L’Allemagne envisage un effort budgétaire significatif pour ses forces armées

bundeswehr-20140621

Bien que disposant d’un budget relativement important (près de 33 milliards), la Bundeswehr (armée allemande) défraie régulièrement la chronique pour ses problèmes de disponibilité de ses équipements ou bien encore pour l’état vétuste de ses casernes, dont 9% seraient « inhabitables », selon un rapport publié en janvier. Cette situation s’explique probablement par une mauvaise gestion des ressources qui lui sont allouées (les dépenses de fonctionnement sont en effet très élevées) ainsi que des programmes d’armement.

« Il est exagéré de dire que l’armée dans son ensemble n’est pas à la hauteur. Mais d’une manière générale, on peut dire que toute notre armée de l’air est en piteux état. Nous ne sommes pas en mesure de remplir nos engagements auprès de nos alliés de l’OTAN ou de participer à la gestion des crises internationales. C’est très problématique », avait affirmé, en septembre dernier, Rainer Arnold député et porte-parole du groupe social-démocrate pour la défense au Bundestag (Parlement).

En outre, Berlin se fait régulièrement tirer l’oreille pour augmenter ses dépenses militaires, dont le niveau est loin des 2% du PIB de la fameuse norme Otan. « L’Allemagne est un pays clé en Europe, qui a la plus forte économie européenne. L’Allemagne assure un rôle de leader dans de nombreux domaines en Europe. Mais nous cherchons aussi le rôle leader de l’Allemagne quand il s’agit d’investir dans la défense », a récemment affirmé Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Alliance atlantique, lors d’un déplacement outre-Rhin.

Cela étant, le ministre allemand de la Défense, Mme Ursula von der Leyen, a lancé les travaux concernant un nouveau Livre blanc (Weißbuch) afin de fixer les grandes orientations stratégiques de l’Allemagne. Exercice qui n’avait pas été fait depuis 2006… alors que le contexte international a évolué, avec le changement de « l’architecture de la sécurité en Europe » (dixit Mme von der Leyen) et l’émergence de nouvelles menaces.

La publication de ce Weißbuch est attendue en 2016. Mais déjà, la Bundeswehr a une idée du niveau des ressources financières dont elle devrait disposer à partir de cette année-là.

En effet, le 18 mars, le ministre allemand du Budget, Wolfgang Schaüble, a donné les grandes orientations budgétaires du pays pour la période 2016-2019. Misant sur une hypothèse de croissance économique plutôt mesurée (+1,6% en 2016 et +1,3% les années suivantes), Berlin entend augmenter ses dépenses publiques à la hauteur des recettes fiscales attendues. Et pour cause : il n’est pas question, outre-Rhin, de présenter des budgets qui ne seraient pas équilibrés.

La Bundeswehr devrait ainsi voir ses ressources augmenter pour atteindre le montant de 35 milliards d’euros en 2019. En clair, pour la périodre 2016-2019, son budget augmenterait de 8 milliards d’euros. Pour le moment, ce n’est qu’une proposition : cette hausse des dépenses militaires allemandes de 6,2% doit encore être approuvée par le Bundestag.

Cet effort a été justifié par « les crises et l’instabilité dans le monde » et les engagements pris par Berlin à l’égard de l’Otan, en particulier dans le cadre de la force de réaction très rapide qui va prochainement voir le jour.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].