L’armée chinoise met en garde contre les objets connectés à Internet

smartwatch-20150515Désormais, les montres font plus que de donner l’heure. Connectées à Internet et couplées à un smartphone, comme l’Apple Watch, elles permettent de consulter des contenus, de stocker des données, de transmettre son rythme cardiaque, d’utiliser une application GPS et même de prendre des photographies.

Seulement, pour l’Armée populaire de libération (APL), ces montres connectées comme les lunettes à réalité augmentée, à l’image des Google Glass, sont à proscrire des casernes. Et cela, pour des raisons de sécurité.

« L’utilisation de montres connectées (…) doit être considérée comme une violation de la réglementation sur le secret dans les casernes », a ainsi estimé le quotidien de l’APL, lequel a aussi mis en garde contre l’usage des smartphones et des lunettes à réalité augmentée.

« Lorsque les officiers et les soldats utilisent ce type de lunettes, il est fort possible que les positions de l’armée puissent être suivies, ce qui est de nature à mettre en danger la sécurité des opérations militaires », a-t-il plaidé.

Cet avertissement a été lancé après qu’une recrue affectée à la caserne de Nanjing a été surprise en train de photographier ses camarades avec une montre connectée, qui lui avait été offerte pour son anniversaire. Le quotidien de l’APL a indiqué que le personnel de sécurité lui ont confisqué ce gadget pour l’analyser.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].