La frégate multimissions Aquitaine a tiré son premier missile de croisière naval

Livrée à la Marine nationale en novembre 2012 mais pas encore admise au service actif, la frégate multimissions (FREMM) Aquitaine a tiré un missile de croisière naval (MdCN ou Scalp naval) le 19 mai, sur les polygones de tir du centre DGA « Essais de missiles » au large de l’île du Levant (Var).

Et comme le souligne la Direction générale de l’armement (DGA), « c’est la première fois en Europe qu’un bâtiment de surface tire un missile de croisière ».

Une semaine plus tôt, la FREMM Aquitaine avait également tiré avec succès un missile Exocet mer-mer 40 (MM40 B3). « Ces deux tirs de synthèse préparés par l’équipage de la Marine nationale, les équipes de la Direction générale de l’armement (DGA) et les industriels MBDA et DCNS s’inscrivent dans le cadre de la vérification des capacités techniques des FREMM avant l’admission au service actif », explique le ministère de la Défense, par voie de communiqué.

En février 2013, dans le cadre de la phase de vérification de ses capacités militaires (VCM), l’Aquitaine avait tiré son premier missile surface-air Aster 15 et détruit une cible aérienne qui lui avait été désignée. En outre, un autre jalon a été récemment franchi avec la mise en service de la torpille légère MU-90 sur la version navale de l’hélicoptère NH-90 Caïman.

D’une portée de 1.000 km, le MdCN, qui armera également les futurs sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) de la classe Barracuda, permettra à la Marine nationale de frapper dans la profondeur des cibles de haute valeur stratégique à une distance de sécurité, dans les eaux internationales.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].