Discrétion de mise pour les gardes royaux britanniques

guard-20140907

En octobre dernier, le caporal Nathan Cirillo était assassiné par un individu se réclamant de l’État islamique (EI ou Daesh) alors qu’il montait la garde devant un monument commémoratif près du Parlement, à Ottawa (Canada).

Visiblement, outre-Manche, l’on craint qu’un tel scénario puisse se produire avec les gardes royaux qui surveillent avec flegme et sérieux les entrées de tous les palais de la monarchie britannique. Et cela d’autant plus que, en 2013, il y a eu un précédent : le caporal Lee Rigby fut en effet sauvagement assassiné dans une rue de Londres par deux jihadistes.

Du coup, les autorités britanniques ont pris quelques précautions. Désormais, les gardes royaux, qui font partie de régiments d’élite, montent la garde derrière les portails des entrées officielles ou des cours intérieures des bâtiments qu’ils ont à surveiller. Des journaux ont même signalé la présence de policiers armés près de la caserne des Horse Guards, située sur le Whitehall.

« C’est nous qui protégeons les gardes », a même commenté un officier en service auprès des Horse Guards, cité par le journal « The Mail on Sunday ».

Pour rappel, la garde royale compte 6 unités : le Household Cavalry Regiment, les Grenadier Guards Regiment, les Coldstream Guards, les Scots Guards, les Irish Guards  et les Welsh Guards.

Le ministère britannique de la Défense (MoD) et la police n’ont souhaité faire aucun commentaire sur ces mesures, que l’on n’avait plus vu depuis les attentats de l’IRA. Prenant une part active à la coalition anti-Daesh emmenée par les États-Unis dans le nord de l’Irak, le Royaume-Uni a relevé son niveau d’alerte terroriste en août dernier.

Le nombre de ressortissants britanniques présents en Irak et en Syrie a été estimé à plus de 500. En novembre, un projet de loi visant à leur interdire de revenir au Royaume-Uni pendant au moins deux ans a été discuté.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].