvelles technologies et, plus anecdotique, version

La Force opérationnelle navale CTF-150 a saisi une tonne et demie d’héroïne au large de la Tanzanie

Mise sur pied avec l’appui de 18 pays dans le cadre de l’opération Enduring Freedom, lancé au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, la force opérationnelle navale combinée (CTF) 150 a pour mission de lutter contre les trafics illicites susceptibles de financer les activités terroristes dans une région allant de la Mer Rouge à

La gendarmerie va se doter d’une vingtaine de micro-drones

En octobre 2014, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve avait pu assister à une démonstration de maintien de l’ordre organisée au Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG), implanté à Saint-Astier, en Dordogne, où trois drones étaient alors en phase d’expérimentation pour ce type d’exercice. Ce « sont des outils qui peuvent permettre de bien

La Turquie accusée d’avoir permis l’infiltration de jihadistes de l’EI dans la ville kurde de Kobané

Après avoir subi deux revers majeurs lors de ces derniers jours face aux Unités de protection du peuple kurde (YPG), l’État islamique (EI ou Daesh) a lancé, ce 24 juin, une attaque surprise à Kobané, ville d’où il avait été chassé en janvier dernier à l’issue d’une résistance farouche des combattants kurdes syriens, appuyés par

Le groupe État islamique s’incruste dans le Caucase russe

Quelques signaux repérés ces derniers mois laissaient à penser que les jihadistes de « l’Émirat du Caucase » russe étaient prêts à se ranger sous la bannière noire du groupe État islamique (EI). Ainsi, après la mort de leur chef, Dokou Oumarov, plusieurs d’entre eux, originaires de Tchétchénie et du Daghestan, annoncèrent leur ralliement en diffusant des