Barkhane/Niger : La piste d’aviation de la base de Madama est ouverte

rga-20141212

Étant donné que les groupes jihadistes présents dans la bande sahélo-saharienne (BSS) vont et viennent entre le nord du Mali et le sud de la Libye en passant par le nord du Niger, l’État-major français a décidé d’implanter un « détachement temporaire au Nord Niger » (DTNN) à Madama. L’idée est de surveiller les points de passage et, surtout, de perturber les trafics le long de la frontière libyenne.

Seulement, Madama est loin de tout. Ce qui complique la donne pour les rotations d’effectifs et le ravitaillement. D’où le lancement de travaux pour allonger et rénover la piste d’aviation qui s’y trouve. Cette tâche a été confiée au 25e Régiment du Génie de l’Air (RGA), une unité rattachée à la Brigade Aérienne d’Appui à la Manœuvre Aérienne (BAAMA) du Commandement de Soutien des Forces Aériennes (CSFA), qui n’a pas souvent les honneurs alors que son rôle est primordial.

Du 5 au 30 novembre, les sapeurs du 25e RGA ont effectué la première phase des travaux de rénovation de la piste de Madama. Tout d’abord en en réhabilitant 800 mètres et en l’allongeant de 500 mètres supplémentaires.

C’est ainsi que, le 4 décembre, un CASA CN 235 parti de N’Djamena a rallié cette nouvelle base avancée française au terme de 3h40 de vol (ce qui donne une idée des distances à parcourir…). Trois jours plus tard, deux Transall C-160 ont fait le même voyage et effectué plusieurs rotations entre Niamey et Madama.

Désormais, le détachement du 25e RGA a entamé la seconde phase des travaux. Là, il s’agit de rallonger la piste de 500 mètres supplémentaires (sa longueur devant être de 1.800 m une fois le chantier terminé) et de construire des aires aéronautiques, comprenant une bretelle, deux parkings pour aéronefs et plusieurs plots de stationnement pour les hélicoptères de manoeuvre.

Outre Madama, le 25e RGA a aussi été sollicité pour rénover le taxiway militaire (600 mètres de long pour 40 de large) de l’aéroport de Niamey afin de le mettre aux normes et de lui permettre d’accueillir des avions gros porteur. Le chantier, commencé en avril 2014, devrait être terminé d’ici quelques semaines. Il y a quelques jours, les sapeurs ont posé deux couches d’enrobé sur la piste (soit 600 tonnes) en moins de 12 heures.

Photo : travaux à Madama (c) Adj. BLANCHET

Les commentaires sont fermés.